france5.fr
 

La décision : coccinelle078, calimalice, 1 utilisateur anonyme et 68 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Auteur Sujet :

Grands-parents : faire appel à la loi pour voir ses petits-enfants

n°200
bebenoah
Posté le 26-01-2006 à 14:09:12  profil
 

Reprise du message précédent :

je suis d'accord avec certaines d'entre vous....il y a certes de gp normaux ;aimants qui sont privés de leur droit ....mais jamais on entend parler de ces gp qui utilise ou menace les parents par cette loi......

ma gm paternelle a menacée mesparents de demander a droit de garde nous cencernant mon frère et moi....et bien pendant longtemps je n'ai jamais eprouvé du plaisir a voir cette gm car je m'y sentais contrainte et forcée....et en plus je m'y suis longtemps ennuyée car fallait pas parler pas faire de bruit pax bouger pas jouer etc.....
bref c'etait la corvée pour les petits enfants e tpour les parents d'aller la bas ....

resultat malgré cette loi utilisée parfois "abusivement" ça recrer pas des liens ....et ça ne change pas les gens ....


et puis franchement  je trouve trop facile parfois de la part des gp qui on ratées qqch avec leurs enfants qui leur tournent le dos de croire que cette loi changera les choses et leur permettra d'avoirune nouvelle chance avec leurs petits enfants....
ce n'est pas toujours bien vecu par les enfants et quand qqch est cassé entre parents et gp ce n'est pas cette loi qui va réconcillier les familles..

n°201
bebenoah
Posté le 26-01-2006 à 14:17:38  profil
 

Sk a écrit :

Bonjour,
J'aimerai réagir contre les messages postés aujourd'hui.
Je comprend la réaction des parents ayant eu des conflits avec leurs propres parents.
Cependant, je trouve incroyable qu'aucun d'entre vous n'ai été touché par le témoignage de Nadine, jeune grand-mère ayant perdu sa fille trop jeune.
En effet, l'émission était orientée vers la possibilité pour les grands-parents de voir leurs petits-enfants suite à des histoires tragiques et non d'effectuer un débat sur les conflits enfants-parents.
L'exemple de Nadine est réellement explicite et sa démarche, n'absolument pas égoiste mais tournée vers le bien être de cet enfant qui n'est pas heureux avec son père. Que faire dans ces cas la si la loi ne protège pas les grands parents? Laisser un enfant dans un foyer, qui est certe, celui son son père au détriment d'une cellule familiale plus appropriée?
Le débat reste ouvert...



personne ne dis que la demarche de nadine n'etait pas correct mais cette loi n'est pas toujours utilisé a bon escient....elle peut etre une arme redoutable une epée  de damoclès pour certains parents ....

justifié ou pas bon gp ou pas n'importe quel gp peut faire appel à cette loi peu importe le contexte familiale et quand on a dejà eu mal  a parti avec le beaux parents ou ses parents que ceux ci brandissent cette loi  c'est déstabilisant et fait sortir parfois des choses qu'on aimerait pas voire ressortir et le problème est là ....

il y a 3 ans le debat avait été traité sous le meme angle ,on renouvelle l'expérience et toujours aucune discussion miroir sur le vecu des parents et des petits enfants....


Message édité par bebenoah le 26-01-2006 à 14:23:52
n°202
claude 12
Invité
Posté le 26-01-2006 à 15:13:49  
 

je suis tout à fait d'accord avec zacharie très souvent les grands parents cherchent a troublé l'ordre familial et la visite des grands parents envers les petits enfants est un pretexte

n°203
silhutel
Invité
Posté le 27-01-2006 à 01:03:54  
 

j'ai été très choquée par la manière dont ce sujet a été abordé. On ne fait qu'inciter les gp a entamer des procédures au moindre conflit.
les propos du psychologue clinicien dont j'ai oublié le nom était limite indécents!
Il s'étalait sur la souffrance des gp qui étaient privés de leur petits enfants et du préjudice que cela pouvait porter ds leur vie mais rappelons que la loi ne parle pas du bien être ou de l'ntérêt de gp mais bien de celui de l'enfant!!!!! Pourquoi personne n'a parler de l'enfant??? uniquement "ah des j'imagine à quel point c difficile pour les pauvres gp", "ah que c regretable que les parents n'aient pas de prison ferme pour oser faire souffrir de la sorte les gp" mais ET LES ENFANTS DS TOUS CELA!!!! je m'insurge contre de tel discours proprement indécents! Qui etes vous messieurs les prétendus journalistes de la rédaction pour vous placer en juge dans un conflit familliale et prendre ainsi parti pour les gp?? Personne n'a que faire des enfants apparement car sinon on pourrait se poser la question de savoir si de telles procédures qui sont longues couteuses et douloureuses pour toutes les parties ne font pas plus de tort à l'enfant que de bien? Si l'intérêt de l'enfant avait été considéré une seule seconde madame lemarchand, vous ne regreteriez pas que les parents ne soient pas mis en prison parce qu'il refuse de présenter leurs enfants à leur parents ou beau parents mais pê auriez vous eu la décence de vous dire que ct pê normal et que si l'on envoyait en prison ferme les parents cela aurait certainement des conséquences sur l'enfant bien plus graves! Que peut ressentir un enfant qui voit que ses parents sont accusés et assignés en justice par leur grand parents qui les désignent comme des méchants parents? que peux ressentir un enfants qui verrait ses parents en prison et qui donc serait privé d'eux parce que ces derniers les privents de grand parents qu'ils jugent toxiques! Où est le point de vu de l'enfant où est son intérêt? Comment peux-t on penser que des relations forcées et régies par la loi qui vient mettre son nez ds un conflit familial donc privé soit ds l'intérêt de l'enfants? Pourquoi ne pas demander et attendre que cela soit l'enfant qui saisisse lui même la justice si c l'intérêt de l'enfant? ou du moins attendre qu'il soit assez grand pour être entendu et exprimer son ressenti? Pour moi cette loi et la façon dont elle est appliqué et encore plus la manière dont elle est comprise et traité lors de votre sujet est une loi qui ne respecte pas les droits de l'enfants ou qui pour le moins n'est pas claire par rapport à ceux ci puisque des personnes comme vous peuvent se permettre d'interpréter de manière aussi partisane les texte sans tenir compte de l'enfant!
Aujourd'hui je me retrouve menacé d'un procès et mes bp demandent un droit de visite par le biais d'une médiation. Après des années de manipulation mentale, d'humiliations, de mensonges, de critiques et de vexations, après m'avoir fait plongée dans la dépression suite à la naissance de mon bb et après avoir tenté de l'utiliser à son tour contre moi et contre leur fils comme ils m'avaient utilisés auparavant, après une dispute et être restés un an sans prendre de nouvelles de nous ils ressurgissent ds nos vie sans jamais tenté de faire profil bas ni même tenter de réparer le mal qu'ils ont fait et encore moins de le reconnaitre et je ne parle même pas de la relation avec leur fils dont ils n'ont que faire car ce qu'ils veulent c avoir du pouvoir sur lui et se venger du fait qu'il a osé vivre et vivre heureux en dehors d'eux. Il ressurgissent après un année de silence mon fils ne les connais plus ct un bb la dernière fois qu'il les a vu et il ne les a pas vu souvent et ils reviennent en brandissant leur droit parce qu'à la télé ils ont dit qu'on avait des droits et qu'il aut s'en servir!!! pfff:{}  pfff:{}
Je suis écoeuré et triste de voir qu'une émission comme la votre participe à encourager des parents manipulateur et toxiques à continuer d'exercer leur violences psychologique une fois devenus GP en utilisant la loi autant que leur petits enfants.
On entend cet pauvre gm dire ds ce reportage a quel point elle est mal et qu'en attendant elle s'ennuie! on entend le psy dire à quel point les gp souffrent et jamais on ne se pose la question de savoir si les petits enfants profitent d'une telle loi ou s'ils n'en sont pas aussi les victimes quand au parents on en parle même pas tout le monde sait que les parents sont toujours coupable ds notre société.
je ne vous félicite pas pour votre "grande discussion" qui n'avais rien d'une discussion par ailleurs.

