france5.fr
 

La décision : Pilou31200 et 31 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Page Suivante
Auteur Sujet :

Grands-parents : faire appel à la loi pour voir ses petits-enfants

n°1770
isa3105
Posté le 21-06-2008 à 18:33:53  profil
 

Reprise du message précédent :
tu peux contacter un juriste. Il existe surement dans ta mairie des juristes que tu peux rencontrer gratuitement. il pourra t'indiquer quelle démarche tu dois faire. Pour le moment, il faut attendre que ton père fasse vraiment quelque chose, mais en attendant, tu peux toujours essayer d'obtenir des témoignages en défaveur de ton père, qui expliquent son comportement.


---------------
Association de la maladie de Blackfan-Diamond : http://www.afmbd.org/

n°1888
mamanpapa5
Posté le 11-09-2008 à 03:51:24  profil
 

je suis condamné a 2 mois de prison avec sursi moi et ma femme pour non presentation d enfants a MB apres 13 ans de batail judiciaire
nous voulons partir a l etrangé
svp des conseils














je suis d'accord avec certaines d'entre vous....il y a certes de gp normaux ;aimants qui sont privés de leur droit ....mais jamais on entend parler de ces gp qui utilise ou menace les parents par cette loi......

ma gm paternelle a menacée mesparents de demander a droit de garde nous cencernant mon frère et moi....et bien pendant longtemps je n'ai jamais eprouvé du plaisir a voir cette gm car je m'y sentais contrainte et forcée....et en plus je m'y suis longtemps ennuyée car fallait pas parler pas faire de bruit pax bouger pas jouer etc.....
bref c'etait la corvée pour les petits enfants e tpour les parents d'aller la bas ....

resultat malgré cette loi utilisée parfois "abusivement" ça recrer pas des liens ....et ça ne change pas les gens ....


et puis franchement  je trouve trop facile parfois de la part des gp qui on ratées qqch avec leurs enfants qui leur tournent le dos de croire que cette loi changera les choses et leur permettra d'avoirune nouvelle chance avec leurs petits enfants....
ce n'est pas toujours bien vecu par les enfants et quand qqch est cassé entre parents et gp ce n'est pas cette loi qui va réconcillier les familles..[/quotemsg]

n°1967
lacidi0
Posté le 12-11-2008 à 13:11:54  profil
 

moi j ai ete poursuivis pas ma belle mere qui veut voir ses petit enfants apres 3 ans sans les voir en plus j apprend quelle cest remarier meme pas 1 an apres le deces de mon beau pere  elle a demenager a plus de 400 km de chez nous alors qu avant elle habiter a coter apres nous avoir insulter , traiter et j en passe ....  de tous les pire chose du monde mes enfants ne veulent plus la voir . elle a eu le droit a un droit de visite et d hebergement par la justice mais moi et mon mari on ne lui donne pas nos enfants, je veux juste dire au grand parents si les petits enfants ne veulent plus vous voir  laissez les tranquille et foutez leurs la paix vous les avez deja fais beaucoup souffrir comme sa. merci ..

n°3074
mich59260
Posté le 18-01-2009 à 11:24:39  profil
 

Bonjour, Suite à un divorce en 1994, je ne vois plus mes 4 enfants et aujourd'hui je suis grand pére de 4 petits enfants que je ne connais pas.
N'y a t'il pas risque de durcir la situation en faisant appel à la justice  pour obtenir un droit de visite pour mes petits enfants ? ? ?
N'y a t'il pas un risque de traumatisme pour ceux -ci si les parents refusent de me les présenter, puisque je poursuivrais la procédure par voie de justice ? ? ?
Avez vous discuté de l'ALIENATION PARENTALE dans vos émission, si oui, quand ? ?
A toutes fins utiles, je suis dans une association de parents divorcés : SOS PAPA.
Mich59260

n°3076
mich59260
Posté le 18-01-2009 à 15:10:22  profil
 

Re bonjour, j'ai lu les différents articles sur le droit de visite des grands parents, et je comprend que quand certains GP sont des personnes peu recommandable  ou ayant des torts graves vis à vis des enfants, il faut protéger les petits enfants de ceux-ci.
Mais il faut savoir que d'une simple histoire de divorce, l'ALIENATION PARENTALE peut faire des dégats pour deux voir trois générations plus tard,ce qui est totalement impensable.
D'autre part en ce qui concerne mon cas, j'ai toujours respecté le choix de mes 4 enfants de ne plus me voir, malgré ma souffrance, je ne les jamais ennuyé, ni traité . . .
Je pense que leur haine est activée par la famille des ex dont certaines femmes cultivent la haine de l'homme. (des similis féministe)
Aujourd'hui je suis condamné à vie pour avoir divorcé, il n'y a aucune rancoeur ou haine de ma part . . .
J'aime mes 4 enfants et mes 4 eptits enfants et si ma procédure fait subir à mes petits enfants un traumatisme, j' arrêterais toute procédure.
Mais je pense aussi que les  problémes des adultes ne concerne pas les enfants et encore moins les petits enfants.
Merci pour votre aide.Mich59260  

