france5.fr
   FORUM C dans l'air » Santé »

Observer l'inobservable

 

Terrorisme : arapede et 7 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Observer l'inobservable

n°13489
De fumel
Posté le 05-02-2017 à 09:30:35  profil
 

Observer l’inobservable

Rectum et anus sont des zones sensibles.
. Tout ce qui se situe avant, appartient à la sensibilité et s’exprime dans la douleur parce que lié au symptôme.
L’expulsion est le moment ou la découverte du plaisir et de la maitrise sont manifeste par la réalité nécessaire du besoin et le transit.
La différentiation s’élabore de façon à ce que le choix et l’acceptation constituent dans la relation à soi les parts subjective et somatique qui lient au corps et au psychique.
Dans ce développement la part de l’Autre parent est ainsi très grande.
Je pense même que l’ignorance y est pour quelque chose, joue dans l’inconscient, le rôle de catalyseur, à l’instar du refoulé.
Toute possibilité de distinguer son moi dans l’efficience de sa formation est acquise au développement de l’enfant.
Ainsi l’hallucination qui est un signifiant dans l’ordre du réel, un faux objet, va permettre, un temps, ce développement avec le langage et surtout, d’accroitre dans sa temporalité la séparation qui s’opère dans l’affectivité et la pensée.
Les manifestations associées, l’hystérie, la colère, la violence, les représentations, le caractère et le comportement seront orientés vers le lien affectif supporté par l’ontologie, au moins un temps, dans la relation au parent de même sexe. Cependant que la faiblesse du moi augmente la crise identitaire.
Avec le processus secondaire, la génitalité développera chez le jeune cette nouvelle approche du plaisir. La frustration et le choix du matérialisme ambiant comme support de représentation vont céder dès l’acte sexuel.
La transgression, contre le sens naturel de la reproduction est un acte qui sauve.
Ce faux objet trouve une issue dans l’antériorité manifeste de la zone plaisir, quel que soit le sexe et son expression converge à nouveaux vers cet autre dans la manifestation consciente de la représentation de l’interdit, la transgression, du traumatisme, en fait cette part de catharsis manifeste et ce changement d’orientation de la dialectique du corps et de l’esprit.
Le refoulement connaît ce changement, par l’acte de la pénétration et l’inconscient qu’accompagne la jouissance.
La manifestation consciente de cet acte est le moment de la séparation, le lien de réalisation qui unit l’histoire et le vrai objet à travers le choix.
Son propre corps devient lui même représentant, rétablissant l’énergie dans la dialectique et sa symbolique, ses choix, l’amour et la destination de cet amour pour autant chaque représentation se situe dans cette nouvelle fonction normative et l’acte qui déterminait le changement.
Aimer, créer, toutes les distinctions sociales du moi sont originaires de cette dialectique entre le moi et l’autre.
Il y a tout de même cette logique ascendance dans la dialectique et la formation primaire qu’acquiert, au cours de ce premier processus, l’enfant, à travers l’acceptation, le don et finalement la différentiation, par le faux trou, puis le trou du psyché, il connaît ainsi l’issue somatique de l’hallucination et se constitue de vrai objets, par la représentation. Depuis le père imaginaire, l’oedipe et la castration, tout se met en place dans la fonction normative du corps, où la violence participe dans l’antériorité de l’être, du corps et de l’esprit.

Nous acceptons la différence, par nature nous méprisons la « maladie ».
La jouissance telle qu’elle est conçue dans cette logique du symptôme n’est pas dépourvue de corps. Nous l’acceptons aussi, jusqu’à ce point où l’aspect sémiologique vient se heurter à l’histoire du sujet. L’observation tient à cela, et permet ou pas d’en comprendre l’origine, à l’objet la réalité du désir et ses manifestations

n°13502
De fumel
Posté le 09-02-2017 à 00:04:30  profil
 

L’expulsion est le moment ou la découverte du plaisir et de la maitrise sont manifeste par la réalité nécessaire du besoin et le transit et concerne surtout le canal anal.


Aller à :
   FORUM C dans l'air » Santé »

Observer l'inobservable