france5.fr
   FORUM Les Maternelles » La décision »

Faire un bébé toute seule : un vrai choix ?

 

23 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Faire un bébé toute seule : un vrai choix ?

n°776064
Moderateur​ les Mater​nelles
Posté le 22-02-2012 à 16:56:17  profil
 

Quelles que soient leurs raisons, leur histoire ou  leur conception de la famille, certaines femmes décident d’avoir leur bébé toute seule. Comment vivent-elles leur grossesse et leur accouchement en solo ? Comment envisagent-elles l’avenir avec leur enfant ?
Venez en parler !

n°779035
celine3400
Posté le 01-03-2012 à 22:19:42  profil
 

Bonjour, je suis maman (de 34 ans) d'une petite fille de 16 mois que j'ai eue seule, par insémination par donneur anonyme efectuée en Belgique.
Le processus de décision a été très long, celui des pré-examens également.
La première IAD a été un succès alors je m'attendais à vivre un parcours du combattant.
J'ai été prise de gros doutes sur ma démarche et ai eu très peur des conséquences de cette grossesse "non traditionnelle" à laquelle mon enfant aurait à faire face dans la vie de tous les jours.

Mes parents m'ont été d'une grande aide, surtout mon père à qui j'avais caché mon projet.

Je pensais avoir des difficultés à m'occuper seule de ma fille, surtout dans les premiers mois. Il n'en fût rien. Tout s'est très bien déroulé, et celà continue.

J'appréhende le moment où il faudra expliquer à ma fille qu'elle n'a pas de père. Je suis inquiète du regard des autres, des réactions des autres enfants.

J'aimerai pouvoir partager mon expérience avec d'autres mères seules ayant eu recours à une IAD.
Merci de vos réponses.

n°779118
Profil sup​primé
Posté le 02-03-2012 à 09:33:47  
 

bonjour, on entend ces femmes parler de leur désir d'enfant etc... d'accord, mais ont-elles pensées au futur de leur enfant, quand il grandira il posera des questions, et si on se met a la place de l'enfant, imaginons notre vie sans père! c'est une situation difficile pour un enfant... il faut penser a long terme, un enfant ne reste pas longtemps petit.

enfin, moi je n'aurais jamais fait ce choix, c'est certain!

bon courage!











n°779120
lyssandrem​evel
Posté le 02-03-2012 à 09:37:01  profil
 

bonjour
je suis en train de regarder votre emission sur ce sujet. Je souhaite faire partager mon expérience.
J'ai vécu un avortement à 20 ans pour pouvoir continuer mes études, à l'époque je l'ai très bien vécu je n'était pas prête. A l'age de 24 ans j'ai eu ressentie le besoin d'avoir un enfant, mais n'ayant de futur papa, j'ai attendu tout en voyant mon désir d'enfant grandir. En 2010, mon frère à eu une petite fille, je suis aller la voir a sa sortie de la mat', c'est la que j'ai décider de faire un enfant seule.
J'ai par la suite, j'ai fait apppel à un ami de ma soeur en lui expliquant la situation, a savoir que je n'avais besoin que de ses "tétars". il a été tout de suite OK. J'ai donc fait des tests d'ovulation et je l'ai appeller lorsque j'ai eu mon petit sourire, je suis tombé enceinte des la première fois.
J'ai tenue ma parole vis à vis du donneur.
Actuellement j'ai trouver un homme qui etait amoureux de moi et qui a très bien accepter mon état (j'était enceinte de 5 mois et j'avais pris 8kg uniquement dans le ventre), je ne pouvais donc pas le cacher :-)

voila je pense être une privilégié car je n'ai pas eu besoin d'aller en belgique ou autre, mais je ne regrette rien car même en ayant un homme à la maison, je doit avouer que même s'il est la, je me considère comme un mère en solo.

n°779122
Eloisinhaa
Posté le 02-03-2012 à 09:40:29  profil
 

Bonjour, je suis enceinte de 2 mois d'un bébé qui était désiré. Le père de l'enfant a finalement des doutes sur son envie de paternité.
Je souhaite vraiment garder l'enfant, même sans papa. Cela m'angoisse car je pense déjà à l'après... Vais-je y arriver toute seule? Comment vais-je expliquer à mon enfant que son père a préféré continuer à vivre sa vie sans nous alors que notre couple fonctionnait parfaitement avant?
Heureusement toute ma famille me soutient, puisque tout le monde connait mon désir d'enfant...
Aujourd'hui j'essaie de profiter de ces 7 prochains mois pour vivre ma grossesse et apprendre à aimer ce bébé que je voulais tant.

n°779133
lyspi1
Posté le 02-03-2012 à 10:03:07  profil
 

J'ai moi aussi fait un bébé toute seule. C'était en Belgique, j'avais 36 ans à l'époque et j'ai mis 9 mois pour concrétiser mon désir (entre la prise du 1er Rds, 2 IAD et la merveilleuse nouvelle). Bizzare, les miracles de la vie !

Ma famille ont été super avec moi. Le corps médical géniaux en France et en Belgique. Les Femmes en particulier ont toute suite compris ma démarche. C'était un peu plus difficile pour les hommes :"Même pour cela, elles n'ont plus besoin de nous?"

