france5.fr
 

Il y a 138 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Auteur Sujet :

Le déclenchement.... venez en parler !!!

n°10879
nataly68
Posté le 13-01-2011 à 10:32:05  profil
 

Reprise du message précédent :
et c'est moin pire que tout ce qu'on m'a raconté et bébé ne fesait mm pas 3,5kg

n°11079
sabdevinck
Posté le 31-01-2011 à 10:12:35  profil
 

salut à toutes !

moi j'ai demandé le déclenchement car mon fils était prévu pour fin décembre et je ne voulais pas accouché le 25 alors par "prévention" on a déclenché le 21 décembre (2009).

tout s'est très bien passé !! piqué à midi et accouché à 17h47, donc moins de 6h, de toutes petites contractions mais bien efficaces, Bébé sortie en 1 poussée, un super cadeau de noël !!

j'attends une petite fille pour fin mars et j'espère que sa se passera aussi bien ! bien que comme toi Coolmama01, depuis 2 semaines je suis quasi incapable de mettre un pied devant à cause des douleurs aux ligaments, au bassin et au dos...

n°12269
petitemama​n76
Posté le 02-05-2011 à 20:34:51  profil
 

MOn déclenchement a été un rêve je l'ai super bien vécu et si je devais revenir en arrière je ne voudrias pour rien au monde que mon bébé vienne naturellement sa c'est tellement bien passé que je n'appréhenderais vraiment pas si je devais subir un déclenchement pour un futur bb2. Par contre on m'avais dit que les contractios par déclenchment sont beaucoup plus fortes qu'à un accouchement naturel et bine je peux vous confirmer pour ma part j'ai jonglé le peu de contractions que j'ai senti mais vu que j'ai eu le péri aussitot j'ai pas trop souffert longtemps.


---------------
Maman d'un petit gars trés courageux, né le 09 décembre 2010 à 37sa, opéré a J+5 et à 6 mois de vie. Dernière opération réussie!
Ma petite étoile est née le 04 février 2014 à 36sa en parfaite santé.
n°12271
Capucine94​3
Posté le 03-05-2011 à 01:23:58  profil
 

déclenchement très bien vécu. j'étais sur place, entourée, chouchoutée.

Certes, c'est plus long... ca a duré deux jours mais pas deux jours de souffrance. Le premier jour pour que le produit agisse lentement, puis le deuxième jour le temps que le col s'ouvre bien et que le bébé descende.

La péridurale était bien dosée. On l"

n°12272
Capucine94​3
Posté le 03-05-2011 à 01:24:57  profil
 

On l'a attendue une heure donc elle était méritée, c'était pénible ce temps d'attente, mais ça n'avait rien à voir avec le déclenchement en lui même !

n°12574
alexollyle​on
Posté le 17-06-2011 à 10:58:03  profil
 

Bonjour,
J'ai 27 ans, je suis enceinte de 35 SG/37SA pour mon premier bébé!
RDV mardi dernier, tout va bien, col fermé et bébé encore très haut bien que tête en bas et mon Gynécologue me pose une question :
"Souhaitez-vous que l'on programme votre accouchement?c'est mieux pour tout le monde!"
Il me semble sur le moment très naturel de répondre OUI parce qu'effectivement je ne suis pas "vexante" et si c'est mieux pour tout le monde...puis en rentrant à la maison mon chéri futur papa me dit "oh ben non on va enlever toute la magie de la date de naissance et l’excitation de partir à la maternité!..."
Le doute s'installe alors dans ma tête (une raison de plus pour ne pas dormir)...
Je navigue un peu sur le Net pour trouver des "pour" et des "contre" et je me rends compte qu'à l'avis général les contractions déclenchées sont plus douloureuses...
Si je n'ai pas accouché d'ici là, je pense finalement répondre par la négative à mon gynécologue qui va sans doutes remettre le sujet sur la table...mais un doute plane...si vous avez des conseils ou histoires vécues ou mal vécues je serai ravie de vous lire!MERCI

n°12726
futurmaman​7
Posté le 11-08-2011 à 23:44:27  profil
 

je souhaites vous raconter mon histoire en espérant avoir des réponses à mes questions


J'ai accoucher de mon 1er enfant en nov 2010. mon terme était prévu fin nov. seulement suite à une visite à la clinique on ma appris que j’avais une toute petite rupture de la poche des eaux et qu'on devait me garder car je ne savais pas exactement depuis quand j'avais des fuites (jetait déjà venu 2 semaines avant car je pensait avoir des fuites a cause de la rupture de la poche et après examens la réponse fut négatif)  
j'ai été sous monitoring puis sous déclenchement pendant + de 48h avec de terribles douleurs et souffrances. je me suis plaintes plusieurs fois que j'avais mal au col comme si on m'arrachait l'appareil génital et j'avais l'impression que mon col étais en feu. je n'arrivais même plus a trouver une position relaxante. j'ai eu beau monter et descendre les escaliers, faire des exercices et du ballon, mon col ne s'ouvrais pas. on a fini par me faire une césarienne car bébé voulais sortir et que j'ai dû supplier les médecins car j'ai cru ne plus tenir. mon accouchement à été traumatisant. j'ai eu l péridurale (celle pour les césarienne) après qu'on met mis la sonde urinaire, la douleur à été insoutenable. la césarienne en elle même c'est bien passer, mais après l'accouchement j'ai eu de la fièvre jusqu'à 39.5°c qui redescendait à 36.8° et remontait et redescendait ... puis j'ai eu la dépression....bref j'ai subi scanner, échographie, prise de sang, analyse d'urine perfusion à gogo et après 11jours à la maternité je suis sortie sans savoir ce que j'avais.

ma question est: si je retombait enceinte un jour, est ce que mon col restera toujours long et a peine ouvert et subirais je encore une césarienne? ou est ce que ça peut changer?
ma 2eme question est: pourquoi mon col ne s'est pas ouvert malgré le déclenchement? (ma fille était en bonne position pour un accouchement à voix basse)

n°12727
irina oran​ge
Moins cash, jamais...
Posté le 12-08-2011 à 10:35:43  profil
 

Bonjour !

Déjà, sache que pour une nouvelle grossesse, tu ne seras pas déclenchée, ou alors juste à la perf, le gel est formellement contre-indiqué après avoir eu une césa.

Pour le col, il ne s'est probablement pas ouvert car ton corps n'était pas prêt, et il n'a pas réagi aux hormones artificielles.
Ceci dit, le niveau de bêtises des médecins qui attendent des jours à laisser souffrir les mères me stupifiera toujours, pareil pour la sonde urinaire avant anesthésie, encore un moyen de torturer la mère.

Bref, pour ton deuxième enfant, premier conseil, change de maternité, ce sont des sadiques !


---------------
2 petites créatures : Joseph (2007) et Cassandre (2010), 2 césas de rêve !!!

Séparée, ayant retrouvé l'amour, en train de construire une nouvelle vie...
n°12876
mon fils m​on coeur
Posté le 13-09-2011 à 14:49:33  profil
 

bonjour, pour moi tout c'est fait a la fois trop vite et très lentement,
le jour du terme je vais a la maternité col toujours fermé, je suis loin d'être sur le point d'accoucher; bébé va bien, aucun problème, le gynécologue me demande de revenir deux jours plus tard.
Deux jours plus tard, me revoilà a la maternité, j'ai emmené la valise de bébé au cas ou, heureusement.
Je revois donc le gynécologue en pensant que tout se passerais comme la fois précédente et que je rentrerais a la maison avec un rendez vous pour le lendemain ou le surlendemain, mais voilas sa ne s'est pas passé comme sa du tout, au monitoring, tout va bien bébé se porte comme un charme mais voilà le gynécologue décide de quand même faire une petite échographie pour voir et me dit qu'il n'y a plus énormément de liquide amniotique... donc, d'après le docteur, il serais préférable de déclencher l'accouchement. j'accepte donc le déclenchement surtout que pour le moment il ne s'agit que du gel d'on on enduit le col afin de provoquer des contractions. quelques heures plus tard il ne c'est toujours  rien passé, la sage femme vient vérifier la dilatation du col, je fais un bond en arrière, et oui, sa fait un peu mal,
 et la dilatation n'a toujours pas avancé.
je fini quand même par perdre les eaux a 19h, tout en mangeant ( finalement j'aurais mieux fait de pas manger). la sage femme arrive, je suis a 1 bon cm; génial...
je passe la nuit a me tortiller dans tout les sens et a avoir des contractions tout en me disant que bébé allais enfin arriver, et bien non, a 9h du matin la sage femme arrive et la le verdict:  2 cm!
du coup je suis complètement découragée et terrifiée, on me pose la perf pour provoquer des contractions  régulières et qui font avancer les  choses et le temps que je demande a la sage femme combien de temps sa met pour agir, AÎE a oui d'accord sa agit tout de suite.
a midi on en est a 3 cm comme quoi sa avance quand même , la sage femme ne cesse  d'augmenter la dose, du coup j'en ai les larmes aux yeux des que je la vois s'approcher. finalement a 15h, 5 cm on me pose la péridurale, je n'en voulais pas a la base mais la j'ai vraiment trop mal, j'en ai arraché la perfusion en mer tortillant dans tout les sens, et puis je suis exténuée, je m'endors entre les contractions, si on peut parler de dormir quand on dors 3 minutes lol
et a 17h 30 bébé étais la, enfin. il va a moitié bien, il a attrapé un streptocoque (il a quand même battu le "record" de la maternité) mais une semaine  le voilà guérit. bref pour moi l'accouchement n'a pas été un moment magique du tout mais je croise les doigts pour le prochain