n°204
mam74
Posté le 27-01-2006 à 09:12:20  profil
 

Chère silhutel,

Ne vous inquiétez pas outre mesure et lisez bien ceci (NOTAMMENT LA DEUXIEME PARTIE !!).
je me suis permise de copier-coller le post (sur un autre forum) d'un des membre de l'association qui aide les parents victimes de ce type de démarche).
J'espère qu'il m'en excusera (mais c'est par flemme !!  lol:{} )

Selon l'article 371-4 du code civil, "L'enfant a le droit d'entretenir des relations personnelles avec ses ascendants. Seuls des motifs graves peuvent faire obstacle à ce droit. Si tel est l'intérêt de l'enfant, le juge aux affaires familiales fixe les modalités des relations entre l'enfant et un tiers, parent ou non." En clair, les GP peuvent prétendre avoir un droit sur leur(s) petit(s) enfant(s) mais rien n'est défini. C'est au juge, et à lui seul, de décider. Il peut accorder un jour par mois, voire par trimestre, ou donner un WE entier. Il peut aussi décider,si les GP habitent loin, de leur accorder plus de jours en une seule fois. Ou il peut tout aussi bien ne rien accorder du tout (ça peut être le cas si le conflit opposant parents et GP est si important que cela peut nuire aux enfants). D'où l'importance d'avoir un bon avocat et un bon dossier.

Sur le plan pénal maintenant, les parents ne risquent rien en cas de "désobéissance". Cela a changé depuis l'entrée en vigueur de cette loi. Avant 2002, les parents pouvaient être poursuivis pour non représentation d'enfant et risquaient des peines de prison. Depuis mars 2002, plus rien. Les GP peuvent porter plainte mais les parents ne sont plus poursuivis pénalement. Vous trouverez plus d'informations sur ce point sur le site ... 371-4.com. C'est une association qui apporte aide et conseils aux parents assignés abusivement par des GP. Les gens qui interviennent sont directement touchés par cette loi et victimes de décisions aberrantes. Certains appliquent ce qu'ils appellent "la désobéissance civile". Il faut savoir que depuis mars 2002 et l'entrée en vigueur de cette loi remodifiée, on ne risque plus rien pénalement si on n'applique pas la décision : ni peine de prison, ni amende. Rien. Par contre, si le jugement date d'avant 2002, on peut être poursuivi.

Donc ne cède pas (malgrès tout ce qui pourra t'être raconté et va te promener sur le site de l'association) Bonc courage et ... préserve tes enfants !!!

n°206
silhutel
Invité
Posté le 27-01-2006 à 10:14:07  
 

Merci mam74 j'ai visité le site de l'association où j'y ai demandé conseil, cependant malgré celà je continue à vivre ds l'angoisse et la peur pour mes enfants à cause de cette loi qui anéantie tout le travail psy que j'ai pu faire par ailleurs car comment se réparer ds agressions que l'on a subit si ses agresseur peuvent nous assigner en justice et inverser les rôles en se faisant passer pour des victimes! et comment un juge peut-il être objectif et tranché au sujet de relations familiales?
Il est très difficile de prouvé les humiliations et agressions psychique qui se produisent ds le vase clos des foyers à l'abri des regards et des témoins et se voir comdamné par un juge à donner la prunelle de ses yeux à ceux là même qui nous ont maltraité (même si on exerce la désobeissance civile) c tout de même sous couvert de loi et de justice participer à accroitre le mal subit par parents victimes de tel gp manipulateurs.

