france5.fr
   FORUM Les Maternelles » Pas comme les autres » Institut médico-éducatif (IME) »

école privée/spécialisée pour enfants pas comme les autres

 

Il y a 269 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

école privée/spécialisée pour enfants pas comme les autres

n°20
vaelion
Posté le 24-09-2005 à 09:12:50  profil
 

Bonjour,
Mon fils est agé de 9 ans et se trouve dans le système IME depuis plus de 3 ans. Cette intégration au sein d'un tel établissemnt fait suite à des troubles du comportement. En effet, mon fils dès l'âge de 6 mois a fait des crises d'épilepsie et ce durant 2 ans, donc traitement,suivi, etc...... Les conséquences de ses crises sont maintenant visibles psychologiquement parlant : refus de l'autorité, provocation, colére + grossièreté + cri, refus de la scolarité, angoisses, TOC, problème visio/spacial. Les conséquences scolaires ont été catastrophiques, déscolarisation par l'éducation nationale qu'il a mal vécu (rejet de l'école),un an en hôpital de jour pour apprende à parler car il avait également un problème de langage, puis l'IME. Et là, c'est la cata. Cet établissement regroupe des enfants à problèmes divers, ne relevant pas de la psychiatrie mais que l'éducation nationale refuse car pas comme les autres. Mon fils, n'y a appris que violence verbal et gestuel, il ne sait toujours pas lire et écrire, alors qu'il a des capasités énormes, ses gros problèmes sont : concentration, attention, avec un côté "je fais ce que je veux". Je veux le sortir très rapidement de ce système qui ne lui convient absolument pas, il ne fait qu'une heure de scolaire par jour le reste ce n'est que de la garderie et de la "bagarre" avec les copains. Je fais donc ici un appel au secours aux parents qui seraient ou auraient été dans cette situation, pour obtenir des adresses d'écoles spécialisées privées qui acceuillent ces "enfants turbulents et pas comme les autres" dans la région parisienne car nous habitons dans les yvelines (78).
Par avance, je vous remercie toutes et tous.
Excellente journée
Véronique.

n°21
astro52
Invité
Posté le 24-09-2005 à 11:24:09  
 

A ma connaissance ca n'existe pas.
Mais c'est surprenant qu'il ne fasse qu'une heure de scolaire par jour.
Le gros problème c'est que les IME n'ont pas suffisament de maitres D pour couvrir les besoins. Du coup de nombreux enfants se trouvent avec de jeunes enseignants qui n'ont pas choisi l'IME et se retrouvent là sans avoir suivi la formation spécialisée. Je suis moi même en établissement spécialisé sans avoir la spécialité. Il y a même des gens rappelés de liste complèmentaire qui n'ont pas eu le concours et n'ont pas eu non plus la moindre formation pour enseigner.

n°22
menhir
Invité
Posté le 26-09-2005 à 11:51:56  
 

Il est possible que les instits intervenant dans les établissements spécialisés type IME, IMPro, ne soient pas toujours formés, mais ça n'est pas la majorité non plus.
D'autre part, il y a des enfants malgré le potentiel énorme supposé, qui ne peuvent mobiliser leur attention au delà d'une heure. Et d'ailleurs, ça n'est pas que l'attention, c'est aussi leurs attitudes qui sont incompatibles avec plus d'heures de scolaire. Si vous travaillez dans ce genre d'établissements, vous devez bien le savoir.
Et du scolaire, il y a peut être d'autres manières d'en faire, si l'enfant éprouve de trop grandes difficultés non ?



n°23
astro52
Invité
Posté le 26-09-2005 à 14:33:24  
 

Tout dépend de ce que l'on appelle scolaire. Un enfant qui ne lit pas du tout en IME doit être dans une groupe où l'on fait aussi des activité de maternelle que l'on peut considérer aussi comme scolaires si elles correspondent au besoin de l'enfant.

n°24
menhir
Invité
Posté le 27-09-2005 à 10:30:22  
 

astro52 a écrit :

Tout dépend de ce que l'on appelle scolaire. Un enfant qui ne lit pas du tout en IME doit être dans une groupe où l'on fait aussi des activité de maternelle que l'on peut considérer aussi comme scolaires si elles correspondent au besoin de l'enfant.


