france5.fr
   FORUM Les Maternelles » Accouchement » Complications »

pré-éclampsie

 

Il y a 113 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

pré-éclampsie

n°4111
jessica br​29
Posté le 12-10-2005 à 15:44:18  profil
 

Bonjour!
J'ai fait une pré-éclampsie à 3 semaine du terme et on a du me faire une césarienne car la vie de mon bébé et la mienne était en danger, césarienne qui m'a traumatisé car ma grossesse se déroulé super bien mais tout s'est trés vite dégrader j'ai échappé de trés prés à la crise d'éclampsie. J'ai trés peur d'avoir la même chose pour une deuxiéme grossesse et de devoir refaire une césarienne. Je recherche des femmes qui ont vécu la même chose!!

n°4112
leline
Invité
Posté le 12-12-2005 à 10:57:12  
 

bonjour, je viens de lire ton témoignage et tu souhaite avoir quelqu'un qui a vécu la même chose que toi!
Et bien voilà moi contrairement à toi j'ai accouché à 31 semaines de grossesse soit presque 2mois 1/2 avant la date prévue.
Je suis allée faire une visite de routine jusque là ma grossesse s'était toujours bien déroulée aucuns maux distinctifs de la femme enceinte. Et puis mon gynéco me dire de revenir le lendemain matin pour une journée de controle il s'avérait que j'avais de la tension. Et en fait je suis rester 15 jours à l'hopital arpès avoir accouchement en urgence le 14 juillet, j'avais toujours une haute tension, albumines, et une crise épygastrique le soir meme et j'ai commencé à gonflé du visage des mains et des pieds.
donc ils ont décidé de me déclenché rapidement parce que après quelques jours sous monito pas de rééels mouvements du bébé et dopllers pas très satisfaisant. Donc déclenchement rapide parce que mathéo était en très grande souffrance il ne grossissait plus beaucoup il faisait environ 1.300Kg au lieu de 1.9600 Kg pour le terme et quand à moi ils ont dis qu'il ne savait pas s'il pouvait me sauver.
Un accouchement avec césa j'étais inconsciente mathéo et sorti rapidement et transféré très rapidement dans un hopital à Paris car s'était un très grand prématuré avec un petite insuffisance respiratoire et quand à moi je n'ai pâs vu mon petit bébé et on m'a mis en réanimation pendant 4jours avant une très grande surveillance car j'avais perdu énormément de plaquettes j'était descendu à 39 000 (la normalité 350 000) donc ils étaient septiques sur mon cas. Voilà maintenant je suis là mon petit bout est sorti de l'hopital 1 mois 1/2 après mon accouchement il est rentré à la maison en début septembre et depuis il grandit très bien et il est très beau, un peu petit par rapport à son age mais il va très bien.Voilà mon témoignage moi j'aimerais bien discuter avec toi sur ton accouhement comment tu l'a vécu et ce que tu en pense maintenant. Moi j'ai beaucoup de mal rien que d'en parler j'ai la gorge serrée et envie de pleurer. Alors j'aurais besoin d'avoir aussi ton avis.

n°4113
anne25
Posté le 13-12-2005 à 09:40:26  profil
 

bonjour,
j'ai moi aussi fait une pré-éclampsie à 15 jours du terme. Ce fut un réèl traumatisme même si tout va mieux aujourd'hui. Mon bébé est en pleine forme et moi je vais mieux...mais nous revenons de loin...beaucoup de culpabilité aussi. Merci d'avoir témoigné.

n°4114
Christel21
Invité
Posté le 13-12-2005 à 09:56:52  
 

Bonjour les filles,

Je suis l'heureuse maman de 3 enfants, un garçon de 6 ans, et deux filles 3 ans et 7 mois
Moi aussi j'ai fait une pré-éclampsie à 3 semaine du terme de ma première fille. Je n'étais pas du tout préparée à la césarienne et quand mon gynéco ma annonçé qu'il fallait le faire, j'ai eu peur, très peur pour mon bébé.
Tout c'est très bien passé, j'ai été plutôt bien comprise et écouté par l'équipe, ils ont été formidables même si après j'ai beaucoup culpabilisé d'autant plus que j'avais accouché par voie basse pour mon fils (sans péridurale) et que tout s'était bien passé. Bref j'ai mis du temps à m'en remettre, en fait jusqu'à l'annonce de ma dernière venue. C'était pour moi plus qu'un "simple" troisième bébé qui arrivait, c'était aussi une "revanche", mais cette petite coquine est arrivée en siège et j'ai du aussi avoir une césarienne. Elle a fait un beau pied de nez à ma "fierté" et aujourd'hui je n'ai pas oublié tout celà mais une chose est certaine la seule fierté que j'ai : CE SONT MES ENFANTS.

Alors courage, et la Pré-eclampsie n'est pas une fatalité, elle est venue vous embêter une fois mais elle ne reviendra peut être pas. De plus tu vas certainement avoir un suivi plus poussé par une sage-femme à domicile, enfin c'est ce que j'ai eu pour ma troisième.

Voilà j'espère que je vous ai un peu rassuré.


n°4115
leline
Invité
Posté le 13-12-2005 à 10:59:59  
 

Merci beaucoup pour vos témoignages, je crois que j'ai vraiment besoin d'avoir les sentiments d'autres mamans qui sont passées par les memes moments difficiles que moi. J'ai très mal vécu tout ça et je m'en rends compte depuis quelques semaines c'est pour cela que j'ai besoin d'en parler ou avoir l'opinion d'autres femmes.
Et c'est vrai que pour l'avenir je suis angoissée d'avoir un autre enfant...
Merci à vous 2 et j'espère avoir de vos nouvelles.

n°4116
reimiraf
Posté le 01-02-2006 à 14:38:07  profil
 

salut,
je suis maman d'un petit garçon né à 31sa à cause d'une pré éclampsie. j'ai commencé à avoir de la tension vers 4 mois 1/2 (14/8). elle est restée stable jusqu'au jour où j'ai perdu le bouchon muqueux et où ma tension s'est mise à grimper (20).
mon bb a fait 1 mois 1/2 d'hôpital car il avait en + de sa prématurité une hernie diaphragmatique qui a dû être opérée.
depuis il va bien, et va avoir 19 mois. Ns envisageons bb2, mais j'avoue que je suis partagée entre la joie de cette future grossesse et la peur ...
a toutes celles qui ont eu bb2 : comment cette 2nde grossesse c'est elle passée ?

Bisous a+


---------------
maman de Rafaël né le 15/07/04
n°4117
Profil sup​primé
Posté le 19-08-2006 à 17:59:42  
 

bonjour a toutes

Je voudrai aujourd'hui témoigner de l'horreur qui est arrivé dans notre famille. Ma belle soeur qui etait a son 7 eme mois de sa deuxieme grossesse a fait une eclampsie tres grave : toxemie gravidique, oedeme au poumon, foie attaqué, decollement placentaire, hemorragies...
Aujourd'hui cela fait 16 jours qu'elle est en réa dans un chu. Elle se réveille très doucement mais nous ne svons pas comment nous allons la retrouver...
Le bébé va bien, il est né avec un poid correct (1500g).
Cette maman etait suivi normalement, il lui avait trouvé un peu de tension les derniers temps et il devait la revoir pour des examens complémentaires.
Trop tard, il l'ont revu mais au bloc, en urgence.
Elle n'avait pas de symptomes de pré-eclampsie d'autant plus que c'est tres rare pour une 2eme grossesse.

Si vous avez été victime d'une tres grave eclampsie, merci de me réconforter. Karine.

n°4118
chossetine
Posté le 06-09-2006 à 10:57:34  profil
 

Bonjour,
J'ai accouché par césarienne le 30 juillet de cette année à 33 semaines , suite à une hémorragie ayant déclenchée le travail. Il semblerait d'après les médecins que j'ai fait une pré-éclampsie avec signes et manifestations retard. Cela signifie que je n'avais aucun signe avant l'accouchement mais que les signes sont apparu immédiatement après. Ma grossesse c'était déroulée de manière idéale, pas de problème pas de nausées, un peu d'œdème mais comme toute les femmes enceintes. J'ai perdu beaucoup de sang, et j'aurai pu mourir. Ma césarienne c'est bien passé et mon fils Ethan était en parfaite santé , puis son état c'est dégradé dans la journée, et en pleine nuit j'ai été appelé à son chevet.
Mon fils est mort d'une infection pulmonaire semble-t-il,  24 heures après sa naissance, je le l'ai vu que quelques heures. Il me manque tellement, j'ai l'impression que je n'ai plus d'objectif dans ma vie, je n'attend rien.
Je ne peux pas envisagée une nouvelle grossesse avant 1 an, du fait de la césarienne en urgence.
J'ai demandée une autopsie de mon fils, j'ai l'impression qu'il y a eu une érreure de faite car mon fils n'a pas reçu d'antibiotique et ceci à 33 semaines n'est pas normal. Mais je suis infirmière et je sais que l'on ne peux se battre contre l'hopital. Ca ne me rendra pas mon fils.