n°207
abylene
Posté le 27-01-2006 à 10:31:08  profil
 

Bonjour,
Mardi matin, plus que tous les autres je voulais regarder votre émission car elle est le centre du sujet actuel de ma petite famille!
Nous nous sommes fachés avec mes parents alors je voulais seulement discuter avec eux d'un sujet très grave qui c'était passé lors de mon enfance (problème avec mon père ) car je venais juste d'apprendre que ma soeur avait eu le même souci.Bien sûr mes parents ne veulent aucune explication et m'ont rejeté sans aucun remord.
Bref, maintenant ma mère me fait du chantage en me disant que si jamais j'en parle elle ferait valoir son "droit" sur nos deux petits garçons
3ans et demi et 2 ans.
Malheureusement j'ai voulu enregistrer l'émission et le magnéto n'était pas branché à la télé et je n'ai pas fais attention, du coup je ne sais pas ce qui c'est dit!
Comment faire pour avoir un petit résumer?
Est-ce-que les grands-parents peuvent faire une demande de droit de visite ou de garde pendant les vacances pour voir leurs petits fils , alors qu'avec mon mari tout va très bien?
J'attends avec grande impatience votre réponse,
merci par avance et continuez votre émission qui nous apprend beaucoup de choses.
cordialement
abylene

n°208
sofya27
Posté le 27-01-2006 à 10:33:28  profil
 

Silhutel, je vis la mème chose que toi aujourd'hui. C'est clair que l'on voudrai éviter tout cela mais il faut pas leur laisser le dernier mot aux GP! C'est le bien de nos enfants avant tou!!! moi je viends de lire le texte de loi qui dit que les parents ne risquent rien pour non présentaion d'efant, sa me rasure. Je me baterais jusqu'au bout et ferai appel s'il le faut mais sa me rasure...
C'est long et très dur psychologiquement, mais gardons la force!!!!!Pleins de bisous et bon courage

n°209
Profil sup​primé
Posté le 27-01-2006 à 11:30:32  
 

je voudrai vous donner le point de vu de GP privés de leurs petits enfants a cause de leur BF. Je suis la tante de 4 enfants, a cause de ma BS, mes parents qui n'ont rien de malsain sont privé de leurs petits enfants et ceux-ci ont interdiction d'aller embrasser leur grand mere à la sortie de l'ecole. On parle bien du bonheur des enfants alors que faire quand on voit sa petite-fille pleurer pcq sa mère lui refuse toute relation avec ses GP. Cette femme n'a absoluement rien d'une mère et je pèse mes mots. Je vous donne une anecdote qui est arrivé il y a quelques mois. J'ai un bébé de 9 mois et un jour je lui expliquais que ma puce m'avait eternué au visage alors que je l'embrassais, sa réponse a été "pourquoi tu l'embrasses?". Je ne l'ai jamais vu embrasser, caliner ses enfants.Quand ils sont hospitalisés c'est mon frère qui y va, les medecins ne la connaissent pas. En juillet nous nous somme disputé parce qu'elle secouait par le bras son petit de 4 ans qui avait marché dans une crotte sous pretexte qu'elle venait de laver sa maison. Elle s'en est ensuite pris à sa fille de 7 ans pcq c'est elle qui doit ramasser les crottes de chien dans le jardin et enfin a celle de 12 ans juste pour finir de se defouler. Depuis nous avons couper les ponts avec les parents. Elle a ete dire a mon frere qu'on est parti de chez eux parce que je refusais que les enfants touchent ma fille. Malheureusement mon frere est de son coté. Cette femme issue d'une fraterie de 15 enfants ne voie plus qu'un frère et a reussie à couper les relations de mon frère avec sa famille.
Alors que faire, dites moi, quand tout dialogue est impossible? si ce n'est le recourt au mediateur.

n°210
sarahclair​e
Invité
Posté le 27-01-2006 à 12:22:30  
 

dewey, c'est un cas où avoir recours à un médiateur ou à la justice est légitime surtout s'il y a eu tentative de dialogue, de la part des GP. Quelle sont les raisons invoquée par la mère pour ce refus de relation? Parfois un malentendu crée un gros conflit, j'ai vécu ça avec mes BP concernant leur fils et maintenant,ma BM a admis qu'on s'était mal comprises dés le départ et qu'aprés elle ne voulait plus rien entendre, mon BP ne dit rien mais on ne m'otera pas l'idée que c'est un C.. car il est violent. Je le laisse voir ma fille sous surveillance de ma BM (car elle sait que si ça dérape, elle aura encore des ennuis et elle le veut pas), ou de nous parents. Mais j'ai mis de l'eau dans mon vin, dans l'intérêt de ma fille. PEut être que ta BS et tes parents ne se pas compris à un moment donné et ça a dérapé? Je ne sais pas, mais si il n'y a aucune raison valable, il faut essayer quelque chose.

Pour les parents en général, êtes vous prêt à partager votre autorité parentale? Voir sur le JT de 13 h du jeudi 26 (vidéos)sur le site de tf1. C'est hallucinant ouch:{}

n°211
mam74
Posté le 27-01-2006 à 12:28:23  profil
 

Je ne sais trop que te dire Dewey, il m'apparaît bien évidemment que cette loi à des légitimitées dans un cas comme le tien ; légitimité bien mise à mal par le nombre croissant de grand-parents abusifs qui n'ont rien d'autres à faire (une des intervenante de l'émission à dit "en attendant on s'ennuit !" )   kaola:{} !!!
Pour un cas légitime (comme celui de la GM qui a perdu sa fille), combien d'histoires épouvantables ?