n°12886
titia56
Posté le 15-09-2011 à 19:27:52  profil
 

bonjour à toutes
je viens de m'inscrire sur le forum car j'avais besoin de parler de mon accouchement. comme plusieurs d'entre vous j'ai eu un déclenchement un peu difficile.
mon terme était le 10 mai 2011.j'avais donc un rdv de prévu ce jour là à la mater pour faire le point. après divers examen, il s'avère que je fai une prééclampsie (hypertension, oedeme et protéine dans les urines). il s'agit d'une pathologie qui peut etre trè dangereuse pour la maman et le bébé.le seul remède est l'accouchement. du cou ils décident de me garder. avec mon mari on est super content. c notre premier bébé. on se di qon pourra la serrer dans nos bras le lendemain. on avai tor
on arrive dans la chambre en fin d'après midi. en fin de journée une sage femme me pose un propes et m'expliq que si ca ne marche pas elle en pose un 24 h plus tard et si ca ne marche toujours pas elle me pose une perf pour le déclanchement
pourquoi est ce que ca ne marcherai pa après tout le temre est arrivé.
monito après monito toujours rien, très peu de contraction, mai des douleurs comme des douleurs de règles, vraiment pas agréables. le col n'est toujours pas ouvert.une journée se passe et rien. donc nouveau propes, puis rebelotte toujours rien. en plus on ne me fai pa bcp manger au cas ou. je suis fatiguée je n'en peu plus et j'ai vraiment hate que ma fille naissent. j'en vien à me dire que je vai rester comme ca pour toujours.
je suis rentré à la mater le mardi soir, un propes le mardi soir, un autre le mercredi soir. le jeudi soir toujours rien. je suiis tellement naze et j'ai tellemnt mal quon me fait une piqure de morphine pour que je me repose avant la perf du vendredi matin.
vendredi matin on me pose la perf. ca merche déjà mieux, des contractions douloureuse, mais en fai le col s'ouvre tout doucement. je n'ai plus le droi de manger, ni de boire. le venrdredi soir le col s'est un peu ouvert suffisamment pour aller en salle d'accouchement. je demande une peri. ouf ca va mieu, mai pa pour longtps, la machine déconne et je ne recoi plus de produi pour calmer la douleur. l'anesthésiste revien et règle le probleme une première foi, puis une seconde foi dans la soirée.
et là les heures défile et mon col n'est pas encore assez ouvert. le point positif est que ma fille ne souffre pas du tou, tou va bien pour elle.
on est début mai et il y a beaucou d'accouchement à la mater. avec mon mari on a vu bcp de femme défiler dans les couloir et qui repartai avant moi avec leur bébé. vu que ma fille ne poussai pa pour sortir et que ca allai pour elle, je n'étai pa prioritaire dans les nombreux accouchement. finalement on est samedi, il est 2h du mat et la sage femme me di qu'elle va me faire accoucher dans pa longtps.et la encore plein de femme arrivent pour accoucher et pour elle ca va vite à peine arrivée que leur bébé est sorti.
il se passe plus de 2h avan q la sage femme revien pour s'occuper de moi. mon col est pre depui qlq heure. mai les contraction ne son pas assez fortes. il est 4h15 quan je commence à pousser. j'étai exténuer, plus aucune force, mai il a fallu que je pousse pdt une heure. ma fille est née à 5h19, après 84h de déclenchement.elle va bien, mai moi c pa la joie. je fai une hémorragie. après tout ca c pa étonnant.je suis opérée dans la journée car l'hémorragie était grave.le gynéco ma di après cou que san les nouvelles méthodes d'opération, il aurai du m'enlever l'utérus.ce gynéco a été génial avec moi et mon mari tout le tps de mon hospitalisation, qui a durée 15 jours (je suis sorti le vendredi suivan, mai je suis retourner à l'hopital le samedi pour une infection et suis finalement rentrée à la maison le mardi)
je suis rentrée dans la chambre à 22h30 et j'ai enfin pu prendre ma fille dans les bras.
ce fu un accouchement très traumatisant pour moi et mon mari.
nous ne penson pa faire un deuxième enfan pour le momen. on ne ve pa revriere ca.
il fau savoir que ce que j'ai vécu arrive à très peu de femme.
j'avai besoin de raconter mon histoire et je ne ve surtout pa faire peur aux futurs mamans. mon cas est très exceptionnel.

aujourd'hui je suis heureuse avec ma fille qui vien d'avoir 4 mois. elle est génial et nous apportent tout le bonheur du monde.

n°12956
riccidoro
Posté le 30-09-2011 à 00:57:00  profil
 

voici mon courrier adressé à la maternité portes du sud vénissieux, vous m'en direz des nouvelles... je suis en procédure avec l'hôpital, et j'attends qu'il reconnaisse tous ses torts... J'ai enlevé les noms des personnels en question...


