france5.fr
   FORUM Les Maternelles » Psychologie et comportement »

Mon enfant est-il précoce ?

 

42 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4
Page Précédente
Auteur Sujet :

Mon enfant est-il précoce ?

n°8468
Moderateur​ les Mater​nelles
Posté le 11-01-2012 à 16:36:21  profil
 

Et oui, on est tous pareils, les parents ! Notre enfant, on trouve toujours qu’il est en avance, que c’est le plus intelligent et le plus malin.
Est-il pour autant précoce ? Pas forcément puisque cette particularité concerne moins de 3 % de la population.
Comment reconnaître ces enfants à haut potentiel ? Comment les accompagner ? Est-ce forcément un atout d’avoir un « Q.I. » bien au-dessus de la moyenne ?...  
Venez en parler !

n°8473
loseymyria​m
Posté le 12-01-2012 à 17:40:24  profil
 

difficille de juger si notre enfant est précoce...Mon fils a 5 ans et a appris les lettres et les chiffres presque seul et maintenant, il commence à lire seul. Par contre, pour certains gestes quotidiens, se déshabiller se sécher a la sortie du bain, ou autre, il est gauche. A l'école, tout va bien pour l'instant, il manque de maturité pour certaine choses et me parle d'anatomie et du création de la terre, de mort, etc... -je ne sais pas si des problèmes vont se présenter, ou non. surdoué, je ne pense pas... un peu gik peu être

n°8484
timiy
Posté le 16-01-2012 à 10:15:13  profil
 

Mon fils a été détecté précoce en avril 2011, il avait 8 ans
Je me suis posée la question depuis l'âge de ces 4 ans et j'ai tout de même mis 4 ans avant de me réveiller et de faire quelque chose pour mettre des mots sur son état intellectuel.
Je recommande à tous les parents, si doute il y a, de consulter un spécialiste afin d'en avoir le coeur net.
La précocité n'est pas simple à gérer mais lorsqu'on sait que son enfant est "différent" dans sa façon de penser et de fonctionner, nous devenons beaucoup plus tolérants face a cet enfant qui nous désarçonne complétement.
La précocité n'est pas, comme beaucoup de gens le pensent, une façon, pour nous parents, de mettre en avant nos enfants. Elle devient même un souci en milieu scolaire.
Je ne veux pas paraitre négative avec la précocité mais vaut mieux y etre préparer.
Voilà! Merci de m'avoir lu car je me suis un peu soulagée avec ce message

n°8490
tanie2
Posté le 17-01-2012 à 09:25:34  profil
 

bonjour,

j'étais une enfant précoce, je marchais à 9 mois, faisais des phrases à partir de 1 an, en petite section maternelle j'étais la seule de ma classe à avoir écrit mon prénom seule sur mon casier, je dors toujours très peu!
pour autant je n'ai jamais passé de classe. d'un coté c'est bien puisque j'étais très timide et de me retrouver avec des "plus grand" m'aurait sans doute mise mal à l'aise, mais d'un autre coté à l'école je n'ai jamais travaillé, révisé une interro puisque je me souvenais du cours.
ça aurait pourtant aidé en avançant dans les études!!!!
j'ai maintenant une licence de physique et j'ai jamais bossé à l'école.... si j'avais passé des classes j'aurais peut être été plus loin puisque j'aurais appris à travailler!!

n°8491
lilideg
Posté le 17-01-2012 à 09:30:28  profil
 

Petite demande pour ceux qui préparent l'émission vous parlez souvent du corps enseignant en montrant les " non formations" ou les réactions inappropriées. Pourriez - vous de temps en temps essayer de faire venir des enseignants qui pourraient également apporter leur témoignage !!! Ce serait bien non ?

n°8492
mylmo56
Posté le 17-01-2012 à 09:33:39  profil
 

J'ai deux filles, la première a fait son test quand elle était en moyenne section, le test nous aidé par rapport à l'école qui n'avait pas repéré son profil : elle était précoce avait envie d'apprendre, était hypersensible, écoutait tous les cours des G.S.  et ne comprenait pas pourquoi la maîtresse ne voulait pas qu'elle soit dans l'autre groupe la maîtresse, ma fille était soit disant immature. ma fille  a reculé de plus en plus  pour rentrer en classe, ce refus a été interpréter son refus de retourner dans sa classe comme le symptôme d'une mauvaise séparation mère /fille , le blocage a été tel par rapport à l'institutrice  que ma fille commençait une phobie scolaire. Nous avons fait les tests, elle avait un résultat de 132, cependant,  Il nous a fallu nous battre par rapport au système pour qu'on accepte enfin les capacités de l'enfant, et ce grâce à l'intervention d'une psychologue scolaire en stage qui faisait son mémoire sur ce type d'enfant qui a confirmé les résultats à l'extérieur.
le saut de classe M.S à une classe de C.P s'est bien déroulé et évidemment nous avons changé d'école.
Quant à la seconde, son test s'est déroulé à 5 ans, nous savons maintenant comment fonctionne le système scolaire, quel est le profil de ces enfants, nous savons mieux décodé les signes, et j'encourage tous les parents à faire cette démarche auprès de psychologues agrées, cela nous aide énormément dans notre rôle de parents, bien sûr  comme pour tous les enfants  différents, il faudra également avoir l'énergie nécessaire pour les aider à se faire une place dasn cette société très normative. Bon courage à tous

n°8493
Profil sup​primé
Posté le 17-01-2012 à 09:34:33  
 

Bonjour, ma fille a 8 ans 1/2 et je me demande depuis 4 ans si elle a des facilités scolaires. Elle s'ennuie à l'école, s'intéresse à tout, pose de nombreuses questions, n'a pas beaucoup d'amies de son âge... Je m'inquiète beaucoup car elle travaille peu, ses devoirs ne l'intéressent pas, passe son temps à lire. Que faire pour l'aider ?

