france5.fr
   FORUM Les Maternelles » Droits et démarches » Pension alimentaire »

Sans revenu et PA à payer!!!

 

La décision : Pataboum, Berenice7536, Blabala Entre vous : bebeok, 1 utilisateur anonyme et 95 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Sans revenu et PA à payer!!!

n°4410
Sofia39
Posté le 24-05-2007 à 10:57:05  profil
 

Bonjour... je voulais parler un peu d'une situation que doivent rencontrer bon nombre de pères, et peut-être également des mères!
Il arrive parfois qu'un des deux parents se retrouve sans emploi... et parfois sans revenu! C'est arrivé, il y a un peu plus de 2 ans à mon ami qui doit verser une pension alimentaire (200 euros) pour ses deux enfants!
A cette époque, j'étais salariée (smic) et nous avions un seul enfant à charge! Il a essayé d'obtenir une aide (RMI ou autre) pour pouvoir assurer le paiement de la PA qui lui a été refusée, comme j'étais salariée! J'ai donc dû assumer seule cette charge pendant quelques temps, avec énormément de difficultés! Ce n'est pas le fait de payer la PA pour ses enfants (que je trouve tout à fait normal) qui me gênait, mais plutôt de me retrouver, moi, mon ami et notre fille, en grande difficultés matérielles. D'autant plus qu'il fallait toujours assurer le droit de visite et d'hébergement, avec les frais de transport uniquement à notre charge!
Son ex, pendant cette période, n'a pas été compréhensive du tout!!! Quand mon ami lui demandait un délai pour le paiement, elle disait (en parlant de moi) : "l'autre travaille, elle peut payer".
Elle a même été "garce" (excusez moi du terme, mais je n'ai pas d'autre mot), car elle a porté plainte contre mon ami pour non paiement de pension et abandon de ses droits de paternité, alors que celle-ci avait été payée avec un peu de retard! Il a donc été convoqué à la police et s'est retrouvé face à une femme qui l'a cassé en le faisant passer pour un de ces pères irresponsables qui n'assument pas ses enfants!!! Il a donné sa version des faits et il n'y a pas eu de suite! Dès qu'il a retrouvé un emploi, son ex s'est empressée de faire un arrêt saisie sur son salaire (avec les frais d'huissier à la charge de mon ami bien sûr) pour être sûre de percevoir la PA en temps et en heure!!!! C'est pas beau çà?!!!
Je voulais savoir si certains... certaines d'entre vous ont rencontré.. ou rencontrent une situation semblable?!
Et ne pensez-vous pas qu'il devrait exister une aide ponctuelle pour qu'un parent sans revenu puisse assurer le paiement de sa PA et ne pas perdre ses droits par rapport à ses enfants?
Merci pour vos témoignages.

n°4411
Mikaela10
Posté le 24-05-2007 à 15:56:57  profil
 

Nous sommes dans une situation similaire à celle que tu décris. Mon ami était intermittent du spectacle, et il a fait partie, il y a deux ans et demi, de la