Compte rendu du déroulement de mon accouchement

Vendredi 15 juillet 2011 : rendez-vous de contrôle du neuvième mois de grossesse avec le Dr J, qui remplaçait alors le Dr M.
Dr J m’annonce un retard de croissance du bébé. Il me dit qu’il faudrait penser à déclencher l’accouchement car le bébé ne se nourrit pas correctement dans mon ventre, qu’il y a très peu de liquide et qu’il grandirait mieux à l’extérieur… Il m’explique qu’il ne faut pas tarder à faire ce déclenchement et que je peux revenir samedi ou dimanche en ajoutant « c’est comme vous voulez ». Je me retrouve donc dans une situation d’urgence mais je peux tout de même choisir le jour de mon accouchement.
Samedi 16 Juillet 2011: J’ai passé toute la nuit à angoisser. Je décide d’appeler la maternité avant de m’y rendre pour avoir un autre avis. La sage-femme me dit de venir pour 10h afin qu’elle puisse contrôler. Le médecin de garde était alors Mme A. La sage femme me met sous monitoring et me dit que le bébé va bien. Elle demande l’avis au médecin, qui sans m’avoir examiné ou vérifié mon col, ou le liquide etc… décide de me renvoyer chez moi. On me dit de revenir quand j’aurai des contractions régulières toutes les cinq minutes. La sage femme avait elle aussi l’air étonnée de la réaction de ce médecin et toujours angoissée, je rentre chez moi. Je suis donc passée d’une situation d’urgence à une situation normale en un instant.
Dimanche 17 Juillet 2011: Je décide de rappeler la maternité parce que je n’étais pas du tout rassurée et j’explique à la sage femme ce que m’ont dit les deux médecins. Elle me dit alors qu’il y a beaucoup d’accouchements ce jour et que le mieux c’est de venir faire un contrôle en début de semaine.
Lundi 18 Juillet 2011: Je rappelle à nouveau la maternité et une sage femme, qui a regardé mon dossier me dit de venir pour 14h et qu’ils allaient effectivement me faire d’autres examens car il y avait quelques petits soucis sur mon dossier. Elle me dit de venir avec ma valise et de me préparer à rester à la maternité car ils allaient certainement me déclencher le soir. J’arrive donc à 14h à la maternité, je passe une série d’examens de contrôle dont une échographie. L’échographe nous dit qu’il reste peu de liquide et que, d’après le doppler, il ne faudrait pas tarder à faire sortir ce bébé. Sur le compte rendu de l’échographie, il y a effectivement noté « liquide faible ». Mon mari et moi nous disons donc que certainement l’accouchement allait être déclenché dans la nuit. Nous retournons donc en salle d’accouchement et la sage femme nous dit qu’il y a d’autres mamans qu’il faut déclencher avant moi car c’est plus urgent et qu’il faudrait que je revienne le lendemain à 20h. Encore une fois, on passe de l’urgence à pas du tout, rentrez chez vous. Mon mari a du expliqué à son employeur qu’en fin de compte, il avait pris sa journée pour rien et que le lendemain il irait travailler puisqu’on me ferait rentrer que le soir. Nous nous sommes donc dit qu’il prendrait les jours de congé paternité à partir du mercredi. Difficile de s’organiser avec tout ça.
Mardi 19 Juillet 2011 : Je passe la journée seule chez moi. A 20h mon mari m’emmène à la maternité. Nous faisons les billets d’entrée et nous attendons dans la chambre jusqu’à minuit avant de voir une sage-femme. Ces heures d’attente sont interminables surtout quand on nous dit que le bébé serait mieux à l’extérieur qu’à l’intérieur.
Mercredi 20 Juillet 2011 : A une heure du matin, on me pose un tampon pour déclencher l’accouchement. On m’explique que pour une première grossesse, ça pourrait être long et difficile. Nous retournons dans la chambre et les contractions commencent à se faire sentir dans le dos. Vers 12h, elles sont très douloureuses et rapprochées toutes les 5 à 3 minutes. Je supporte en me disant que j’allais avoir mon enfant et j’étais prête à endurer jusqu’au bout. Vers 17h, la sage femme m’examine et me dit que malheureusement je ne suis ouverte qu’à 1 et demi (alors que je l’étais déjà le vendredi 17), et qu’elle allait retirer le tampon pour voir si j’ai des contractions spontanées. Les contractions sont toujours très douloureuses et rapprochées. A 20h, une autre sage femme arrive et me dit qu’elle allait me donner un calmant pour que je puisse dormir la nuit. Son discours n’était pas du tout réconfortant mais plutôt moralisateur. Je ne me suis jamais plaint pendant tout le long et là j’ai l’impression qu’elle me reproche de demander un calmant alors que je ne l’ai pas fait. Au contraire, je souhaitais continuer le travail. Elle m’explique qu’il y a des accouchements très difficiles et que elle, par exemple, elle a fait 12 heures de travail toute seule chez elle et que quand elle est arrivée à l’hôpital elle n’a même pas eu de péridurale. Je me disais au fond de moi que, elle, au bout de 12h elle a eu son bébé dans les bras et que moi, je devais recommencer le lendemain. Mon mari était également choqué par ses propos mais nous nous disions que de toute façon, on ne la reverrait pas le lendemain et qu’elle n’était pas faite pour être sage-femme.
Jeudi 21 Juillet 2011 : la nuit a été difficile mais les contractions se sont calmées, je suis prête à recommencer, je pense surtout à mon bébé qui doit sortir pour être mieux. Vers 9h, une sage-femme me met le gel pour déclencher l’accouchement. Je passe la journée avec des contractions irrégulières. Je suis blasée car les contractions n’apparaissent pas sur le monitoring, je les sens pourtant dans le dos. Je ne suis toujours pas ouverte.
Vendredi 22 Juillet : La nuit a été très difficile. Toutes les 5 minutes, je ressens des contractions très douloureuses mais j’attends le lendemain matin 7h pour appeler la salle d’accouchement. La sage femme m’examine, je ne suis ouverte qu’à 2 et demi. Elle me fait un décollement. La douleur a été atroce mais je suis enfin ouverte à 3 et demi. Vers 9h, il me semble, on me pose la péridurale. Les contractions diminuent même si je les sens toujours. Je me dis que j’allais enfin pouvoir accoucher, je suis trop contente d’être arrivée jusque là. La sage femme m’explique qu’elle va percer la poche des eaux pour accélérer l’accouchement. Mais plus de liquide. Mon mari observe le monitoring et demande à la sage femme si c’est normal que le rythme cardiaque du bébé chute. Elle explique que non et là le Dr J arrive. Il est tout paniqué et il pense tout haut « non mais là c’est plus possible, eeeh.. on peut plus attendre.. eeh, allé césarienne ». J’hurle « non » de toutes mes forces, j’explique que je vais tout faire pour accoucher, que j’ai encore de la force. Mais il me dit que c’est plus possible et en même temps je l’entends demander l’avis de la sage femme. Je ne suis pas du tout en confiance surtout que lors de la visite du 6ème mois, ce même médecin m’a prescrit des antistaminiques interdits pendant la grossesse (le pharmacien ne me les a pas donnés car de toute façon ce médicament n’est plus commercialisé depuis longtemps). Il me dit qu’il va arrêter la perfusion mais il ne parvient pas à éteindre la machine, il appuie sur tous les boutons, ce qui ne me rassure pas du tout pour la suite. Quelques minutes plus tard, je dis à la sage femme que mon bras me fait mal, elle regarde la perfusion et dit au dr : « mais dr J, il faut clamper, elle va faire une hypertonie ! ». Là, je panique. Je lis sur le visage de mon mari qu’il est très inquiet, les sages femmes tentent de me rassurer en me disant qu’il faut faire une césarienne. On m’emmène au bloc, je suis apeurée et j’aurai voulu avoir mon mari près de moi (surtout qu’il n’a pas eu le temps de m’embrasser).
Je suis sur la table d’opération. La sage femme me rassure en me disant qu’elle allait s’occuper du bébé et qu’elle me l’apportera. Je lui dis que je ressens tout quand on me touche. L’anesthésiste se met à me hurler dessus « Mme, c’est important, vous sentez qu’on vous fait mal ou vous sentez qu’on vous touche ??? répondez, Mme !!! », et il répétait cette phrase sans me laisser le temps de répondre, je me sentais paralysée. Et là, je sens qu’on m’ouvre le ventre... Mes jambes se lèvent et j’hurle de toutes mes forces. J’entends quelqu’un dire « elle sent tout ! » et l’anesthésiste me met violemment un masque sur le visage. Je me sens partir avec un point dans le cœur (une douleur que je ressens toujours aujourd’hui). Celui-ci est ensuite allé voir mon mari pour lui dire qu’il m’avait fait une anesthésie générale parce que je me débattais, et que c’était super dangereux. Mon mari a été outrée lorsque je lui ai dit qu’en fait j’avais tout senti, car il a compris que le médecin avait essayé de se couvrir en me faisant porter le chapeau de la femme hystérique.
BB est né à 11h55.
Je me réveille en salle de réveil. Je pleure, je veux voir mon bébé… Je ne sais pas ce qui c’est passé.. Personne ne me répond et j’entends des personnes rigoler plus loin, elles parlent de leur pause déjeuner. La sage femme arrive enfin. Elle me dit que BB va bien, qu’il est avec son père, elle me fait signer les papiers et me propose de m’apporter des photos du bébé qui est alors en couveuse. Elle m’apporte l’appareil et s’en va. Je regarde les photos mais je pleure, j’ai besoin de le voir… Une infirmière me dit que je dois rester en salle de réveil encore un moment. Le temps me parait être l’éternité, c’est horrible. Enfin, on me dit que l’on m’amène dans ma chambre pour voir mon fils. Je me sens revivre. Le brancardier me dit d’arrêter de pleurer, que j’allais voir mon bébé, et il part de la chambre. Et là, j’attends… Je comprends qu’on m’a oublié. Je sonne, j’hurle, j’essaye de me lever parce que personne ne vient. C’est horrible le temps qui passe quand on n’a plus de repères. Enfin une auxiliaire passe et me dit « ah mais on ne savait pas que vous étiez là, on nous a pas averti ». Elle me dit qu’elle va appeler la pouponnière pour qu’on m’amène le bébé. J’attends toujours. Une autre auxiliaire passe et me dit qu’elle doit donner du sucre au bébé et qu’elle me l’amènera après. J’attends toujours. Mon mari arrive. Il me dit que BB va bien mais encore une fois, il n’a pas mon bébé. Je ne crois plus personne. Je veux mon bébé, c’est tout ce que je demande… La sage femme arrive enfin et on me le pose sur le ventre. Je suis heureuse et triste à la fois. Je me calme, mon mari prend des photos du moment. Nous sommes seuls dans la chambre. Je voulais faire du peau à peau avec mon bébé, mais bien sûr il est habillé. Je l’embrasse et lui demande pardon de l’avoir laissé seul les premières heures de sa vie.
(Livio est un peu sale, mon mari m’explique que BB a fait caca dans mon ventre. Je me dis qu’il aurait pu mourir empoisonné).
En fin d’après midi, une sage femme passe pour contrôler. J’ai de la fièvre et je lui dis que j’ai mal au ventre. Elle regarde les perfusions et me dit « ah mince, on a oublié de vous mettre un calmant ! ». Elle s’excuse de tout ce qui m’est arrivé et me dit que je m’en remettrai avec le temps. Cela m’a fait du bien, elle m’a rassurée et réconfortée.
Les jours passent et je ne me sens pas aidée pour l’allaitement. J’apprends en plus que les auxiliaires ont donné des biberons au bébé dans la nuit alors que j’avais demandé à ce qu’elles me l’amènent s’il veut manger. Pour moi, les premières heures de la vie sont décisives pour mettre en place l’allaitement. BB ne me tète pas et forcément il tète le biberon puisqu’il en a eu dès le début. Je me bats pour y arriver. Chaque jour je demande du soutien pour le mettre au sein, mais j’ai le droit à des versions différentes et pas vraiment d’aide.
Quelques jours plus tard, je fais des montées de fièvre. On me dit que j’ai une infection mais on ne sait pas où. Je demande à une auxiliaire de regarder le lait que j’avais tiré pour me dire si c’était du colostrum ou du lait car il était encore très clair. A ce moment là, la sage femme qui avait été infecte avec moi le mercredi soir, interrompt l’auxiliaire pour me dire que les femmes ne sont pas des vaches laitière et donc que le lait n’est pas blanc. Une nuit, Claire est chargée de me faire les prélèvements. Dans la soirée, elle a demandé à mon mari de partir alors que j’avais vraiment besoin de lui. Vers 22h, elle passe prendre ma température et là elle lui dit : « si dans une demie heure vous êtes toujours là, j’appelle le vigile ! » et elle ajoute en fermant la porte « comprenez-nous ! ». Mon mari était en train de donner le biberon au bébé et je profitais de ce moment pour aller prendre ma douche. Sachant qu’il finit le travail à 20h, il ne pouvait nous voir qu’en dehors des heures de visite. Il a été là tout le long, il a dormi pendant des nuits et des nuits sur une chaise et a travaillé le lendemain et elle nous demande de la comprendre ? C’est le monde à l’envers ! Comme j’ai de la fièvre elle me dit que le lendemain je risque de ne pas pouvoir sortir. Je lui demande confirmation « donc il faut que je parte du principe que demain je ne sors pas ? » et elle me répond « partez du principe que vous saurez demain matin ». Dans la nuit, je me sens mal, j’ai 39 de fièvre. Elle me pique le bras un peu plus haut car j’avais déjà été piquée plusieurs fois déjà, et je lui demande si ça allait me faire plus mal. Elle me répond « Mais qu’est ce que j’en sais comment les autres vous ont piqué avant ! Vous posez de ces questions à cette heure ci ! ». Elle me demande si j’ai pris du doliprane, je dis oui et lui demande si elle était en train de me mettre du dafalgan dans la perfusion. Elle me répond sèchement « mais réfléchissez vous venez de me dire que vous avez pris du doliprane ! Vous avez l’air très méfiante ! ». Elle m’explique que d’autres femmes ont eu des accouchements bien plus difficiles sans savoir vraiment ce que j’avais vécu et surtout comment je l’ai vécu. Elle me demande si je pense que la relation avec l’enfant allait en pâtir et me dit, « vous savez ce que veut dire le mot « pâtir » ? ». J’ai l’impression qu’elle me prend pour une débile et je lui réponds que je n’ai pas eu mon bac+5 dans une pochette surprise et que j’en ai rien à faire des autres accouchements, je voulais juste avoir mon bébé. Elle a des propos culpabilisants en comparant sans cesse mon accouchement. Elle me dit par exemple que j’aurai du me renseigner avant l’accouchement. Et pour finir, elle me demande : « Mme, j’aimerai vous poser une question indiscrète, mais vous êtes une fille fragile ? ». Elle finit par me conseiller de voir un psychiatre.
Le quatrième matin après l’accouchement, j’appelle la pouponnière pour demander s’il est possible de venir faire le bain du bébé vers 12h afin de permettre à mon mari d’assister à ce moment si merveilleux. Et alors que mon fils est au sein, une dame entre dans ma chambre, me prend BB, le met dans son couffin, me demande où sont ses vêtements et les prend dans un sac, et elle part en furie. N’ayant pas compris ce qu’il se passait et n’ayant pas terminé la communication téléphonique, je jette le téléphone et je pars en courant pour la suivre. Bien sûr, en me levant brusquement, j’ai un peu tiré sur ma cicatrice qui a un peu saigné. Aujourd’hui une boule s’est formée à ce niveau là et je dois passer des examens de contrôle. J’arrive à la pouponnière, elle est déjà en train de s’en occuper et les mots ne sortent pas pour lui dire me laisser tout faire. Elle me presse pour que je fasse vite car l’heure du bain est passé et je suis l’avant dernière maman. Elle l’embrasse et le désigne par le pronom « elle » alors que je lui ai déjà dit plusieurs fois que c’était un garçon. BB a régurgité dans le couffin (parce qu’elle l’a secoué). Elle me demande si j’ai des draps de rechange et je lui réponds qu’elle ne m’a pas laissé le temps de les prendre. Elle part voir une autre auxiliaire et lui dit que je n’ai pas de draps. L’auxiliaire répond que les parents doivent apporter leurs affaires, que c’est noté sur la liste. Je me sens mal parce que j’ai mes affaires, j’ai l’impression de passer pour la mauvaise mère. Elle me met des vieux draps tachés dans le couffin. Je reprends BB et pars dans ma chambre. Je les change et rapporte les affaires empruntées à la pouponnière en disant comme quoi l’auxiliaire ne m’avait pas laissé le temps de prendre mes affaires. L’auxiliaire m’explique que la dame qui s’est occupée de BB est nouvelle et qu’elle est un peu zélée. Les larmes me montent aux yeux et elle me dit « mais c’est rien, Mme, vous nous faites un baby blues ». Là je me dis que c’est pas possible, je suis dans un monde parallèle.
Le jour du départ, je me rends compte que le personnel médical ne note pas grand-chose sur mon dossier. En effet, j’ai eu de la fièvre dans la nuit mais comme ce n’est pas noté, le docteur me laisse sortir avec une ordonnance pour faire faire les piqures d’antibiotiques par une infirmière. Je n’ai rien dit car je voulais absolument sortir.
Voilà, la semaine de calvaire que j’ai vécue. BB va bien heureusement. Mais pour moi, j’ai vécu l’enfer. Je me réveille la nuit parce que je rêve du moment où l’on m’ouvre le ventre et me prend mon enfant. La douleur physique, c’est sûr, je l’oublierai. Mais la douleur morale reste là gravée à jamais. Et tout ça pour des erreurs de fonctionnement dans le service ou parce que des professionnels ont mal fait leur travail… Je souhaite qu’aucune femme ne vive ce que j’ai vécu.
riccidoro