n°4119
lorenza2b
Posté le 03-11-2006 à 14:10:16  profil
 

bonjour karine
j ai vecu un peu la mm situation que ta belle soeur mais avec un peu plus de chance , pour ma 1ere grossese j ai fait une pre eclampsie a 32 semaine de grossesse donc 7 mois je me suis rendu a l hopital car j avais enormement gonflee et je trouver cela anormal apres examen d urine et prise de sang et autres ils m on annonces que j ete imediatement hospitalise car j avais une tension de 15.9 et 01grs d albumine , des oeudemes, et que je risquait une eclamspie a tout instant ! 4 jours plus tard avec 2.8 grs d albumine , 18.9 de tension 13kg en + des eoudemes au point que je n arrive plus a mettre des chaussettes ou des basket , un mal de tete horrible ils m on osculte a 20h resultat plus aucun reflex ! ils m on fait une cesarienne dessuite  mon fils est ne avec un poids de 1kg 900 et un mois de couveuse et moi j ai plus ou moins eu de la chance mis a part le traumatisme de laccouchement qui a ete tres dur ! moi et mon fils allions  bien
Bien evidement au visite chez mon gynecolgue obstreticien pendant les 2 annees qui on suivi la question qui revennais sans cesse ete est il possible que je puisse refair une pre eclampsie pour mes prochaine grossesse les reponses etaient toujours les mm : " oui c est possible mais extrement rare de mes 50 ans de carriere et de mes conversations avec mes confreres on n a jamais vu ca ! "
Et donc au bout de 2 ans et demi plutard je suis tomber enceinte de mon deuxieme enfant ! tout ces bien passer jusk au 5 eme mois de grossesse ou on m as diagnostiker un diabete gestationnel donc j ete suivi tout les 15 jours pendant 2 moi et a 7 mois de grossesse lors d une consultation mon gynecolgue me trouve un tension a 14.9 et suite a mes antecedant decide de precipiter un peu les chose et de prendre RDV  avec un anesthesiste et radiologue car sauf soucis particulier je pouvait accoucher par voie basse  ! c ete le 18 decembre pas de signe d albumine ni prise de poids ni oeudemes ! mais toujours un diabete gestationnel !
Le docteur decelle quand meme un tres legers ralentissement du devellopement du foetus et decide de me revoir le 26 decembre pour comparer le developement de l enfant !
Mais le 23 decembre on commencer une tres grande gene respiratoire avec une impossibilite de m assoire ou m allonger car la douleur augmenter dans ces positions ! J ai penser jusk au 25 decembre que c ete l enfant qui ete tres mal places et kil appuyer sur un de mes organes n ayant pas eu d albumine ni rien de particulier a la consultation precedente je tentais de me rassurer  mais le 25 decembre au matin apres deux nuit blanches et une douleur desormais insurportable meme debout mon mari me conduit a l hopitale apres prise de sang et monitoring l infermiere apel en urgence le doc de garde et sans attendre une segonde de plus il me preparait pour une cesarienne j avais le foie en piteuse etat ce qui me provoker les douleur et une tension de 17.9 et mes plaquette sanguine ( qui sont normalement a 150 000 ) sont descendu a 40 000 donc ils fallait fair la cesarienne sans attendre car je risquait une hemoragie a toute instant et plus on attendait plus risquait de perdre trop de sang pendant l operation ! J AI ETE PRISE A TEMPS ! quelque heure en plus et je j etait plus la pour vous ecrire se temoignage et il en aurais ete de meme pour mon bebe qui souffrait aussi !
A34 semaine,  sa naissance  2kg 230 il a ete sorti tellement vite de mon ventre quil avait garder du liquide dans ses poumons il a eu une detresses respiratoir  e et a du passer 5 h sous cloche pour l oxigene ! et 3 semaine en couveuse !
En faite j ai fais ce qui s apelle le " SYNDROME DE HELP" qui ait une pre eclampsie mais qui on en generale une issue plus fatale car il n y a aucun symptome ( albumine , prise de piods oeudemes ) contrairement a la pre eclampsie !

n°4120
lisvaldav
Posté le 10-11-2006 à 10:31:26  profil
 

bonjour a toutes!
il y a 15 mois j'ai fais une crise d'eclampsie avec des convultions a 2 reprises. ça a été si terrible pour moi que j'ai oublié 2 jours de ma vie. un an et demi apres je ne me souviens de rien. je ne savais rien de l'eclampsie meme pas son nom. pourtant medicalement j'etais archi surveillée visite pour l'echo toutes les 3 semaines. chez le gynéco toutes les 2 . j'avais un diabete gestationnel a

n°4121
lisvaldav
Posté le 10-11-2006 à 10:36:10  profil
 

coucou!
c'est encore moi!
désolée je n'avais pas fini mais j'ai validé.
donc j'avais un diabete gestationnel et de la tension.
je cherche des femmes qui pourrait parlait avec moi de leur vécu.
merci a toutes

n°4122
shishinoun​inette
Posté le 12-11-2006 à 00:20:32  profil
 

bonjour a toutes
moi aussi j ai fait une pré éclampsie durant ma grossesse (2eme)et on m a déclenchée a 36 semaines j ai accouché par voies basses d un petitout de 2 kg165 qui est resté 4 jours en couveuse ce qui m a semblé une éternité !!!! quand je vois ce que certaines ont vécu je me dis que j ai eu de la chance !mon bébé a aujour d hui 2 mois et pèse 4 kg et il est beau si beau !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!
moi j étais gonflée comme une outre des le 7 eme mois et la gynéco ne semblait pas s inquiéter j ai fait de la tension puis de l albuminurie et la l hosto s est affolé et a refusé de me laisser rentrer chez moi mais  avant je suis restée 1 mois et demi sans que personne s inquiéte de mes kg en trop et sans analyse ...ma tension ne baissait pas aprés l accouchement et l albuminurie augmentait je n urinais plus dans la journée et j urinais jusqu a 6 litres dans la nuit ! mais pourtant l albuminurie ne baissait pas ! il n y a que le temps bien plus que les medocs(inefficaces) qui a réglé les choses;a peu pres un mois apres l accouchement tout est rentré dans l ordre .
j ai 38 ans et je me dis que refaire un bébé pour moi c est niet fini impossible trop risqué ...pourtant j aurais bien aimé faire un 3 eme bébé ...y a t il des mamans qui malgré tous ces ennuis ont refait un bébé sans problème ?merci de me répondre
bisous

n°4123
Profil sup​primé
Posté le 14-05-2007 à 16:37:47  
 

salut moi aussi j'ai une pré-éclampisie avec un décolement placentaire a 36SA  mais j'ai eu beaucoup de chance que vous car ma fille est né sans vie suite à cette maladie dont je ne connaissais pas le nom et dont je trouve qu'il n'y à pas assez d'infos donnés par les gynécos.
pour la prochaine grossesse je serais suivit tout les mois jusqu'au 6ème et ensuite tout les 15 jours + une sage femme à domicil sans oublier l'aspirine qui devra etre pri tout les jours
bisous

n°4124
aw17
Posté le 01-06-2007 à 16:17:35  profil
 

bonjour,
J'ai moi aussi eu un accouchement en urgence du fait d'une pré-éclampsie.
J'ai eu une grossesse superbe sans aucun pb, jusqu'à début février (début de mon congé maternité). Là tout s'est compliqué : j'ai eu des oedèmes aux chevilles, de la tension en yoyo, taux d'acide urique énorme. De ce fait, j'ai été suivie 2 fois par semaine à la maternité pour monito, analyse d'urine, prise de tension ... à chaque fois on me laissait sortir jusqu'à ce fameux mercredi 7 mars.
Je passe ma matinée pour les contrôles habituels : RAS, je sors vers 13 h.
Un peu plus tard dans l'AM, j'ai commencé à avoir très mal à l'estomac et vomir => j'ai cru à une indigestion de mon repas du midi car les douleurs étaient localisées en haut du ventre et pas de contractions.
En fin d'AM lorsque mon mari est rentré, il m'a emmené à la maternité et là tout s'est enchainé !
En 30 mn j'étais préparée, au bloc pour une césarienne en urgence extrême.
Ma tension était à 19 et quelques, il fallait sortir le BB très vite !
J'ai ensuite fait d'autres complications (chute du taux de plaquettes de façon spéctaculaire, hémorragie, et j'en passe).

J'ai cru comprendre que j'étais passée par une belle porte, l'issue aurait pu être fatale pour l'un de nous 2. J'ai également su que j'avais fait un HELP SYNDROM.

Le BB est arrivé avec 2,5 semaines d'avance mais il ne grossissait plus depuis quasi 2 semaines dans le ventre. J'ai aussi su que j'avais eu un pb au niveau du placenta, je serai sous traitement (aspirine) pour une 2nde grossesse).
Une fois l'euphorie de la naissance, lorsque j'ai compris tout ce qui m'était arrivé, je me suis effondrée.
Depuis à chaque fois que je repense à mon accouchement je ne peux m'empécher de pleurer !!!!