n°4412
Mikaela10
Posté le 24-05-2007 à 16:29:12  profil
 

oups...
Je continue...
de la charrette des intermittents dont on n'a pas renouvellé le contrat. A cause de son statut, il n'avait droit qu'à une année d'assedics. A l'époque, il payait 300 euros de PA + le crédit de la maison achetée en communauté (750 euros). Il s'est retrouvé interdit bancaire parce qu'il ne pouvait plus payer la maison et que son ex refusait de la prendre à sa charge (et pour cause, elle en avait acheté une autre avant le prononcé du divorce !) et même de la mettre envente, seul moyen de régler le problème. Pour ne pas être coincée par ça au tribunal, elle a "juste" accepté à l'amiable de diviser la PA par 2, soit 150 euros.
Mais depuis un an et demi, mon ami n'a plus de ressources et ne retrouve pas de travail.
De mon côté, je travaille à temps partiel, pour un salaire moyen de 850 euros. Pour la CAF ou les Assédics, comme nous vivons ensemble, j'ai trop de revenus (si si...) pour qu'on ait droit à autre chose que les APL. Il a fallu déménager dans un appart plus grand pour que la petite ait sa chambre, ce qui veut dire augmentation du loyer... Même si j'adore la petite, il n'est pas question que je paye une PA à la place de son père. D'ailleurs, je n'en ai pas les moyens, de toute façon ! C'est moi qui achète ses fringues, que met l'essence dans la voiture pour les trajets (400 kms tous les 15 jours), qui paye ses activités quand elle est chez nous. Ca ne me pose pas de problèmes, même si on doit se serrer la ceinture en fin de mois. Mais je sais pertinemment que tout l'argent qui est parti chez sa mère n'a jamais servi à la fille.
On a eu de la "chance", dans la mesure où le JAF a tenu compte immédiatement de ce changement de situation et a annulé la PA. Notre avocat a fait pression sur l'ex pour qu'elle accepte la mise en vente de la maison, et donc, les finances ont été apurées, même si la communauté n'est toujours pas liquidée devant notaire car elle fait traîner... Mon compagnon tente de créer sa société pour rebondir, puisqu'il ne trouve pas de travail. En attendant, son ex l'envoie régulièrement au tribunal parce qu'elle est persuadée qu'il cache des revenus (!!!) pour ne pas payer de PA, et pendant ce temps, elle ne se prive pas de dire partout qu'il ne s'occupe pas de sa fille parce qu'il ne donne pas d'argent... Ca me met hors de moi, parce que chez sa mère, où il y a de l'argent (1600 euros nets pour elle, 2000 pour son ami), on s'occupe à peine d'elle, notamment pour assurer le suivi scolaire...
Pour répondre à ta question, je ne suis pas sûre qu'une aide au paiement de la PA soit une bonne chose... Peut-être dans les cas où le parent exerçant la garde n'a lui-même que peu de ressources, et encore, il y a déjà des aides quand on a des enfants à charge... Nous, on ne touche pas un centime d'aide alors que nous dépensons malgré tout beaucoup pour la petite, même si on ne l'a qu'un WE sur 2 et la moitié des vacances (nourriture, essence, vêtements, activités, sorties...), parce qu'il n'est pas question qu'on ne fasse rien quand elle est là et qu'on la laisse dans sa chambre ou devant la télé tout le week-end !! Sa mère a des ressources, elle bénéficie d'aides, et pourtant, elle ne s'occupe pas plus que ça de sa fille, ne lui achète jamais de vêtements neufs (toujours récupérés d'une copine qui grandit plus vite...), ne lui donne pas de cours de soutien scolaire alors qu'elle en aurait grand besoin, etc. Maintenant, je vois ça de ma lorgnette. Je sais que, dès qu'il le pourra, son père conviendra d'un montant de PA à verser, même si je suis convaincue aussi que son ex ne trouvera jamais que c'est suffisant... Malheureusement, tous les parents ne sont pas toujours honnêtes concernant la PA... C'est pour ça qu'une aide ne m'apparaît pas comme une solution... Ceci dit, paiement de PA et droits de paternité, ce sont deux choses différentes... Un père (ou une mère) ne se réduit pas un portefeuille, tout de même !!

n°4413
lizzie10
Posté le 24-05-2007 à 17:23:50  profil
 

Mon ex est artisan et ses revenues varient d'année en année.  Le seul remède à cette situation est de saisir le juge tous les ans, pour que le dernier déclaration de ressources soit pris en compte.
Vous n'êtes pas obliger de prendre un avocat, il suffit d'aller à l'audience et de présenter au juge et à votre ex, votre avis d'imposition et une liste de vos charges.  L'autre parent doit en théorie faire pareil.
Personnellement, j'ai eu 3 jugements en trois ans - et je me tate pour retourner car il est en menage depuis plus de 18 mois, et ceci n'a pas été pris en compte pour le dernier jugement.  

n°4414
Sofia39
Posté le 24-05-2007 à 17:55:30  profil
 

lizzie10 a écrit :

Mon ex est artisan et ses revenues varient d'année en année.  Le seul remède à cette situation est de saisir le juge tous les ans, pour que le dernier déclaration de ressources soit pris en compte.
Vous n'êtes pas obliger de prendre un avocat, il suffit d'aller à l'audience et de présenter au juge et à votre ex, votre avis d'imposition et une liste de vos charges.  L'autre parent doit en théorie faire pareil.
Personnellement, j'ai eu 3 jugements en trois ans - et je me tate pour retourner car il est en menage depuis plus de 18 mois, et ceci n'a pas été pris en compte pour le dernier jugement.