n°212
YHA
Invité
Posté le 27-01-2006 à 15:05:00  
 



Bonjour
Vivement intéressé par votre débat ,je suis a la recherche de l'enregistrement de cette émission ,
merci de me contacter

n°213
ca n'est p​as si simp​le
Invité
Posté le 27-01-2006 à 17:23:55  
 

Depuis mardi, je n'ai plus regardé l'émission car je suis trop choquée en tant que maman par cette condamnation en masse des parents au profit des grands-parents. On dirait que c'est la dernière mode. Il existe des parents qui élèvent dignement leurs enfants et qui les protègent à juste titre car un enfant équilibré qui n'est pas soumis à la tyrannie de ses aïeux fera tout simplement un adulte équilibré. A utiliser la justice comme vengence nous allons faire une génération de paranoïaques.
Je voudrais savoir d'une part si les journalistes envisagent depuis un droit de réponse, et comme ce site est anonyme existe t'il des juristes ou des psys qui auraient la gentillesse de nous donner leur point de vue sur la question ?
Une partie de la génération de nos parents (génération mai 68 entre autre ,a déjà torpillé la planète en la polluant, a vidé la sécu, détruit le système de retraite, revendiqué encore et encore sans jamais assumer ses responsabilités, ne s'est pas occupé de ses enfants et veut maintenant nous prendre les notres pour occuper sa retraite... quel culot !)

n°214
silhutel
Invité
Posté le 27-01-2006 à 18:15:15  
 

ca n'est pas si simple a écrit :

Depuis mardi, je n'ai plus regardé l'émission car je suis trop choquée en tant que maman par cette condamnation en masse des parents au profit des grands-parents. On dirait que c'est la dernière mode. Il existe des parents qui élèvent dignement leurs enfants et qui les protègent à juste titre car un enfant équilibré qui n'est pas soumis à la tyrannie de ses aïeux fera tout simplement un adulte équilibré. A utiliser la justice comme vengence nous allons faire une génération de paranoïaques.
Je voudrais savoir d'une part si les journalistes envisagent depuis un droit de réponse, et comme ce site est anonyme existe t'il des juristes ou des psys qui auraient la gentillesse de nous donner leur point de vue sur la question ?
Une partie de la génération de nos parents (génération mai 68 entre autre ,a déjà torpillé la planète en la polluant, a vidé la sécu, détruit le système de retraite, revendiqué encore et encore sans jamais assumer ses responsabilités, ne s'est pas occupé de ses enfants et veut maintenant nous prendre les notres pour occuper sa retraite... quel culot !)


euh c pas vraiment la génération 68 qui a gouverné ces dernières années et donc c pas vraiment elle qui est responsable de politique desastreuse depuis plus d'un siècle  oui parce que le pb de la sécu et de l'environnement ne date pas d'hier et la pollution en masse commence avec le début du dévellopement de l'industrie ;)

pour en revenir au sujet moi aussi l'avis d'un psy m'interesse au plus près ainsi qu'un droit de réponse sur cette émission où il serait enfin traité de l'intérêt des enfants d'abord!!! et des risques d'abus et leur conséquences sur l'équilibre des enfants!
merci

n°215
c'est pas ​si simple
Invité
Posté le 27-01-2006 à 19:23:49  
 

Je ne parlais pas des gens nés dans les années 60 mais plutôt des adultes qui avaient 20 ou 30 ans à cette époque. Bref là n'est pas le débat effectivement (juste un peu d'excés lié au manque de liberté d'expression face au sujet)!
Pour le reste j'espère que la voix de parents sera entendue et que des témoignages pourront être apportés. Il serait interessant aussi de savoir ce que pensent les parents et les grands parents qui ne sont pas concernés directement par le problème mais qui en entendent forcément parler puisque le sujet est très à la mode.

n°216
John Byers
Invité
Posté le 27-01-2006 à 20:59:37  
 

Par exemple, moi, je ne suis, par bonheur, pas concerné. Si j'avais à vivre une telle ingérence, dont l'aspect judiciaire est le paroxysme, le moins que je puisse dire est que je ne me laisserais pas faire... Mais j'imagine que jamais mes BP ou mes parents ne penseraient à ouvrir la Boîte de Pandore... ou à réveiller le géant qui dort...  non:{}  jap:{}

n°217
c'est pas ​si simple
Invité
Posté le 27-01-2006 à 22:11:48  
 

merci John Byers.
Je suis maman moi aussi. J'aime mes enfants et j'imagine qu'il peut néanmoins exister des litiges quoi que pour l'instant cela n'est pas à l'ordre du jour. L'idée de traîner mes enfants en justice me paraît totalement étrangère à ce que je peux ressentir en tant que mère. Je crois que je préfèrerais rénoncer à ma place de grand-mère plutôt que de détruire la vie de mes enfants ou de mes petits enfants. Il me semble que ce type d'amour est un don vértitable et il me semble que le vrai don est celui qui ne se dit pas ou ne se revendique pas.
Peut-être est ce là de l'idéalisme mais peu importe, le pragmastisme et l'opportunisme ne sont pas les seuls modes de vie valables.

n°220
violene
Posté le 28-01-2006 à 14:15:27  profil
 


quel courage qu' a eu nadine pour venir parler de sa fille disparue
 et le départ de son petit fils le jour de noel
 les hommes politiques avant de faire de nouvelles lois regarder autour de vous et voyer les souffrances de certaines familles
 les souffrances d' enfants qui ne sont pas comprises; arrivent a faire ensuite des gros délinquants car ils n' ont pas eu une enfance choyer
  reflichisser mettez vous a la place des ces familles qui ont perdu un etre cher
 et obliger de pren,dre un avocat pour voires leurs petits enfants

n°221
marmotine
Posté le 29-01-2006 à 13:45:40  profil
 

Karine Lemarchand a dit en fin de sujet qu'elle avait eu de très bonnes relations avec sa grand-mère et qu'elle en gardait de très bons souvenirs et qu'elle ne concevait pas qu'on puisse ne pas avoir de relation avec ses grands-parents ... tant mieux pour elle ... mais ce qui a été "merveilleux" pour elle ne l'est pas forcément pour d'autres.

Avant de sortir des énormités (comme quoi il est dommage qu'il n'y ait pas de prison ferme pour les parents!!!  ouch:{} ), elle ferait bien, de temps en temps (si elle en est capable bien entendu), d'essayer de se mettre à la place des autres ... que ferait-elle si sa belle-mère (ou ex belle-mère si j'ai bien compris) l'assignait à son tour ... à mon avis elle n'aurait plus le même discours!!!