n°12993
mon fils m​on coeur
Posté le 07-10-2011 à 21:39:11  profil
 

c'est absolument scandaleux que des médecins et sage femmes aussi incompétents puissent exercer de cette manière leur métier, pour ma part je n'appelle pas cela des médecins mais des bourreaux

n°12994
Profil sup​primé
Posté le 08-10-2011 à 20:33:23  
 

Riccidoro mais quelle histoire, dans toute ton histoire le moment où j'ai été choquée c'est qu'ils n'ont pas arrêtés d'être en désaccord entre eux aux risques que ton bébé est de grave problémes d'ailleurs en te lisant j'ai été soulagée quand tu as mis qu'il était en bonne santé surout vu ce que tu as vécue!

Je te souhaite d'obtenir gain de cause! Tiens nous au courant c'est horrible ce que tu as vécue j'espére que personne d'autre ne vivra un cauchemar similaire! Je suis d'accord avec Mon fils mon coeur c'est des bourreaux pas des professionnels!

n°12999
aurelulue3​3
Posté le 11-10-2011 à 11:06:32  profil
 

riccidoro je te souhaite pleins de courage avec le monde hospitalier c tres dur de prouver qq chose!!!!ils nous prennent tous pour des cons ils se croivent superieur!!!!!!
moi j ai eu 2 declenchemnt un en 2007 et lautre en 2010
pour celui de 2007 le terme etait le 8 fevrier le soir meme je suis rentrer en maternite pour le declenchement( je precise jai preferer aller en clinique plutot quand chu!!!!!)on ma expliquer ce qui aller suivre une super sage femme bref elle ma dit quelle allait me poser un gel un le soir le meme puis un autre a 7h du mat!!!ok a ce moment la tout roule!!!!c mon premier enfant je fait totalement confiance(de toute maniere pas le choix!!!)
la nuit se passe plutot bien des contractions mais supportables!!!!a 7h cest une autre sage femme qui arrive proche de la retraite!!!!!je precise!!!!elle me pose lautre gel mais vraiment pas delicatement!!!!bon c pas grave!!!!!et elle me dit daller marcher de faire le tour de la clinique pour faliciter le travail!!!!!au debut sa ma rien fait mais o bout de 2h je sautais o plafond tellement la douleur etait insupportable!!!!! laz veille on mavait dit que je pouvais avoir un medoc pour me soulager!!!dc je lapelle et je lui en demande et la elle me dit que jen ai pas besoin et qu elle a apeller lanesthesiste!!!!a ce moment la elle decide de mosculter et la sans prevenir elle me decolle les menbranes!!!!!jai faillie lui mettre mon point dans la figure!!!!et elle sen va!!!!!jai attendu 9h pour que lanesthesiste arrive un vrai con celui la aussi il narretait pas de me gueuler dessus parsque je bougeais!!!mais rester 30min la tete enfoncee dans les genous en ayant des contractions supers douloureuses je veut le voir!!!!!bref il y arrive et la c le soulagement!!!!il est a peu pres 18h le vendredi 9.
a ce moment la je suis la seule dans la clinique a accoucher!!!!!!la sage femme vient regulierement me voir et du coup je suis plus detendue je lui demande ce quon minjecte ce que sont les machines bref je minteresse a ce qui mentoure mais elle en avait rien a foutre elle ma renvoyer chier!!!!super!!!!jai 25ans je suis tte seule dans une ville que je connais pas bref super rassurant!!!!
vers minuit tout saccelere dliatation complete dc je commence a pousser mais la douleurs tres volientes vers mon coccyx mais bon faut y aller quand meme le bb est engager mais je sent quil ne sortira pas tout seul!!!la sage femme apelle lobstetricien qui arrive a 1h du mat le nez dans le cul sans rien me dire!!!il planait en silence religieux!!moi je sais pas ce qui se passe personne ne me dit rien!!!jentends comme des ustensiles de cuisines et la la sage femme me dit de pousser de ttte mes forces et la la douleur est casi insupportable je hurle de douleur et le doc arrache mon fils en le defigurant  avec des trous sur le front et derriere la tete!!!!bref on me le pose et je suis soulager mais javais pas capter quil mavait fait une episio!!!il commence a me recoucdre mais plus de peridural je sens tout sa a durer plus dune 1h pour 2 points il commencais ppuis il enlever bref!!!je lui est dit que sa me fesait mal mais il ne ma jamais parler!!!!
bref avec tout sa je rejoins ma chambre vers 4h du mat on me donne un medoc pour dormir mais 2h plus trad on me reveille avec neon dans la tronche mon fils en train de pleurer et on me dit c votre bb a vous de vous en occuper nous on peut pas le garder il pleure de trop!!!!!!super cool!!!!!on est samedi et la je me dit je me casse le plus tot possible!!!!!les pueri passaient tous les jours en me disant toujours le contraire de ce que la precedente disait!!!bref o bout de trois jours je suis partie chez moi!!!!!
en 2010 rebelotte declenchement 3 jours apres terme mais la dans une autre region dans un hosto mais la sa a finie en cesarienne durgence!!!!!
o final on ma dit que je fesait des enfants apres terme et que je pouvais tt tenter ils ne sortiraient pas puisque jai un pb o bassin le bb se present en occipito sacre et ne peut pas declencher laccouchement!!!
je vais bientot accoucher dans 2 mois mais cette fois si je n ai plus le droit davoir de declenchement dc cesarienne programmee!!!!!
voila jespere que je nai souler personne!!!

n°13031
leeloo261
Posté le 18-10-2011 à 00:17:39  profil
 

1er bébé né en 2006, arrivé naturellement à 40SA au bout de 10h de travail.

Mes jujus sont nées en 2011 après un déclenchement à 38Sa sur col favorable (raccourci et ouvert à 4) et en 6h de temps (péri faite par obligation à 1h30 de l'expulsion).


---------------
Maman de Timothy né le 16.07.2006 et Victoria et Callie nées le 22.03.2011
n°13168
nouvelle c​ha
Posté le 22-11-2011 à 12:15:27  profil
 

un pti témoignage juste pour dire qu'un déclenchement peut aussi très bien se passer!(si les conditions sont réunis bien sûre!)

j'ai accouché le 6/10/11 date à laquelle le déclenchement était prévu car suites aus échos bébé était déjà trop "gros" et placenta trop mature a 35sa risque de macrosomie càd éventuel bébé de + de 4kg à terme

a 38 sa +2 on prévoit déclenchement par perf car col déjà ouvert depuis plus d'un mois et là on en était a 2 doigts et effacé

arrivé a 8h30 on s'installe en salle de naissance direct blouse et compagnie et attend l'anésthésitste en attendant on me pose la perf vide (enfin sans ocytocine) vers 11h pose de la péri
sur le monito depuis mon arrivé des contractions régulières fortes mais absolument pas douloureuse au grand étonement de l'équipe!
une fois la péri posée lancement de l'ocytocine vers 11h30

visite toute les heures d'une sage femme pour voir le col

ah oui j'oublias en arrivant il m'on décollé les membranes sans me le dire mais je l'ai bien sentie!

la dilatation se fait rapidement sans AUCUNE douleurs!!!!par contre péri super forte je ne sens plus rien....
rupture de la poche des eaus par la sf dans la foulée rien sentie non plus

a 13h col à 7 cm le stress monte tjs zéro de chez zéro douleur
je dors même!

13h30 sensation d'appui fort sur l'anus douloureux mais LARGEMENT supportable!

14h mon gygy regarde bon la tête est là on y va! .............................. .............................. ..........................QUOI ??????

gros stress ba oui je pensais pas que ça arriverai aussi vite!
on m'installe je pousse de toute mes forces qd ils me le dise que je ne sens aucune contractions rien de rien

a 14h35 mon tom sort sans épisio selon mon souhait on a tout fait pour éviter par contre gros bébé avec belle carrure donc petite déchirure au passage de la 2 eme épaule mais tjs aucune douleurs!!!!!

résultat 4kg090 52 cm avec 3 semaines d'avance accouchement rapide sans douleur au calme merci a mes gygy pour cet accouchement merci de me l'avoir déclenché et je ne regrette pas de les avoir acouté car à terme j'aurai vraiment risqué la césarienne!

si il n'y avait pas les suites de couches j'accoucherais bien tout les jours comme ça!lol


---------------
tom est né le 6/10/11 4kg090 pour 52 cm
je suis folle de ma petite bouille d'amour!!
n°13185
BABibiche
Posté le 24-11-2011 à 16:29:43  profil
 