Tout dépend en effet de ce qu'on met derrière le mot scolaire. Me concernant, ce mot recouvre la notion des apprentissages de la lecture, de l'écriture, du calcul, bref des notions de bases. Et par exemple, lors d'un atelier ce médiation tels que "pâtisserie", "cuisine", on peut apprendre à "déchiffrer" une recette, dénombrer les ingrédients, et du coup par ce biais faire du "scolaire" au sein d'une activité peut-être plus ludique et plus commode pour certains des enfants ayant du mal à supporter d'être dans une classe.
Ce n'est pas une obligation de faire faire des choses type maternelle à un enfant qui ne lit pas. On peut aussi, essayer de trouver des activités qui n'enferment pas ces enfants en les infantilisant encore plus,sous prétexte qu'ils ne lisent pas, dans des activités de maternelles, de tous petits. On peut aussi essayer de trouver des activités plus en rapport avec leur âge. J'ai parlé de la cuisine, j'aurais tout aussi bien parlé de peinture, de menuiserie ou de tout autre chose qui peut accrocher l'intérêt de l'enfant. Et c'est à partir de cet intérêt, que peut-être toutes ces notions d'acquisitions scolaires seront mieux appréhendés par ceratins de ces enfants qui présentent de gros blocages face au scolaire "traditionnel".
Et donc créativité, inventivité, ouverture sont entre autres des notions me semblent-ils essentielles dans la prise en charge de ces enfants pas les autres non?

n°26
astro52
Invité
Posté le 27-09-2005 à 18:22:53  
 

Attends on parle pas d'enfants en blocage avec l'école traditionnelle. L'IME est une structure pour les enfants reconnus handicapés mentaux. Ca n'a rien à voir avec un blocage scolaire.

n°28
menhir
Invité
Posté le 28-09-2005 à 09:10:14  
 

astro52 a écrit :

Attends on parle pas d'enfants en blocage avec l'école traditionnelle. L'IME est une structure pour les enfants reconnus handicapés mentaux. Ca n'a rien à voir avec un blocage scolaire.



Ah, parce que l'enfant dont on parle n'est pas en IME pour troubles du comportement ?

n°29
astro52
Invité
Posté le 28-09-2005 à 15:59:04  
 

Non, un enfant qui a une intelligence normale et qui ne peut pas suivre à cause de son comportement, c'est en IR qu'on le met, ca n'a rien à voir.

n°30
menhir
Invité
Posté le 29-09-2005 à 10:23:05  
 

astro52 a écrit :

Non, un enfant qui a une intelligence normale et qui ne peut pas suivre à cause de son comportement, c'est en IR qu'on le met, ca n'a rien à voir.



Beaucoup de spécialistes : psycologues, pédagogues, neurobiologites etc. s'accordent à dire qu'il est difficile de définir ce qu'est l'intelligence. Alors parler "d'intelligence normale" !
Mais la discussion en l'occurence portait sur un enfant qui a été admis en IME et non pas en IR non ? Qui a fait cette orientation ?
Je constate une fois de plus que sur les forums les prises de position des profs des école n'ont rien à voir avec la réalité du terrain,
Et pardonnez-moi, je trouve votre réponse de très mauvaise foi.

n°62
cleo83
Invité
Posté le 25-11-2005 à 22:05:59  
 

astro je souhaite vous répondre , le profil de l'enfant qui est décrit sur ce post est celui d'un enfant ayant un syndrome d'asperger , par méconnaissance de ce syndrome beaucoup de ces enfants se retrouvent en IME pourtant un enfant souffrant de ce syndrome n'a absolument pas de maladie mentale , il a un qi normal et même souvent hors norme , pour exemple bill gates a le syndrome d'asperger , donc lorsque l'on ne sait pas de quoi on pare on évite de donner des avis réducteurs pour des enfants qui ont simplement le tord qu'il n'y ait pas assez de proffessionnels capable de les diagnostiquer dans notre pays , bien pris en charge ces enfants font de brillantes études .
des ecoles privées existent pour ces enfants mais avant toutes choses il faut leur obtenir un diagnostic , il y a un excellent service a l'hopital robert debré a paris .
http://sametmorgane.chez-alice [...] isme_.html

n°128
cat-chatta​-winx
Posté le 29-03-2006 à 19:21:08  profil
 

ITEP pas IR

n°129
cat-chatta​-winx
Posté le 29-03-2006 à 19:30:06  profil
 

Bonjour Véronique,
Je suis éducatrice et je travaille actuellement dans la région caennaise (14) en ITEP (Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique).
nous nous occuppons d'enfants souffrant e troubles du comportement et de la personnalité...
Je suis d'accord, une heure d'école par jour ça n'est pas suffisant certaines instituts en particulier les ITEP propose plus d'heures d'enseignements et des programmes scolaires adaptés à l'age et au niveau des enfants.
Je n'ai pas la prétention de dire que c'est le meilleure solution mais si vous ne l'avez pas déjà fait renseignez vous sur les ITEP de la région parisienne.
Je tiens quand même à préciser qu'effectivement la vie en communauté n'est pas évidente pour les enfants en internat et qu'il se bagarre souvent et s'insulte fréquemment malheureusement pas grand chose n'est envisageable pour éviter cela si ce n'est in travail de longue haleine pas toujours évident...

Je vous souhaite une bonne continuation et beaucoup de courage car les places en institut ne sont malheureusement pas facil à trouver.