Personnellement, je n'ai aucun problèmes de cet ordre là, j'ai la chance d'avoir de très bonnes relations aussi bien avec ma mère que ma belle-mère.

Même si certains grands-parents ont sans doute des raisons légitimes d'en arriver là, je trouve effarant de nos jours de voir que certains usent et abusent de cette loi pour avoir un droit de contrôle sur la vie de leurs enfants ... parce-qu'on ne veut pas leur obéir!!!


Message édité par marmotine le 29-01-2006 à 13:48:00
n°222
ce n'est p​as si simp​le
Invité
Posté le 29-01-2006 à 20:55:32  
 

Moi aussi j'ai eu de très bonnes relations avec ma grand-mère puisqu'elle m'a elevée. J'étais une enfant non désirée par un couple adulte et aisé et j'ai passé les meilleures années de ma vie chez elle. Quand mes parents m'ont récupérée du jour au lendemain, je n'ai pas eu mon mot à dire et j'ai été maltraitée jusqu'à ma majorité. Aujourd'hui ma mère revendique mes enfants par vengence. Ils ne sont que des instruments. Dois je lui laisser mes enfants qu'elle déteste juste pour qu'ils lui servent à régler des comptes ? Les grands-parents comme tout être humain sont capable du meilleur comme du pire.Je suis prête à me battre pour mes enfants, jamais je ne leur laisserai vivre les humiliations et les brimades que j'ai vécues.

n°225
Profil sup​primé
Posté le 30-01-2006 à 17:36:04  
 

Bonjour,
Je ne suis pas concernée par ce problème car je n'ai pas de problèmes avec les 4 GP de mon fils. Ils sont gentils, aimants, attentionnés avec lui, et s'il y a un desaccord ça se règle bien. On fait des concessions de part et d'autre.

Par contre, mes propres GP ne sont pas des gens bien. Ils ont été des parents toxiques et mes parents nous ont défendus contre leur emprise.
Cependant, Ils n'ont pas voulu couper les ponts et nous empêcher mon frère et moi d'avoir des relations avec eux. Ces relations étaient épisodiques et courtes, ça partait d'un bon sentiment,  mais elles étaient désagréables et je m'en serais bien passées, car je n'appelle pas "ces gens" des grands'parents.
 En plus, les entendrent dénigrer mes parents en permanence n'était pas agréable (comme si nous les enfants, étions sourds en plus !!!!).

On ne parlait pas de cette loi à l'époque mais je suis sure que mes grand'mères se seraient fait un plaisir de l'appliquer dès le lendemain de sa promulgation !
Ma grand'mère survivante ne connait pas mon fils et elle ne le connaîtra jamais car elle ne le mérite pas. J'applique maintenant mon "droit d'enfant" à ne pas fréquenter ces gens.

Je peux vraiment dire maintenant ce que sont de vrais GP : je vois le bonheur de mon fils !
C'est un monde nouveau pour moi.

Bon courage à tous.

n°226
Profil sup​primé
Posté le 30-01-2006 à 17:37:07  
 

OUPS ! Désolée pour les fautes , je me suis laissée entraîner .....

n°227
David 371-​4
Posté le 31-01-2006 à 15:27:42  profil
 

pfff:{}    pfff:{}    pfff:{}

Un message du modérateur de ce forum me signalait que mon message, concernant un droit de réponse des parents suite à l'émission riche en réactions sur les récours en justice des GP, avait été transmis à la rédaction des Maternelles.

 - Je n'ai aucune nouvelle à ce jour.

Le médiateur de la chaine a été saisi.

 - Je n'ai aucune nouvelle à ce jour.

De ci, de là, nous pouvons voir une banalisation des médias incitant les Grands Parents à entamer des actions en justice pour obtenir des droits de garde ou d'hébergement.

Ci-joint un exemple de cette banalisation :
https://www.mnm.fr/GUIDE_BI/mnm_115_web.pdf

(pages 42 et 43)

Jeudi dernier encore, au journal de 13heures, Jean-Pierre Pernaut mélangeait les sujets entre "la délégation de l'autorité parentale", qui est d'actualité, et le cas des pauvres grands-parents privés de leurs petits-enfants.

Bien entendu, là non plus les parents n'étaient pas interviewés...

Notre association de parents victimes d'abus de ces procédures, l'association "Entraide Familiale 371-4" (www.371-4.com), demande un veritable, et serieux, droit de réponse.

Certaines associations de GP pensent également, comme nous, que la procédure doit être la DERNIERE solution envisageable.

Il est très dangereux de tenir une communication basée sur la procédure comme unique solution. Il est également dangereux pour une démocratie de ne laisser la parole qu'à une seule partie, en méprisant clairement l'autre ("dont la place est en prison", merci Karine Lemarchand" ).

Si les ponts sont coupés dans une famille, c'est pour de bonnes raisons (souvent imputables aux GP d'ailleurs, pas toujours aux parents).

Est-ce dans l'interet de l'enfant d'aller devant le Juge ? ou est-ce dans l'interet de certains grands parents qui n'envisagent les relations qu'à sens unique ?

Merci de m'avoir lu.

David
Administrateur www.371-4.com

n°229
Profil sup​primé
Posté le 31-01-2006 à 18:07:10  
 

Il est vrai que vu le nombre de réactions à cette émission et cela une semaine après, il est étonnant qu'aucune réponse ne soit proposée.
Cette émission aura au moins permis une chose, bien à l'insu de Madame Lemarchand, c'est de permettre à beaucoup de parents de sortir de l'isolement quant à la tyrannie qu'exercent leurs parents ou leurs grands-parents. La société semble à l'heure condamner beaucoup de victimes.

Tous ces parents jugés à tort auront au moins la maigre consolation de se sentir moins seuls en attendant que l'on porte sur eux un regard un peu plus objectif.