Bonjour, alors moi j'ai 4 enfants et suis enceinte du 5eme et pour les 4 premiers j'ai toujours été déclenchée au 8eme mois - Ne croyez pas que mes bb sont petits car ma plus petite faisait 3,250 et mon plus gros le 1er 3.6kg -
Bref, toujours déclenchée pour raison médicale, je n'apprehendai pas du tout le déclenchement et n'y voyait que des bons côtés!
1 mois de gagné, je sais quand j'accouche donc sac à préparer la veille de l'entrée en hop, et surtout mon homme pose sa journée! Bref j'étais bien!
Alors mon 1er accouchement:
On me fait rentrée la veille, nuit à l'hôp.
Le jour j, 7h, je passe en 1ere!!
je suis à peine à 2cm, on me met un genre de languette ou tampon je n'y ai pas fais trop attention et on me dit que l'accouchement peut se faire entre 1 et 3 jours!! Moi qui pensais que dans la matinée se serait terminée....
Bref, retour dans ma chambre, journée normale, pas de douleurs, peu de contractions... ouais j'aurais pu être chez moi!!
Vers 23h30 quelques contractions... heureusement mon homme avait pu resté personnel super gentil =) mais je suis à peine à 3cm
On me monte quand même, y'a de la place!!
Je tolère bien les contractions, alors je passe en dernière pour l'anesthésiste qui est encore à côté, mon homme part prendre mes affaires restés dans la chambre.
Je suis seule et je pousse, pour moi rien d'inquiétant, douleurs pour moi, insignifiantes...
Hop, encore une poussée, bon pour moi pas d'alerte!! (ui je sais avec le recul qui dit poussée dit bb c évident mais à ce moment pour moi c'était pas encore le moment on m'avait dit que j'avais le temps...)
Bref, peu de temps après l'étudiante qui s'occupait de moi rentre pour savoir comment je vais je lui réponds le plus naturellement possible, ça va sauf que j'ai dû pousser 2 fois, elle regade et elle crie pour que le personnel arrive car elle voyait déjà la tête!!!
Ha et ma péridurale que je lui demande!! Pas le temps qu'elle me répond, bref, mon homme est arrivé, j'ai accouché, un peu mal pour les épaules mais accouchement génial!!
Pour le 2 eme on m'a mis une perf. vers 10h, il me semble, pour un accouchement rapide, en effet j'ai accouché en début d'apres midi tout c'est bien passé! J'ai eu ma peridurale!!
3eme et 4 eme pareil, bref que de bons souvenirs et maintenant que pour le 5 eme on me dit sas doute pas de déclenchement et bien franchement beaucoup d'apprehension!!!!
Pour résumé vive le déclenchement!!

n°13187
don pinpin
Posté le 25-11-2011 à 14:08:07  profil
 

Babibiche merci pour ton histoire, ça fait du bien et ça destress d'avoir des commentaires possitif sur le déclenchement.
Pour ma part, diabete gesta avec un peu d'insuline. Visite de controle mercredi SA 39. Le bébé fait de la taquicardi donc le medecin décide comme pas parfait à 100% avec diabet on déclanche. A 12h40 on me pose le tampon et on m'hospitalise en salle d'accouchement car pas trop de monde. Tout le personnel est super sympas, surtout ils autorisent mon mari à rester aussi tard qu'il veut, même toute la nuit s'il veut. Mais pas contraction. Jeudi 12h40, mon col n'est toujours pas mure, et les monitoring sont impecable depuis 24h. On m'a laissé le choix, nouveau tampon et re-24h, si rien risque de césarienne OU je rentre chez moi avec surveillance monito toutes les 48h et instruction de revenir au moindre doute. On a choisit de ne pas presser les choses. Biensure on était un peu déçu de rentrer chez nous tout seul et un peu dans l'attente du bébé maintenant et toujours un peu stressé des conséquences d'un déclenchement.
Si vous avez un expérience similaire postive pour m'aider à rester sereinne ça serait cool. En tout cas par rapport à tous les récits, j'ai pour l'instant rencontré que des sage-femme super gentille et qui prennent le temps de bien vous expliquer la procédure. Espérons que ça continue!

n°13245
nanie4400
Posté le 09-12-2011 à 13:43:49  profil
 

Coucou. j'ai été "déclenché" pour mon premier enfant le 16 avril 2008, 14 jours avant le terme. Suite à une visite de contrôle à la maternité, après une analyse d'urine où il y avait quelque chose dans mes urines, après accord de mon gynéco (qui était de garde), la sage-femme m'a déclenchée à 11h30 environ et j'ai accouché à 20h en ayant ressenti aucune contraction et en ayant quasiment pas eu de douleur d'un garçon de 53,5cm et de 3kg700g en parfaite santé mais qui se présentait en plus "à l'envers" (yeux vers le haut). Voilà. PAr contre, 30 mois plus tard, j'ai accouché tout à fait normalement d'une petite fille née 3 semaines avant terme par nuit, sans péridurale et là, j'ai tout ressenti: contractions, entrée dans le passage,expulsion et l'aiguille de l'épisiothomie. Voilà.

n°13250
aly180
Posté le 11-12-2011 à 18:33:37  profil
 

bonsoir,

j ai accoucher le 26 novembre2011 ( donc y a 15 jours  :) ) par declanchement au gel pour mon BB3. chose que je n ai jamais connue auparavant!! donc tres angoisser!!!

on me la mis le matin a 9H3O et les douleurs on commencer a venir a minuit. a 1H15 ouverte a 2 , à 1H30 j ai perdu les eaux , contractions tres douloureuses mais moins pire que pour mon 2 eme je trouve!!!!
a 2H2O ouverte a 8 ...a la demi dilatation complete, j ai douillet....pas le temps de poser la peridural!!!!! a 2H4O ma puce etait là  love:{}

personnellement oui j ai eu mal aux contractions, mais beaucoup moin pire que pour mon 2 eme enfants qui lui est venue "naturellement".. j ai plus eu mal lors de l expulssion...
accouchement expresse de reve love:{}  vive ma SF love:{}

n°13273
maman01
(dans quelques mois maman02)
Posté le 12-12-2011 à 14:42:59  profil
 

Bonjour,

J'ai accouché le 31 juillet 2011 de mon 1er bébé. La poche des eaux c'était fissuré la veille. La sage femme qui m'avait osculté avait décidé de me garder la nuit à la maternité en me disant que le travail se declencherait peut être tout seul puisque mon terme était le 31. Mais rien, donc le matin on m'a appliqué un gel vaginal vers 9h. Ensuite puisqu'il faisait beau avec mon compagnon on a décidé d'aller se promener dans le parc de la mater (si des fois ça pouvait aider bb a descendre). Vers 11h j'ai commencé à avoir des contractions dans les reins mais se n'était pas insupportable. On m'avait expliqué pendant ma prépa à l'accouchement avec une sage femme libérale que si les contractions était ressenti dans les reins c'était du à la position de bb donc parfois il était confortable de se mettre à 4 pattes pour laisser "pendre le ventre" et effectivement cétait efficace. j'ai été installé en salle de naissance vers 13h30 et on m'a tout de suite posé une voie centrale et installé un tensiometre. Donc pour bouger c'était vraiment pas pratique. Ensuite vers 14h on m'a mis une perf pour accelerer le travail. Vers 15h la sage me rompt la poche des eaux pour augmenter le travail du col, tout de suite derriere péridural. 3h plus tard la peridural commencait a perdre de son effet donc tout les 2 minutes je me persouadais que les contractions était mes amies et qu'elles me rapprochaient de mon bébé. 18h30 le col était complétement effacé l'eleve sage femme prépare un plateau stérile je pensais que la naissance allait être imminente mais non entre temps il y a eu la releve et vers 20h une nouvel équipe est arrivé et 30 minutes et une épisio plus tard je donnais naissance a mon bb. Entre le moment ou je suis arrivée à la maternité et le moment ou mon bébé est né il s'est écoulé environ 30 heures. L'attente à été longue mais on m'avait dit que lorsque l'accouchement est declenché s'est plus douloureux. Ca n'a pas été mon cas. Mais chaque accouchement est différent mais je pense que la préparation à l'accouchement est trés importante. J'ai eu la chance d'un accouchement presque sans douleur (en tout cas des douleurs tout à fait supportable alors que dans le quotidien je suis plutôt douillette). Je pense que les sages femmes qui m'ont accompagné dans cette merveilleuse aventure n'y sont pas pour rien. Si je pouvais, pour bb 2 je referais tout pareil. Mon accouchement c'était doucement mais surement...

n°13278
Prisc87
Posté le 13-12-2011 à 21:28:40  profil
 

Pour ma part déclenchement le 27 janvier 2010, à J+7, ayant des cycles réguliers de 28 jours, la dernière date de mes règles étaient bien connue, je pense donc que comme ma propre mère, je "couve" plus longtemps.

Mais quel regret d'avoir accepté ce déclenchement alors que tout allait bien, bon ma puce était un gros bébé, on le savait (4kg) mais rentrer la veille au soir, on vous interdit de manger et de boire jusqu'à ce que le bébé soit là...
Le matin déclenchement à 7h et vous êtes obligées de rester coucher en salle de travail pendant 2h, sympa quand on a une envie pipi....
Bref les contractions sont méga douloureuses, 14h enfin la péri et une salle de libre car comme vous toutes on passe toujours après celles qui ont un travail spontané. Et là péri, mais on me laisse sur le dos toute la journée, on ne me guide pas pour me mettre sur le coté, et franchement j'y pense pas non plus je suis un peu perdue et très fatiguée.
J'ai accouché à 23h28, donc 24h à jeun, pas simple pour entreprendre le marathon de la naissance.

Suite du séjour : aucun conseil pour l'allaitement, personne à l'écoute, et en prime 3 semaines après on m'opère pour un abcès à 2 cm du périnée, certainement un "truc" nosocomiale que j'ai du attraper.

Bref, en conclusion il va de soi que pour le 2ème je vivrais ma fin de grossesse bien différemment et un déclenchement sera hors de question tant que bébé ira bien !

n°13293
don pinpin
Posté le 16-12-2011 à 20:55:27  profil
 

Bonjour,

je vous remercie de toutes vos réponses. J'ai été redéclenché le 26/11 vers 10h du matin et j'ai accouché le 27/11 à 23h57 d'une petite fille de 3kg650 pour 52 cm. J'ai eu mes premiéres contraction à 2h du mat le 27/11, et c'est vers 14h que les sage femme m'ont posé la perf pour accélérer le travail, comme j'étais trés fatigué des 12h des contractions mais aussi de ma fin de grossesse assez dure, ils ont posé la péri en même temps. J'ai une péri "pomblé" donc je n'ai plus rien senti jusqu'a l'expulsion avec épisio et spatule. Donc accouchement long mais douleur supportable. J'ai eu de la chance que ma fille était en pleine forme tout le long et qu'elle poussait pour sortir entre deux contractions et malgrés que je ne resentais pas les contractions avec l'aide de la sage femme j'ai pu accouché par voie basse.