n°3077
mich59260
Posté le 18-01-2009 à 16:05:51  profil
 

Derniére remarque en lisant les différentes intervention, interressantes toutes, j'ai plusieurs fois demandé à mes enfants de voir mes 4 petits enfants, je n'ai reçu que des lettres d'injures, remplie de haine.
Aujourd'hui, je vais leur envoyer un dernier courrier pour leur demandé de voir mes petits enfants qui sont pris en otage dans un conflit qui ne les concerne pas, et suivant leur réponse je verrai . . .
Chaque histoire est unique, et il nous faut agir sans traumatiser les enfants, mais pour moi je sais que je suis condamné à vie, pour un simple divorce, alors que la vie est courte et qu'il faut vivre maintenant des instants de tendresse et d'amour, car dans chaque conflit, les deux parties souffrent . . . Aprés il sera trop tard  . . .  Merci Mich59260  

n°3078
laesz
Posté le 19-01-2009 à 12:20:42  profil
 

Je suis exactement dans votre situation, pouvez-vous me dire où vous en êtes et s'il y a eu procès comment cela s'est passé. Je vous remercie beaucoup, L.


Vanile2 a écrit :

Bonjour,

Je suis maman de deux filles de 5 ans 1/2 et un an. Mon mari et moi sommes en grave conflit avec ses parents (insultes, menaces écrites, menace de mort à mon égard, etc). Depuis leur coup de théâtre de cet été alors qu'ils s'en sont pris directement à nos filles pour se venger de nous, nous avons décidé de couper les ponts, ceci dans l'intérêt de nos enfants, et donc de la cellule familiale.
Nous prenons donc le risque d'être assignés par ces individus toxiques pour ce fameux droit de visite, qui, je le signale au passage, appartient à l'enfant et non aux grands-parents (art 371-4 CC).

Je ne vous félicite pas pour votre émission de ce matin, relative à l'exercice et à l'application du présent article.
Comment osez-vous parler de prison ferme ? C'est scandaleux !!!
N'avez-vous pas pensé à la douleur de l'enfant de voir ses parents en prison ?
Non, forcément, puisqu'il n'y a que la vengeance qui prime -> où est l'intérêt de l'enfant ?

De plus, il est trop facile de juger les parents, alors même que nous n'avez qu'une seule version, celle des GP.
Alors, au lieu de nettoyer en surface les maux, je vous propose plutôt de creuser en profondeur, pour vous apercevoir que dans la majorité des cas, ce sont les GP qui sont à l'origine du problème.
A méditer.



n°3079
laesz
Posté le 19-01-2009 à 12:24:35  profil
 

Nous sommes exactement dans votre situation. Pouvez-vous nous dire où vous en êtes : procès ou pas et comment l'éviter ou le vivre ? Merci, L.


Angora57 a écrit :

je suis outrée et profondement choquée!
Quel beau travail de journaliste de ne se baser que sur un point de vue?
Que dire des parents qui commme mon mari et moi vivont dans la peur d'être assignés.
Un parent n'a t'il pas le DEVOIR de protéger ses enfants? Si les grands-parents sont mauvais, menaces, insultent, prennent l'enfant pour un jouet, ne s'intéresse à lui que pour se vanter auprès d'autrui, mettent les parents dans la peur, on doit leur offrir l'enfant sur un plateau?
Super l'équilibre de l'enfant après ça!
Il va avoir confiance en ses parents qui le jette dans la fosse aux lions c'est certin. Il va adorer qu'on le force à aller chez des gens qui sont méchants et qui se fichent de lui!
Et mettre les parents en prison? Non mais oh, faut arrêter 5 minutes là!
Aller sur le forum entraide 371-4, vous allez lire des histoires terrifiantes.
Allez sur MagicMaman et vous verrez le nombre de familles brisées par des grands-parents mauvais, égoistes et sans scrupules.


n°3081
mich59260
Posté le 19-01-2009 à 13:33:01  profil
 

Bonjour, je conçois que les parents doivent se battre contre de GP non recommandable, mais en ce qui me concerne, je rappel je n'ai jamais battu, ni insulté, ni ennuyé mes 4 enfants,  ni battu ou rendu malheureuse mon ex-femme, je ne vois pas pourquoi, je suis condamné comme un vulgaire criminel
NE FAITES PAS DE VOTRE CAS UNE GENERALITE, CHAQUE CAS EST UNIQUE, LES HISTOIRES TERRIFIANTES SONT AUSSI BIEN DU COTE DES PARENTS QUE DES GRANDS PARENTS . . . Merci Mich59260

n°3084
claireenzo
Posté le 19-01-2009 à 19:55:59  profil
 

mich59260 si ta peur pour les petits parles en avant a un pédopsy ou pédiatre il pourront mieux te conseiller qe nous

bon courage


---------------
caro 26 ans avec mon chéri depuis janvier 2006
maman de claire née le 22/11/2006
et de enzo né le 30/03/2008

mamans et futures mamans venez nous rejoindre sur http://femmebebeetfamille.meilleurforum.com
n°3092
mich59260
Posté le 20-01-2009 à 12:55:33  profil
 