n°8494
giulotte
Posté le 17-01-2012 à 09:35:19  profil
 

Pour mon fils précoce, il nous a fallu nous battre contre la maîtresse qui voyait en notre fils un élément perturbateur, il ne suis pas le groupe, n'avait pas la maturité ... Il a "sauté" la grande section de maternelle (sachant qu'il est de janvier!) et se retrouve dans une classe grande-section/CP, toujours avec la même maîtresse. Et si ses évaluations sont très bonnes, il lit parfaitement, le soucis de la maîtresse : il ne sait pas rester assis, il semble "blasé". Quand je lui ai posé la question pourquoi tu n'as pas fait ton exercice : c'est bon maman, 5+3 3+5 ça fait 8, j'ai compris, on pourrait peut-être passer à 9 ! Mais avec 9 élèves en CP, elle n'a pas le temps de gérer !!! du coup, comme on déménagement en mars, je laisse tomber, sinon il aurait fallu trouver un autre établissement.

n°8495
mamandine2
Posté le 17-01-2012 à 09:35:44  profil
 

loseymyriam a écrit :

difficille de juger si notre enfant est précoce...Mon fils a 5 ans et a appris les lettres et les chiffres presque seul et maintenant, il commence à lire seul. Par contre, pour certains gestes quotidiens, se déshabiller se sécher a la sortie du bain, ou autre, il est gauche. A l'école, tout va bien pour l'instant, il manque de maturité pour certaine choses et me parle d'anatomie et du création de la terre, de mort, etc... -je ne sais pas si des problèmes vont se présenter, ou non. surdoué, je ne pense pas... un peu gik peu être



Bonjour,
je me pose la même question, mais pour d'autres raisons.J'ai été une enfant précoce(marche à 8mois, langage très compréhensible  avant, très curieuse, excellente élève, sportive ...) mais toujours en décalage avec les enfants de mon âge, toujours à poser des questions, je préférais lire plutôt que jouer...et hypersensible ( je le suis toujours)
Mes parents ont toujours refusé les tests scolaires et refusé que je saute une classe ce qui fait que je n'ai jamais été diagnostiquée, mais j'ai été très malheureuse en classe jusqu'au lycée où ma différence a pu s'affirmer.
Aujourd'hui je ne suis pas épanouie dans ma profession où j'ai toujours l'impression que les gens ne comprennent pas, voire ne me comprennent pas,et pour me mélanger aux autres, depuis des années je cache souvent mon savoir, j'évite de répondre, je reste dans la masse. J'ai un enfant de 3 ans et demi, et on me dit qu'il serait précoce, seulement, au vue de mes parents il l'est moins que moi, et je ne sais pas si je dois le faire diagnostiquer. Certain traits de son caractère me font penser à ce que j'étais ( questions à longueur de journée, il peut passer plus d'une heure avec des livres, une imagination débordante, bilingue et des difficultés en classe car il veut toujours répondre, et s'ennerve quand on ne le laisse pas faire....) Voilà, du coup je ne sais pas quoi faire et j'ai besoin de conseils! HELP!!!!!

n°8496
Goupilax
Posté le 17-01-2012 à 09:37:38  profil
 

J'ai été "détecté" comme précoce à mes 9 ans ( j'en ai 24 aujourd'hui ) et je pense que ce n'est pas forcément un atout d'être précoce. Difficile à 9 ans de trouver dans la cour de récré des camarades prêts à discuter d'astrologie et du concept de la mort. A cet âge là, j'avais réellement l'impression que quelque chose clochait avec moi car mes camarades ne voulaient pas ou peu jouer avec moi.

Je n'avais pas de soucis dans ma scolarité à part que je finissais ce que l'on me donnait en 5 minutes et je passais mon temps à faire rire les autres.

On a eu le malheur de me faire sauter une classe. Ce fut un malheur pour moi et mes parents, car c'était difficile pour mes parents d'expliquer aux autres que leur enfant n'est pas meilleur que les leurs mais à besoin d'autres choses. Et mes camarades dans les deux classes m'ont encore plus isolé ( d'un coté j'étais le chanceux, l'autre arriviste qui était " le génie".

Originaire de Nîmes et grâce à l'Alrep ( Association de Loisir et de rencontres des enfants précoces ) qui organise des colonies de vacances pendant les vacances, j'ai pu rencontré d'autres précoces et je me suis senti moins seul. Je me suis rendu compte dans ces colonies que l'enfant précoce est hyper sensible et souvent en détresse affective ou cognitive.
J'aimerais qu'un jour on arrête de parler en classe de génie ou surdoué ,ça mets trop de pression sur un enfant qui "comprends" souvent qu'il n'est pas " normal"

J'espère avoir pu éclairé des gens sur les enfants précoces.
Damien

 

n°8497
Mfhncx
Posté le 17-01-2012 à 09:44:19  profil
 

Quel deception en voyant le debut de votre émission... Je l'attendais depuis longtemps vous ne parlez que des enfants précoces qui ont de grosses facilités scolaires, ceux qui font de longues études. Et bien non les enfants précoces ne sont pas toujours des génies à l'école!! Par mon experience je peux le dire, certains ont de grosses difficultés et parfois même sont en echec scolaire... J'ai été détéctée assez tard (en 6em) le temps de ne pas avoir été interessée par ce qu'on me racontait à l'école et donc, à accumuler de grosses lacunes. Arrivée au lycée j'ai enfin découvert ce qui me plaisait, la littérature, et c'est là que l'école est devenu pour moi un plaisir. Mais avant cela j'ai redoublé et mes résultats étaient très faibles, si bien que je n'ai jamais voulu révélé cette précocité autour de moi. Seulement mes proches étaient au courant car je savais que être précoce avec les notes que j'avais ce n'était pas concevable pour beaucoup de gens...  Aujourd'hui, oui, je me suis engagée dans de longues études et tout se passe à merveille, parce ce que je fais ce qui me plais. Mais je suis passé par des étapes très difficiles où j'aurais pu mille fois arréter l'école.
Voila, moi aussi je suis soulagée, j'avais vraiment besoin de réagir sur ce sujet!