==> Savez vous si le BB peut avoir des séquelles de la pré-éclampsie ?
==> Au bout de combien de temps avez-vous "réussi à tourner la page" ?

merci à toutes pour vos témoignages et vos réponses.

n°4125
fredninout​chluluaolc​om
Posté le 05-10-2007 à 13:23:13  profil
 

Bonjour
Il y a six ans j'ai fait une pré eclamptie avec un diabete insulino dependan. J'ai envie d'un deuxieme mais j'ai vraiment très peur. Mais j'ai vraiment envie d'un deuxieme. Mon diab me donne son feu vert le cardiologue aussi mais l'ancien gynécologue qui m'a accouché la premiere fois a peur aussi. Que faire voici mon adresse e mail: ninoutche57800@hotmail.fr vous pouvez me contacter sans probleme si vous avez eu la meme choses ou meme si vous etes dans le meme cas que moi. Je serais très heureuse de parler avec vous. BISOUS A TOUTES NINI

n°4126
scoobidoo2​7
Posté le 21-10-2007 à 19:44:41  profil
 

bonjour j ai perdu ma petite sarah a cause d une pre eclampsie ma soeur en avait fait une et j en connaissais les symptomes je les avait tous sauf un celui de la tension lors de mes rendez vous je leur ai dit mon inquietude mais ils n ont pas ecoute ils disait qu il n y avait rien et 15jours plus tard je ne sentais plus ma fille aux urgences ils m ont dit que c etait fini c etait le 3septembre 2007 le 6septembre sarah arrivait mais sans vie mais avec un merveilleux visage j ai eut un accouchement normal  10h00 en salle sauf qu apres beaucoup de souffrance ma sarah n a jamais ouvert les yeux parfois je me demande si ce n est pas ma faute si j avais ete ailleurs plutot que de leurs faire confiance c etait notre premier bebe et l avenir d un 2eme me fait tres peur si vous vouliez bien me faire partager votre experience je vous reponderai merci

n°4127
alice217
Posté le 15-11-2007 à 16:21:46  profil
 

Bonjour,
je m'appelle Alice. Je n'ai eu aucun problème durant ma grossesse. Le lendemain du terme de ma grossesse, les médecins ont vu que je faisais de l'hypertension. Mon accouchement à été déclenché. Ils m'ont fait une péridurale, qui n'a pas fonctionné. J'ai énormément souffert, du coup on m'a complètement endormi parceque je sentais lorsque les médecins me "charcutait" le ventre. On m'a fait une césarienne en urgence. On m'a ramené dans ma chambre et là hémoragie. De ce fait, on m'a rendormi puis les médecins ont re-travaillés sur moi.

 

n°4128
madith07
Posté le 09-12-2007 à 11:48:03  profil
 

Bonjour les mamans et les futures mamans!
Quelle angoisse tout vos témoignages !!!
Je suis tombée enceinte le 17 décembre 2006, le bonheur total, très belle grossesse. 2 semaines avant la date présumée d'accouchement, j'ai fait moi aussi une pré-éclampsie. Dans la nuit du 29 au 30 août 2007, j'ai eu mal à l'estomac accompagné de vomissements et surtt mal au dos à ne plus savoir comment me positionner pour soulager la douleur. Après 3 heures de souffrance, nous décidons enfin de nous rendre aux urgences. Après plusieurs examens, il s'est avéré que mes plaquettes chutaient à vue d'oeil et que ma tension était très élevée (17). Le personnel a dc décidé ds un premier tps de me déclencher l'accouchement avt d'envisager la césarienne. Par chance tt s'est très bien déroulé et j'ai pu échapper à la césarienne. Ce qui est très curieux ds cette histoire c'est que personne au niveau du personnel soignant ne m'a parlé de pré-éclampsie alors que j'en avais tous les symptômes. Peut être était ce pour ne pas me faire peur. Au final, le fait de ne pas savoir les conséqunces graves de tous ces symptômes, m'a permis d'accoucher sereinement. Le principal c'est que Mélissa se porte a merveille (2kg660 à la naissance). Il est vrai que maintenant que je sais à côté de quoi je suis passée, je vais être plus sur mes gardes lors de ma 2ème grossesse. Bon courage à vous ttes

n°7979
karinegy
Posté le 02-02-2009 à 11:58:41  profil
 

Salut,
J'ai eu un travail de 36h avant que, ma peridurale enfin là ne fonctionnant pas, on m'emmene au bloc pour une cesarienne.
Horreur totale, j'ai tout senti, je vommissais, j'avais très froid.
J'étais tellement troma que la psy m'a demendé de decrire mon accouchement et m'a ensuite expliqué que ca ne pouvait être qu'une pré-éclampsy mais je n'ai fait aucune tension donc les médecins n'ont pas réagit. Mon fils va bien mais j'en veux à la terre entière et ca fait 2 ans mais je ne recommencerai  pour rien au monde.

n°7994
maissane2
Posté le 11-02-2009 à 10:48:33  profil
 

Bonjour mesdames
Je vais vous raconter la mienne d'histoire , en Septembre 1997 je suis enceinte de 7 mois ,je rentre a la clinique car ma puce pas assez grosse 1.5 pour son terme donc le medecin pense que je me nourrie mal je reste hospitaliser 15 jours eco suivante le bb n as toujours pas grossit le gyneco decide de me declencher le 23 septembre au matin je monte au bloc un peu angoissé mais tt va bien pour nous une fois sur la table je demande la peridural comme je ne voulais pas souffrir  et la une douleur terrible me prendre au niveau de l 'estomac la sache femme ne me crois pas et me dis que je ne peux pas souffrir suite a la peri j ai beau lui expliquer que c pas le ventre qui me fais mal mais une  compresion a l estomac elle ne veut rien entendre je demande donc au papa de ma fille d aller chercher mon gyneco celui ci arrive et s appercoit que ma tention est monte en fleche environ 20 et que je suis tres faible il me mette sous deriver de morrfine le tps du travail car il arrete la peridurale l heure est arrive je dois sortir le bb pas de force des douleurs affreuses pour une fille de 19 ans qui ne comprend pas ce qui lui arrive .Ma puce sort enfin avec l aide des forcepce finalement elle va bien et pese 2.030 et 42 cm ,moi c une autre histoire je pars en reanimation car la tension ne baisse pas suite au retrait du bebe on explique a mon ami et a ma mere que je v rester 24 heure en rea que c normal mais en rea rien ne se passe comme prevu mes plaquettes chute de trop ,il pense que je v devoir subir une greff de fois puis finalement elle baisse mais c mes poumons qui se remplissent d'eau pour ma mere c terrible elle avait deja faillit me perdre plusieur fois mais elle se demander comment elle pourrais regarder mon bebe si je partais ,apres 72h de rea et de soins intensif je reprend mes exprits car tt se tps l'a jetter dans le coma je descend en mater avec ma fille qui est magnifique et que je prenome Lauryn je reste 15 jours supplementaire en mater afin de repartir sur de bonne base.
Apres 3 ans les aleas de la vie font que le pere de ma fille et moi meme nous nous separons ,je rencontre mon mari et nous mettons un bb en route car le gyneco m a dit que la crise d'eclampsie ne se fesait qu une fois Maeva est nee le 20 mai 2002 une petit fille de 2.430 k et 47 cn nous fesons le 3é Krystal en 02 fevrier 2004 elle c ma plus grosse 3.00k et 48cm ,et puis finalement on se dit pourquoi pas tenter le garcon est faire le 4 e comme la suite se passais bien.Donc je tombe enceinte tt se passe pour le mieux pdt 6 mois et en entrant dans mon 7e m patatra je me sens compresser a la maison j 'ai rdv chez le gyneco 2 jours apres donc je reste comme ca  a la maison tordu de douleur mais pour moi c l'estomac et rien d'autre J'arrive chez le gyneo qui me dit que j ai une salle tete je lui explique je je souffre et que je ne dors pas bcp depuis 3 jours je v dans la salle d'examen et la il prend ma tention au bras gauche puis il me demande le bras je vous avoue que j ai tt de suite compris lorsqu il ma demander l'autre bras ,on a fait une eco est la mon bb est etismé a 900 g je me suis dis que j'allais la perdre car la solution a notre probleme s'etait de la retirer pour que ma tention baisse , j ai donc subi une cesarienne et ma fille est sortie elle s'est battu pour respirer et a ete transferer dans un hopital pour les prema .
Moi je suis rester 2 jours en rea mais rien avoir avec la 1 er car la 3 jour j'allais voir Ma Petite Maïssane ne le 2 juin 2006 elle fesait 940g et 37 cm une petite crevette elle est sortie de neonat le 21 juillet a 1k940 auujourd'hui elle a 30 mois elle pese 10kg et mesure 90 cm environ elle est tres eveillé pour son age ..
Tout cela pour vous dire que mon gyneco avait omi de me dire de ne pas changer de papa enfin si je m'ecouter j'en ferai un 5 em mais j ai trop peur d'en laisser 4 juste pour le plaisir d'accoucher car je n'ai pas encaisser la cesarienne .J'espere juste ne pas vous avoir fait peur et ne pas avoir trop abuser avec mon histoire mais j avais envie de vous faire par de mon experience .