Petite note, par rapport à tous les témoignage sur le sujet, je dois dire que l'équipe de sage-femme a été exceptionnelle, à l'écoute, disponible et comprenhensible...

n°13297
meline7214​0
Posté le 17-12-2011 à 12:08:32  profil
 

j'ai été déclencher parce que le col ne se dilater pas comme il faut et sa a fini en césarienne d'urgence vue que au bout de 9h00 de travail bébé ce présenté par le nez, il ne supporter plus les contractions et que le col n'été toujours pas dilater. Je l'ai bien vécu cela ne ma pas déranger vue que je m'été préparer aussi bien a un accouchement naturel que par césarienne et le déclenchement ne ma pas perturber


---------------
BB1  arrivé le 18 octobre 2011 a 4h02 que du bonheur
n°13301
ninouced
Posté le 20-12-2011 à 11:50:29  profil
 

Bonjour,

Pour ma première fille née le 22 Octobre 1999, je me suis reveillée le matin à 3 semaines du terme avec des saignements de nez conséquents (moi qui ne saigne jamais du nez).
Mon infirmière qui devait venir me faire une prise de sang (prescrite la veille par mon gygy lors de la visite du 9eme mois) me conseille une visite à la maternité...
Je pars donc ... avec la valise de bébé on ne sait jamais...
Arrivée à la maternité, tout va bien je suis à peu près à 1 de dilatation par contre j'ai une tension à 16/9 ... apres concertation avec le gygy on décide de me déclencher et je passe directement en salle d'accouchement.
La perf d’ocytocine est posée et dans la foulée la peri car selon les dires de mon gygy meme si je n'ai pas mal à ce moment là cela ne va pas tarder. Il est 11h... la poche des eaux est rompue rapidement et je suis sondée mais je ne sens rien.
Je suis donc installée, tout va pour le mieux, selon une des sage femme il est même agréable de venir dans ma chambre car je suis souriante ... lol
Je suis examinée régulièrement, le travail avance bien et je suis à 5.
Là c'est le seul moment ou j'ai perdu mon sourire, ma perf pour la péri est vide :( ... les douleurs sont assez fortes mais je gere tant bien que mal ... au bout d'une heure la perf est remplie à nouveau ouf...
A ce moment la la SF m'examine ... je suis à dilatation complète ... 5 cm en une heure pas mal !!!
On m'installe les jambes dans les étriers, ben oui face à ma souffrance la péri avait été augmentée et je ne sens plus mes jambes mais cela ne me pose pas problème ...
A la première contraction on me guide pour pousser et ... Manon est là ! On me la pose sur le ventre le papa coupe le cordon.
Je n'ai pas eu d'épisio juste 2 petites éraillures ...
Tout s'est très bien passé et je ne regrette pas du tout mon déclenchement


---------------
Manon 12ans et Mathilde 10 ans ... Maélie est arrivée de façon express le 26 Aout 2012 !
n°13304
parairevan​essa
Posté le 20-12-2011 à 23:26:53  profil
 

Bonjour à toutes, je cherchais des informations sur le déclenchement, en lisant tous vos témoignages je n'étais pas du tout convaincu d'accepter le déclenchement prévu pour demain matin (21 décembre) a l'hopital . Je suis donc aller cet après midi voir mon gynécologue ( non obstétricien) qui m'a suivi jusqu'au 7 mois, il m'a dit que la décision me révener à moi seul et avec la grossesse que j'avais eu ( je n'ai pas supporté l'amio perte total du liquide pendant 5 jours un mois alité ) il fallait bien réfléchir avant de faire quoi que se soit. Mon bébé va bien le placenta et le niveau du liquide aussi, personne n' est d'accord sur la date exact de la 41 eme semaine. Donc ma décision prise j'appelle l'hôpital par pur politesse pour ne pas qu'il prépare une salle pour rien demain et la nous arrivons sur une autre planète. Je suis obligée de venir me faire déclencher le protocole de l'hôpital ne suis pas des grossesses post terme, il n'y aura pas de monito de surveillance, et si je vais jusqu'à 42 semaines ils ne me feront pas accoucher il faudra que j'aille dans une clinique. C'est ma seconde grossesse, encore heureux car ça refroidit, vive le public, du coup je ne sais pas ou je vais accoucher je ne sais pas qui va surveiller les quelques derniers jours de ma grossesse, malgré la situation je ne suis plus stressée mais des une colère noir, je pense que le prochain qui ne me donne pas une bonne réponse part avec une tête au carré . La suite dans une semaine tout au plus.

n°13333
titia07
Posté le 04-01-2012 à 09:18:49  profil
 

Bonjour à Toutes,

Mon accouchement à été déclenché le 21 décembre car terme + 1 jour et que je souhaitais vraiment être chez moi pour les fêtes avec ma première puce ! (bien sur déclenchement favorable car col déjà modifier !)
Je suis arrivée à la maternité vers 7h30 le temps de m’installer et de poser la perf de produit ma fille est née à 9h50 !! Avec Papa on pensait en avoir pour au moins toute la matinée  mais non !! je ne sais pas si c'est moi qui est bien réagit au produit ou si c'était vraiment le jour pour que ma puce naisse (peut être serait elle née ce jour la même sans déclenchement !) En tout cas ça c'est super bien passé ! bon d'accord la péridural n'a pas eu le temps de faire bcp d'effet car le travail c'est vraiment fait très très vite mais je n'ai pas eu trop mal !
Voilà pour moi !
Bon courage à toutes pour la fin de votre grossesse ou pour le déclenchement ! ;-)


---------------
Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point ! de Blaise Pascal
n°13392
cometome20​11
Maman et amoureuse
Posté le 10-01-2012 à 18:31:31  profil
 

Bonjour, j'ai été moi aussi déclenché.
J'était à terme + 3jrs et ma poche des eaux s'est fissurée.. donc je suis allé en maternité. mon col était fermé comme au premier jour de grossesse, La bas la sage femme m'as dit que je serais déclenché le lendemain matin. bref on m'a donc déclenché le lendemain avec un tampon ce qui n'a eu aucun effet ! ni contraction ni dilatation du col.. le surlendemain il ont essayé avec une autre méthode en salle de travail avec du produit qui passait dans mes veines... j'ai attendu toute la journée que quelque chose se passe... c'est seulement en fin de journée.. vers 17h que j'ai commencé a ressentir les contractions.. et la sage femme m'a examiné et a dit que mon col était presque entièrement  dilaté.. bref accouché a terme +5jrs et ça s'est pas très bien passé parce qu'ils ont attendu trop longtemps avant de faire quelque chose et mon bébé était en souffrance.. il a été placé en réanimation avec un séjour de 15jrs en néonat.. je suis vraiment déçue du personnel hospitalier qui était, certes, très gentil avec moi.. mais n'ont pas su prendre les bonnes décision à temps !

Maintenant bébé va bien, mais j'en garde un très mauvais souvenir.. et pleure à chaque fois que je vois un accouchement à la télé..


Message édité par cometome2011 le 10-01-2012 à 18:33:40

---------------
Mon loulou 2 ans né en septembre 2011.. 3,400kg 52cm donaimare:9 12 mois: 9.100kg 77cm donaimare:9 24 mois: 12kg et 87cm
Mon fils, mon amour cometome79:5
n°13456
lucie31250
Posté le 16-01-2012 à 09:29:38  profil
 

J'ai été déclenchée le 29 aout 2011 à 8 mois de grossesse ( après plusieurs  semaines d'hospitalisation) pour raison médicale puisque je faisais une cholestase gravidique.
Ce fut pour mois un soulagement!!! J'étais hospitalisée depuis le 22 juillet 2011. Alors quand le jour J est arrivé, j'étais ravie. Je n'avais aucunes craintes concernant le déclenchement. Je suis entrée à 8h en salle de naissance. Mon col était déjà dilaté à 1 cm. On a commencé par me poser la perfusion pour le déclenchement.. Les premières contractions sont arrivée assez tardivement vers 11h. A partir de là, péridurale et perçage de la poche des eaux et "y'avait plus qu'à" comme on dit. à 16h30, j'étais dilatée à 4 cms... Cela s'annonçait long... Et la péridurale faisait effet mais sur de courts moments. La sage femme a donc dosé un peu plus. Cela a tout accéléré. à 18h00, la sage femme sentait les cheveux de bébé. Moi je ne sentais plus rien!! Toute le partie inférieure de mon corps était endormie. A 18h55 on m'a demandé de pousser.Ben j'avais l'impression de ne pas pousser. De pousser dans le vide!! A19h, Clément est arrivé. Comme une lettre à la poste. Pas de douleur, pas d'épisio, pas de points rien. Seulement des larmes de joie ( et de soulagement car fin de l'épisode cholestase)!

n°13592
gogotte767​00
Posté le 13-02-2012 à 10:51:08  profil
 

bonjour a tte, j ai accouchée de ma fille le 26 sep 2011, déclenchée car ma poche des eaux fisurée! déclencher avec tampon, sage femme m a dit sa peut fonctionée mais c rarement le cas! et paff pas de bol pour moi sa a trop bien fonctioner. j ai u les contractions de fin de travail des le début sans aucune pause, jétait épuiser et mon col ne s ouvrer pas! la grosse cata, jété a bout de force, impossible de marcher ds le couloir trop mal. jvoulais comme me sorte ma fille de suite, ct csarienne ou on me tirer une bal ds la tete, je ne voulais plus aucune alternative, mon calvair a duré 12 h !!!
une fois mon col ouvert a 5 cm , jai u la péridurale, j ai demender l anestésist en mariag, mais trop tard, ct sa 3 eme demainde de la journée!
a tte bon  courag

n°13594
BABibiche
Posté le 13-02-2012 à 15:07:36  profil
 

Bonjour,

Ayant deja posté plus loin au sujet de mes 4 premiers declenchements (toujours à 38 semaines a peu pres)
Je resume tres vite :p avant de vous faire part de mon 5 eme arrivé il y a peu de temps.

1er declenchement par tampon, en matinée, contractions arrivées le soir, tres vite tout est arrive car pas le temps de peridurale. accouchement genial.
2eme, 3eme et 4eme par perf. en matinée, et entre 12h et 14h tout etait fini avec pour certain contractions peu senties, par contre to us peri. accouchement juste comme il fallait.