Cela nous aura aussi permis de découvrir une association de défense des parents victimes de procès abusifs de la part des GP.

Si seulement les juges, les députés et nos propres parents pouvaient prendre la mesure de la souffrance qu'occasionne cette loi pour nos familles. Pour certaines familles c'est une condamnation transgénérationnelle.

J'espère vraiment qu'il y aura un droit de réponse.

n°230
Gypsie
Invité
Posté le 31-01-2006 à 18:24:41  
 

J'aimerais bien connaitre les raisons qui font que Les Maternelles n'accorde pas de droit de réponse aux parents  :??: Si cest un choix délibéré  heink:{} , c'est trés grave car les propos de Mme Lemarchand relève de la diffamation. La moindre des choses aurait été de s'expliquer et d'en débattre avec toutes les parties concernées  :( enfin, ce que tout bon journaliste fait en règle générale  sarcastic:{}

n°231
JC 371-4
Invité
Posté le 31-01-2006 à 19:00:28  
 

J'ai également été choqué par la façon dont on traite des parents qui s'efforce de mettre à l'abris des enfants qui pourraient être victimes des erreurs commises (et re-commises)par des grands-parents. Heureusement il ne faut pas en faire une généralisation et certains grands-parents sont biens avec leurs enfants et petits-enfants. hélas, lors de cette émission, nous nous sommes senti bafoué par la journaliste nous traitant comme des délinquants. Certains font des procès pour moins que ça (mes parents adoptifs pour le droit de visite de ma fille par exemple).
Il serait bon effectivement qu'un droit de réponse nous soit donné de façon à ce que les parents qui se débattent dans des procédures dont ils ne sont pas les initiateurs.
Merci pour votre écoute.

n°232
Kayamata
Invité
Posté le 31-01-2006 à 20:59:14  
 

Certains GP ont des raisons légitimes de faire appel à la justice pour entretenir des relations avec leurs petits-enfants, mais d’autres le font par abus de pouvoir, par vengeance et dans le seul but d’imposer leurs volontés à leurs enfants.
Ma belle-mère a toujours tyrannisé sa famille, elle a rompu toutes relations avec ses beaux-parents à la naissance de ses enfants, elle est fâchée avec ses 3 frères et ses 4 enfants. Malgré cela, nous avons toujours maintenu des liens, même très tendus, à notre domicile afin que nos enfants ne soient pas privés de leurs GP ! Et bien elle n’a tout de même pas hésité à nous traîner en justice pour avoir plus ! N’hésitant pas à mentir et à manipuler les juges et experts psy ! Elle a fini par gagner un droit d’hébergement sur nos enfants, malgré tout le mal qu’elle nous a fait !
Le juge a même admis dans son verdict que la grand-mère avait eu un comportement tyrannique, possessif et intransigeant, mais l’expert psy, en ¾ d’heure d’entretien, a décrété qu’elle était guérie, elle pouvait donc obtenir un droit d’hébergement sur ses petits-enfants. Le juge a également noté qu’il comprenait que le comportement de la grand-mère avait pu nous faire souffrir, mais que ce n’était pas une raison pour priver nos enfants de relations avec leurs GP (ce que nous n’avons jamais voulu !). Notre seul but est de préserver et protéger nos enfants !

Alors en tant que journaliste, avant de mettre tous les parents dans le même sac et de dire qu’ils méritent la prison en cas de non application d’un jugement, il faut aussi écouter la voie des accusés qui vivent aussi des épreuves difficiles et traumatisantes déstabilisant le couple et les enfants.
Il faut arrêter de penser que tous les GP sont des anges et les parents des monstres, l’inverse existe aussi ! et surtout, il faut arrêter de banaliser la procédure judiciaire qui fait beaucoup plus de mal que de bien !

Heureusement qu’il y a l’association « Entraide Familiale 371-4 » http://www.371-4.com/ qui regroupe, écoute et soutient des parents en détresse.

Alors, nous demandons un droit de réponse, donner-nous aussi la parole !

n°233
petit beur​re
Invité
Posté le 31-01-2006 à 21:45:24  
 

Vu que le sujet semble tres tendance  pfff:{} -mais qu il n est donne pour l instant la parole qu a une seule des parties  heink:{}, les grands parents, avec un seul profil, pauvres grands parents prives de leurs petits enfants - j'espere que la 5 et l emission des Maternelles va faire preuve d un peu de professionnalisme et effectivement donner la parole a ceux concernes et assignes, donc les parents et leurs enfants - ca me semble la moindre des choses d un point de vue professionnel et deontologique

et puis comme ca, on aurait peut etre une idee de pourquoi certains adultes rompent les liens avec leurs propres parents et pourquoi certains memes gardent secretes la naissance de leur enfant tellement ils ont peur des degats que pourraient causer l etablissement de relations avec les ascendants - ce sont des cas extremes mais ils existent bien et la loi actuelle donne un tres grand pouvoir aux grands parents : ils peuvent excercer pression, chantage et manipulation sur leurs descendants, enfants, petits enfants, voire arrieres petits enfants - bien sur ce n etait pas l intention du legislateur mais vu les derives, il faut peut etre se poser des questions et c est un sujet pour une emission comme les Maternelles, enfin si on considere cela d un point de vue journalistique  ;)

en plus, il y a aussi des associations de grands parents pour proner la moderation, encourager dialogue et mediation et pour reconnaitre que des relations imposees et contraitnes via la justice ont peu de chances d'etre porteuses de liens familiaux constructifs ...