Aujourd'hui, mon fils à 18 mois et en pleine forme. Je lui raconte son histoire. Il n'y a pas de tabou. Ce n'est pas facile tout les jours. Je crois que je vis la même chose que de nombreuses femmes solo (volontaire ou non). Idem, pour celle qui sont en couple avec un conjoint indifférent (voir pire).

C'est un choix très difficile, lourd de conséquence. Je ne sais pas ce que me réserve l'avenir mais une chose est sûr : "C'est que j'avais peu de temps pour devenir mère mais toute la vie pour trouver un papa à mon enfant"

Courage à vous

n°779140
lyspi1
Posté le 02-03-2012 à 10:11:18  profil
 


n°779154
Profil sup​primé
Posté le 02-03-2012 à 10:23:52  
 

oui, mais on imagine pas combien certaines périodes vont être difficiles (adolescence)..j'ai souffert de l'absence de mon père étant enfant, c'est une grande souffrance pour un enfant,je le confirme..

n°779173
Ferthys
Posté le 02-03-2012 à 10:53:09  profil
 

Je suis orpheline de père ... sachant que mon père avant de se tuer dans un sport dangereux avait quitté sa femme, ma mère, à 7 mois de grossesse .

J'ai grandi sans père et je n'en ai pas trop souffert pendant l'enfance . Le seul manque que j'ai ressenti , c'est vis à vis de a mère ... à partir d'un certain âge ( 5 ou 6 ans) elle n'a plus du tout été affectueuse avec moi , je crois qu'elle avait peur que je fasse mon oedipe de travers et que je devienne lesbienne ... de la grosse co**erie, je voue une haine inconditionnelle à Freud pour ça  ...

Je ne dirais pas que cela n'a pas affecté ma vie de jeune adulte: difficultés d'accepter une autorité masculine, je ne suis qu'une sale petite rebelle . Mais de là à dire que j'ai "souffert", non.

Ma mère a toujours été claire avec moi à propos de mon père, me racontait les faits sans pour autant le diaboliser , me disant souvent que j tenais ça ou ça de lui ...

Il y a eu des moqueries ( car à l'époque encore, pour certaines femmes "bien pensantes", les femmes seules étaient des femmes sans honneur si vous voyez ce que je veux dire ) mais je ne leur accordait pas de valeur car je connaissais la vérité sur ma famille... et j'ai vite appris à mépriser les petits "intéressants" de ce genre...  Les gosses sont cruels , si ça n'avait pas été ça ils auraient trouvé autre chose pour se fiche de moi : dans les collège zep on aime pas les premières de la classe , surtout quand elles portent des sandalettes et des T-shirt Mickey.

Bref ... Non je n'ai pas tant souffert, j'ai pleuré et haï le sorts bien des fois de ne pas avoir de papa ni de grand père pour m'apprendre à bricoler , pour casser la figure aux méchants qui pourrissaient la vie de ma mère ( car une femme seule est aussi vulnérable , et donc proie facile pour les abrutis malintentionnés) ou pour m'offrir un poney ...  Mais au final, quand je voyais mes camarades de classe terrorisés à l'idée de montrer leur carnet de notes à un père qui les battrait, quand j'ai vu des enfants completement perdus psychologiquement de voir leur famille voler en éclat , leur mère traitée comme une chienne, leur père adultère...  je me suis dit "chacun sa m*rde" au final , il n'y a pas forcément de situation plus enviable qu'une autre...  Moi je n'ai pas de père et d'autres préfèreraient ne pas en avoir...

Idem pour le fait d'etre fille unique: je me sentais parfois seule mais certains de mes amis qui avaient des freres et soeurs m'enviaient ... j'avais ma maman pour moi toute seule, personne ne me cassait mes jouets, je ne me faisais pas engueuler pour les bêtises d'un cadet... bref, j'avais la paix .
C'est sur, j'aurais rêvé d'avoir un frère facile à vivre fun et soigneux comme mon petit cousin, avec qui j'aurais fait les 400 coups, mais j'aurais aussi pu tomber sur un frère comme mon grand cousin: violent cynique et jaloux (qui s'est amélioré avec l'âge heureusement !)    ...
Je ne saurais jamais lequel des deux modèles j'aurais eu , ami ou ennemi . Je ne pouvais donc pas me plaindre de ne pas en avoir du tout car, en aurais-je eu un, peut etre que j'aurais été plus malheureuse que sans ... C'est comme ça .

Mais bon, j'étais peut etre assez mure pour mon age mine de rien ...


Message édité par Ferthys le 02-03-2012 à 10:57:35
n°779176
lyspi1
Posté le 02-03-2012 à 10:55:54  profil
 

J'en suis consciente... Je fais en sorte qu'il ait des référents masculins autour de lui.
Être parent, c'est essayé de faire de son mieux pour le bonheur de son enfant. Il n'y a pas de mode d'emploi, j'aviserai au moment venu.

n°779215
Antracith5​1
Posté le 02-03-2012 à 11:47:25  profil
 

Bonjour, j'ai regardé l'émission de ce matin et je dois dire qu'elle m'a beaucoup intéressée. Je pense que je peux m'épanouir dans cette vie de mère, même célibataire.