Et le 5eme dernierement ( le 6!! :D ) en resume aussi...
Ouverte à 1, on decide de me mettre un gel, je ne connaissais pas du tout
En plus, on me dit que ca peut etre long et si au bout de 6h rien on en remet une seconde fois et on attend!!...
Bref, 1ere couche de gel, rien!!! a si vers la fin ouverte a 2!! pfff:{}
Bon seconde couche de gel vers 18h et la ouf, enfin qques contractions mais rien de méchant!! mais j'y crois!!  bounce:{}
Vers 20h, toujours pareil on me dit qu'on regardera col vers 23h, mais vers 20h15 moi j'ai des contractions un peu plus fortes, supportables mais je prefere demander à ce qu'on regarde col... Ouverte à 3/4
Bon on va voir si place en salle d'accouchement, y'a de la place.
Me voici à attendre l'anesthesiste.... Mais bb ne veut pas attendre, et me voila en train d'accoucher...
20h56 bb est la!! accouchement magnifique super rapide hihi!!
Bon courage a toutes!!

n°13645
kelly08
maman de 2 petits amours
Posté le 23-02-2012 à 22:06:14  profil
 

coucou!!!

alor moi g deja une puce qui es née en aout 2006 a j+4 el née naturellement et la g accoucher le 27 decembre 2011 a j+6 par declanchement car je navai pratiquement pas de contraction et bb voulai pas sortir!!

donc le 25 decembre a 20h je rentre a la materniter et le lendemain a 6h du mat il me mette du gel poiur declancher...toute la journer aucune contraction..le soir a 21h30 je sonne les sage femme en leur disan que g tj rien et je voulai savoir commen sa aller ce passer et la el me mette un monitoring pour surveiller quan meme et comme par magie dés quel allume le monito les contraction de travail arrive (gt ouverte a 2 quan meme)
ver 00h00 contraction tré douloureuse tj ouverte a 2 alor les sage femme me donne un suppo de doliprane pour que je puisse dormir alor jessai de mendormir mai rien y fai je me reveiller toute les 5 minute donc a 1h je rapel la sage femme el me reexamine et me di vou etes ouverte a 4!!! jusque la pas de souci tou ce passer bien les sage femme été genial...japel donc mon homme pour quil vienne ...a 4h du mat ouverte a 7 (gt tj en chambre je voulai pas de peri jen avai eu une pour la premiere et pour le deuxieme je voulai faire sa naturel) il me decende donc en salle daccouchemen et me mette dan un bain et c a ce momen que tou es parti en sucette..la sage femme de garde me parler de haut, sa ce voyai quel savai pas ce que ct la douleur, et dés quel a vu mes tatouage et ceu de mon homme (on aime bien les tatouage c tou lol) son regar a changer el es devenu autaine ...donc dan le bain ct contraction sur contraction elle a essayer de percer la poche des eau avec c doight mai el na pas reussi (nivo douceur ct pas sa el mettai c doight comme sa et si el me faisai mal ct pas grave!!!) elle me sor ensuite du bain le col na tj pas bouger tj a 7 mai bb pousser ct horrible 2h plu tar les contraction diminuer mai je navai plu de force du tou et mon bassin été super douloureu au bou dun momen g craquer g demander la peri(je savai que je pouvai encore car pour ma fille gt ouverte a 7 quan il me lavai faite) cette c..... me repon tro tar lanesthesiste es rentrer cher lui il été fatiguer!!! (oui mai il es de garde quan meme!!!!!!! g halluciner) mon homme peter un plom en me voyan souffrir et il ne pouvai rien faire!!
je me sui enerver et je lui ai demander de faire quelque chose pour la douleur el ma injecter une grosse dose de calcium (g du lui demander plein de foi ce que ct avan quel me reponde je me mefier car je sui allergique a la pelliciline) et la g senti comme si je bruler de linterieur, g senti mon fils decendre dan le bassin, g eu envi de vomir, mai miracle car de 7 mon col c ouver a 10 mai javai un bourlet au nivo du col el a donc mi sa main et a tirer dessu (je sentai absolumen tou) el ma ensuite percer la poche des eau....g donc commencer a pousser mai je navai plu de force bb fatiguer et moi aussi g pousser pendan au moin 1h bb été limite coincer dan le bassin el a mi c main et a tirer un bon cou pour le sortir (apré que la téte soi sorti) heureusemen pour moi je nai eu aucun poin de suture rien du tou!!!
mai en posan bb sur moi il respirer mai ne pleurer pas el me la donc arracher et la emener dan une autre piece il a pleurer 10 seconde apré mai el la envoyer en pediatrie!!!! g été separer de mon enfan 3 jour alor quil été en pleine forme!!!!!!! le pire c que mon fils faisai 51cm pour 4kg380 alor quil lavai estimer a 3kg500 je lai donc senti passer!!!
cette sage femme ma gacher mon accouchemen physiquemen sa va mai moralemen g du mal!!!!

enfin voila en tou cas bon courage a toute les maman et pour celle qui von ce faire declencher ne vou inqieter pas sa ce passe pas tj mal!!!


---------------
mes enfants, ma vie, ma passion
Allyson née le 18/08/06 a j+4 3.440kg 48 cm
Tyler né le 27/12/2011 a j+6 declenchement sans péri 4.380kg 51 cm
n°13723
kingyo
Posté le 11-03-2012 à 17:51:49  profil
 

bonjour, hello:{}

en rapport avec le déclenchement pour raison médicale "à fenêtre thérapeutique" comme le dit le corps médical, je voudrais savoir s'il y a des femmes qui ont accouché SANS être déclenchées en ayant un traitement anti-coagulant pendant la grossesse.
explication : étant sous innohep (anticoagulant piqure) durant ma grossesse, l'hopital qui me suit veut me déclencher à 38-39 SA (dans un mois en gros) par sécurité. Cela ne m'enchante pas du tout, car je souhaite accoucher naturellement. kaola:{}
d'où ma question, existe-t-il des solutions alternatives au déclenchement dans ce cas-ci, hormis le bon vouloir d'un bébé qui aurait l'idée de se décider avant la date prévue... sarcastic:{}
merci d'avance pour vos réponses en espérant qu'elles arriveront avant le jour J (5 avril 2012)... :(

nb : évidemment dans le cas où je n'y aurai pas coupé dans un mois, je viendrai vous narrer mon déclenchement sur ce post... j'espère que non.


Message édité par kingyo le 11-03-2012 à 17:53:44
n°13724
audelauren​ce
Posté le 12-03-2012 à 06:01:39  profil
 

Bonjour , pour moi déclenchement en 2001 , a un mois du therme théorique,  pour convenance personnel , mais  conditions favorables ( col dilate a 2 , bebe tres bas ...)le papa partant en déplacement pour un mois , pause de la perf  a 8 h , contractions mais très peu douloureuses, péri a11h30 , 1h mon fils est là en deux poussées , sans episio, 2kg4, le gyneo me dit  qu il était temps que l on déclenche car le placenta était en très mauvais état et ne devait plus remplirvson rôle correctement . Ce ne sera que 10 ans plus tard que je comprendrai pourquoi, après plusieur fausses couches ,et 4ans sans moyens de contraception,  nous entamons  un bilan d infertilité pensant que le problème venait de mon conjoint traite par chimio pour une maladie de hotchkin .... Premier résultat le problème est partage pour ma part j ai un SALP, syndrome des anti phospholipides .... Ce qui provoque les fausses couches et également des morts foetales en fin de grossesse et mon imunologiste me dit alors que mon fils est un petit miracle , merci le déclenchement . Actuellement je suis a 35 semaines de grossesse ,après une induction d ovulation simple (bcp de chances), une grossesse très suivi (un gyneco spécialise , un immuno, et mon gyneco obstétricien ) un ttt sous anti coagulant (aspegic et injection de lovenox tous les jours ) et après tant d années a attendre sans savoir pourquoi , mon deuxième petit miracle , ma petite fille, ne va pas tarder a arriver . Un déclenchement est également prévu par précaution, mais aussi afin de pouvoir prévoir l arrêt des anti coagulant a temps car ils ne sont pas compatibles avec une péri ....  et pour tout vous dire je n attends que ça , je ne pense pas qu au pire mais j ai très        peur de ne pas la voir arriver tellement elle est attendu .... Il est vrai que laisser faire la nature est souvent préférable.  , mais dans certains cas les déclenchements peuvent Sauver des vies qui nous nous sont si précieuses

n°13851
mayssa10
Posté le 28-03-2012 à 11:38:50  profil
 

Bonjour, on m a declenché, mais rien a faire, le bébé ne reagissait meme pas aux contractions et le col non plus ! cela me fait peur pour le prochain enfant.

n°14075
nathou3700​0
Posté le 30-04-2012 à 11:19:47  profil
 

salut!!!!
moi j'ai accoucher a j+2 par déclenchement souhaiter car fatiguer et a bout de force....
j'arrive a la mater le 26 au matin 8h30 a jeun... monito écho... prise de sang, ras! a 13h (et toujours a jeun) on me pose une capsule... vers 14h les contractions commencent... bébé va arriver!!! vers 16h je supplies mon conjoint d'aller chercher une infirmière car j'ai très mal j'en pleures, arrives alors l’infirmière qui me dit que je n'est pas besoin de ça, et que le mieux c'est de marcher... tellement mal je décide de faire mon sac et de signer une décharge pour rentrer chez moi, et qu'en plus, j’écrirais au directeur de l’hôpital pour leur non professionnalisme.... chéri désempare discute avec infirmière qui décide finalement de me faire une piqure de substitut de morphine.... enfin la douleur ce calme...  je m'assoupis, et a chaque douleurs, je me réveille.... seulement voila c’était des contactions... mais personne ne m'as rien dit... dans un élan de lucidité, je dis a zhomm de m'aider pour aller jusqu'au toilettes, arriver sur les toilettes, je fais un tout petit pipi, et dit a zhomm que j'ai envie de pousser..il me dit 'bah pousse'.. ce que je fais. d'un coup la poche des eaux claque et tout le liquide s’évacue... la je dis a mon homme appelle quelqu'un je crois que je vais accoucher.... et la mon homme appuis sur leur petit boutons d'urgence.... et rien, pas une sage femme, ni un médecin... l'envie de pousser est la mon fils a la tête au dessus des toilettes.... mon homme parcours les couloirs en disant 'eh oh ya quelqu'un???? personnes dans le service....'jusqu’au moment ou une sage femme arrive...'elle sentait le tabac' elle me met sur le lit (de chambre) m'examine et dit ' je sens la tête du bébé, on descends de suite en salle d'accouchement.... (il était temps...) rejointes par deux de ses collègues, elle me dit, non madame ne pousser pas, d'un ton sec et désagréable... je lui réponds sur le même ton 'c'est vous qui lutter contre les contractions? ' arriver en salle, elle s'affaire telle des fourmis... 3 poussées plus tard, 17h50 le 26 février  2005 Kilian est né
plus tard nous apprendrons que les sage femmes et les infirmière était toutes descendues pour fumer une cigarette.... je garde un très mauvais souvenir du déclenchement....mais pas de l'arriver de mon fils...