n°8498
labauleles​pins
Posté le 17-01-2012 à 09:45:18  profil
 

Moderateur les Maternelles a écrit :

Et oui, on est tous pareils, les parents ! Notre enfant, on trouve toujours qu’il est en avance, que c’est le plus intelligent et le plus malin.
Est-il pour autant précoce ? Pas forcément puisque cette particularité concerne moins de 3 % de la population.
Comment reconnaître ces enfants à haut potentiel ? Comment les accompagner ? Est-ce forcément un atout d’avoir un « Q.I. » bien au-dessus de la moyenne ?...  
Venez en parler !


bjr ,
maman  de 3 fils dont 2 précoces !
depuis qu'ils sont scolarises c un calvaire, le second est en seconde depuis la rentree et cela semble s’améliore, mais pour réaliser sa scolarité au collège et a fait 3 collèges car exclue, redouble une classe.....
et le dernier est dans un collège prive au mans qui est spécialise dans ce domaine et accompagnent différemment les enfants mais c loin d’être simple, c même très difficile.
ils sont vraiment dans un échec scolaire bon on se dit que vu leur potentiel et s'en sortiront toujours.... enfin il parait !

n°8500
lescanards​2
Posté le 17-01-2012 à 09:51:04  profil
 

bonjour
Mes jumeaux de 5 ans viennent de se faire diagnostiquer tous les deux enfants précoces mais ils sont disynchrones
Ils ont à peu près 15 points d'écart entre le QIV et QIP
Ce qui est étonnant c'est qu'autant mon fils on s'en doutait ( il n'a jamais beaucoup dormi était hyper tonique dès la naissance......... il commence à bien lire, fait des soustractions et des multiplications ) autant sa soeur on pensait pas mais c'est elle qui a le plus haut QIV ( d'après la psy même sa maladresse est typique de sa précocité)

Par contre du fait de leur manque de maturité émotionnelle et leur hyper sensibilité nous ne sommes pas chauds pour les faire changer de classe de suite
Voilà pour ma petite expérience
Pas facile de gérer tout cela au quotidien ni pour eux ni pour nous

n°8501
MarieGV95
Posté le 17-01-2012 à 09:51:28  profil
 

Bonjour,
Maman d'un petit garçon de 7 ans (dans quelques semaines) , j'ai la sensation depuis plusieurs années qu'il est précoce
Toutefois, je n'ai jamais osé en parler ... peur de passer pour une maman un peu folle de son enfant et de voir une intelligence un peu particulière là ou il n'y en pas forcément ...
Je reconnais mon fils dans plusieurs de vos témoignages
J'habite dans le 95 (cergy) , est ce que l'une d'entres vous connait une association ? un pédopsychiatre ? vers qui je pourrais m'orienter pour lui faire passer un test ?
Merci de votre aide et témoignages

n°8502
sophinette​371
Posté le 17-01-2012 à 09:52:30  profil
 

bonjour,

Nous avns eu des suspitions de précocité pour mon aîné qui à 6ans 1/2.
Nous lui avons fait passé les tests de QI, il s'avère qu'il a un Qi de 130, mais les tests ne sont pas très homogènes.C'est un enfant qui est très sensible, et  turbulent en classe, il répond à la place des autres "pour les aider", et aprécie les travaux difficiles.
Il me dit souvent et depuis longtemps qu'il n'aime pas l'école, et qu'il ne veut pas y aller.J'avoue que je suis un peu perdue dans tout ça, et je n'ai pas eu trop d'explications de la psy.

n°8503
olivealexe​nzonina
Posté le 17-01-2012 à 09:53:22  profil
 

mon fils de 5ans a été diagnostiqué précoce et franchement, quand je vois que des parents veulent que leur enfant soit précoce 129 de qi, il ne réalise pas la galère!
certes l'intelligence est là, mais la dysgraphie, le décalage de maturité, des colères à la moindre frustation. il ne supporte pas quand nous sommes incapable de répondre à certaines de ces questions. etc... il est angoissé, il sent qu'il est différent des autres.

n°8504
olivealexe​nzonina
Posté le 17-01-2012 à 09:57:15  profil
 

par ailleurs, nous avons la chance qu'il soit dans une école (publique) dans laquelle les enseignants sont très sensibilisés sur les enfants précoces. Ils utilisent les outils MONTESSORI, ce qui fait que mon fils s'éclate à l'école, tout en restant avec les copains de son âge.

n°8505
mamanmalin​e
Posté le 17-01-2012 à 09:58:33  profil
 

bonjour,
en regardant l'émission d'aujourd'hui je me pose quelques questions sur mon fils de 9 ans. Il a marché seul très tôt, a appris à lire en moyenne section de maternelle...Il est en CM1 il apprend ces leçons simplement en les lisant deux fois maximum, il s’intéresse à l'astronomie et aux sciences naturelles, il lance régulièrement des débats sur ces sujets (je suis parfois obligé d'aller sur google pour savoir de quoi il parle!). Il a des raisonnement différents de ces camarades de classe. Il a très peu de copains car il ne pense pas pareil et il est hyper émotif. Est-il précoce?

n°8506
solen2
Posté le 17-01-2012 à 09:58:50  profil
 

Bonjour, maman de 2 enfants precoces, je suis assez decue aussi par votre emission... les 3 exemples donnés sont interessants, mais tous les enfants precocoes ne reussisent pas aussi bien! Scolairement parlant, ce n'est pas toujours une reussite, des sauts de classe! et le principal point qui n'a ete que peu abordé et qui pourtant est un des traits de caractere de definition des enfants a haut potentiel, est bien le coté affectif, le quotidien!
il y a tellement a dire sur ce sujet, je comprends neanmoins que c'est difficile d'aborder tous les aspects en 1h de temps.