n°7995
maissane2
Posté le 11-02-2009 à 10:59:11  profil
 





bonjour j espere que tt va bien pour la

n°8051
choup0910
Posté le 10-03-2009 à 11:21:01  profil
 

Bonjour à toutes,

j'ai fait une toxémie gravidique pour ma première grossesse. Je suis tombée enceinte en janv 2008, je n'avait aucun soucis de santé. La date prévue d'accouchement était pour le 25 oct. J'ai été suivie par les sages-femmes de la maternité car je n'avait pas de gynécologue proche de mon domicile et que les médecins de la maternité ne prenait pas de nouveaux patientes.
Les mois passaient tranquillement avec les consultations régulières à la mat sans détections de problèmes particuliers. Début juin, le taux d'albumine dans le sang était supérieur à la normale mais la sage femme n'a pas relevé ce mauvais résultat et moi ne sachant rien je lui ai fait confiance. J'avais juste les jambes très très gonflées, elle m'a dit juste de faire attention à ce que je mangeait ( moins gras, moins salé, et boire beaucoup d'eau). Juillet, aout passent sans soucis particulier en tout cas pour les sages femmes. Mi septembre j'avais rendez vous avec l'anesthésiste, classique. Il m'a prescrit des analyses a faire pour l'accouchement, 15 jours après scrupuleusement je suis allée les faire. Et là catastrophe... J'avais beaucoup trop d'albumine dans le sang ( taux de 8). En urgence je suis rentrée à la mat pour un déclenchement. Et au bout de 14h ma petite Emmie  pointait le bout de son nez... Mais ça a été très long pour moi, mon ptit bout ne voulais pas venir, elle est entrée en souffrance et j'ai faillit avoir une césarienne... Mais un ange nous surveillées, elle est née par voix basse ... on a eu de la chance. Elle faisait 2kg 560 pour 47cm. Le gros problème c que tt cela je ne la savais pas et surtout personne à la mat ne m'a parlé des risques... J'ai " tout découvert" une fois rentré à la maison en me renseignant sur la toxémie gravidique. Du coup je culpabilise énormément et j'ai du mal à réalisé encore que nous avons échapées à des complications.  Ca a été très dur de découvrir tout ça une fois rentré chez soi et surtout seule...  Pour Emmie et moi, on peut dire que finalement tt c bien passé mais j'ai de grosses pensées pour les familles pour qui il y a eu des complications.

Aujourd'hui Emmie a 5 mois et grandit normalement et est adorable. Moi on attend de voir si je n'ai pas d'insuffisance rénale, car le taux d'albumine n'est pas redescendu. On verra plus tard.

Merci de pouvoir partager avec vous nos moments de vie. hello:{}


---------------
Audrey , mère d' Emmie née le 09 oct 08.
n°8103
karej
Posté le 26-03-2009 à 10:43:47  profil
 

moi aussi j'ai fais 2 pré-eclampsi avec un important retard de croissance pour ma 2eme qui a terme pesée 1kg880 . Pour ma première j'étais hospitalisée depuis 1mois et 1/2 quand on m'a déclenchée car mon taux d'albumine monté mais le travail n'avancais pas alors après 15h de travail sans péri on m'a fais une césar.Chloé faisais 2kg650 et aujourd'hui elle a 5 ans et 1/2 et va très bien . La deuxième j'ai aussi étais déclenchée à 36 sa car Lucie ne grossissais plus dedans et avec le poids et la taille qu'elle faisais (44 cm) elle est née plutot facilement .Je suis enceinte de 7 mois et pour éviter tous problèmes je suis sous aspegic 100 et je suis surveillée comme le lait sur le feu ( tension toutes les semaines et echo toutes les 3 sem  et surtout je connais parfaitement les symptomes de la pré-éclampsi ) . Je garde espoir de pouvoir finir cette grossesse dans le "calme" !! et sans césar ! Après chaque accouchement controle des rein et du coeur pour voir si je n'avais pas de problème mais peu a peu toutes les analyses reviennent a la nome ainsi que la tension.

n°8729
drin
Posté le 07-10-2009 à 21:19:03  profil
 

j ai moi aussi fais deux preeclampsie et help syndrome, j aimerai savoir comment s est passé cette troisieme naissance car pour moi, enfin surtout mon mari, cela semble tres risqué une troisieme grossesse:premier enfant né un  mois et demi avant terme avec un petit poids et second né a 8 MOIS DE GROSSESSE AVEC UN RETARD DE CROISSANCE
MERCI DE ME DIRE EN ESPERANT QUE TOUT VA BIEN

n°8956
emna33
Posté le 15-11-2009 à 01:25:25  profil
 

je tenais à vous faire part de ce qui m'est arrivé, je vais faire vite ...c'était ma 1 ere grossesse et j'étais au terme -1 jour, tout à commencer par de fortes douleurs épi-gastriques, j'avais pris 30 kg durant ma grossesse et beaucoup d'oedeme...le 05/08/2008, j'ai fais une pré-éclampsie, avec une HTA à 25.9 - césarienne en urgence ma puce s'en est sortie quant à moi en salle de réveil le cauchemard à commencer, éclampsie sévére, tension à 27, Help Syndrome, crise de convulsion entainant une dissection carotidienne, hemmorragie interne, AVC puis un coma! je me suis réveillé 6 jours + tard en réa. amnésique avec une paralysie faciale gauche, insuffisance rénale bref les docteurs me surnommaient le petite miraculée!
Quelques jours plus tard les souvenirs et mes proches métaient un peu plus familier, mais bon cela fait 15 mis que cela est arrivé mais j'y suis encore,  je n'ai pu reprendre mon travail car l'AVC a entrainé 2 lacunes cérébrales...à aujourd'hui je profite de ma puce, qui me fait tenir et me confirme que si Dieu nous a préserver toute les 2, c'est pour qu'elle ait sa maman à ses cotés et moi ma fille...    

n°8961
fanette88
Posté le 16-11-2009 à 11:05:52  profil
 

Il m'est arrivé la même chose que vous en 1987, pour ma première grossesse.
J'ai eu une grossesse idéale jusqu'à 8 mois, pas de nausées, en pleine forme.. le bonheur, quoi!
A la visite des 8 mois, le gynéco m'a grondé pour une prise de poids rapide et m'a trouvé une tension à 14/9, mais il ne m'a rien dit de plus  heink:{} , juste de l'appeller si je n'avais pas accouché le 21 octobre (terme au 20).
Ma prise de poids est devenue exponentielle, j'enflais à vue d'oeil, incapable de me chausser, ni même de me baisser.
Le 19 octobre, j'avais très mal à la tête, toute la journée, et j'ai perdu le bouchon muqueux en fin de journée. Je me suis mise à vomir, et à avoir comme une barre dans le ventre. J'avais 21 ans, nous étions loin de nos familles, on a pensé à des contractions, et tout excités, on a commencé à compter les intervalles entre les douleurs. D'intervalle, il n'y en avait pas, je souffrais en permanence.
A 2h du matin, on décide d'aller à la mat, en toute confiance, fous de joie à l'idée que notre petit garçon allait venir bientôt.
La Sf de garde me trouve une tension à 18, de l'albumine, des oedèmes...et un col à peine modifé. Elle décide d'appeller mon gynéco. Celui-ci arrive, manifestement pas ravi d'être dérangé en pleine nuit, et me garde en vue d'un déclenchement le lendemain matin.
On me branche donc une perf d'ocytocine à 9h le lendemain, et les contractions arrivent très vite, extrêmement douloureuses. A midi, le col n'a pas bougé, la sf essaie de me faire de l'acupuncture pour me soulager un peu, la sophro enseignée pendant la grossesse ne m'est d'aucune utilité.
La journée passe tel un cauchemard, les contractions sont hyper violentes, le col ne s'ouvre pas, ma tension est au plafond, mais le gynéco ne veut pas entendre parler de césarienne.
A 19h enfin, la sf ( un ange, cette dame, qui est restée jusqu'à la fin pour me tenir la main, alors que sa garde était finie. Elle n'avait pas l'air franchement d'accord avec le gynéco, j'entendais causer dans le couloir..) commence à parler de péridurale, je deviens folle de douleur. problème: c'est une clinique privée, l'anesthésiste n'est pas là, je devrai attendre encore plus d'une heure pour être soulagée.
Et ce qui devait arriver est arrivé: j'ai fait des convulsions, le bébé était engagé il a fait un arrêt cardiaque, ils ont donc du aller le chercher aux forceps avec une épisio bien bien large qui n'a pourtant pas suffit et une déchirure jusqu'au rectum...
Mon fils est né à 23 h, blessé aux tempes par les forceps.
On m'a gardé 10 jours à la mat, repos strict sans m'expliquer ce qui m'étais arrivé, sans me dire pourquoi je n'avais même pas la force de changer mon bébé...
C'est l'anesthésiste qui a lâché le morceau, 2 mois après la naissance quand mon mari est allé la régler (parce qu'en 1987 la péridurale n'était pas remboursée comme maintenant, sauf "nécéssité médicale". J'avais suivi ce gynéco trouvé au hasard dans l'annuaire là où il accouchait, j'ai su bien tard que "clinique agrée sécu" ne voulait pas dire "clinique remboursée). Là, l'anesthésiste a avoué à mon mari qui lui disait que j'avais beaucoup de mal à me remettre que nous avions eu très chaud, mon bébé et moi et que nous avions beaucoup de chance d'être encore là.
Le gynéco ne m'a rien expliqué non plus lors de la visite des 6 semaines après accouchement, et je ne suis bien sur jamais retournée le voir ensuite!!!
Pourtant, il connaissait mes antécédents (HTA depuis l'adolescence) et il n'a pris aucune précaution, rien. Il voulait juste que j'accouche par voie basse, et en utilisant sa sacré sophro!!!! fou:{}
J'ai eu 2 autres bébés, dans ma région natale, et j'ai été suivie de très prês. HTA pour le 2eme, mais sans albumine, et rebelote pour la 3eme, albumine+ HTA, mais repérée dès le début, hospitalisée, tout s'est bien terminé.
Je me rends compte que je viens de pondre un roman, mais ça me fait tellement de bien, je ne parle jamais de tout ça, sauf à mon fils à qui j'ai raconté sa naissance, qui l'a traumatisé au moins autant que moi (bébé tellement tendu que je ne pouvais lui desserer les poings, pleurs continuels... il s'est libéré lorsque j'étais enceinte de son petit frère: je lui expliquait comment se passerait la naissance. Il m'a dit "oh, mais je m'en souviens! J'avais mal, c'était tout noir et j'avais peur". Et, je sais bien que ça parait peut-être un peu énorme, mais ses cauchemards ont cessés du jour au lendemain.).
Quant à moi, je n'ai jamais oublié, même 22 ans après. Je lui en voudrai à vie, à ce gynéco.