C'est sûr que vous avez la possibilité de le faire... étant donné que c'est l'ensemble des revenus du foyer qui est pris en compte!!

n°4415
Mikaela10
Posté le 24-05-2007 à 20:22:05  profil
 

lizzie10 a écrit :

Mon ex est artisan et ses revenues varient d'année en année.  Le seul remède à cette situation est de saisir le juge tous les ans, pour que le dernier déclaration de ressources soit pris en compte.
Vous n'êtes pas obliger de prendre un avocat, il suffit d'aller à l'audience et de présenter au juge et à votre ex, votre avis d'imposition et une liste de vos charges.  L'autre parent doit en théorie faire pareil.
Personnellement, j'ai eu 3 jugements en trois ans - et je me tate pour retourner car il est en menage depuis plus de 18 mois, et ceci n'a pas été pris en compte pour le dernier jugement.



Oui, l'avocat nous a dit qu'on prenait un abonnement au minimum une fois par an !!
Dans votre cas, je comprends tout à fait votre démarche. Mon compagnon, le jour où sa société tournera (si jamais ça marche un jour!), est tout à fait prêt à fournir ses ressources pour réévaluer la PA si besoin. Le problème dans son cas, c'est que son ex-femme n'a jamais été honnête, et qu'elle a toujours vécu très au-dessus de ses moyens... Même mariés, il devait trimer pour rembourser les découverts qu'elle mettait sur les comptes, et pourtant, à l'époque, il gagnait très bien sa vie... Elle a tellement menti pour avoir toujours plus d'argent...! Il y a des moments où il aimerait bien ne jamais verser de PA tant il est certain que sa fille n'en verra pas la couleur... Mais ili ne veut pas non plus que la petite croit au discours de sa mère; c'est pour ça qu'il paiera dès qu'il pourra...

n°4416
mouchy88
Posté le 24-05-2007 à 21:04:21  profil
 

arf une ex comme çà c'est le portrait de l'ex de mon mari tous les mois a la banque a cause des decouverts qu'elle faisait elle payait des meubles a ses parent stec....aujourd'hui fini les decouverts............

n°4417
Mikaela10
Posté le 25-05-2007 à 08:43:58  profil
 

Elles ne seraient pas de la même famille des fois ???? ;0)))

n°4418
angy23
Posté le 07-10-2007 à 07:52:19  profil
 

je reve é dire ke nous mes enfants et moi meme on nous inclu pas en tant ke charge de mon ami pour évalué la pension parcontre si il avé plus de boulot je é ke moi j en trouve un je devré payé la pension mais je reve!!! pk les juge ne nous compte pas kan il sagit dévalué la pension et ke il nous compte par contre kan il sagit de la payé si le papa n é pa en mesure de le faire !!!
c vraiment paradoxal!!!!
suite au message de Sofia39

n°4419
mouchy88
Posté le 07-10-2007 à 08:06:32  profil
 

c'est vrai je ne comprends pas le calcul parfois de la pa on tient compte des frais de la mère de ces depenses lies a sa nouvelle vie mais on ne tient pas compte quand le pere refait lui aussi sa vie avec d'autres enfants!!!!!Bref.....un jour l'ex de mon mari se plaignait elel avait choisi le congés de 3ans et touchait moins et a  commencé à se plaindre aux parents de mon mari qui eux la plaignait mais mon mari leur a alors dit le congés n'est pas obligatoire et si elle a choisi d'avoir un 2eme enfant ce n'est pas à moi de l'assumer financierement il a un père....Parfois je me demande comment cela va se passer quand la petite va grandir , à l'ado etc.....

n°4420
elody08
Posté le 07-10-2007 à 13:02:29  profil
 

je suis tout à fait d'accord avec angy23 sur le fait que lorsque le père refait sa vie le tribunal s'en moque. Lorsque j'étais enceinte j'ai appellé l'avocat pour savoir ce que la pension devenait sachant qu'on avait une bouche de plus à nourrire d'ici peu et que la pension été trés élevée surtout vu la situation que l'on avait à l'époque. On m'a répondu que si on était pas en mesure de payer la pension que l'on avait pas à faire un enfant ensemble c'est le premier d'abord! J'ai été outré par cette réponse, mon enfant aurait donc moins de besoin que la fille de mon mari? Ce que les juges ne prennent pas en compte c'est que lorsque l'on à un enfant (comme dans toute les familles non divorcés) on achéte tout ce que l'on voit, lorsque le deuxiéme arrive, on divise les choses par deux ( c'est imagé mais vous comprenez le sens), mais lorsqu'on ai séparé on a pas le droit à ça on doit se baser sur ce que le JAF aura décidé. Alors la fille de mon mari couterait 280€ par mois fois 2 théoriquement puisque normalement le cout de l'enfant doit être partagé, ça fait pas moins de 560€ pour une enfant de 3 ans, un enfant ne coute pas se prix là tout les mois, surtout que la mère ne met jamais de vetement neuve elle trouve toujours quelqu'un pour lui en donner.En revanche elle a toujours des cigarettes et du crédit pour son telephone, elle trouve même le moyen de s'en racheter des neuves et d'aller regulièrement au coiffeur alors qu'elle ne travail pas! Elle ne travail pas, mais moi non plus. Ca n'empeche que l'on pourrait faire 10 enfants élevé nos enfants avec 50€ par mois la sienne devrait toujours avoir ses 280€.  De plus comme vous dites si je me mettais à travailler la pension n'en serait qu'augmenter car un salaire de plus rentrerait à la maison. Je trouves les injustices pour les parents qui n'ont pas la garde vraiment trop falgrantes et je ne trouves pas ça normal qu'a l'heure actuelle aucune lois ne soit déjà établit pour être un peu plus honette sur les pensions.