Merci claireenzo pour tes bons conseils,
j'ai dejà suivi une thérapie, que je viens d'arréter, car quand ma femme que je connais depuis 2002, me voyait pleurer tous les jours, elle prenais (et prend toujours) mes problémes à coeur.
Heureusement cette femme m'aide beaucoup, et je l'aime, et elle a aussi divorcé mais ses enfants l'adorent et ceux-ci voient leur pére   . . .
Aujourd'hui, je ne pleure plus, grace à cette thérapie, mais je souffre et mes enfants sont toujours dans mon coeur, et je comprend mal leur haine vis à vis de leur pére, c'est trés trés dur, car je le répéte je ne suis pas un GP méchant, mauvais, déliquant, alcoolique ou que sais-je, j'ai simplement DIVORCE, c'est tout, EST CE UN CRIME DE DIVORCER ? ? ?  MERCI mich59260

n°3115
claireenzo
Posté le 22-01-2009 à 17:06:44  profil
 

bien sur que non courage essaie de grader contacte avec tes enfants fait leur comprendre que tu sera tjs la pour eux et si il ne veule pas te laisser voir les petit essai dan un premier tps d'avoir des photo et des nouvel ca sera mieux que rien


---------------
caro 26 ans avec mon chéri depuis janvier 2006
maman de claire née le 22/11/2006
et de enzo né le 30/03/2008

mamans et futures mamans venez nous rejoindre sur http://femmebebeetfamille.meilleurforum.com
n°5865
elonap
Posté le 30-09-2009 à 06:56:04  profil
 

Je voudrai savoir si jamais malgré une decision rendu par le juge nous decidons de ne pas amené notre enfant voir ces grand parents qu'es ce que nous risquons
Merci de vos reponse

n°5866
claireenzo
Posté le 30-09-2009 à 08:56:00  profil
 

dans ce cas je pense ke c'est de la non presentation d'enfant apres ke ne connai pas les peines encouru mai fo chercher sur internet

mais pourquoi empecher les tit de voir les grand parents?????


---------------
caro 26 ans avec mon chéri depuis janvier 2006
maman de claire née le 22/11/2006
et de enzo né le 30/03/2008

mamans et futures mamans venez nous rejoindre sur http://femmebebeetfamille.meilleurforum.com
n°5913
isa3105
Posté le 05-11-2009 à 18:25:41  profil
 

parce que les grands-parents peuvent être nocifs !
Elonap, je ne sais pas ce que tu encoures pour non présentation d'enfants mais par contre, une chose est sure, tu ne verras pas de policiers pour venir les chercher, comme ça peut etre le cas entre 2 parents. C'est vous qui avez l'autorité parentale et personne ne pourra te prendre tes enfants.
voici un forum qui pourra te donner des réponses :
http://371-4.actifforum.com/forum.htm


Message édité par isa3105 le 05-11-2009 à 18:26:09

---------------
Association de la maladie de Blackfan-Diamond : http://www.afmbd.org/

n°6071
Nimrod6
Posté le 27-04-2010 à 11:32:07  profil
 

Le forum ci-dessus n'est plus vraiment actif.
Mais un autre prend la suite :

http://resistance371-4.xooit.com

Parce que tout les grands-parents ne sont pas des personnes respectables (même si c'est le cas pour la très grande majorité), parce que certains grands parents sont toxiques, manipulateurs ... nous, les parents, pouvons refuser le contact entre nos enfants et leurs grands-parents.
Malheureusement, la 371-4 existe, et est utilisée par ces grands-parents toxique.

Si vous, parents, êtes victime de la 371-4, venez nous rejoindre sur ce forum, où vous trouverez d'autres compagnons d'infortune.

n°6391
Amure
Posté le 20-05-2011 à 23:26:59  profil
 

Merci Nimrod
est-ce que des grands-parents qui ont fait des choses un peu "limite" (disons des choses qui se classent selon les juristes dans l'article 227 du code pénal, aux "atteintes " sexuelles) avec leurs enfants peuvent décemment dire que la rupture desdits enfants avec eux (dans le but de protéger par leurs propres enfants et eux-mêmes) est "sans motif grave" ou qu'il s'agit d'un règlement de compte ou encore que les petits-enfants souffriront de SAP ( syndrome d'aliénation parentale) et que ce sont leurs enfants qui divaguent ?
Quand il y a de la part des grands-parents manipulations, tentatives de corruption, harcèlement psychique et incompatibilité d'entente ou de valeurs, quand la confiance a été trahie alors que la deuxième génération avait procédé à des rapprochements, que doivent faire les parents ? Ces grands-parents qui réclament leur droit ne doivent-ils pas s'interroger sur leur propre conduite  ? Si des modus vivendi avaient été trouvés et qu'ils n'en ont pas respecté les clauses, sont-ils en droit de se plaindre ?