a ce propos, pour ceux que ca interesse, l'association AFEP organise une e-conference sur le sujet, que l'on peut suivre sur internet ou bien dans des lieux de rediffusion. a faire circuler!!

bonne continuation a toutes et tous

n°8507
Mfhncx
Posté le 17-01-2012 à 10:05:13  profil
 

solen2 a écrit :

Bonjour, maman de 2 enfants precoces, je suis assez decue aussi par votre emission... les 3 exemples donnés sont interessants, mais tous les enfants precocoes ne reussisent pas aussi bien! Scolairement parlant, ce n'est pas toujours une reussite, des sauts de classe! et le principal point qui n'a ete que peu abordé et qui pourtant est un des traits de caractere de definition des enfants a haut potentiel, est bien le coté affectif, le quotidien!
il y a tellement a dire sur ce sujet, je comprends neanmoins que c'est difficile d'aborder tous les aspects en 1h de temps.

a ce propos, pour ceux que ca interesse, l'association AFEP organise une e-conference sur le sujet, que l'on peut suivre sur internet ou bien dans des lieux de rediffusion. a faire circuler!!

bonne continuation a toutes et tous



Ahhhh enfin!!!  :)

n°8508
Mamannatur​e
Posté le 17-01-2012 à 10:06:25  profil
 

Je tiens à témoigner sur le choix du professionnel qui effectuera les tests.

Ma fille de 6.5 ans aujourd'hui est une petite fille ultra sensible, un peu tête en l'air très très curieuse de tout et un peu colérique parfois. Beaucoup de gens dans mon entourage me disaient de vérifier si elle n'était pas précoce (ATSEM aussi qui se posait la question). Donc nouvellement arrivés dans la région, je ne connaissais personne pour me conseiller quelqu'un alors j'ai pris les pages jaunes.

RDV est prix avec une psychiatre qui fait des dépistages précoces (dixit les pages jaunes).

- 1er RDV: ah oui effectviement votre fille est sûrement précoce.
- 4ème et dernier RDV: en fait je me suis trompée, votre fille est une sociopathe.

C'était en 2010 et je ne m'en suis toujours pas remise, aujourd'hui j'ai peur de l'emmener de nouveau voir un spécialiste et pourtant je sens qu'elle en a besoin. Elle est très en décalage avec les autres enfants, en classe elle suit très bien mais la maîtresse me dit qu'elle intervient à n'importe quel moment pour parler du soleil, de la petite fourmis qu'elle a vu le matin. Les autres enfants la trouvent bizarre (dixit la maîtresse, pas très fine la remarque).  

En tout cas choisissez bien votre professionnel.

n°8509
cyradel
Posté le 17-01-2012 à 10:10:39  profil
 

Bonjour ,
Je suis la maman d'un garcon de 7ans , il a été diagnostiqué précoce également. Il suit actuellement les cours de CE2 , mais je recherche des témoignages pour la prise en charge dans le nord ( 59 ) et également comment gérer les angoisses nocturnes qui l'épuise et nous aussi....
Merci .

n°8510
morgause19​80
Posté le 17-01-2012 à 10:13:54  profil
 

Bonjour, mon grand va avoir 8 ans dans quelques semaines, et va rentrer en 6° à la rentrée 2012/13.
Mon bonhomme marchait à 10 mois, rien d'exceptionnel, à commencer à parler à 2 ans ... un peu à la bourre quand même ! Par contre, à 2 ans et demi, quand il est rentré à l'école ... il savait lire ! Dès qu'il a sue parlé, il a voulu apprendre à lire, demande insistante, jusqu'aux larmes, donc je me suis dit, on va lui montrer que lire beh ... c'est pas facile ! Grosse erreur ! Méthode Bauchet sous le bras, première page, Ba, Ab ... lendemain seconde page ... "oui c'est bon maman, j'ai compris P et O po, P et i pi ...
Rentrée à l'école ... coté affectif, J'AI pris une claque :"Heu ... c'est bon  vous partez là !" bon, ça lui plait, tant mieu.
Mais là, les difficultés ont commencés, avec une maitresse/directrice, totalement réfractaire à mon fils. Elle l'a pensé autiste (il marchait dans la classe en comptant tout seul à longueur de journée) puis nous a affirmé qu'il était hyper actif (là j'y ai vraiment cru !) au point de se mettre en danger. En plus, il vivait dans sa bulle, totalement étranger à ce qui l'entourait (ça a un peu changé aujourd'hui, mais ça n'est quand même pas toujours facile), pas de copains, rien ... juste mon fils qui courrait, qui comptait et qui pleurait pour un oui ou un non !
De là, j'ai décidé de le montrer à la psychologue scolaire, qui a prit la décision de lui faire passer un test de QI ... 146.
Diagnostique posé, maintenant le faire suivre de toute urgence par une pédopsy, totalement larguée a pédopsy, idem la psychologue scolaire, idem pour la psy, idem pour tout le monde.
Une enseignante qui se sert de mon fils comme d'un défouloir, et qui refuse de lui faire sauter une classe malgrès l'avis de toutes les personne qui le suivaient.Nous avons insisté elle a fini par céder (la 2° année de maternelle), mais il a continué a s ennuyer, a ne plus vouloir aller à l'école, quand nous avons compris que l'enseignante était totalement incompétente nous avons décidée avec sa pédopsy de lui faire sauter le CP, il avait déjà largement acquis les compétences nécessaires et je voulais l'éloigner de son enseignante. Après une commision d'appel à l'inspection académique.
Meilleur comportement, plus de travail scolaire, mais toujours le même ennui. J'ai décidé de le changer d'école et le mettre dans un groupe scolaire, afin qu'il puisse être avec des enfants de son niveau scolaire en classe, mais qu'il puisse également jouer avec des enfants de son age pendant la récréation, et là ... le directeur nous "IMPOSE" un nouveau saut de classe, que j'ai refusé, mais qui s'est quand même fait. Bonne décision ! Il a aujourd'hui 8 ans, il est suivie depuis 2 ans par une psychomotricienne, par une psychologue, il est en CM2 et a 18 de myenne générale, commence à avoir des copains, fait enfin un sport qui lui plait... Mais je dois avouer que je me suis senti bien seule pendant 5 ans, l'école n'est en rien adapté aux enfants précoces, et encore moin à ceux qu'ils appellent aux enfants à très haut potentiel. Et là, j'angoisse déjà pour l'an prochain, il doit rentré au collège ! je sais qu'il a toutes les compétences nécessaire, s'il avait été plus mure, il aurait pu y être cette année ... mais je ne pense pas qu'il est la maturité affective suffisante ... Les écoles spécialisés sont totalement inabordables, les associations trop peu nombresuses et trop mal réparties. Je me sens perdue avec mon bonhomme ... Un vrai calvaire, contrairement à ce que croient beaucoup de personnes, c'est pas un cadeau pour un enfant d'être aussi en avance dans notre société !