Julie

n°131
nathalie18
Posté le 30-03-2006 à 17:09:53  profil
 

menhir a écrit :

Il est possible que les instits intervenant dans les établissements spécialisés type IME, IMPro, ne soient pas toujours formés, mais ça n'est pas la majorité non plus.
D'autre part, il y a des enfants malgré le potentiel énorme supposé, qui ne peuvent mobiliser leur attention au delà d'une heure. Et d'ailleurs, ça n'est pas que l'attention, c'est aussi leurs attitudes qui sont incompatibles avec plus d'heures de scolaire. Si vous travaillez dans ce genre d'établissements, vous devez bien le savoir.
Et du scolaire, il y a peut être d'autres manières d'en faire, si l'enfant éprouve de trop grandes difficultés non ?



Bonjour,
Auteur d'un premier roman sur les troubles du comportement alimentaire en cours de publication, peintre, diplômée en art-thérapie, j'ai à coeur de travailler avec des enfants en difficulté (d'apprentissage, d'expression, de communication)- J'aimerai partager avec eux le plaisir d'un lieu où être, dire, "faire son dire -et son Être-".
C'est l'énergie de l'enfance, les meilleurs sentiments d'estime et de confiance en soi et le bien-être que la création procure lorqu'elle est échangée que je souhaite communiquer et faire partager.
Pourriez-vous me dire comment orienter mes recherches, vers quelles structures m'adresser?
Sincères remerciements.

n°148
samoens41
Invité
Posté le 01-05-2006 à 14:04:35  
 

Bonjour,

J'ai aussi un enfant dans une structure type Hopital de jour et je pense que les enfants n'y sont pas du tout stimulés, je vais d'ailleurs le retirer cette année. En ce qui concerne les progrès de mon fils, ils sont essentiellement du à la méthode TOMATIS qu'il a suivi en parallèle.

Quand au diagnostique, il faut se méfier, mon fils avait été diagnostiqué TED ce qui justifiait la prise en charge dans ce centre maintenant on parle plutôt d'un retard global du à un pb d'oxygénation pendant son opération du coeur.

Mon conseil rejoind celui d'une précédente internaute faites TOMATIS (il y a un centre à Paris) et vous verrez les choses évoluées.

Quand au diagnostique de handicap mental je crois qu'il faudrait faire très attention avant de le poser

Laure

n°508
syssous
Posté le 22-11-2006 à 14:01:16  profil
 

Je suis maman de 4 enfants. 18 ans - 15 ans et des jumeaux de 13 ans depuis le 06/10/2006. Mon souci est Quentin, l'ainé des jumeaux ( ce sont des faux jumeaux). C'est un garçon qui est en échec scolaire depuis toujours. On peut dire qu'il reste dans son monde à lui, dans ses rêves, du moins lorsqu'on lui demande de prendre un stylo et d'écrire. Car pour ce qui est de l'oral, on pourrait dire qu'il est excellent. Mais voila, dès qu'on parle "écriture" il n'y a plus personne. Il se retranche dans ses limbes. Depuis sa dernière année de maternel, il a été pris en charge par le RASED qui l'a orienté vers un Centre Médico Psycho Pédagogique qui après quelques tests, des séances d'orthophonie, pédo psychiatre ... nous a orienté vers une psychologue au CHU de Pau car nous habitions à l'époque Morlaàs, qui au bout d'un an et demi, lui a fait faire du soutien scolaire qui n'a pas vraiment marché. Puis on nous a orienté vers un neurologue sur Bordeaux. Et là on a dit "STOP". Car résultat de toutes ses prises en charge, Quentin est toujours le même. Maturité d'un enfant de 4 ans et intelligence d'un garçon de son âge nous avait dit le psy.Mon garçon s'enfonce de jours en jours et d'année en année dans ses problèmes. Néanmoins, lorsqu'on le voit, c'est un garçon joyeux. Pour lui tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Tous les gamins de son âge se moquent de lui de par son retard scolaire, son comportement "BB", etc... il a les oreilles légèrement décolées qui font qu'à longueur d'année on l'appelle par exemple "Satellite"... c'est quelqu'un qui essaiera toujours de calmer une bagarre s'il y en a une, qui volera au secours de son prochain. Mais bien sûr, il va de soi que la vie ne marche pas tellement dans ce sens et qu'au final, il est la risée de tout le monde et ça finit par retomber sur lui. Seulement, c'est également un garçon, qui encaisse, qui encaisse jusqu'à ce que ça déborde. Ce n'est pas souvent, heureusement, mais hier, il a "décalqué" la tête d'une gamine contre un mur. Il paraît qu'elle le traitait en esclave depuis le début de l'année, se moquait de lui comme les autres... hier, il y a eu un trop plein. Méchanceté sur méchanceté, il a craqué, et l'a tapé au visage. Voila en résumé très succint ce que je peux dire de Quentin. La question que je me pose en plus de ses problèmes scolaire, comportementaux, viennent s'ajouter la violence. Ne risque t'il pas un jour de faire un geste regrettable? Faut il le mettre dans un institut pour déjà rattraper tout le retard scolaire qu'il a en français, qui l'apprenne à s'auto gérer, qui l'apprenne à se défendre au vu des autres mais pas par la violence, qui l'aide à développer cette maturité. On a l'impression qu'il refuse de grandir, de voir la vie en face avec tout ce que cela comporte....
Merci de me répondre, de me dire surtout quoi faire. Que puis je faire pour que mon petit garçon devienne quelqu'un de "Grand"?