n°4421
Mikaela10
Posté le 07-10-2007 à 15:44:52  profil
 

Oui, je suis d'accord avec vous... Pendant que l'ex de mon ami mène grand train, et vit très au-dessus de ses moyens tout en se plaignant sans cesse qu'elle ne s'en sort pas, nous, on galère vraiment, et c'est nous qui passons pour les méchants aux yeux de la petite (merci maman !) parce qu'elle "ne peut pas partir en vacances" !!!
Que le parent qui n'a pas la garde continue de participer aux frais engendrés par ses enfants, je trouve ça tout à fait normal, mais quand on tombe, comme mon ami, sur une personne vénale, qui n'hésite pas à utiliser sa propre gamine comme moyen de pression pour obtenir toujours plus de fric et pour payer ses dettes ou ouvrir de nouveaux crédits, ça devient parfaitement injuste. Sans compter qu'il est constamment tenu à l'écart des décisions relevant de l'autorité parentale conjointe.
Pourquoi, sous prétexte qu'il a un jour fait l'erreur de se marier avec une névrosée compulsive qui lui a fait une gosse sans lui demander son avis (et qui clame que c'est SA fille), devrait-on trimer trois fois plus que les autres parce qu'on a envie, comme tout le monde, d'avoir des enfants, une petite maison avec un jardin et un chien, sous prétexte qu'il est père d'une précédente union ??? Est-ce qu'elle s'est privée une seconde, l'ex ? Que nenni !! Maison, terrain attenant, deux voitures, crédits conso, bébé, avec toutes les aides de l'Etat auxquelles elle a droit (ce que je ne remets pas en cause), congé parental... C'est cool !! Et comme il faut bien financer tout ça, elle n'hésite pas à réclamer une PA de 300 euros par mois... Mais bien sûr !
Je constate que, malgré tout, il lui reste toujours assez d'argent pour payer son avocat et les frais de procédure quand elle envoie mon ami au tribunal en disant qu'il cache de l'argent !!! Parano en plus, si c'est pas d'bol ça !!;)

n°4422
Profil sup​primé
Posté le 13-10-2007 à 13:00:49  
 

Bonjour à tous,

Désolé, mais je vais apporter un petit bémol à tout ce qui  été dit.

Tout d'abord il est vrai que les JAF prennent de plus en plus en compte les revenus d'une nouvelle compagne ou compagnon dans le calcul de la PA ce qui en offusque plus d'un puisque ces derniers disent ne rien avoir à faire dans ces histoires de séparation.
Les nouveaux conjoints ne participent pas directement au paiement de cette pension mais je crois qu'il est juste de dire que lorsque deux salaires rentrent dans un même foyer les charges/personne s'en voient diminuées.
La plupart des gens trouvent ça anormal mais à l'inverse si une PA a été fixée en prenant en compte les deux salaires et que le nouveau compagnon se retrouve au chomage, cette PA peut etre revue à la baisse.
On peut se alors se demander en quoi le manque de ressources d'une personne qui n'est pas le parent devrait impacter les conditions de vie matérielles d'un enfant?