n°8962
fanette88
Posté le 16-11-2009 à 11:08:19  profil
 

Et j'oubliais!! Il l'avait pourtant bien vu, le retard de croissance de mon bébé, à la dernière écho!!! Il était au "10eme percentile": quand mon mari a appellé pour demander ce que ça voulait dire - parce que j'atais tellement à l'aise avec ce monsieur que je n'osais même pas le faire moi-même - il lui a répondu que ce " n'était rien". Voilà, débrouillez-vous avec ça!

n°8981
emna33
Posté le 24-11-2009 à 14:16:38  profil
 

pensez vous qu'aprés une pré-éclampsie, voir une éclampsie sévére et tous les problémes que cela engendrent, une 2 nde grossesse peut être envisagée...ma puce grandie et je prend plaisir à ranger des cartons pleins de vetements qui ne lui vont plus...mais pourquoi ? Je me dis qu'il vaudrai mieux les donner à des personnes dans le besoin;;; et d'un autre coté; peut'être aura'telle une petite soeur...ou un petit frére?

n°10456
feiti
Posté le 31-10-2010 à 03:54:39  profil
 

J'ai été victime d'un pré-éclampsie, en juillet de cette année. Tout se passait bien jusqu'à la 29 ème semaine ou là j'ai commencé à faire des œdèmes. Mes jambes se sont mises à gonfler énormément. Je faisais de la rétention d'eau, mes reins ne fonctionnaient plus. Ma tension était à 16,8 lors du contrôle de routine du début du 7ème mois ce qui à alerté mon médecin qui m'a envoyé aux urgence où, après quelques examens qui ont révélés une protéinurie trop haute et un nombre de plaquettes trop basses, on m'a dit de revenir afin d'être hospitalisée quelques jours pour un suivi.
 C'est au service des grossesses à hauts risques que l'on m'a admise et tout à était très rapide. En quatre jours j'ai pris 12 kg d'eau et le quatrième jour de mon hospitalisation mon enfant qui jusqu'alors ne montrait aucun signe inquiétant à montré quelques signes de faiblesses lors des monitorings. Ils ont décidé de me faire une césarienne rapidement et mon petit garçon est né avec une poids de 1,150 Kg, ce qui semblait très faible. Un grand prématuré qui n'a pourtant pas eu besoin d'assistance respiratoire et qui à pleuré à sa naissance rassurant ainsi l'équipe médicale. Je me suis remise très vite de ma césarienne et mes œdèmes ont disparu aussi vite qu'il étaient venus. Mon bébé par contre avait souffert des dernières heures passées dans mon ventre. Son système digestif ne fonctionnait pas car l'échange sanguin alimenté par mon placenta étant très faible, l'irrigation s'est concentrée avant tout sur les organes vitaux tels que le cerveau ou le cœur. Après un essai pour le nourrir de lait maternel, il à donc fait une grave infection, provoquant des hémorragies cérébrales. Il est décédé à quatre jours nous laissant très désappointés.
Nous pensons aujourd'hui avoir un autre enfant mais j'appréhende énormément. Mon âge me poussant un peu dans cette rapide prise de décision (j'ai 38 ans)ainsi que le fait d'avoir attendu trois ans cette grossesse qui se termine dans un immense chagrin, il me faut  me préparer à toutes éventualités durant ma futur grossesse.
La pré-éclampsie m'était inconnue jusqu'alors mais après quelques recherches je constate que la prévention de cette complication rénale est presque inexistante. Je sais qu'il n'est pas des plus aisé d'avertir les futures mamans sur les risques d'une simple grossesse. On souhaiterait qu'elles soient sereines voir idylliques, malgré tout une liste de quelques signes d'alertes pourraient aider ces futures mamans à ne pas banaliser des symptômes tels que les œdèmes ou la rétention d'eau qui semblent malgré tout bénins.


Message édité par feiti le 31-10-2010 à 04:04:32
n°10470
gualexa0
Posté le 04-11-2010 à 09:34:02  profil
 

Bonjour.. A ce que je vois, il y a beaucoup de pré-eclampsie au 1er....pour diverses raisons d'ailleurs! Voici mon histoire: Mon terme de grossesse etait prévu pour le 13 Mai 2010. Nous habiton sur l'essonne et nous avions choisi de faire mon accouchement sur Quimper, en Bretagne. Je suis descendu à 7 mois de grossesse...J'ai eu rdv avec le gynéco accoucheur le 6 avril: il me dit que je fais un peu de tension et d'aller faire une verification a la clinique des le lendemain(j'avais 16 ce jour la). Deux jours apres, j'y suis retournée: j'avais des maux de tete des le reveil et des troubles visuels ainsi que des nausées. J'etais cette fois-ci a 18 de tension. Je suis rentré en clinique le jeudi... On m'a deja parlé de declenchement...mais rien, le gynéco a estimé qu'on pouvait attendre. Je suis sorti le lundi sous surveillance pour y retourner le vendredi suivant. La, encore, on me parle de declenche, que c'est la seule solution pour arreter la tension et que je sos gonglé ( je crois avoir doubler de volume...). Une fois encore, ce gynéco n'a pas voulu et suis ressorti le lundi... C'est sympa les week-end a la clinique mais zut!

Le dimanche suivant, apres une nuit pas terrible, picotements dans les jambes, je ne me supportais plus, je ressemblais a une baleine.. je retourne a la clinique. Il m'hospitalise avec la certitude que si je n'accouche pas ce jour naturellement, il me declenche le lendemain matin. Il dise meme a mon mari de venir a 7h30 pour un declenchement a 9h. Le lundi: 9h, une sage-femme vient me faire un monito... Elle nous annonce qu'il n'y aura pas de declenchement, que le gynéco qui m'a dit ca, ne suis pas mon dossier et ne peut prendre la decision! je suis attéré!je n'en peux plus de cette situation.. Quand mon gynéco arrive pour la visite, c'est pire!: il ne declenchera pas ce lundi mais plutot mercredi, et oui, ce jour-la, il est de garde et touche tout de meme 1500e pour 15 min de taf.... Je suis enervée, extenuée. Je lui fais savoir que je vais pas bien du tout, que ca va mal finir, rienn'y fais! mon mari ne sait pas comment me consoler lui aussi enrage. Le soir, pas de monito, pourtant je suis sous controle. A 22h, je sonne car j'ai des nausees phénoménales! le Sage-femme diagnostique tres vite: pré-eclampsie, on a 30 min, apres c'est fini! Voila ce qu'il m'a dit.. J'ai tel mon mari sans realiser, je cros que mon corps produisait de la morphine. J'ai realisé quand j'ai u ma mere o tel en pleurs qui me disait de tenir bon ( ma mere a fait une eclampsie post-accouchement avec 4 jours de coma)Je suis partie o bloc, sans pouvoir dire a mon mari a quel point je l'm et qu'il prenne soin du ptit. la seule chose que j'avais en tete c'etait de ce ptit om sorte. J'ai tenu bon, il m'ont fait une rachi, en  min Kelyan était la, je l'ai entendu pleurer... Pur bonheur! J'ai apreçu mon mari par un ptite fenetre... 1h apres mon accouchement, je suis retournée dans ma chambre avec 19 de tension mais heureuse de voir mon mari et mon fils!
Je ne regrette en rien d'avoir u une cesarienne mais c'est ce gynéco qui m'a fait vivre un avant-accouchement tres traumatisant pour nous 3: les 1eres semaines ont ete tres dures: je pleurais des que j'en parlais, mon mari n'a realisé la situation que 3 jours apres mon accouchement et ne peux toujours pas en parler sans la colere et les larmes (6 mois apres) et Kelyan se reveillait toutes les nuits en pleurs a 22h20 (h ou tout s'est enchainer).
J'enveux beaucoup a se gynéco de nous avoir mis en danger pour du fric, d'ailleurs a la visite du 1er mois, il n'a pas su repondre a mes questions....
J'ai eu un accouchement difficile mais mon fils et moi allons bien, et c'est le principal. La pre-eclampsie arrive souvent au 1er enfant et ne se renouvelle presque jamais... je n'ai pas cette peur, maintenant, je sais ce qui se passe et j'anticiperais davantage. Aujourd'hui, pour palier a ce moment dur, je vois un specialiste qui m'aide a passer o dela. Moi qui croyait y etre arrivé, je m'etais trompé.. N'hesitez pas a en parlé a un professionnel...!
Merci, a tout bientot...