n°8511
ar1ai
Posté le 17-01-2012 à 10:15:47  profil
 

Bonjour, mon ainée refuse d'être "une grosse tête" depuis sa rentree en 6eme. Elle minimise sont travail scolaire tout en gardant un tres bon niveau (16 de moyenne generale).
Avez vous une idée afin qu'elle s'enleve cette image négative de "grosse tete"  apparue cette année? merci

n°8512
laurine74
Posté le 17-01-2012 à 10:23:22  profil
 

Bonjour, notre fils a été diagnostiqué précoce depuis peu, il a 8 ans et doit rentrer en 6ème en septembre mais contrairement a beaucoup d'entre vous quand il était tout petit, il dormait énormément  et lors de sa visite des 2ans chez le médecin, il a été noté qu'il ne parlait pas encore (juste papa, maman et tata, ainsi que des onomatopées), il est aussi très calme et s'adapte très bien au public qui l'entoure (enfants de son âge ou adultes) . Donc méfiance, tous les enfants en général et tous les enfant précoces dans ce cas là ne se ressemblent pas...
Je voudrais aussi souligner le fait que nous sommes tombés dans une école publique qui a su réagir bien avant nous et nous à proposer des solutions pour notre enfant (saut de classe, travail supplémentaire, exposés à faire, ...) et qui nous a conseillé et accompagné avant de nous diriger pour l'an prochain vers un établissement privé mis sous contrat.

n°8513
morgause19​80
Posté le 17-01-2012 à 10:24:52  profil
 

tanie2 a écrit :

bonjour,

j'étais une enfant précoce, je marchais à 9 mois, faisais des phrases à partir de 1 an, en petite section maternelle j'étais la seule de ma classe à avoir écrit mon prénom seule sur mon casier, je dors toujours très peu!
pour autant je n'ai jamais passé de classe. d'un coté c'est bien puisque j'étais très timide et de me retrouver avec des "plus grand" m'aurait sans doute mise mal à l'aise, mais d'un autre coté à l'école je n'ai jamais travaillé, révisé une interro puisque je me souvenais du cours.
ça aurait pourtant aidé en avançant dans les études!!!!
j'ai maintenant une licence de physique et j'ai jamais bossé à l'école.... si j'avais passé des classes j'aurais peut être été plus loin puisque j'aurais appris à travailler!!



Apprendre à travailler est effectivement un gros problème pour tous les enfants précoces ... Moi non plus je n'ai pas appris, et je me suis bouffée à l'école !
C'est ce que j'essai d'apprendre à mon fils.
L'an dernier, avec le RASED il a commencé à apprendre le chinois, langue totalement inconnue, écriture inconnue ... aucun point de référence, il a vite compris, s'est éclaté, mais surtout, à débuter l'apprentissage de l'apprentissage ! Dommage qu'il n'est pas pu continuer ...
Je pense que c'est une piste à étudier par les parents d'enfants qui ne savent pas apprendre, les pousser (un tout petit peu) dans une direction totalement inconnue, où leur connaissance du sujet sont proche du néant !

n°8514
timoi
Posté le 17-01-2012 à 10:25:23  profil
 

Bonjour, je n ai pas pu regarder l'émission mais des qu'elle sera en ligne je le ferai.
Nous sommes en phase de diagnostic pour notre fils de 6ans et demi, nous avons le 1er rdv dans la semaine, et nous vivons trés mal cette possibilité.
Il a marché tot par rapport a son vécu ( 12mois alors qu il a des lésions cérébrales sur le cervelet suite a une maladie qui selon les neurologues auraient du faire de lui un enfant handicapé moteur), il a parlé tot, et sur conseil de puericultrice nous l avons scolarisé a 2ans et 4mois, ou il a très bien intégré l 'école, par contre il se refusé a suivre les exercices de son niveau, et faisait ceux de l autre moitié de classe puisque double niveaux. A cette epoque la maitresse a bien pris la chose et l'a laissé s'exprimer.
Puis nous avons démanagé, pas de vrai soucis, et nous avons re-déménagé aprés son entrée en moyenne section, ou la tout a commencé, a savoir probleme d intégration du groupe car il avait un vocabulaire trop riche pour ses camarades et était mis de coté ( nous ne l avons appris que cette année) la maitresse a "lissé" comme elle dit, pensant que ca passerait, puisqu il faisait partie de la tete de classe.
entrée en grande section, debut de la cata...mon fils etait insupportable, associable, n en faisait qu a sa tete...aux dires de la nouvelle maitresse, nous avons été convoqué 6fois au moins! nous avons essayé de lui faire comprendre qu il n aimait pas l injustice et que si il tapait par exemple c etait sans aucuns doute car il avait eu une remarque de ses camarades qu il avait mal vécu a cause de son hypersensibilité...quand aux soucis d indiscipline dans la classe, nous avons essayé de faire comprendre a la maitresse qu il s ennuyait, chose qu elle a refusé de voir car si c etait le cas, il finirait son travail!!!!
resultat il a passé 6mois de l année sa table collée au tableau, dos au reste de la classe, tout seul comme ca il ne génait personne!
debut de CP, on pensait souffler mais le calvaire a recommencer. La on passe un cran, il est soit disant "inadapté sociale " aux yeux de la direction de l ecole et on nous demande de le faire intégrer dans un groupe de travail en CMPP, on s y refuse, n ayant pas de difficultés a la maison, et demandons le passage d une psy sco pour qu elle observe le probleme a la source...nous en sommes la, bilan avec elle dans la semaine, et debut du test avec une autre psy 2 jours plus tard.
J ai de nouveau été convoquée hier soir par la maitresse, qui pour la 1ere fois m a parlé de précocité, que l attitude de mon fils pourrait cadrer avec tous les "symptomes" de précocité, elle attend comme nous les resultats des tests...avec pour certitude que l ecole n est pas faite pour notre fils!