J'ai lu quelques petites choses avec lesquelles je ne suis pas d'accord :
- "moins de 560€ pour une enfant de 3 ans, un enfant ne coute pas se prix là tout les mois"
Je pense en fait que c'est bien plus : nourriture et produits d'hygiène, vetements, frais de garde, santé non couvert par la sécu, frais de mutuelle, jouets, loisirs et vacances, EDF-GDF, frais de loyer pour un appart plus grand etc (je détaille volontairement)

- "Ca n'empeche que l'on pourrait faire 10 enfants élevé nos enfants avec 50€ par mois la sienne devrait toujours avoir ses 280€"
C'est faux il est toujours possible de ressaisir le JAF pour que les nouvelles charges de votre foyer soient revalorisées afin de savoir s'il est toujours possible au parent de payer le meme montant de PA.

- "Elle a même été "garce" (excusez moi du terme, mais je n'ai pas d'autre mot), car elle a porté plainte contre mon ami pour non paiement de pension et abandon de ses droits de paternité, alors que celle-ci avait été payée avec un peu de retard"
En cas de non paiement de PA c'est le le nom légal donné à la plainte "abandon de famille" ce n'est pas le parent qui dépose plainte qui choisi ce terme et il faut obligatoirement deux mois de retard au minimum.

A l'inverse est-ce que si la maman se retrouvait sans ressources, votre conjoint accepterait qu'elle ne nourisse plus l'enfant, ne paie plus la cantine ni vetements, accepterait-il de supporter toutes les charges relatives à l'enfant? Dans la très grande majorité des cas je ne pense pas et trouve plus que logique qu'une PA soit PRIORITAIRE dans les dépenses d'un parent, qu'il se soit remis en couple ou non, ce n'est pas à l'enfant d'etre impacté par cette décision.

Alors effectivement les débats stéréotypés du genre :
- Un père qui n'assume rien et une belle-mère jalouse/odieuse pour une maman solo
- Une maman vénale pour un papa et belle-mère qui doivent payer une PA et qui tentent de construire une nouvelle vie
seront toujours stériles et désastreux

Personne de détient l'entière vérité d'une histoire tant qu'il n'a pas les deux sons de cloches et si les gens se mettaient un peu plus à la place des autres au lieu de les haïr sans les connaitre, il y aurait beaucoup moins de problème de DVH, de PA et de surtout de répercussions désastreuses sur les enfants.



n°4423
Sofia39
Posté le 13-10-2007 à 17:03:24  profil
 

Et oui... mais les débats stéréotypés... ce ne sont pas que les pères séparés...et les belles mères qui en sont à l'origine!
Mon ami a été foutu à la porte par son ex dès qu'il avait fini de rénover la maison qu'ils avaient acheté! Oui de la haine, il en a envers cette femme qui a fait des enfants que pour elle (et çà, ce sont ses paroles à elle) et qui l'éloigne progressivement... incidieusement de ses enfants Ce n'est pas lui qui a souhaité la séparation! De plus, la garde de ses enfants, il aurait bien souhaité l'avoir... il ne demande que çà!!! Mais elle fera tout pour que ça n'arrive jamais... évidemment, ça lui ferait des revenus en moins (perte de la PA, perte des alloc)... et çà, sans se soucier de ses enfants!
Les revenus de son ex sont supérieurs à nos revenus réunis... et nous avons 2 autres enfants à charge... mais la jalousie, ce n'est pas nous qui l'éprouvons mais bien elle, qui n'a toujours pas refait sa vie et qui ne supporte pas l'idée que mon ami est reconstruit sa vie après qu'elle l'ait mis dehors! Elle aurait voulu le savoir sans logement, sans ressource... qu'il se retrouve dans une galère pas possible pour qu'il perde tout droit pour ses enfants! De le savoir heureux, elle ne supporte pas et c'est bien pour cela qu'elle nous "emm..." autant!!!

Alors vos discours sur les belles-mères jalouses et les pères qui n'assument rien ne tiennent pas plus la route!!!