n°11020
PEPPETTE09
Posté le 25-01-2011 à 13:54:57  profil
 

Bonjour, j'ai accouché en novembre denier et comme vous l'imaginez, ca n'a pas été simple. C'était ma 2ème grossesse avec de l'hypertension mais sans gravité pour la première. je me rendais tous les 2 jours à l'hôpital pour un contrôle (tension, prise de sang, analyses d'urine et monito) jusqu'au jour où j'ai été prise de douleurs sous la poitrine. Je me rend à l'hôpital et là on s'aperçoit que la petite est en souffrance (rythme cardiaque accéléré et surprise, je n'ai plus de liquide amniotique). En 40 minutes, je me suis retrouvée en salle d'opération avec un masque sur le nez et les bras attachés. J'étais en panique totale, j'entendais des mots comme "urgence obstétrique", "réquisition de tous le sang disponible en stock" "l'équipe pédiatrique est-elle en place?". J'ai pu voir mon mari 5 minutes avant qu'il m'endorme et puis trou noir. je me suis réveillée avec douleurs, grogi et ma fille n'était pas là. Elle était partie en hélico sur un autre hôpital. Je n'ai pu la voir que 3 jours après. L'équipe soignante a été formidable. A quelque heures près, ma fille et moi auraient pu y rester. Ils nous ont sauver la vie. Mais je garde un goût amer de l'accouchement, il me manque quelque chose, j'ai le sentiment d'avoir sauté une étape. aujourd"hui nous allons bien toute les eux, mais psychologiquement c'est encore dur!

n°12045
tititemoon
Posté le 08-04-2011 à 13:13:23  profil
 

Bonjour tout le monde,
moi aussi j'suis passée par la il n'y a pas longtemps, voici ma tite histoire :
j'ai 30 ans et ma petite fée est arrivée il y a 3 mois mais ça n'a pas été sans mal :
1 mois avant son arrivée, j'ai commencé à développer une pré éclampsie (bien sur sans le savoir) ça a d'abord été l'insomnie, je n'arrivais qu'à dormir le jour après épuisement total... je précise que j'avais de l'oedeme depuis quelques mois mais pas de tension.
15 jours avant les douleurs dans le dos se sont installées petit à petit (j'en ai parlé à gygy de la mater car c'etait le rdv du 9ème mois et je ne voyais plus mon gygy à moi :) ) mais elle m'a dit que tout allait bien meme pas vérifié mes oedemes...
1 semaine avant, je ne dors plus ni le jour ni la nuit, j'ai trop mal au dos plus aucune position ne m'appaisent, je vais à la mater, il me prennent ma tension (j'arrivais meme pas à tenir allongée sur la table...) 14/8 la sage femme me dit c'est normal vous venez d'arriver, on va en reprendre d'autres, les autres sont pareilles, le monito du bébé est moyennement bon mais en meme temps je ne tiens pas en place j'ai trop mal, la sage femme me renvoie chez moi avec des spasfons...
j-1 il a fallu que le travail commence un tout ti peu (perte du bouchon et contraction toute les 7 minutes) pour qu'on m'examine de plus pres, une prise de sang m'est redemandée il est 14h. 21h la mater m'appelle venez en urgence les exam sont pas bon du tout et la tout c'est enchainé. après ça n'a été qu'une partie de plaisir    ... euh non  on m'a annoncé (on nous a annoncé le papa était la aussi ) d'abord césarienne anesthésie générale puis ça a bouger toute les 5h :S   accouchement voie basse sans péri puis avec (oh le bonheur cette péridurale :D  ) puis ça a fini césarienne en urgence sous péri (tout de suite moins drole) fin je passe quelques détails tel que le perçage de la poche, césarienne douloureuse et traumatisante...  elle est arrivée le lendemain vers 16h et tout ça c'est très bien fini et maintenant c'est que du bonheur !!!! :D
fin bref ma question (euh non la je ment... mes questions ) qui est passé par la ? avez vous eu une 2ème grossesse ? comment s'est elle passée ? la maladie est elle revenue ? fin moi je ne suis pas du tout prete pour le moment à remettre le couvert d'ailleurs on sort couvert  !! mais je me renseigne pour plus tard... beaucoup plus tard  
Merci par avance pour vos réponses,
bonne journée !

n°12064
creastelle
Posté le 11-04-2011 à 09:53:28  profil
 

Bonjour a toutes et tous,
Maman de 3 enfants, les deux premiers prematurés mais avec des poids tres correctes donc pas de complication et les accouchements un réel bonheur !!
A l 'aube de mes 40 printemps,, un ptit  troisieme et dernier en route, d abord allitée a partir du 3eme mois grrrrrrrr parce que contractions et col tres court, donc medication et coucher pas bouger jusqu au 9eme mois !!
A  j-10 je me sens extremement fatiguée et je me sens toute boursoufflée, toutes mes connaissances me disent c'est le 9eme mois... Moi connait pas le 9eme mois puisque les 2 premiers sont nés a 35 et 37 semaines !!!
Les jours passent et je conclus que j'ai chopé la grippe !!!
J appelle la mater qui me propose de venir ; ce que je fais ...Une fois a la mater prise de sang, examen gyneco ( a priori bb n'a pas l'intention d arriver )..puis monitoring ... et là... le coeur de babichou bat mais pas tres regulierement.... et puis resultat de la prise de sang .....
Je me pensais grippé ... la sage femme arrive me tend de la betadine et me dis " douchez vous, on vous fait une cesarienne d urgence, " moi je suis décomposée .....
je pleure de tous mon corps, cesariennen, jsuis pas preparée a un truc pareil moi ! et surtout j ai PEUR !!! j ai le syndrome HELPP
quelque minute plus tard Eliott est la... et dans quel etat !! depuis sa naissance il est en stress permanent, ne dort pas , bref il est suivi par un ostéo. Et moi j'en reviens tjs pas . Mais une chose est sur on revien de loin

n°12078
creastelle
Posté le 11-04-2011 à 11:37:49  profil
 

parlez moi de vos bb . le mien est en super stress, j ai bo lui parler, il ne cdort pas et panique en per!manence

n°12094
nounouille​444
Posté le 12-04-2011 à 10:55:48  profil
 

Chère Tititemoon,
Je comprend ton angoisse, mais le plaisir de voir ses enfants grandir est plus fort que tout. Tu verra ton histoire différement avec le temps.
J'ai eu une grossesse très compliquée pour mon 1 enfant en 1998. Dès 6 mois de grossesse, j'ai eu des signes de sur-tension. Je n'ai pas eu de médicament, mais je devais aller à la maternité tous les 2 jours pour faire un monitoring et dès 7mois et demi un dopler tous les jours. A 39 semaines, grosse angoisse tension passée de 18 en moyenne à 25. Déclenchement immédiat, positionnement de la péridurale et instalation dans la salle d'accouchement. Et là, l'attente commence. Après 14 heures, toujours 3 cm d'ouverture et pas plus. Césarienne d'urgence dans une salle neuve mais où la pièce soins de bb et où le papa peut attendre pas finie. Le médecin laisse alors exceptionnellement mon mari rester près de moi. Ce fut une horreur! La péridurale ne marchait pas et ils ont coupé à vif et ont sorti mon petit bonhomme d'urgence. Il ne respirait pas bien et est parti en néonat avec son papa. Moi, on m'a endormie complètement avec une dose de cheval pour me recoudre. Ce n'est que 5 heures plus tard que j'ai récupéré mon fils tout bleu et tout froid, mais vivant. Après 2 jours contre moi et sous une lampe infra-rouge sa température s'est enfin régulée et les médecins m'ont dit qu'il allait vivre.
Je ne voulait plus jamais revivre ça et ne voulait plus d'enfant. Jusqu'à ses 6 mois, il n'a fait que pleurer et ne supporatit pas d'aller dans les bras de quelqu'un d'autre que moi ou son papa.