n°831
julieferra​nt
Posté le 20-07-2007 à 01:10:46  profil
 

Bonjour, je vais faire très vite, je suis AVS, assistante d'éducation (emploi-jeune) mais aussi auxiliaire de vie scolaire individualisée c'est-à-dire que je m'occupe d'enfants "handicapés" en intégration dans les écoles dite "normales". Je suis dans la classe et j'adapte le travail en fonction des difficultées de l'enfant, on ne fait pas tout ce que font les autres mais le travail est basé sur la lecture et les maths (en gros). Et ça marche, avec du temps et de la concentration, on arrive à "rattrapper" le retard accumulé, moins d'échec et plus d'envie à l'école... voilà et courage, il faut souvent se battre et chercher beaucoup de renseignements seul et méfiez-vous de ces professionnels soi-disant mieux qualifiés ....

n°866
djiloune
Posté le 21-09-2007 à 23:23:10  profil
 

bjr a tous,
je suis educ spé et je travaille dans un IME, les instits spé font des tests et des essais pour ensuite determiner le temps de prise en charge possible avec le jeune, ce n'est pas du tout par manque de moyen et de temps !!!! je suis d'accord que la violence  est présente mais comme partout , sauf que dans ces instituts cela prend plus d'ampleur dûe aux pathologies de chacun des jeunes qui y sont affectés !
les journées en IME se déroulent par le biais de jeux ludiques et éducatifs, les cours sont importants mais quand ils sont rares le temps n'est pas comblé inutilement, les jeunes se retrouvent quand meme dans l'apprentissage (le respect, les regles , les lois, la canalisation, le rapport avec soi et autrui ....) c'est loin (je vous le garantie !) d'être de la simple "garderie" ! on fait ce qu'il y a de mieux pour les jeunes meme si c'ets difficile a entendre pour les parents ! voilà !! bye!

n°879
titigre0
Posté le 25-09-2007 à 11:13:14  profil
 

mon fils vas dans un etablisements specialise type cmp ! moi je vois que des progres ... il vas a l ecole a mi- temps dans l etabisements ; il fait du groupe avec des educateur , il a pleins d activite tres sympa qui develope sont intelect ; se sont pas des metodes clasique comme dans une ecole "dit normal" mais elles sont adaptees .        il fait de la cuisine,du jardinage,du cheval,de l eveil aux monde  etc .....  je trouve pas que se soit une garderie . a+

n°991
chevalier1​7
Posté le 21-01-2008 à 10:44:41  profil
 

astro52 a écrit :

Attends on parle pas d'enfants en blocage avec l'école traditionnelle. L'IME est une structure pour les enfants reconnus handicapés mentaux. Ca n'a rien à voir avec un blocage scolaire.



bonjour
voila j ai etait plaçer en ime vous dite que c est pour les enfant reconnus handicaper mentaux pourquoi une personne moi avec un qi de 120 a etait plaçer en ime a moin que les gents avec un qi de 120 sont handicaper mentaux
et de plus avec mon experience l ime est inutile ont apprend rien j a etait a l ime de varades , ne plaçer pas d enfant si il n est pas handicaper grave.
c est mieux pour leur avenir si il ne vont pas en ime .

n°1010
MARIANNE61​1
Posté le 15-02-2008 à 22:59:33  profil
 

samoens41 a écrit :

Bonjour,

J'ai aussi un enfant dans une structure type Hopital de jour et je pense que les enfants n'y sont pas du tout stimulés, je vais d'ailleurs le retirer cette année. En ce qui concerne les progrès de mon fils, ils sont essentiellement du à la méthode TOMATIS qu'il a suivi en parallèle.

Quand au diagnostique, il faut se méfier, mon fils avait été diagnostiqué TED ce qui justifiait la prise en charge dans ce centre maintenant on parle plutôt d'un retard global du à un pb d'oxygénation pendant son opération du coeur.

Mon conseil rejoind celui d'une précédente internaute faites TOMATIS (il y a un centre à Paris) et vous verrez les choses évoluées.