Je suis maman et me trouve dans ce cas avec mes parents, les grands-parents de mes enfants qui ne les ont jamais vus parce que j'ai trop peur d'eux. J'ai donc consulté une assoc de défense des droits de l'enfant pour savoir ce qu'il en était et comment agir au mieux. Croyante, j'ai exposé ma situation sur un forum catholique et la police m'a convoquée pour témoignage à cause de ce que je racontais avoir subi et à cause d'une affaire dont je parlais et qui a provoqué ma rupture définitive : mes parents ont essayé de faire acheter ma complicité et mon silence (en fait j'avais des interrogations par rapport au commandement d'honorer ses parents). Pour ce qui concerne le mal que j'ai subi, il y a prescription depuis belle lurette. L'autre affaire, celle de leur copain, a été classée, faute de preuves (une jeune fille d'un ami de mes parents a perdu le procès  où elle accusait son père d'attouchements. Le suspect blanchi, grâce notamment au témoignage de mes parents, la petite a été contrainte de revenir habiter sous son toit et a fait une tentative de suicide, ce dont mes parents ont fait des gorges chaudes car selon eux c'était une comédie de fille qui n'a pas "résolu ses problèmes avec ses parents"....).
Ca me fait beaucoup souffrir parce que je ne vois aucune solution à ce dilemme. Très attachée aux valeurs traditionnelles (que mes parents style "68tards" ont mis à mal, la différence générationnelle notamment) je me suis vraiment éloignée d'eux la mort dans l'âme et consciente de ce que je sacrifiais (mes contacts avec tous les collatéraux, donc mes racines familiales, très largement manipulés par ma mère et que je veux éviter de mêler à ces histoires).
Dans ce cas précis et après une longue réflexion, je croix que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire : rompre avec des gens qui ont abusé de ma confiance au-delà de toutes limites et soustraire mes enfants à leur influence.
Quand je vois la version unilatérale que certains sites donnent de ce type d'affaires (et sachant que c'est ce genre d'interprétation que ma mère claironne à qui veut l'entendre, si j'en juge par le nombre de personnes qu'elle a convaincues d'aller "discuter" avec moi), cela me fait très peur.
Avec ma mère, cela est, a été et sera une lutte de pouvoir sans merci, moi pour m'échapper et elle pour me rattrapper et m'étouffer. Elle appelle cela de l'"amour" et se présente en victime délaissée...

Un excellent auteur, Aldo Naouri, pédiatre, dont je lis les livres avec un grand intérêt, m'a fait comprendre que la situation devient très compliquée de nos jours parce que, de moins en moins éduqués, de moins en moins prêts à renoncer à la "toute-puissance" (c'est un mot technique qui veut dire égo surdimensioné) les grands-parents ne veulent plus passer le relai et accepter de cesser de décider pour leurs enfants. Ils ne veulent pas occuper la place de troisième génération parce que après, c'est la mort. Ils vont donc coloniser leurs enfants et les infantiliser, se faire les parents de leurs petits-enfants afin de se donner une illusion d'immortalité tout en faisant de l'ingérence dans la façon dont les parents éduquent leurs enfants. Et, refusant l'écoulement du temps, ils vont poursuivre une logique incestueuse (envahir de cadeaux, gâter les petits-enfants, les séduire dans uen concurrence malsaine avec les parents...)en brouillant les positions de chaque génération, générations qui devraient normalement se succéder.
"Le plaisir sans la responsabilité" disent-ils...

Ce qui me heurte dans ces débats et lorsque je vais sur des sites de grands-parents est que la génération "babyboom" (celle des grands-parents) se présente comme une indispensable vectrice de repères dès lors qu'elle veut justifier ce qui est dans bien des cas le prolongement d'une emprise alors que d'autre part elle s'est ingéniée et s'ingénie toujours à mettre à mal les repères ( différence générationnelle et sexuelle notamment).
Ce qui me heurte encore plus est que les enfants (la deuxième génération) sont les seuls à être considérés comme de méchants foudingues tandis que les grands-parents se présentent comme leurs innocentes victimes.


Message édité par Amure le 20-05-2011 à 23:53:47
 Page :   1  2  3  4  5
Page Suivante

Aller à :