Je voudrais aussi connaître les démarches pour faire une demande de donneur de sperme, s'il faut passer par un médecin traitant ou non... enfin je veux tout savoir.

Merci et bonne journée.


Message édité par Antracith51 le 04-03-2012 à 11:38:33
n°779241
lyspi1
Posté le 02-03-2012 à 13:11:52  profil
 

Rien ne sert de regarder en arrière, ce qui est fait est fait et il faut avancer. Le désir d'enfant, fonder une famille, transmettre des valeurs.. Quoi de plus légitime?
Beaucoup d'entre nous rêvent du prince charmant, les enfants, la maison mais parfois ça mets du temps à venir. Les gens, la société te jugeront mais une chose est sûre, la décision de faire ou non un enfant toute seule t'appartient. Ceux qui t'aime resteront proche de toi.

Moi, j'ai attendu 35 ans. J'aurai préféré que mon enfant ait un vrai papa mais la vie en a décidé autrement. 35 ans car c'est à partir de ce moment que la fertilité commence à décroître. Je suis parti en Belgique dans un hôpital universitaire car en France c'est impossible pour les célibataires. Le coût total par acte (train, les rendez-vous, Insémination) est environ de 1000 euros.

Le plus dur, c'est de vivre cet aventure seule (les démarches, la grossesse et surtout l'accouchement) après c'est que du bonheur.

;-)

n°779507
Profil sup​primé
Posté le 03-03-2012 à 07:16:07  
 

Quizz des hommes voulant faire un enfant seul ? c'est le cas d'un de mes proches 43ans, extrêmement déçu par une femme, il n'arrive pas à s'en remettre et aimerait avoir un enfant seul, mais comment peux t'il ? peux t'il seulement adopter seul ? :s

Sinon, pour ma part, impossible pour moi de concevoir un enfant toute seule (mais je respecte le choix des autres bien entendu ^^) car dans mon esprit, enfant rime avec foyer, rime avec famille, rime avec symbole, fruit de l'amour d'un couple de parent et c'est juste impossible pour moi d'imaginer vivre ca seule. Si c'est possible je ne préfère pas faire ce choix et si jamais j'y étais confronté je choisirais d'arrêter la grossesse si c'est possible. J'ai bientôt 30ans mais si je dois encore attendre deux ans pour fonder une famille et bien je patienterais, j'ai l'homme mais il n'est pas prêt. De toute manière, comme les gens le disent et le prouvent autour de moi, 30ans c'est encore très jeune, ma propre mère et grand mère ont eu leur bb1 à 32ans, c'est ptetre de famille qui sait ? ^^


Message édité par Profil supprimé le 03-03-2012 à 07:20:02
n°779516
Profil sup​primé
Posté le 03-03-2012 à 08:45:47  
 

A 30 ans vous êtes très jeune encore,j'ai deux filles majeures, pour elle aussi il est hors de question d'avoir un enfant seule, bon elles sont jeunes encore, mais si un jour elles voudraient faire ce choix, je le respecterai bien évidemment, mais je sais car je leur ai posé la question, que pour elles enfant rime avec papa et maman...malgré leur jeune âge (18 et 20 ans) ce sont des jeunes filles très indépendantes, et très soucieuses de la vie future de leurs enfants...

ceci dit, on ne fait pas toujours ce que l'on veut...mais ce que l'on peut..chacun fait ses choix, et tous on le droit au respect.

n°779526
Profil sup​primé
Posté le 03-03-2012 à 09:14:58  
 

"je voulais dire (tous ONT le droit au respect" )

n°779582
GRAINESDAM​OUR
Posté le 03-03-2012 à 12:04:56  profil
 

Bonjour

Pour toutes celles qui souhaitent échanger avec des mamans et futures mamans qui ont choisi d'adopter ou de recourir à une procréation médicalement assistée, seule, je vous engage à vous inscrire dans notre forum qui est référencé dans le livre de Guillemette Faure et que l'émission dess maternelles a oublié de mentionner :

http://grainesdamour.quickbb.net/

n°797938
V555
Posté le 24-04-2012 à 11:13:19  profil
 

Bonjour,

Je suis enceinte de six mois et célibataire.
C'est une grossesse surprise, et le "père" ne se sent pas concerné.
Il m'a quitté avant que je puisse le lui dire, ne le sachant pas moi même au même moment..
J'ai raté cette émission et j'aimerais pouvoir échanger avec des femmes ayant connus ça ou le vivant actuellement.
Merci à toutes.

n°807736
belodie4
Posté le 17-05-2012 à 10:22:39  profil
 

Bonjour, j'aimerai également donner la vie et apporter tout mon amour a un petit bout de choux.
J'aimerai savoir comme marche les inséminations en Belgique , combien cela coute ?
Merci pour vos réponses !!!


Aller à :
   FORUM Les Maternelles » La décision »

Faire un bébé toute seule : un vrai choix ?