Quand au diagnostique de handicap mental je crois qu'il faudrait faire très attention avant de le poser

Laure



bonjour g enfin trouver un cas qui resemble a celui de ma fille.depuis 2 an le diagnostique a ete donner retard global tous les domaines d'abstraction sont dans la moyenne basse elle est prise a l'hopital de jour .je vais attendre pour plus de details que vous rentier en contacte avec moi je l'espere car je craque.

n°1022
standos
Posté le 24-02-2008 à 13:59:03  profil
 

astro52 a écrit :

Tout dépend de ce que l'on appelle scolaire. Un enfant qui ne lit pas du tout en IME doit être dans une groupe où l'on fait aussi des activité de maternelle que l'on peut considérer aussi comme scolaires si elles correspondent au besoin de l'enfant.




bonjour , j'ai un fils qui est diagnostiquer tdah avec une déficience mentale faible , actuement en clis une orientation prochaine est en cours en dns un IME je recherche des cordonnées des divers IME hors rayon du 91

 merci nathalie

n°1023
standos
Posté le 24-02-2008 à 14:06:47  profil
 

djiloune a écrit :

bjr a tous,
je suis educ spé et je travaille dans un IME, les instits spé font des tests et des essais pour ensuite determiner le temps de prise en charge possible avec le jeune, ce n'est pas du tout par manque de moyen et de temps !!!! je suis d'accord que la violence  est présente mais comme partout , sauf que dans ces instituts cela prend plus d'ampleur dûe aux pathologies de chacun des jeunes qui y sont affectés !
les journées en IME se déroulent par le biais de jeux ludiques et éducatifs, les cours sont importants mais quand ils sont rares le temps n'est pas comblé inutilement, les jeunes se retrouvent quand meme dans l'apprentissage (le respect, les regles , les lois, la canalisation, le rapport avec soi et autrui ....) c'est loin (je vous le garantie !) d'être de la simple "garderie" ! on fait ce qu'il y a de mieux pour les jeunes meme si c'ets difficile a entendre pour les parents ! voilà !! bye!




bonjour , je suis maman de plusieur enfant diagnostiquer TDAH , certain mise sous ritaline , mon fils doit être orienter en IME pour la rentrée2008 actuelement en clis , cela se passe mal , il vient de voir un neuropédiatre qui diagnostic en plus du tdah associé dyslexie , dyscalculie , il a un trouble d'opposition avec provocation et a un déficience mentale faible  pouvez vous me donner les cordonné de votre institution ou des site afin de trouv un très bon IME m^me en privé urgent merci

n°1187
titepupuce​93
Posté le 30-05-2008 à 10:26:39  profil
 

bonjour

moi je suis maman de 2 garçons de 2 et 7 ans, mon gros soucis est avec le plus grand, il est scolarisé en CLIS et suivi en CMP car au niveau du comportement il est invivable, insolent et agressif, il est jamais content il faut toujours qu'il ai ce que lui veut mais jamais ne veut faire ce qu'on lui demande, il faut toujours lui repeter plusieurs fois avant de se mettre en colere car il pousse a bout. a l'ecole ca se passe bien sauf qu'il reste quand meme agressif avec les autres, le pedopsy a l'air de rien faire du tout, rien n'a changé depuis le debut du suivi. il y a meme des jours ou je pense a le placer dans un institut mais je ne sais comment faire car a force de supporter cela chaque jour c'est ma santé qui commence a subir.

je ne sais plus quoi faire :(

n°1211
mes2anges
Posté le 23-06-2008 à 23:24:15  profil
 

bsr titepupuce93,je suis dans le meme cas que toi.je suis maman de 2 enfants,mon ainé va avoir 10ans et il es hyperactif.un suivi en cmpp va etre mis en place a la rentrée prochaine mais je doute que cela agisse ou alors sur du long terme.nos relations sont tous les jours conflictuelles,il n ecoute rien,passe son temps a me repondre , dimanche matin il ete en crise il ma repoussée...a l'ecole il a commis un acte de violence sur un eleve,c inadmissible.je nen peux plus moi non plus et je recherche un centre pour lui car plus ca va aller plus ca va mal se passer.le hic c que je ne trouve pas de centre acceptant des enfants hyperactifs...je cherche pourtant.si tu veux en parler je serais ravie,ca soulage den parler avec des personnes qui sont dans le meme cas!bisous et a bientot!