n°4424
Mikaela10
Posté le 14-10-2007 à 10:22:44  profil
 

Je pense que dans chaque divorce, il y a au moins deux personnes qui se connaissent fort bien, le père et la mère... S'il y a de la haine entre eux, c'est avant tout, il me semble, parce que l'un ou l'autre s'est comporté de manière odieuse au moment de cette séparation, souvent en faisant de l'enfant un moyen de pression.
Comme dans le cas de Sofia, mon ami s'est retrouvé à la porte, les comptes vidés alors qu'il était seul à financer le fonctionnement de son foyer, il s'est retrouvé accusé de tous les maux dans le seul but d'amener le juge à valider une demande d'aide financière exorbitante... Alors, comme pour le mari de Sofia, oui, devoir se retrouver en permanence insulté ou agressé par son ex-femme lui provoque des réactions épidermiques.
Avec le recul qui s'installe progressivement, il commence à mieux gérer le stress que cela provoque, mais il se rend compte aussi, peu à peu, au fil des discussions et des souvenirs qui reviennent, à quel point son ex avait préparé son coup, il s'en veut même de ne pas l'avoir vu venir. Au-delà de la colère, c'est surtout de l'incompréhension, et un profond sentiment d'injustice. Il travaillait dur pour financer le train de vie délirant de son ex, il a assumé une enfant qu'il n'avait pas choisi d'avoir si tôt, il cherche les erreurs qu'il a pu commettre en partant du postulat que dans toute séparation, il y a des erreurs de chaque côté, et que tout n'est pas tout blanc ou tout noir. Loin de moi l'idée de le faire passer pour un saint, personne n'est parfait, et les remises en question valent pour tous. Mais aucun constat d'échec dans un couple ne justifie une telle débauche de méchanceté, de mensonge et de manipulation.
Dans ces conditions, il est difficile d'envisager qu'un dialogue puisse s'instaurer, et pourtant je suis d'accord avec Dinou92 sur le fait qu'avoir les deux sons de cloches est le seul moyen de faire avancer vraiment les choses : mais peut-on se fier aux discours de quelqu'un qui ment en permanence et qui refuse de reconnaître ses torts ou d'assumer ses responsabilités ? L'ex de mon compagnon est de cette catégorie, et je m'en foutrais royalement si cela n'avait pas un impact régulier sur notre vie. Sa vie, comme sa petite personne, ne m'intéressent pas, ne me concernent pas. Il serait bon que l'inverse soit vrai aussi...

n°4425
mouchy88
Posté le 14-10-2007 à 20:13:35  profil
 

quand je te lis mikaela10 j'ai l'impression que c'est moi qui ait rédigé le récit!!!je n'ai rien à rajouter si ce n'est que respect face à ce que tu dis!!! personnelement je pense que si elles continuent de faire ch** leur ex via l'intermédiaire de l'enfant c'est tout simplement parce qu'elles n'assument pas la nouvelle vie qu'elles se sont pourtant choisie...comme dit le proverbe on sait ce qu'on quitte pas ce qu'on reprend!!!


Message édité par mouchy88 le 14-10-2007 à 20:15:11
n°4426
lauraflo0
Posté le 14-10-2007 à 21:07:29  profil
 

J'apprécie beaucoup ton discours Mikaela10...tu as entièrement raison

n°4427
Mikaela10
Posté le 15-10-2007 à 17:38:52  profil
 

Heu... J'suis gênée là... Merci... jap:{}

n°4428
Profil sup​primé
Posté le 15-10-2007 à 18:13:18  
 

Sofia,

je comprend bien votre souffrance et l'impact que cette ancienne relation peut avoir sur votre vie.

"Alors vos discours sur les belles-mères jalouses et les pères qui n'assument rien ne tiennent pas plus la route!!!"
Je crois qu'on ne s'est pas compris, je dis justement le contraire, qu'il faut dépasser ces clichés, qu'une belle-mère n'est pas toujours la "maratre" pour laquelle on veut la faire passer et même chose pour les mamans, car chaque cas est différent, on change aussi d'une histoire à l'autre.

Ce qui me gêne dans les histoires de séparation lorsqu'il y a des enfants, c'est que souvent :
- la maman juge la nouvelle compagne par colère et jalousie envers son ex,
- la belle-mère juge sur la version de l'histoire que le papa lui a raconté.

Ces critiques des uns et des autres ne malheureusement pas pas toujours très objective ni impartiales.

Je ne dis absolument pas que c'est votre cas, je constate juste que bien souvent, les gens ne prennent pas assez de recul et s'implique dans la vie de nouveaux foyers qui ne les concernent pas.