14 mois plus tard, suite au choc du décèd d'un proche me revoilà enceinte. A 5 mois, ma tension monte denouveau.
Je n'étais plus suivie par le même médecin et j'avais changé de maternité pour ne plus revoir le lieu de torture.
Tous les jours, je passais la matinée dans la section grossesses à risque pour monito et dopler. Malgré tout, mon médecin me disait que je pourrais accoucher par voies basses. Il me rassurait et mes parents s'occupaient de mon fils.
A 40 semaines, toujours pas de naissance à l'horizon, mais toute gonflée, la tension en permanence à 18 mais de bons doplers et de bons monitos. On attend. A 43 semaines, le médecin me dit qu'il n'a plus le choix et qu'il doit provoquer le lendemain soir et que je dois rentrer à l'hopital le lendemain matin. Je rentre chez moi et la nuit, perte des eaux. Arrivée à la mat à 6h on m'annonce souffrance foetal césarienne d'urgence. Mais plus de péridurale, mais une rachi. Papa reste près de moi et me tient la main. Tout se passe très vite et bb est belle et toute ronde, 3k600. Elle reste avec moi tout le temps. Pas de séparation. Par contre elle est affamée et boit 10 biberons de 120ml tous les jours. Elle à passé ses nuits (8h) à 3 semaines et à 6 semaines dormait 14h de suite la nuit.

Un peu réconciliée avec les naissances, j'ai eu 2ans et demi plus tard une autre petite fille avec une grossesse de rêve, et une césarienne programmée à 37 semaines. Beau bb de 3kg 400. Jusqu'a ses 2ans et demi elle a du boire 2 biberons la nuit car petit estomac et ne grandissait pas assez. Beaucoup de stress. BB sage.

Pour ses 6 ans, elle à eu une petite soeur. Une petite surprise pas prévue.
A 6 mois de grossesse, verdict: pré-éclempsie. Cette fois sous aldomet. Durant le "suivi" pas un seul dopler, quelques monitoring. C'était atroce, je me croyais revenue 20 ans en arrière car pratiquement pas de surveillance. C'est vrai que mes 3 premiers sont nés en Belgique et que pour la dernière j'étais en France. Heureusement, je surveillais le moindre changement de santé. Je déprimais, pleurais, avais des sautes d'humeur, brf j'étais invivable. A 36 semaines, panique du médecin car tension nà 25, changement de dosage de médicament, mais toujours pas de dopler.
Césarienne prévue à 39 semaines et maintenue. Le jour j arrive et denouveau retour dans le temps. Césarienne dans bloc chirurgie et papa dans bloc naissance. Dès que bb est sortie, elle est allée rejoindre son papa qui a pensé à la glissée dans ses vêtements contre sa peau. Je les ai rejoint 3h après et tout allait bien. Elle est un bb calme qui ne pleure quasi pas.

Maintenant, je ne regrette pas d'avois souffert et eu peur car mes 4 enfants vont bien. Ma 2 ème est malgré ses 11 ans très collante, les deux dernières plus autonomes. Beaucoup de joie et de bonheur!!!

n°12237
titekemya
Posté le 27-04-2011 à 21:57:31  profil
 

coucou!
cela fait tout juste un an que mon fils est né à 34sem+5j après une césarienne en urgence des suites d'un help syndrm (une complication de la pré-eclampsie).
moi je suis juste allé à l'hopital car mon mari me trouvait enflée. La-bas, on me rassure (je n'avait prit que 11kg) mes tests sanguins et urinaires sont ok. Avant de rentrer chez moi je demande qu'on regarde mon col car il était modifié la sem précedente lors de ma visite chez le gynéco et là on m'annonce qu'il est ouvert à3 et qu'on va donc me garder pour stopper des contractions (qui ne sont pas douloureuses) et que le lendemain je rentrerai mais serai allitée jusqu'à la fin de ma grossesse.
En pleine nuit, une barre épigastrique me tord de douleur et là verdict: mes plaquettes sont au plus bas 39 ooo ( au lieu de 300 000 à 450 000 normalement) et j'ai de la tension (aucun antécédent c'est surement du a la douleur de a barre épigastrique). On me fait un déclenchement, et au bout d'1h je suis dilatée à 4-5 mais on me pose la péri et on descent au bloc. J'apprendrai plus tard que la césarienne était prévue depuis le retour de mes analyses, on a juste gagné du temps pour réunir toute l'équipe médicale. La césarienne se passe très bien (alors que c'était ma plus grande peur) et mon loulou pese 2kg460 il va quand même en néonat car n'a pas le reflexe de succion, il doir apprendre à teter et donc être nourri par sonde gastrique.
Mon etat se corse, je fais une hémorragie de la délivrance et une civd. Je suis transfusée et rejoint, comme beaucoup d'entre vous le service de réanimation. Je suis trop faible pour qu'on me ré-opère donc on me stabilise la nuit et je suis re-transfusée le lendemain matin (toute la transfusion de la veille s'est vidée dans mon ventre) et on m'opère sous anesthésie générale cette fois. Je me réveille dans un état lamentable, n'ai même plus la force de parler. On m'a posé des multiples perfusion, une voie intra-veineuse dans le cou, des drains pour l'infection dans le ventre, je suis sous oxygène et on me surveille comme le lait sur le feu.
On me redescendra la couveuse de mon fils 5min car je ne l'ai toujours pas revu et j'attendrai encore le lendemain pour le tenir dans mes bras.
Je reste 3j en réa et 7j en maternité. je ne pouvais quasi pas m'occuper de monfils, je montais le voir 30min par jour et j'étais épuisée ce qui m' a fait culpabilisé à mort.
mon fils est sorti de l'hopital au bout de 15j et mois je suis restée en hospitalisation a domicile pendant encore un mois sans pouvoir bien m'en occuper.
J'ai l'impression qu'on m'a volé la fin de ma grossesse et les premieres semaines de vies de mon fils. Un an déjà... Je remercie l'équipe médicale d'avoir été aussi performante et je pense beaucoup aux mamans à qui s'est arrivé et qui ont du vivre le deuil de leur bébé. Je pense aussi à une 2eme grossesse mais le papa a très peur. Tout mes examens ont montré qu'il n'y avait rien de sous-jacent mais comme toutes les victimes de pré-eclampsie je sais que j'ai un terrain favorable à la récidive même si heureusement elle n'est pas systématique.
Une grosse pensée alors pour toutes celles qui ont perdu un bébé ainsi, les mam'anges comme elles se nomment si joliment.
je n'en avais jamais parlé mais pas un jour ne passe sans que j'y pense, j'ai tellement peur d'une autre grossesse, c'est difficile de vivre avec cette épée de damoclès sur la tête (je veux DES enfants!) et d'être passé si près de la mort à 24 ans. Courage les filles, on dit que les femmes portent le monde et moi j'y crois fort <3

n°13300
July0009
Posté le 20-12-2011 à 11:07:52  profil
 

Bonjour à toutes,

Moi aussi j'ai fait une éclampsie très grave à 30SA, aujourd'hui ma fille et moi allons bien.
Cette période de notre vie restera toujours une grande souffrance pour moi.

J'ai trouvé une association qui se bat pour la prévention et les actions contre la pré-éclampsie.
Elle s'appelle l'APAPE. Je vous la conseille! Entre victime, on peut se soutenir.
Et moi, ça me fait du bien de me battre avec eux.
Je suis devenue une des coordinatrices régionales.
Venez nous rejoindre.
www.apape.fr et sur facebook aussi.