n°1325
ISABEL9515​0
Posté le 13-12-2008 à 11:16:48  profil
 

BONJOUR
Je suis maman de 2 garçons agés de 9 ans et demi,3 ans et d une petite fille de 14 mois.l'ainé a été diagnostiqué tdah il y a 21 mois.mon fils est passé par divers traitement tel que la ritaline LP 20mg, le concerta après il a eu les deux en meme temps pour finalement revenir à la ritaline  LP 20 qui ne fonctionnait pas!!! je m'interroge sur toutes ces fases de traitements! comment peut on revenir au traitement initial puisqu il n'a pas eu d'impacte dur lui et sa scolarité??? de plus je tiens à préciser que j'ai du faire redoubler le ce2 à mon fils car rien était aquis! cette année (du coup toujours sur ritaline 20 mg) revers de situation il s est mis au travail est à des résultats très satisfaisant mais ses troubles du comportement sont très important mais vraiment! l'école veut mettre en place une équipe éducative car pour eux ils ont fait le maximum!!! je suis dépourvu de solutions!!! je ne sais plus quoi faire ,on me parle d'établissement ITEP, RASED,IME...Ce qui me rend dingue c est que l on veut déscolarisé mon fils à cause de son comportement et non pas à cause de ses résultat scolaires qui eux sont bons! à la maison la vie est très difficile ,je ne sais plus quoi faire??? je suis dans un état psychologique fragile me sentant impuissante face à lui et surtout très très fatigué!!!je veux ce qu il y a de mieux pour lui et ne veux surtout pas faire l erreur de le mettre dans un système qui ne serait pas adapté  à lui car par exemple je sais que les cliss sont pour les enfants en difficultés scolaires or ce n est pas le cas pour mon fils! que pensez vous d une itep??? j'ai besoin d aide que l on puisse m ouvrir de bonnes portes!  
merci d'avance pour vos réponses...ISABEL

n°1586
Moly1970
Posté le 03-06-2009 à 15:06:39  profil
 

Bonjour à tous, je suis du Québec au Canada et je crois que ce qui vous arrive ce passe ici aussi car moi même j'ai un fils de 8 1/2 ans que lui aussi est dans le même pétrint que les votres, mon fils était jeune et je le disais a qui voulait l'entendre que plutars il aurait affaire au ritalin concerta du à son comportement! Et aujourd'hui il est en deuxième année scolaire et combien de fois il c'est fait mèttre a la porte de l'école ou du service de garde de l'école, je ne le compte plus, je suis rendu qu'a compter les fois que ca va bien à l'école! Mon fils a le trouble du comportement et j'ai lue tout ce don vous avez marquées et il a le même comportement, ce qui n'est pas une surprise pour moi, car il est suivi par les psycologues et il a passé des batteries de texts présentement il a une travailleuse social qui travail avec moi, du moin ce qu'elle peut en faire! Mon fils était en garde partager avec son père et moi depuis 3ans, et le papa à décidé de me le ramener a temps plein le 3 Mai dernier, alors je suis seul dans ce bateau car il s'en est lavé les mains, j'ai beau téléphoner ou autres il le prent seulement dans la fin de semaine de son temps, une fin semaine chaq

n°1587
Moly1970
Posté le 03-06-2009 à 15:07:54  profil
 

vaelion a écrit :

Bonjour,
Mon fils est agé de 9 ans et se trouve dans le système IME depuis plus de 3 ans. Cette intégration au sein d'un tel établissemnt fait suite à des troubles du comportement. En effet, mon fils dès l'âge de 6 mois a fait des crises d'épilepsie et ce durant 2 ans, donc traitement,suivi, etc...... Les conséquences de ses crises sont maintenant visibles psychologiquement parlant : refus de l'autorité, provocation, colére + grossièreté + cri, refus de la scolarité, angoisses, TOC, problème visio/spacial. Les conséquences scolaires ont été catastrophiques, déscolarisation par l'éducation nationale qu'il a mal vécu (rejet de l'école),un an en hôpital de jour pour apprende à parler car il avait également un problème de langage, puis l'IME. Et là, c'est la cata. Cet établissement regroupe des enfants à problèmes divers, ne relevant pas de la psychiatrie mais que l'éducation nationale refuse car pas comme les autres. Mon fils, n'y a appris que violence verbal et gestuel, il ne sait toujours pas lire et écrire, alors qu'il a des capasités énormes, ses gros problèmes sont : concentration, attention, avec un côté "je fais ce que je veux". Je veux le sortir très rapidement de ce système qui ne lui convient absolument pas, il ne fait qu'une heure de scolaire par jour le reste ce n'est que de la garderie et de la "bagarre" avec les copains. Je fais donc ici un appel au secours aux parents qui seraient ou auraient été dans cette situation, pour obtenir des adresses d'écoles spécialisées privées qui acceuillent ces "enfants turbulents et pas comme les autres" dans la région parisienne car nous habitons dans les yvelines (78).
Par avance, je vous remercie toutes et tous.
Excellente journée
Véronique.


n°1588
Moly1970
Posté le 03-06-2009 à 15:16:12  profil
 

Moly1970 a écrit :