voila j ai un sentiment ambivalent, j ai hate de savoir, d un coté si il est bien précoce, on aura une réponse a nos soucis, mais c est le debut d un long combat car a la campagne par chez nous, il va etre marginalisé, il n a pas la maturité pour sauter une classe la maitresse est d accord, il est déprimé, ne trouve aucun intéret a son travail malgré de très bon résultat, se refuse a faire certains travaux comme l 'écriture, parce que " c est bon je sais l'écrire", ne s integre pas au groupe et depuis peu les enfants lui disent ouvertement qu il est différent d'eux,s'intéresse aux sciences, a la musique ou d ailleurs il étonne par son niveau alors qu il vient de commencer...enfin je suis perdue, et j ai l impression que personne n arrive a comprendre que je ne me réjouisse pas a l éventualité qu il soit précoce...
Quand je lis les témoignages au dessus, je retrouve mon fils dans la plupart des récits...Ce qui ne me rassure pas :/


Message édité par timoi le 17-01-2012 à 10:32:04
n°8516
evva78
Posté le 17-01-2012 à 11:30:57  profil
 

Bonjour,
Mon fils de 5 1/2 ans a été diagnostiqué à 4 1/2 par la psy scolaire à notre demande. Nous avions le sentiment qu'il était précoce depuis l'âge de 2 ans mais quand j'ai lu à l'époque précoce=surdoué j'ai renoncé car pour moi il était juste très en avance. Jusqu'à 4 ans env, pour lui, la vie était un jeu, remplie de choses à apprendre donc géniale! Je me suis rendue compte que parfois c'était une bête de cirque, il amusait tout le monde avec ses connaissances, ses jeux de mots et ses réflexions de grand!!! Là c'est le côté sympa. Parallèlement à cela, hyperactivité, entêtement, prises de risques, maladresses, nombreuses chutes, émotivité, un enfant épuisant qui nous pompait notre énergie (vases communicants!), toujours à la recherche des limites....et j'en passe.
Son comportement a beaucoup changé quand j'ai été enceinte du 2 ème. Arrêtée tôt dans ma grossesse, il s'est mis en tête que j'étais fragile et qu'il devait me protéger. Il inversait les rôles, là encore c'est une caractéristique de la précocité. Seulement, il avait lui même besoin de sécurité intérieure et il perdait pied!! La solution fut de lui montrer que j'étais forte dans ma tête pour le soutenir et dans mon corps (après la naissance) en le défiant par des petits jeux de courses ou  des prises dans les bras musclées toujours dans le jeux bien sûr. Le problème s'est résolu en moins d'une semaine.
Aujourd'hui, il est en GS, avec une maîtresse super qui accepte ses débordements, mais après tout y en a t'il vraiment avec elle puisqu'elle le nourrit avec des exercices de CP quand son travail de GS est terminé. Il se gère tout seul, quand il a envie ce qui lui permet d'être encore un petit de temps en temps. L'objectif pour nous adultes (équipe encadrante et parents) est de lui faire acquérir tranquillement le niveau de fin de CP en fin de GS pour un passage en CE1 en septembre.
J'ai lu beaucoup de questionnements, c'est bien normal et peu de solutions efficaces et durables. Je me propose de vous livrer ici les trucs qui ont marché pour nous :
 - quand il court plutôt que de marcher et ne revient pas au rappel : le faire revenir en arrière pour réaliser ce qu'on lui a demandé de façon posée jusqu'à ce qu'il le fasse parfaitement. Il ne supporte pas bien cela mais c'est efficace. Ca agit comme un reset ou un RAZ sur son comportement.
 - les disputes, cris, énervements, rabaissements (c'est nul, c'est n'importe quoi, t'est casse pied, tu m'énerves, etc), les fessées, la relation dominant-dominé, ne SERVENT A RIEN  : et oui il n'entend que le message "je ne t'aime pas" et n'entend même pas ce qu'il a fait de mal. Garder son calme lui pose nos limite qu'il défie sans cesse. Expliquer posément avec des raisons REELLES  et COHERENTES, ENTENDRE son point de vue, lui DIRE qu'on a entendu ce qui apaise déjà grandement les tensions. Cf méthode ESPERE - lire "papa, maman écoutez-moi vraiment" de J. Salomé.
 - se rapprocher de l'AFEP pour poser les questions au fur et à mesure qu'elles se présentent aux bénévoles par tél.
 - comprendre et accepter que les frustrations et fortes émotions qu'il ressent sont réelles. ne jamais les minimiser ni se moquer de lui parce qu'il en pleure. Ce sont de VRAIE douleurs pour lui.
 - enfin je dirais vivre le plus normalement possible en étant très à l'écoute car ils sont subtiles, très subtiles. Les nourrir dans pourquoi pas les domaines non abordés par l'école afin qu'il aient encore qqch à y apprendre.
Je termine car sinon je vais moi aussi écrire un n ème bouquin sur le sujet. Bon courage à tous, il y a des solutions mais ne les attendez pas de l'entourage. Elles sont en nous et en nos enfants, ils sont de vrais guides.