n°13362
dodo0305
Posté le 08-01-2012 à 19:46:47  profil
 

Bonjour à toutes!
Eh bien je vois que je ne suis pas un cas isolé!
J'ai donc moi-même fait une pré'éclampsie, aggravée d'un HELP SYNDROM.
J'ai eu une super grossesse sans aucun pb: pas de nausées, pas de diabète, pas de tension, bref le top! Puis, à 7 moi et demi, tout bascule: une nuit, je me lève avec des douleurs horribles à l'estomac, des nausées, des vomissements! Je passe la nuit debout sans trouver de position dans laquelle j'étais bien et évidemment à part du Doliprane, je n'ai rien pris d'autre! Le lendemain, je décide quand même d'aller voir mon doc pr un contrôle! Il me prend ma tension et la trouve "un peu haute"! Il me dit de me mettre sur le côté, la reprend et elle diminue un peu mais reste quand même élevée! Bref, il me dit que ça vient sûrement du fait que j'ai surélevé les pieds de mon lit étant donné que j'avais les pieds enflés et que du coup ça augmentait les reflux gastriques!!?? Je rentre chez moi, et la nuit suivante, tout va bien! Et la rebelotte, la nuit d'après ça recommence: douleurs insupportables à l'estomac, vomissements, ... bref! Du coup, le lundi matin, je tel à ma gyneco qui veut me voir le jour même! J'ai RDV à 17h et là ma tension est très élevée et ne baisse pas au repos ou sur le côté! Elle m'envoie à la clinique où je suis censée accouchée en me disant qu'il est plus sage d'aller faire un contrôle! Mon mari travaille, il me rejoint donc à la clinique!
Arrivée à la clinique, une sage femme me prend en charge, me met sous monitoring et contrôle ma tension sur une période de 30mn! Entre temps, le gynéco de garde vient me faire une écho! Et là, il commence à nous dire qu'il était probable que l'on "rencontre" notre bébé ce soir et que j'allais être transférée sur une autre clinique (celle ci n'étant pas équipée pour accueillir des prémas). On attend encore les résultats d'analyses d'urine et de sang. Les résultats arrivent et tout s'écroulent: la tension ne baisse pas, j'ai des protéines +++ dans les urines et des plaquettes dangereusement basse (21 000)! On m'annonce alors que le SAMU vient me chercher pour me transférer à l'hôpital et non plus à la clinique car je vais devoir subir une césarienne en urgence et vu mon taux de plaquettes, je serais transfusée! On commence à me poser des perf', me dire que si le SAMU n'arrivait pas rapidement, le bloc était prêt pr pratiquer la césarienne ici mais que je serais quand même transférée au CHU après! Je ne comprends alors pas ce qu'il se passe, je pense uniquement au bébé et j'ai très peur qu'il ait de gros pbs étant  donnée que je suis à 34 semaines de grossesse! J'arrive donc à l'hôpital avec le SAMU, là c'est le défilé des médecins: obstétricien, pédiatre, anesthésiste, chacun à tour de rôle vient m'expliquer ce qu'il se passe mais je suis comme dans une bulle, je ne comprends pas, tout va si vite, mon mari n'est tjrs pas arrivé (il n'a pas pu monter avec moi dans l'ambulance du SAMU) et je vais partir au bloc!!! On me prépare pr la césarienne dans une chambre où je ne suis pas seule, super l'intimité!!! Bref! Mon mari arrive enfin, il attendait en bas car on lui avait dit à l'accueil que je n'étais pas arrivée (ben oui biensur, je suis venue avec le SAMU et j'arrive après mon mari, normal non??!!!).
Je suis emmenée au bloc, j'en garde un souvenir horrible: il fait super froid, on me pose plein de questions, je tremble comme une feuille! Et puis le réveil, j'ai tjrs très très froid, j'ai mal, on me dit que mon bébé va bien, il me semble entendre que c'est une fille mais je n'en suis pas sûre! J'ai perdu bcp de sang, j'ai été transfusée. Je n'arrive pas à parler, j'ai mal, j'ai peur! je suis emmenée en salle de réveil, l'infirmière me dit que mon mari va venir avec mon bébé et je me sens complètement désemparée: je n'ai aucune force, je me demande comment je pourrais prendre mon bébé dans les bras, je me sens tellement à bout de forces! Il arrivera finalement 2h plus tard avec ma petite Alice.
Je ne me souviens pas de ma 1ère rencontre avec ma fille, je n'ai aucun souvenir, c'est le trou noir!
Nous sommes restées 3 semaines à l'hôpital: Alice n'a pas été en couveuse mais en berceau chauffant, elle a eu des soucis de glycémie et a du être nourrie par sonde pendant 15 jours!
Ce n'est qu'à mon retour à la maison que j'ai commencé à me renseigner sur la pré éclampsie car je n'en avais jamais entendu parler! Je n'avais pas mesuré la gravité de la situation et surtout le fait que l'issue aurait pu être fatale! J'ai très mal vécu tout ça car j'ai vraiment l'impression qu'on m'a volé ma fin de grossesse et surout d'avoir manqué ma 1ère rencontre avec ma fille, que je ne pourrais jamais rattraper ce moment là!! J'ai depuis bcp de mal à laisser Alice, je ne supporte pas qu'on veuille la porter, lui donner le biberon, ça me rend dingue! C'est comme si on me l'arrachait à nouveau!
J'espère qu'avec le temps, ce sentiment va disparaitre et surtout que j'arriverais à tourner le page sur cette terrible expérience!
Aujourd'hui, nous allons bien toutes les 2, Alice pèse 4,130kg et va très bien!
Je ne suis pas freinée à l'idée d'une 2ème grossesse mais je sais que je la vivrais bcp moins sereinement que celle-ci même si je serai suivi de très près!
Tous vos témoignages m'ont bcp aidé, j'ai enfin pu en parler et ça fait bcp de bien!
Bonne continuation à toutes








n°13382
titekemya
Posté le 09-01-2012 à 21:44:01  profil
 

Coucou dodo0305,
Tu as accouché au même terme que moi de cette foutue maladie.
Je suis heureuse que tout aille bien maintenant et c'est vrai que ça fait fait énormément de bien de trouver du réconfort dans le témoignage des autres.
On ne peut après ces épreuves qu'être super heureuse d'être en vie et profiter de la vie à chaque instant...

n°13649
kornemuse
Posté le 24-02-2012 à 10:42:26  profil
 

Bonjour,
Je viens aussi partager mon expérience car j'ai fait une pré-éclampsie, je devais accoucher le 13 avril de cette année et ma fille est arrivée le 6 février.

Début de grossesse idyllique, pas de nausées, prise de poids minime, rétention d'eau mais rien d'alarmant.

Non immunisée contre la toxo (comme bcp de maman) je fais des prises de sang tous le mois.
En allant chercher des résultats un vendredi pour la visite du 7 ème mois (qui était le vendredi suivant) les globules étaient élevé et les plaquettes basses.
J'ai regardé très rapidement sur internet et soit j'allais mourir dans les heures à venir soit je ne devais pas m'inquièter.. sentant la petite moins active qu'auparavant j'ai décidé d'aller aux urgences pour être rassurée.

Sur place la tension indique 17...on me dit que je vais rester en observation pendant quelques jours, du moins le week-end...

On me place sous monitoring et l'éco montre que si je la sentais moins s'est qu'elle s'était mise en siège alors que lors du dernier contrôle elle avait la tête en bas.

Les résultats des analyses (urine et sang) ne leur plaisent pas et on m'annonce que je dois envisager une "extraction" d'urgence.
N'étant qu'à 31 semaines ils commencent les corticoîdes pour développer les poumons de ma fille.

Mes constantes sont controlées régulièrement (2 prises de sang par jour).
Les résultats sont de plus en plus alarmants, malgré une hydratation par perfusion et l'eau que je bois je ne fais plus pipi : je gonfle et prends 5k dans le week-end.

Les sages-femmes ne peuvent plus me piquer tellement je suis gonflée d'eau et ce sont les infirmièrs anesthésistes qui passent 20/30 min à chercher les veines et à prélever le sang.

Plus de prélévement possible dans le pli du coude, ils ont donc attaqués le dessus des mains, la pliure du poignet, ils sont arrivés jusqu'au pied, quand ils ont commencé à regarder le cou j'ai commencé à m'inquièter...mais ils n'ont pas eu besoin !

Finalement la césarienne est programmée le lundi matin et tout s'est très bien passé, mon mari a pu être avec moi dans le bloc et sa présence m'ai fait du bien.

J'étais dans un hopital niveau 2B donc apte à accueillir les prémas de 31 semaines, malheursement à cause de son petit poids de naissance (965 g) ils ont préféré l'emmener à Meaux (niveau 3).

Le mardi je ne pouvais toujours pas me lever à cause des oedèmes surtout je ne pouvais faire pipi toute seule, il a fallu me reposer une sonde urinaire ce qui a été très compliqué à cause des oedèmes !

J'ai finalement pu me lever le mercredi tout doucement et la guérison est allée de plus en plus rapide.

Autorisation de sortie le vendredi pour voir ma fille à Meaux et sortie définitive de l'hôpital le samedi.

Mes analyses étaient sub-normales (juste au dessus de la normale), la tension était encore un peu élevée et je suis rentrée avec un traitement sur 15 jours.
 
Ma fille est actuellement en soins intensifs, sous couveuse, avec catéther central et sonde gastrique.
Nous ne savons pas quand nous pourrons la ramener à la maison, le corps médical ne s'engage jamais sur des dates.

Le principal est qu'elle va bien, elle prend du poids, a toujours respiré seule.
Chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus de la sortie.

Un dernier mot sur l'aspect psycologique d'un tel évement.
Il ne faut pas minimiser l'aspect traumatique de cet évenement, si on vous propose de discuter avec une psychologue profitez en !

On me l'a proposé en salle de réveil j'ai sur le coup refusé en me disant que tout irait bien, mais tout vous revient comme un boomerang 2/3 jours plus tard.

Une césarienne d'urgence, mettre au monde un préma (ma fille était à la limite de la grande prématurité), l'arrêt brutal de la grossesse, la culpabilité, surtout ne pas avoir son enfant avec soi...

Tout ca peut vous ronger de l'intérieur, j'ai accepté son aide et je ne le regrette, cela m'a aidé à passer cette épreuve plus rapidement et surtout plus sereinement pour profiter des instants que je passe avec ma puce.

Bonne continuation à toutes.

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
   FORUM Les Maternelles » Accouchement » Complications »

pré-éclampsie