Bonjour à tous, je suis du Québec au Canada et je crois que ce qui vous arrive ce passe ici aussi car moi même j'ai un fils de 8 1/2 ans que lui aussi est dans le même pétrint que les votres, mon fils était jeune et je le disais a qui voulait l'entendre que plutars il aurait affaire au ritalin concerta du à son comportement! Et aujourd'hui il est en deuxième année scolaire et combien de fois il c'est fait mèttre a la porte de l'école ou du service de garde de l'école, je ne le compte plus, je suis rendu qu'a compter les fois que ca va bien à l'école! Mon fils a le trouble du comportement et j'ai lue tout ce don vous avez marquées et il a le même comportement, ce qui n'est pas une surprise pour moi, car il est suivi par les psycologues et il a passé des batteries de texts présentement il a une travailleuse social qui travail avec moi, du moin ce qu'elle peut en faire! Mon fils était en garde partager avec son père et moi depuis 3ans, et le papa à décidé de me le ramener a temps plein le 3 Mai dernier, alors je suis seul dans ce bateau car il s'en est lavé les mains, j'ai beau téléphoner ou autres il le prent seulement dans la fin de semaine de son temps, une fin semaine chaque 15 jours! Alors, je suis seul pour faire face a la même situation que vous! Je me posais la question en vous lisant, comment le gouvernement font pour savoir qu'il y a autent d'enfants avec ce comportement là et qu'il ne font rien pour eux apport donner des pillules qui suposément fait effet, je ne crois pas que c'est causer comme ça! Car si nous regardons l'age de nos enfants qui on ce trouble là, il sont née approximativement dans les même années, es ce que c'est un adont, je ne crois pas! Car je suis en santé, et j'ai toujours été en santé! Alors pourquoi nos enfants on un problème psycologique du même type chacun ?

Je sais plus quoi faire car je croyais en le ramenant chez moi par obligation qu'il aurait une vie stable comme il m'ont tous dit pour qu'il revient chez moi que ca changerais le comportement de mon fils et en vous lisant je suis décourragée car NON je le vois moi même que sa change pas aujourd'hui jours pour Jours mon fils est a temps plein chez moi depuis 1 mois et rien n'a changés!

Ce qui me fais le plus peur c'est : Ques ce qu'il vont devenir plutars c'est enfants LÀ ??????? Pouvez vous être sur de leurs avenir MOi franchement NON!

J'ai aussi une fille de 18ans(elle a eu 18 ans le 28Mai dernier) et elle s'en va au cegep en Aout elle a été dans un college privé pour être sur qu'elle est une avenir prometeuse et pour l'instant j'en suis vraiment fière d'elle! Mais mon fils je l'adore mais j'ai peur pour son avenir VRAIMENT Peur!

Et VOUS ????

n°1659
Pema0
Posté le 02-10-2009 à 14:43:15  profil
 



mbmymy a écrit :


bonjour,nous sommes parents d'une fille de 8ans diagnostiquée hyperactive,elle ne prend pas de traitements car elle ne le supporte pas en ce moment elle se trouve en clis nous nous posons bcp de questions sur son avenir et qd j'ai vu votre message je me suis dis que peut etre votre établissement lui conviendrait mieux nous habitons ds le meme département,merci ça me rebouste un peu car le moral est au plus bas!!



Ne perdez surtout pas espoir !!
Nous sommes nous aussi, des parents d'enfants différents et c'est en prenant les choses à bras le corps et en mettant nos énergies en commun que nous aidons nos enfants à avancer.
Rejoignez nous et aidez nous à faire bouger les choses.
Toutes bonnes volontés et soutiens donnent du poids aux projets comme le notre, auprès des autorités.
Nous y croyons et sommes soutenus par le corps médical.
Aux parents d'y croire maintenant...

n°1916
saneh
Posté le 28-03-2011 à 23:34:51  profil
 

sweat:{} Bonjour, j ai  garcon  qui a 7ans il est   epiletipsie  je l ai mis adans clis   moi je sais peu comment faire avec mon fils  j ai les meme souci avec lui.il fait suite à des troubles du comportement. En effet, mon fils dès l'âge de 6 mois a fait des crises d'épilepsie et ce durant 5ans, donc traitement,suivi, etc...... Lesconséquences de ses crises sont maintenant visibles psychologiquement parlant : refus de l'autorité, provocation, colére + grossièreté + cri, refus de la scolarité, angoisses, TOC, problème visio/spacial. Les conséquences scolaires je ne sais pas quoi faire

n°1943
lamarie693
Posté le 23-06-2011 à 09:24:40  profil
 

Bonjour, parents en détresse, venez nous rejoindre sur notre groupe d'entraide de parents d'enfants hyperactifs.
http://www.facebook.com/home.p [...] 6962693673

n°1954
rosa57
Posté le 04-09-2011 à 17:06:56  profil
 

bonjour à vous !!!! je viens de lire malheureusement un peu tard ( forum datant de 2008 ) je suis une maman au bord de la depression car chez nous en France ils sont incapables de nous orienter quand nous avons un enfant qui a la maladie de la TDAH oui je suis me suis assez informer sur cette maladie mais comment faire quand notre enf

n°1955
rosa57
Posté le 04-09-2011 à 17:13:32  profil
 

quand notre enfant est rejeter par le collège à cause de son comportement et qu'il se fait martiriser par ses camarades et le pire c'est qu'il n'est pas considerer en victime mais le fautif d'avoir cet handicap et dire que j'ai lu des livres dont un qui m'avait plu " l'enfant hyperactif du dr marie-france le heuzey " mais je vois après plusieurs années que la france ne veut pas aider ces jeunes à avoir une vie meilleure merci de tous ses échecs et j'en passe....