il est en tout cas indispensable que les parents assignes aient droit a la parole en face des grands parents proceduriers - c est un minimum et un droit de reponse s impose

quant a cette idee de mettre les parents de l enfant en prison, comment en arriver a une telle aberration ? tout ca au nom de l interet de cet enfant ? le priver de ses parents ? pour son bien ? a ce stade mes neurones disjonctent  pt1cable:{}

n°234
moniquepas​tor1
Posté le 01-02-2006 à 00:59:11  profil
 

Je suis tout de même étonnée qu'à ce jour, aucun droit de réponse n'ait été accordé aux parents, ceci malgré de nombreuses demandes. Comment pouvez-vous juger les gens alors que vous n'avez même pas pris la peine de les écouter ? :??:
Pourquoi ne pas laisser les "accusés " se défendrent ?
De plus, à aucun moment dans l'émission vous n'avez évoqué l'intérêt de l'enfant (alors que le Code civil le mentionne), il s'agit ni plus ni moins de désinformation.
Pire, Melle Karine Lemarchand (qui, vu ses propos tenus lors de l'émission du 24/01/06, n'est pas concernée par les conflits parents-GP ou enfant-GP), se permet de réclamer la prison ferme pour les parents désobéissants.
Encore une fois, où est l'intérêt de l'enfant de voir ses parents se faire enfermer en prison tels des criminels ? Pourrait-elle répondre à cette question ?

n°235
petit beur​re
Invité
Posté le 01-02-2006 à 13:15:20  
 

oui, vu le contenu de cette emission des Maternelles, les responsables de l emission et/ ou de la chaine peuvent ils repondre a cette question :
est il dans l interet de l enfant de condamner ses parents a de la prison ferme ?

ou est exactement l interet de l enfant, vivre sa vie d enfant en famille ou etre l enjeu de procedures judiciaires qui ne font que l utiliser ?

n°236
claude120
Posté le 01-02-2006 à 13:22:35  profil
 

Je suis étonné que " les Maternelles " ne donnent pas un droit de réponse aux parents concernant l'emmission sur le droit de visite des grands parents. Il ne faut quand même pas exagérer, c'et la moindre des choses ! Que croyez-vous les Maternelles, les parents se sont levés un jour en décidant de rompre les ponts avec leurs parents ?

n°237
ce n'est p​as si simp​le
Invité
Posté le 01-02-2006 à 13:39:32  
 

Je trouve que Claude 120 a raison. J'ai coupé les ponts avec ma famille pour cause de mauvais traitements et ce après avoir essayé malgré tout pendant 15 ans après ma majorité de garder un lien en pensant qu'un jour leur regard sur moi changerait et que nous pourrions discuter du passé et passer à autre chose. Devant l'acharnement et les procès d'intentions en tout genre et cela touchant mes enfants de plein fouet car j'allais mal et les reproches et les pressions commençaient à les toucher j'ai coupé les ponts, sans jamais interdire à mes enfants d'avoir des relations avec leur GM s'ils le souhaitent. Je pense que couper les liens avec ses parents est une solution extrême et terriblement douloureuse, c'est une situation avec laquelle on est bien forcés de vivre mais à laquelle on ne s'habitue jamais (comme au fait d'avoir été maltraité d'ailleurs). Pour une femme, couper les liens avec sa propre mère est un évènement traumatisant même s'il est salutaire, quand cette grand-mère détruit ses petits-enfants. Couper les liens, c'est déjà en prendre pour perpette alors faut-il en plus nous incarcérer ?

n°244
petit beur​re
Invité
Posté le 01-02-2006 à 17:43:38  
 

oui rompre avec ses propres parents est parfois une question de survie  :(

n°245
jeni341
Invité
Posté le 01-02-2006 à 21:09:35  
 

Oui,effectivement,la moindre des choses serait d'accorder aux parents victimes de leurs propres parents un droit de réponse,apres s'etre permis de dire autant d'énormités et de contre vérités à l'antenne.C'est juste une question de rétablir l'équilibre.Toute la souffrance et l'injustice que nous subissons à cause de parents maltraitants devenus grand-parents est intolérable,et il est temps que le grand public soit au courant de la sinistre vérité.Voilà,en espérant faire avancer la compréhension du probleme.

n°246
ce n'est p​as si simp​le
Invité
Posté le 02-02-2006 à 09:23:48  
 

J'ai remarqué que dans les appels à témoins du site des maternelles il y a le thème "se reconstruire après une fausse accusation". Peut-être que les parents qui ont été poursuivis abusivement par les grands-parents délirants pourraient se porter témoins dans cette émission. Cela leur donnerait peut-être le droit de réponse qu'ils attendent.... en vain !
Va t'on là aussi rejeter leur témoingnage ?

A moins que les médias, ne se contentent des rumeurs. Dans ce cas nos chers animateurs se transforment une fois de plus en loup dans la bergerie.

n°249
delmas0
Posté le 02-02-2006 à 15:45:18  profil
 

je trouve les propose de l'animatrice déplacés et je vous invite à voter sur mon sondage "certains parents méritent la prison ???????"
vive la télévision publique ! bel exemple de journalisme ! vivement les présidentielles, france 2,3,4,5 vont ils soutenir un seul candidat ????

n°254
Lipsi
Posté le 03-02-2006 à 10:25:32  profil
 

En tout cas y'a vraiment k'en france pour faire naître des lois aussi débile! J'ai été voir sur un cite qui concerne l'amérique allez voir franchement vous m'en direz des nouvelles! même eux savent prendre les bonnes décision et là je dit bravo les states!!! OUhhh!!! à la france elle commence à vraiment faire pitié, tant qu'on y ait faisons des enfants pour nos grands parents!! qu'elle honte! Au fait le Lien du site est :  www.ccmm.asso.fr  ou Taper juste CCMM et voilou et vous verrez les choses évolues partout sauf ici en france.  byye




n°255
Lipsi
Posté le 03-02-2006 à 10:49:50  profil
 

Bon en faite je vais vous dire tout ce que j'ai lu
 de cet article qui est pour ma part terrible!! tats-Udans le bon sens bien sur lol!
C'est parti: love:{}

  Etats-Unis : Restriction du droit de visite des grands-parents    

 

Mis en ligne le 09/05/2005

 

 