n°4429
Mikaela10
Posté le 15-10-2007 à 18:52:30  profil
 

Je crois qu'il y a aussi autre chose, c'est que la relation de confiance qui préexistait entre le père et la mère (enfin, il faut l'espérer...) disparaît dès lors qu'ils se séparent, parfois avec raison, parfois juste parce que c'est l'expression de la souffrance de l'un et/ou de l'autre. Et l'enfant, au milieu, se retrouve tiraillé entre deux parents qu'il aime de la même façon, mais qui dénigrent l'un l'autre leur capacité respective à bien s'occuper de lui.
Parfois, il y a effectivement un problème (souvent présent avant le divorce d'ailleurs, il me semble, ou au moins avec des signes avant-coureurs), parfois on monte en épingle des choses qui ne devraient pas l'être.
On est tellement habitués à tout contrôler dans nos vies que, d'un seul coup, l'enfant qu'on ne voit pas tout le temps, qui a finalement deux vies, une chez son père et une chez sa mère, échappe en partie à ce contrôle... Et plus le divorce se passe mal, moins il permet le dialogue, et plus c'est difficile d'avoir le recul nécessaire, peut-être par peur de ne pas être considéré comme un parent responsable, je ne sais pas...
Je continue de croire que les choses peuvent bien se passer quand les deux parents gèrent intelligemment leur divorce de part et d'autre, mais je suis peut-être restée très naïve là-dessus... :)

n°4430
Profil sup​primé
Posté le 08-12-2007 à 20:11:13  
 

Bonjour a tous,
Moi je rencontre le problème ou le papa ne paie pas de pension alimentaire, malgré qu'il travaillait en interim et que moi je n'avait pas d'emploi,le juge a decidé qu'il n'avait pas a en verser une,mais il a l'obligation de me prévenir de tout changement,seulement il a refait sa vie,il a un cdi, un nouveau salaire mais oubli de me le déclarer,sa compagne et lui ont le meme salaire pour deux alors que moi il est pour quatre,se n'est pas normale!!!

n°4431
lizzie10
Posté le 08-12-2007 à 22:51:56  profil
 

MIni30 vous pouvez faire une nouvelle requete au tribunal si les conditions ont changé.
Un avocat n'est pas nécessaire.

n°4432
Profil sup​primé
Posté le 15-12-2007 à 14:13:23  
 

Merci Lizzie10 pour votre reponse, le probleme est que j'ai fait appel de la premiere audience,car le papa avait menti sur sa situation, donc mon dossier est passé en cour d'appel le 7decembre 2007 et la j'ai decouvert que le papa etait en cdi mais qu'il n'avait encore une fois pas déclaré son vrai salaire, et je ne peux rien faire,je dois attendre l'ordonnance.Mais sachant que dans la premiere ordonnance il est precisé qu il me déclarer tout changement peut-etre que je peux deposer une plainte, car il fait tous se qu'il peut pour ne pas payer une pension alimentaire et je trouve sa injuste pour nos enfants.

n°4433
Mikaela10
Posté le 16-12-2007 à 13:56:48  profil
 

Pour quelles raisons refuse-t-il de payer ?

n°4434
Profil sup​primé
Posté le 18-12-2007 à 12:31:06  
 

Bonjour, je ne sais pas, j'ai juste l'impression qu'il se moque de tout,s'est quelqu'un qui ne pense qu'a lui et a sa moto.Chez lui il n'y a meme pas de vetements pour ses enfants, s'est moi qui en fourni tout les 15jours et pour les vacances,de plus il ne s'en occupe pas et la nourriture est que des frites,mes enfants sentes la cigarette et l'odeur est tellement forte que sa parfume la voiture, il y a un manque d'higiène,et s'est vrai que pour moi j'ai l'impression qu'il prend ses enfants juste pour m'ennuyer,de plus ils les couche très tard alors le lundi les enfants on du mal a se lever et ne suive pas a l'ecole.

n°4435
Mikaela10
Posté le 18-12-2007 à 14:08:47  profil
 

Si sa situation financière a changé, vous êtes en droit de saisir le tribunal. C'est effectivement normalement à lui de le faire, mais si tout le monde était honnête, ça se saurait... Vous avez toutes les chances d'obtenir gain de cause. De toute façon, s'il y a une ordonnance du tribunal qui stipule qu'il doit payer, vous pouvez non seulement déposer plainte, mais aussi faire effectuer une saisie sur son salaire, par le biais d'un huissier. Les frais engendrés seront de toute façon à la charge de votre ex.