n°8517
lillybelle
Posté le 17-01-2012 à 13:14:12  profil
 

Bonjour, mon fils de 5 ans à été diagnostiqué enfant à haut potentiel ( QI 145) à l'âge de 4 ans. Entre autre, il parlait très bien très tôt, épellait les mots à 16 mois et comptait jusqu'à dix à l'âge de 18 mois et tout ça seul. L'enseignant de maternelle moyenne section nous à proposé un saut de classe. Il est donc en CP mais il est vrai qu'après deux rencontres avec son enseignante de CP son papa et moi avons l'impression qu'elle prend sa "différence" à la légère et j'ai peur pour la suite...depuis quelque temps mon fis me dit qu'il n'a plus besoin d'aller à l'école et il y va en traînant les pieds, de plus c'est un enfant très sensible (autre caractéristique de ces enfants). Je voulais aussi souligner le fait que contrairement à ce que pensent les gens ces enfants ne sont pas si dociles et ont souvent un mal être parce que très imcompris. J'aimerais savoir si des structures spécialisés existent dans le pas-de-calais. Merci d'avance pour votre aide.


Message édité par lillybelle le 17-01-2012 à 13:17:44
n°8518
cascous
Posté le 17-01-2012 à 13:52:46  profil
 

Bonjour, je me pose beaucoup de question par rapport à mon fils de 6 ans. Il apprend beaucoup de chose seul(lire...), fait des jeux de reflexion et de strategie plus rapidement que moi . Par contre, il est plutôt bébé, maladroit dans ces gestes, écrit mal, pas très bien intégré socialement.
Je ne sais pas où m'adresser pour l'aider.

n°8520
Enhu
Posté le 17-01-2012 à 17:20:47  profil
 

Bonjour, je suis la maman d'un garçon de 8 ans récemment testé et qui n'a 'que' un QI de 126. On se posait beaucoup de questions avec mon mari, mon fils présentait des troubles du comportement, et on a fait l'erreur de voir une psychologue au hasard (pages jaunes, elle nous a certifié qu'elle s'occupait d'enfants); résultats : 4 mois de suivi à 40 euros la séance hebdomadaire, un trou financier pour rien , très peu d'évolution. J'ai contacté finalement l'ANPEIP , association ou j'ai trouvé une écoute, des réponses à mes questions et l'adresse d'une psychologue formée et habituée à recevoir des enfants 'hors normes'. 3 séances ou mon fils a été testé, écouté, ou elle lui a expliqué beaucoup de choses, et à nous aussi sur son fonctionnement et depuis tout va bien. Cela a un coût mais je ne remercierait jamais assez cette psychologue et l'ANPEIP pour l'aide qu'ils nous ont apporté à une période ou on ne comprenait absolument plus comment fonctionnait notre fils!

n°8522
Profil sup​primé
Posté le 17-01-2012 à 21:33:53  
 

bonjour j aimerais savoir si vous connaissez un bon pedopsychiatre dans le 95 ou dan le 60?

n°8537
louloulepi​card
Posté le 19-01-2012 à 15:55:30  profil
 

oui moi aussi j'aimerais réellement avoir un rdv pour mon fils qui n'es pas du tt compris par ses professeurs il est en grande section et a des comportement curieux en classes et la maîtresse me dis kil fait le malin il a passé des test en très petite section qui signifiait bien kil étais en avance mais que affectivement il étais trop bb (dixit la maîtresse de maternelle!!)il est super sensible pleure a n'importe quel echec ou remarque ...
que faire ? quel professionnel apelé dans le 60?merci de vos reponse

n°8538
timoi
Posté le 19-01-2012 à 18:11:18  profil
 

nous sortons du premier rdv psy scolaire, demandé par l'école de notre fils, conclusion, elle nous propose un bilan pour une éventuelle précocité, par contre comme nous avons fait des démarches au préalable, nous préferons rencontrer d'abord la psychologue privée que nous avions contacté et que nous devons voir aprés demain.
La psychologue scolaire nous a dit qu'elle etait compétente pour faire elle meme le bilan,et que si on le refusait, elle ne pourrait d'une part, pas réévaluer notre fils avant une année complète, et d'autres parts que les conclusions fournies par la psychologue privée ne seront pas prises en compte par l'éducation nationnale....vous en pensez quoi, vous avez toutes fait tester vos enfants dans le public?

n°8541
elsacam
Posté le 20-01-2012 à 12:55:46  profil
 

Bonjour,
je suis maman de 5 enfants. Mon ainé a été diagnositqué "HP" en octbre 2011, il a 12 ans... Je m'en veux terriblement de ne pas avoir fait le test plus tôt car 12 ans, c'est tard... J'ai presque envie de dire "le mal est fait..."; difficile a recadrer cet ado qui est totalement largué.
Je m'en veux d'autant plus que certains professeurs, en mettant des gants, m'avaient effleuré le sujet. mais, je me suis totalement montrée aveugle et n'ai pas réagi sur le moment.
J'ai ceci dit décidé d'agir en juin 2011 car son comportement en classe était de plus en plus préoccupant; remarques casi tous les jours au journal de classe, il perturbait sans cesse les cours, ses camarades de classe en avaient marre de lui à cause de ce comportement agassant... bref, je l'ai emmené voir une pédopsy qui lui a passé des tests pour détecter une eventuelle hyper-activité (nous pensions que c'était ça le problème), le résultat était négatif, mais démontrait tout de même un trouble de l'attention et elle m'a donc conseillé d'aller voir un neuro-psychologue.
Il a commencé ses séances en septembre et très vite, la neuro-psy a trouvé Elias "particulier" (ce sont ses mots!), elle lui a fait passé le fameux test WISC4 qui a révélé un haut potentiel a QI de 138.
Depuis la rentrée au collège, les problèmes se sont emplifiés; il est très souvent exclu du cours (car dérange et distrait les autres), a des "retenues" casi tous les vendredis (sans exagérer!) et lui, ne comprend pas ce qu'il fait de mal, il en veut à ses profs... Il se fiche pas mal des remarques et des punitions il prétend vouloir "mener se vie comme bon lui semble". Il n'a pas compris que c'est pour SON bien qu'on l'aide. Je suis complétement dépassée par ces évènements, et lui ne veut même plus se faire aider, il dit que tout va très bien, qu'il n'en n'a pas besoin... Avez-vous vécu le même genre d'histoire que la mienne??? J'ai besoin de conseils!!! HELP!!!


