france5.fr
   FORUM C dans l'air » Religions »

Burundi: l'islam en langue locale fait de nombreux adeptes

 


 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Burundi: l'islam en langue locale fait de nombreux adeptes

n°31264
ansaar
Posté le 11-05-2006 à 17:40:21  profil
 

Bujumbura, février 03, 2006 (Syfia Burundi) - Depuis que les prédications dans les mosquées se font en kirundi, la langue nationale du Burundi, l'islam gagne du terrain dans ce pays majoritairement chrétien.

"Allah Akbar" réveille chaque matin, à l'aube, les Burundais qui vivent près des mosquées, de plus en plus nombreuses. En moins de dix ans, elles ont poussé comme des champignons dans tout le pays.

Ainsi, à Kanyosha, un nouveau quartier du sud de Bujumbura, peuplé de 8 000 personnes, quatre mosquées ont été construites ces deux dernières années. Elles sont financées par de riches musulmans de la capitale et par les cotisations des fidèles du quartier.

Cette percée de l’islam s'explique en partie par le fait que depuis quelques années les imams prêchent en kirundi, la langue nationale. Le Burundi compterait aujourd'hui 13 % de musulmans. Leur nombre était estimé à moins de 5 % il y a une dizaine d'années.


Les premiers musulmans du Burundi étaient des commerçants arabes venus de Tanzanie et de Zanzibar. Ils ne parlaient que le swahili ou l'arabe. Leur mission était de commercer non de répandre l'islam. Petit à petit, certains de ceux qui les ont côtoyés se sont convertis à l’islam, mais ils restaient rares. La prédication se faisait en effet en swahili que peu de Burundais connaissaient et que la plupart qualifient de langue des "rusés" c'est-à-dire des commerçants.


L'introduction du kirundi a fait tomber les barrières. La tolérance et le dialogue des religions ont fait le reste. Aujourd'hui, pendant le mois du ramadan ou lors des fêtes musulmanes – comme l'Aïd, fêtée le 10 janvier dernier et déclarée jour chômé et payé par le gouvernement burundais –, des curieux affluent vers les mosquées et les centres de prière. C’est généralement à ce moment-là qu’on observe des conversions, remarque Hussein Ndikumana, un fervent adepte du Prophète Mahomet.


Jean-Claude Manirambona fait partie de ceux qui ont suivi les enseignements musulmans par curiosité à Kanyosha : "Pendant longtemps ce sont des amis qui me traduisaient les prières. C’était très gênant pour moi. Maintenant, avec le kirundi, je n’ai aucun problème." Il porte désormais un prénom musulman, Adil. Il a déjà entraîné dans son sillage une dizaine de jeunes de son quartier, qui trouvent ces enseignements religieux instructifs.

Nombreux sont ceux qui passent du catholicisme à l'islam ou au protestantisme sans y voir de différences fondamentales.
Face à cet engouement, le nombre de prédicateurs qui maîtrisent parfaitement le kirundi est insuffisant, la plupart étant issus de milieux swahiliphones.

Le Coran en kirundi

L’islam gagne du terrain partout dans le pays. Il est ainsi en train de conquérir des quartiers conservateurs de Bujumbura à majorité catholique et certains centres jadis monopoles des chrétiens. À Ngagara (quartier du nord de la capitale), une mosquée dont la construction avait, l’an dernier, suscité la polémique, est en cours d’achèvement.

L'arrivée au gouvernement de plusieurs musulmans a fait démarrer ce projet contre l'avis des habitants du quartier. En revanche, à Bukeye, au centre du Burundi, région à tradition catholique, la population s’est farouchement opposée à l’introduction de l’islam.

Aujourd'hui le Coran est en cours de traduction en kirundi. Amida Issa, une musulmane qui a fréquenté l’université, estime que c'est opportun, car, dit-elle, "la tendance actuelle des musulmans du Burundi est de connaître l’islam en profondeur. Sa vulgarisation auprès des croyants devient une nécessité". L’alphabétisation devient du coup un défi à relever pour les musulmans burundais majoritairement analphabètes.

La communauté islamique du pays s’emploie actuellement à sensibiliser les parents musulmans pour qu’ils envoient leurs enfants à l’école et elle multiplie les écoles coraniques.

http://www.burundirealite.org/ [...] m?loc=1015

n°31472
Profil sup​primé
Posté le 11-05-2006 à 19:48:27  
 

"La communauté islamique du pays s’emploie actuellement à sensibiliser les parents musulmans pour qu’ils envoient leurs enfants à l’école "

religion d analphabetes MDR


Aller à :
   FORUM C dans l'air » Religions »

Burundi: l'islam en langue locale fait de nombreux adeptes