n°15156
malou93
Posté le 02-10-2012 à 13:05:36  profil
 

Bonjour, moi j'ai été déclenchée et je dois dire que oui c'est douloureux.
Je suis arrivée à la maternité le 31 octobre à 12h car j'avais rompu la poche des eaux à 9h le matin mais sans aucune contraction. La sage-femme m'examine et j'étais dilaté à 2, une longue attente commence mais toujours sans contraction. Le lendemain matin 1 contraction dans la nuit donc il décide de me déclencher à l'aide d'un tampon qui a fait son effet rapidement, des contractions très intenses et très douloureuses, pour me soulager la sage-femme me fait une intramusculaire pour me détendre mais j'étais tellement bien détendue que je dormais entre 2 contractions. Après 2h environ je suis de nouveau examiné et la je suis dilatée à 8 et je passe de 8 à un col totalement effacé en 5 min donc direction en urgence en salle d'accouchement et là pas le temps d'avoir la péridurale je pousse mais tellement dans les vapes avec l'intramusculaire que c'est difficile de pousser car je suis trop fatiguée. La sage-femme finie par m'asseoir et là il est sorti tout seul avec une seule poussée et tout très vite sans péri et sans épisio. Mon fils est né le 1 novembre avec 3 semaines d'avance, quel périple mais que du bonheur.

n°15237
mamanjunoe
Posté le 10-10-2012 à 15:13:37  profil
 

bonjour,
moi j'ai accouché il y a 3 ans et demi et je m'en souviendrai toujours comme si c'était hier!

J'étais suivi régulièrement par la maternité car j'avais de la tension et du diabète gestationnel! j'avais été hospitalisée plusieurs fois durant ma grossesse et a 6 mois j'ai eu interdiction d'aller travailler et de me mettre au repos!
un mercredi, je vais a mon rendez vous habituel de suivie de grossesse à risque et la sage femme me dit que la tension me donne des protéinuries dans les urines, donc je dois rester et ils vont me déclencher l'accouchement vu que le lendemain j'étais à 37SA donc bébé ne serait plus prématuré!
on me laisse repartir l'après midi pour me permettre de prendre des affaires et on me dit de revenir le soir même pour qu'on hospitalise!

- le lendemain (le jeudi), on commence par me faire descendre en salle d'accouchement! mon col est bien fermé sans contraction! on me met une gélule dans le vagin! moi toute impatiente de voir mon fils je demande à la sage femme combien il faut pour déclencher un accouchement. elle me répond que 3 gélules suffise parfois moins! après la pose de la gélule je dois rester deux heures en salle d'accouchement sous monitoring! j'en ai eu 3 le jeudi et rien!!! aucune contractions qui permet au travail de commencer!
- le vendredi (2ème jour) on me met encore 4 gélule durant la journée!!! mais rien! mon col ne s'ouvre pas! je n'ai pas le droit de me lever durant les deux jours car je suis quasiment toute la journée sous monitoring!!!
les nuits mon fils faisait la java dans mon ventre du coup pas moyen de dormir! j'ai marché des kilomètres dans les couloirs de la maternité! lol
- le samedi (3 ème jour), on m'explique que les gélules n'ayant pas travaillé, on va me placer un tampon d'hormone! vers 11h on me le pose en m'expliquant que si demain (le dimanche) je ne ne suis pas en travail à 11h, on me ferra une césarienne! là j'ai un gros coup de cafard et une baisse de moral! mais je me dis que je ne dois pas me laisser abattre, qu'il faut que j'accouche!!! après avoir marché dans les couloirs, voilà que je cours presque dans les escaliers! j'ai passé mon après midi à monter et descendre les escaliers de la maternité!!! le soir je commence a avoir mal dans le bas du dos!
mon homme sort pour se chercher a manger et quand il revient il me retrouve entrain de pleurer de douleur!!!plus aucune position ne me soulageait! il a appelé une sage femme qui m'a emmené en salle d'accouchement! là je rencontre pierre la sage femme homme! il m'a examiné et m'a bien comprise!!! le fait de ne pas bouger les deux jours auparavant mon fait gonfler mon coccyx! un obstétricien vient et me demande se qui se passe. Il était très froid avec moi! pierre lui explique se que j'ai et il me dit "ben vous prenez du doliprane et sa ira mieux"! pfff:{} je regarde pierre et il comprend que sa ne suffira pas! il prend l'obstétricien à part et lui explique que le doliprane ne suffira pas, que je n'ai pas dormi depuis 2 jours! et là miracle il autorise a pierre de me donner une suppo de morphine!!!
j'ai pu enfin dormir et mon homme a pu rester dormir avec moi dans la chambre! à 2h du matin je me lève pour aller uriner! en me recouchant je sent mon fils bouger énormément et d'un coup ploum!!!!!! j'ai la sensation d'une grosse bulle qui éclate dans mon ventre! je cours au toilette et je comprend je perd les eaux! j'appel mon concubin qui sonne a la sage femme! on m'emmène en salle d'accouchement à 2h30! les contractions sont de suite très douloureuse et dans le dos! au debut de ma grossesse je ne voulais pas de péridurale mais là j'étais tellement fatiguée que je l'ai demandé! le personnel soignant me l'aurai aussi fortement recommandé car j'étais épuisée! à 5h pose de la péridurale! j'étais à 5cm! de 5h à 12h j'ai presque pu dormir tellement elle était bien dosée!
vers 12H15 on s'installe car dilatation complète! et à 12H57 mon fils est né!
j'ai eu une déchirure qui m'a bien fait souffrir durant quelques semaines mais rien de grave! mon fils était là, dans mes bras, en bonne santé! un pur bonheur!!!
les jours suivant tous le personnel est venu me félicité! ils m'ont avoué ne plus avoir d'espoir d'un accouchement par voix basse au bout du 3ème jours!!! mais j'ai tout de même réussi après 4 jours d'effort!!!

voilà mon accouchement marathon! lol mais tout s'est bien passé du moment que la péridurale était posé! hello:{}

n°15346
Fannette_m​arie
Posté le 23-10-2012 à 10:47:12  profil
 

J'ai accouché de mon premier enfant il y a quatre mois et ce fut un déclenchement. Je ne m'attendais pas du tout à cet accouchement car j'étais persuadé que mon bébé serait prématuré. Finalement le terme arrivant et bébé ne descendant pas mon gynécologue a décidé que je serais déclenchée le jour du terme.
Je ne l'ai pas très bien vécu car je souhaitais un accouchement surprise avec la petite adrénaline du départ à la maternité. Ors avec un déclenchement c'est comme si j'étais partie en weekend avec ma valise, maquillée, coiffée.... Finalement je suis arrivée à la maternité à 7h30 du matin le jour de mon terme, j'ai été mise sous monitoring qui est resté tout calme pendant 2 heures. Le service étant saturée et mon accouchement ne semblant pas imminent, ils m'ont renvoyé chez moi en me disant de revenir le soir et en me demandant de profiter de cette journée. Nous nous sommes baladés et nous avons fait un restau, une super journée.
C'est finalement le lendemain matin qu'ils ont déclenché mon accouchement. Ils m'ont posé la péridurale sans douleur et m'ont perfusé avec les hormones. Pendant 12 heures j'ai dilaté tranquilement pour arriver à 9,5 mais je n'ai jamais atteint les 10 de dilatation. Alors après m'avoir fait pousser pour tenter une sortie par le bas, celà s'est terminé en césarienne.
Je suis très heureuse de cet accouchement qui s'est passé dans le calme, la joie et la bonne humeur, même si les derniers moments et la poussée ont été douloureux.
Je pense que la clefs est une équipe médicale sereine et agréable.

n°15392
chwal27
Posté le 29-10-2012 à 09:43:49  profil
 

j ai perdu les eaux au début du 9ème mois mais aucune contraction. 24h apres le gyneco me pose le patch pour déclenché l accouchement et l apres midi a 17h les contractions sont arrivé comme sa très violente et toutes les minutes. je voulez accouché naturellement et personnes m a prévenu qu avec le déclenchement les douleurs sont décuplé... de toute facon a la maternité ou je suis allé même sans le déclenchement il pas vraiment pour l accouchement naturel il me rabaché mais ne vous mettais pas dans la tête le naturel vous verais au moment d accouché la péridurale vous rendra service . en gros il laisse pas forcément le choix il inciste tellement.. bref mon bebe est né en pleine forme aujourd hui il a 8 mois est il est fanatastique et oui je m attendais a ce que mon bébé pleure tout le temp mais lui rigole a longueur de journée et au moment de dormir et les sieste un bon gros calins et hop plus personne mdr

n°15399
jessibidou
Posté le 29-10-2012 à 11:52:39  profil
 

Bonjour, c la 1ere fois que je viens sur le forum. J'ai regardé l'émission de ce matin sur les accouchements declenchés et je voulais juste revenir sur quelque chose que je trouve important. Un des invité présent sur le plateau (je n'ai pas fais attention a son nom) a précisé qu'un accouchement déclenché a l'aide de tampon de prostaglandine ne se faisant pas sans péridurale a cause de la douleur... Et bien je peux vs assurer que si puisque ca a été mon cas, et par choix bien évidemment! Je m'explique, ils ont déclenche mon acchmt suite a des pb de TA. Le tampon a été mis le vendredi a 12h associé a décollement de mon col car celui ci n'était dilater qu'a 1cm. Les 1eres contractions douloureuses sont survenus a 21h, mon col tjrs au même stade. Suite a ca on m'a REproposé la péridurale que je ne voulais tjrs pas... Quelques heures de contractions plus tard le mmt était venus d'accouché, il était 3h du matin. Mon petit bout a vu le jour une heure plus tard est de la manière la plus naturelle qui soit, a mon grand bonheur...
Je ne cacherai a personne que j'ai souffert mais j'ai ete actrice de mon accouchement et si c'etait a refaire je recommencerai.
J'ai envie de dire a ttes les futures maman qui se sentent vraiment d'accoucher ss peri de rester sur leus positions face aux sages femmes qui insistent pour faire faire une peri. La souffrance vaut bien la peine ;-)

 Page :   1  2  3

Aller à :