n°4436
abydos9
Posté le 16-03-2008 à 23:06:37  profil
 

bonsoir avec mon conjoint on a le meme souci je resume mon conjoint et en arret depuis plus de 6 mois donc la securite sociale lui verse les indemintes donc la saisie sur salaire est annuler saisie qu elle avait faite malgrer les preuves qu on as donner a l huissier qui est le neveu du beau pere de l ex bref la le 27 mars il va au tribunal car l as fait une demande de baise de pa car revenu on baisser de moitier en plus on cherche loyer moins cher;elle voit quelqu un depuis plus d un an meme avant le divorce meme si il ne vie pas avec il est la tout les jours et le week entier donc il participe au revenu du foyer elle as repris 50% de son travail et touche son conger parentale et les alloc elle paye pas de loyer comment voulez vous faire sur des revenus de 1100 EURO on dot payer 350 euro de pa le loyer qui est maintenant trop elever nous avons trop de charge par rapport au revenu qu on touche et le pire c est qu avec tout ce qu elle touche elle va au secour pop

n°4437
Mikaela10
Posté le 17-03-2008 à 11:16:58  profil
 

Il faut croire que ce genre d'arnaque est un sport national !! En tout cas, au tribunal, votre mari peut faire valoir que son ex est en congé parental, ce qui en général, signifie qu'on a les moyens de s'en sortir en travaillant moins. Si elle a des difficultés financières, elle peut se remettre à bosser à temps plein, et ça ira sans doute mieux !!
Elle est en congé parental parce qu'elle a eu un autre enfant avec son nouveau conjoint ou est-ce pour l'enfant qu'elle a eu avec votre conjoint ? 350 euros de pension, ça me paraît énorme si c'est pour un seul enfant au vu de vos revenus...


Message édité par Mikaela10 le 17-03-2008 à 11:18:28
n°4438
abydos9
Posté le 17-03-2008 à 11:33:12  profil
 

elle travail a mi temps l enfant et de mon conjoint elle a 2 ans et demi ils sont eu 2 enfants notre avocte dit qu il donne trop en pension meme a l epoque ou il travailler notre avocate et confiante car vu que mon conjoint est sous protocole de soin don congee maladie et que 50% du salaire verser la baise de pension sera accepter en plus elle l ex a repris sont boulot a mi temps et meme si son mec est pas declarer avec il fait aussi profiter de ses revenu nous on prefere donner aux petits qu a elle

n°4439
cricri263
Posté le 29-04-2008 à 17:24:22  profil
 

Trouvez-vous normal qu'un parent célibataire qui élève un enfant seul doive déclarer la pension alimentaire qu'il perçoit au détriment d'avantage sociaux : en effet si je ne la déclarais pas, je pourrais bénéficier en plus de l'APL et de la CMU (mon revenu est de 800 Euros par mois). De plus mon ex peut quant à lui déduire la pension à son avantage, et ainsi, il ne paye pas d'impôts et bénéficie de l'APL.
C'est très tentant de gruger !!!

n°4440
laplombier​e1
Posté le 30-04-2008 à 07:12:40  profil
 

Pour répondre à votre question, oui je trouve normal que ce soit celui qui dépense cette somme qui paye les impots dessus. D'autant plus que c'est vous qui avait au regard des impots la part supllémentaire de l'enfant. Certes je comprends votre situation avec cette pension alimentaire vous perdez le bénéfice des allocations CAF, et votre salaire (je suppose que 800 euros est votre salaire, hors pension alimentaire) est peu important. Je ne vois pas 36 solutions à votre problème, a part baisser la pension alimentaire afin de ne plus être imposable et bébéficier des aides...

n°4441
Sofia39
Posté le 30-04-2008 à 22:10:14  profil
 

Etonnant qu'avec seulement 800 euros de revenus vous soyez imposable?!!!!

n°4442
abydos9
Posté le 04-08-2008 à 12:00:39  profil
 

bonjour ca y est mon mari donne que 120 euro de pensions pour les 2 la juge a ete vraiment super car l ex a fournis des papiers et des factures qu elle n aurai pas du 300 euro de tel bouygues loger gratuitement papiers falcifiers payement de 2 assurances voitures alors qu elle en as qu une de plus pas presente lors du jugement la juge a pas apprecier car elle pouvait venir et la on vient d apprendre que l ex a fait appel je sais pas ce qu elle va pouvoir justifier la ???? nous on prefere ne pas les privees quand ils sont a la maison et pouvoir leurs faires plaisirs et les nourrirres sainement

n°4443
Mikaela10
Posté le 04-08-2008 à 14:38:54  profil
 

Je suis contente pour vous. SI elle fait appel, c'est qu'elle a les moyens, ça coûte cher !! De plus, souvent, les juges de l'appel confirment la décision de première instance, surtout quand il est mentionné la présentation de faux, etc. Elle encourt le pénal en s'amusant à ce petit jeu, elle est au courant ??


Aller à :
   FORUM Les Maternelles » Droits et démarches » Pension alimentaire »

Sans revenu et PA à payer!!!