Les parents décideront du droit de visite des grands – parents. En avril dernier, dans l’Etat de Washington, une décision de la Cour Suprême de l’Etat a annulé une législation sur le droit de visite privant ainsi les grands-parents de tout recours judiciaire, lorsque les parents des enfants leurs refusent de rencontrer leurs petits-enfants.
Dans une décision prise à l’unanimité, la Cour a décrété que les parents avaient le droit d’élever leurs enfants comme ils l’entendaient sans intervention de l’Etat.
Les lois sur le droit de visite des grands-parents remontent aux années 70. A cette époque les Congrès d’Etats ont commencé à voter des lois pour protéger le droit des grands-parents de rencontrer leurs petits-enfants en cas de divorce, de mésentente ou après le décès de l’un des parents.
Ces lois, qui varient d’un Etat à l’autre, autorisaient les grands-parents à recourir aux tribunaux pour continuer de voir leurs petits-enfants.
Mais en 2000, une décision de la Cour Suprême des Etats-Unis a mis un terme aux controverses sur le droit de visite en donnant priorité aux vœux des parents.
Depuis cette date, de nombreux congrès d’Etat ont dû réviser leur législation lorsqu’elle allait à l’encontre du droit des parents.
The Christian Science Monitor (Grandparents’visits : not always a right ; 18/04/2005) écrit que selon les juristes, la modification de ces lois sous-entend que la charge de la preuve – pour bénéficier du droit de visite – incombe désormais aux grands-parents.
Selon les textes précédents, c’était aux parents de prouver que les grands-parents ne devaient pas avoir droit aux visites.
Désormais, les grands-parents doivent fournir la preuve que leurs visites profitent au bien être affectif, mental ou physique de l’enfant.
Ils doivent démontrer qu’une absence de visite lui serait préjudiciable.
Seul doit compter l’intérêt de l’enfant.
Dans la plupart des Etats, les grands-parents ne peuvent plus demander un droit de visite si les parents sont toujours mariés ou vivent en concubinage.
Dans ces familles, ce sont les parents qui décident si les grands-parents peuvent avoir des contacts avec les enfants. Cette évolution juridique est favorable aux sectes où les parents embrigadés entraînent parfois leurs enfants contre l’opinion des grands-parents.

 Ben voyons en tout les cas elles est fort favorable aux parents qui retrouvent enfin leurs place de parents !!!

Que cette loi reste comme ca aux états unis et je viendrais surement m'y installer pour fuir la connerie de la france!!

Bien à vous en espérant qu'un jour la france remette en cause les lois comme l'on fait les états unis !!   byyyyeee courage au famille qui sont poursuivis par de mauvais grands parents!!!

Si ca c'est pas beau!!
Donné moi vos tites impressions !!

n°256
Lipsi
Posté le 03-02-2006 à 11:07:19  profil
 


Je trouve terrible cette loi !! et vous
Ca parlait de sectes mais ne peux t'on pas dire qu'aujourd'hui en france commence à naître une secte ?! La secte des grands parents toxiques?!
Et que la même loi soit voter ici nous permetrait à nous parents aimants de protéger nos enfants contre cette secte nouvelle et naissante de  grands parents toxiques!!

Faudrait vraiment que cette loi soit aussi aprouvé  
 ici en france ca ferait du biens au parents.
Surtout ke à l'époque de nos vieux grands parents aucunes lois disant que leurs propres parents avaient des droits sur leurs petits enfants enfants n'existait et là ils voudraient en profité et nous bons parents que nous sommes nous serions obligé de suivre une lois qui n'as jamais exister à leur époque!! ce qui veut dire que NOS GRANDS PARENTS ONT EU LE DROIT ET LE PRIVILEGE D'ELEVER A LEUR GUISE LEURS ENFANTS ET NOUS ONT EN AURAIT PAS LE DROIT!!!
Faut arreter d'halluciner les Maternelles, si vous croyez que les parents ne se souleveront pas contre une tel loi et une tel injustice ! je vous le dit haut et fort ! VOUS POUVEZ VOUS FOUTRE LES DEUX DOIGTS DANS LES YEUX!! Nous parents ont ne se laisseras jamais PRENDRE NOTRE ROLE DE PARENTS . PS: faites bien attention à vous grands parents toxiques car je crois que vous ne savez pas ce qu'est un PARENT EN COLERE.
Mais continuer à nous pourir la vie et bientôt vous serez .  COUP¨DE GUEULE FALLAIT QUE JE LE PASSE ! BYYEE

n°260
Kayamata
Invité
Posté le 03-02-2006 à 19:15:21  
 

Merci Lipsi pour ton intervention très intéressante ! Je ne suis pourtant pas une fan des Etats-Unis, mais il faut tout de même avouer que pour cela ils ont fait preuve de bon sens !!!

Enfin, concernant l'émission qui a provoqué ce débat, ce que je trouve incroyable c'est qu'aucune personne de la chaine ou de l'émission ne soit venu mettre un mot d'explication sur ce forum !! C'est à croire que pour eux les parents ne comptent pas ! Nous faisons donc nos enfants pour les GP et nous n'avons pas notre mot à dire !!

n°262
Lipsi
Posté le 03-02-2006 à 21:49:07  profil
 

J'ai lu un truc pas mal sur un site qui disait que
 si les grands parents avaient demandés un droit de visite ou d'hébergement et que le ou les parents qui désobéissaient à cette décision rendu par le juge (donc si malgré la décision du juge les parents ne montraient kan même pas leurs enfants aux grands parents) et bien ceux ci ne pourraient pas les poursuivre en justice donc vous avez droit à kedal grands parents. Et juste un ti truc auw maternelles faudrait pensé à mettre les grands parents en prison y'en as qui le méritent bien comme il faut.
Et je crois qu'il ne réponde pas à nos messages tout simplement parce qu'ils savent qu'ils ont fait comment dire : "UNE GROSSE BOULETTE"  Et oui c'est ca d'être journaliste à deux balles!!

 Page :   1  2  3  4  5

Aller à :