Message édité par elsacam le 20-01-2012 à 13:03:08
n°8543
timoi
Posté le 20-01-2012 à 13:56:02  profil
 

bonjour elsacam, ton fils est plus grand que le miens, mais en lisant ton témoignage, je retrouve mon fils, il est distrait en classe, ca pose pas de probleme en soit puisqu'il apprend tout en etant distrait, mais au lieu de faire son travail il cherche a interesser les autres de quelques façons que ce soit, et c est ce qui pose probleme! en cp il a droit aux croix pour signaler son comportement, la maitresse ne sait plus quoi faire pour qu'il reste en place sans déranger ( du coup elle le laisse un peu faire ce qu'il veut) et lui quand une croix tombe ou qu'on est convoqué pour son attitude, bé ne comprend pas ce qu'il a fait de mal, car en soit chanter, faire des chatouilles, c est pas méchant ni grave...

n°8549
dafff1975
Posté le 22-01-2012 à 15:12:37  profil
 

Bonjour à tous et à toutes...
Je viens ici pour pousser un certain coup de gueule suite à l'émission sur les enfants précoces ! L'émission rondement menée avec humour et intelligence par Daphné et son équipe était tout à fait juste et les propos des invitées et des chroniqueurs ont vraiment du "faire avancer le débat" pour les parents concernés...!! ;-)
En revanche... Le professionnel invité, Fabrice BAK (encore et toujours lui !), m'a une fois de plus déçue, malgré son aura et sa capacité à s'adapter aux personnes qu'il a en face de lui...  
Psychologue cognitiviste, formée à l'Université de Lyon, tout comme lui, je connais bien sa pratique auprès des enfants et surtout auprès des parents à qui il tient un discours tout autre de celui qu'il a eu sur le plateau...
Pour la petite anecdote : une amie l'a consulté l'année dernière pour son fils, soit disant précoce. QI calculé : 116. Fabrice BAK a certifié à mon amie que son fils est d'une précocité rare et qu'il était urgent d'entamer un suivi au sein de son cabinet... N'a-t-il pas dit au cours de l'émission qu'on parle de précocité à partir d'un QI de 130 ??
N'avez-vous pas d'autres spécialistes sous la main pour les questions de développement cognitif ?

Quant à toute l'équipe... Ne changez surtout rien, votre émission est vraiment formidable !!!

n°8552
D ZO
Posté le 23-01-2012 à 10:11:35  profil
 

bonjour

j ai une fille de 9 ans precoce, detectee a l age de 6 ans 1/2 a notre demande par une psychologue habilitee... Nous pensions que son comportement (manque de confiance, pleure, panique à la moindre difficultes, difficultes a communiquer avec les enfants de son age etc...) allait etre mieux mais que neni rien ne change elle a saute une classe comme prevu scolairement aucun soucis de notes mais toujours un probleme de pas etre la meilleure panique de decouvrir une note excellente mais pas assez pour elle, communication avec enfants de son age difficile et ceux maintenant d'un an de plus aussi car pas du tout la meme conception des choses...Je me suis resigniee a ce que ca sera comme ca toujours les pleurs des qu elle y arrive pas car me rendant a un repas ou une cousine a sa fille precoce aussi en debattant de nos filles on a les memes et la sienne a toujours le meme comportement a 18 ans.... j'essaie de relativiser et d'aider ma fille a se faire integrer....
Je ne suis pas restee sans rien faire face aux pb de "relationnels scolaires" de ma fille elle a ete suivi par un psy etc... celui ci disant que la mienne comprenait trop vite ce que les adultes disent et donc en souffre plus vu qu elle est encore qu une enfant...

n°8559
MamanFun
Posté le 24-01-2012 à 22:51:36  profil
 

Merci dafff1975...

n°8560
MamanFun
Posté le 24-01-2012 à 23:10:24  profil
 

Je suis une des mamans qui a pris son courage à deux mains pour faire face à des caméras... afin d'exprimer une petite partie de mes craintes...
1h ne suffit pas à faire le tour d'enfants si complexes...
 J'aurai pu vous parler plus longuement de son intolérance à la frustration, de sa notion du temps souvent aléatoire, de son intolérance à l'injustice quasi-pathologique, de son regard sur le monde comme dans un prisme.. ou encore de ses colères que rien apaisent... Mais j'ai choisi ne pas heurter ma fille par mes propos, et de cibler ce qui semblait, à mes yeux, l'essentiel.
J'espère, pour ma part, (et c'était également le souhait des 2 autres mamans, j'en suis persuadée) avoir aider quelques parents à se sentir moins seuls; et à avoir permis de mettre en relief les manques de structures qualifiées de notre beau pays...
Cet exercice a été très difficile pour moi, d'où mon manque d'éloquence... et d'humour... plutôt inhabituel chez moi...
Un peu de tolérance, nous ne sommes que des mères.
Et l'équipe a réussit le tour de force de dynamiser ce débat avec humour et intérêt, et comme toujours bienveillance.
Karine, maman de Solenn.

 Page :   1  2  3  4
Page Précédente

Aller à :
   FORUM Les Maternelles » Psychologie et comportement »

Mon enfant est-il précoce ?