n°1963
tilie54
Posté le 06-10-2011 à 10:51:57  profil
 

bonjour rosa57, moi aussi, je viens de lire les differents témoignages sur ce site.Comme beaucoup de mamans d'enfants hyperactifs, il y a un moment où nous n'en pouvons plus, on se sent très seul face à une situation qui nous dépasse totalement alors on se tourne vers internet,seul outil qui nous semble approprié pour trouver d'autres personnes dans le même cas et surtout retrouver ce sentiment, qu'enfin nous soyons comprises.Car effectivement,psychologiquemen t, la situation est très pesante, nous sommes partagées entre "la normalité"imposée par la société et les difficultés quotidiennes de nos enfants,qui sont dans une souffrance insoupsonnée pour les personnes incultes de cette pathologie.Mais la même question demeure: quelle prise en charge serait la mieux adaptée pour permettre l'épanouissement de nos enfants sans craindre d'essouffler petit à petit son environnement familial,affectif,scolaire,soc ial, amical?

n°1971
mady12
Posté le 18-10-2011 à 10:28:55  profil
 

Bonjour, maman d'une jeune fille de 18 ans qui a suivi le cycle CLISS, IME et maintenant IMPRO, j'aimerai savoir quelles sont les possibilités qui peuvent s'offrir à elle ? Mis a part le cycle ESAT, on ne me laisse pas le choix. Elle est capable mais ne le montre pas, timide, vit dans sa bulle, ne s'interesse pas aux autres ou tres peu. Mais j'ai peur qu'en suivant le chemin que l'on m'a montré, que ça ne la stimule pas et la fasse regresser. Existe t il des centres, voir écoles privées ? Je suis un peu dans le flou et j'ai l'impression que l'on nous conduit que dans une direction, bref je me sens seule face a une telle situation. Merci d'essayer de m'éclairer un peu.

n°1978
gusminipas​cal
Posté le 11-11-2011 à 18:44:57  profil
 

nous avons été obliger de mettre notre fils de 11ans au college dans une classes ulisse il n' arrive pas a se concentre il fait des crises d'angoisse la maitresse aimerais qui ne vas pas a l'ecole l'apres midi car il n'arrive pas l'apres midi a se concentre la pedopsy de mon fils me dit qui ils ons le droit nous travaillons ou le mettr l'apres midi pas question qui ne vas pas a l'ecole l'apres midi ons nous propose hopital de jour nous on veux pas il ont deja mis en oserbvatios il a éte trop traumatisé nous on a été choquer il n'est pas handicapé c'est pas ça place quelle solution nous avons

n°1982
crissy76
Posté le 19-11-2011 à 11:36:27  profil
 

Je rencontre les même difficulté que vous, mon enfant est actuellement en CM2 mais j'ai accepté l'hospitalisation de jour ce qui lui fait beaucoup de bien ; Il a des activités récréatives en petit groupe qui lui permettent d'apaiser  ses angoisses. La scolarisation à temps complet étant impossible. J'ai également demandé une AVS pour qu'il puisse se rassurer en classe.(un véritable combat pour faire comprendre les difficultés à la MDPH) J'aimerais savoir si par ailleurs les classes ulis sont vraiment adaptées pour des enfants ultra angoissés et surtout existe t il un lieu d"écoute pour les parents qui sont confrontés à d'énormes difficultés et à un regard parfois peu compréhensif de la part des enseignants.

n°1983
gusminipas​cal
Posté le 20-11-2011 à 14:21:10  profil
 

bonjour
mon fils est dans un college classe ulis il a fait des progres mais c'est un enfant tres angoissés qui arrive pas a ce concentrer helas depuis qui est dans cette classe il angoisse plus il est avec des enfants handicapeé mon fils n'a pas handicape grave la maitresse envisage plus ecole l'apres midi mon fils a éte en osbervation a l'hopital de jour il a été traumatiser  a ulis il a une avs il sont une dizaine d'enfants

n°1984
gusminipas​cal
Posté le 25-11-2011 à 12:29:43  profil
 

qui peu me parler de l'hopital de jour est ce que vos enfants a fait des progreé mon mari n'est pa d'accord moi oui si sa peu aider mon fils helas il faut que les deux parents soit d'accord si on  dit non je perd mon travaille  mon fils fait des crise d'angoise il est pa autonome

n°1988
vivie1154
Posté le 05-12-2011 à 13:04:27  profil
 

Bonjour,mon fils de 13ans et demi est rentré en IME le  21 novembre 2011,mais il est tres malheureux d'avoir du quitter son college ou il etait en classe ULIS est-ce possible de le retirer de l'IME et de redemander a ma MDPH de le remettre en ULIS au college,merçi

 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
   FORUM Les Maternelles » Pas comme les autres » Institut médico-éducatif (IME) »

école privée/spécialisée pour enfants pas comme les autres