france5.fr
   FORUM Les Maternelles » Psychologie et comportement »

TROUBLE DU COMPORTEMENT ENFANT 8 ANS

 

Il y a 112 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente
Auteur Sujet :

TROUBLE DU COMPORTEMENT ENFANT 8 ANS

n°3418
Profil sup​primé
Posté le 07-06-2007 à 16:42:38  
 

Bonjour,

J'ai découvert ce site (je connaissais l'emission )  car je suis à la recherche de temoignages de personnes dans mon cas...TRES IMPORTANT
voilà..

Je suis maman vivant seule avec mon garçon agé de 8 ans 1/2 , il a des troubles du comportement depuis l'entrée en scolarité (2 ans)  .

Ces troubles s'exprimes par la violence , le refus d'autorité, le manque de concentration dans tout ce qu'il entreprent et pas uniquement scolaire, des difficultés relationnelles avec ces congénaires, il s'isole, à l'ecole ca ce passe mal (depuis toujours!!) , des pbs lier à l'alimentation , il refuse de s'investir dans tout ce qui est nouveau, il a pourtant de grande capacité intellectuelles et un language très developpé pour son age. .. je ne fais qu'une bref liste car celle ci n'est malheuresement pas exaustive... je vous assure..

Bref IL A LA GRANDE TOTAL , on peut pas faire mieux...

Je suis seule face à ce pb, il est bien sur pris en charge par diverses institutions CMP, RASSED, equipe éducative, SESSAD...
tout le monde connait le cas de mon fils à l'ecole .. et moi quand je viens le chercher le soir apres ma journée de travail.. je dois prendre le temps de recevoir les plaintes des uns et des autres, sans savoir quoi leur dire a part "je sais... ".

votre fils n'eccoute pas, il se leve tout le temps de table .. il à tapé untel, il a cracher sur son camarade.. ect ect ect.., voilà quelques exemple pour vous faire une idée (breve) ,
à l'ecole, il n'arrive pas a rester tranquille en classe , il ne ce concentre pas plus de 5 minutes sur un travail (non non il n'est pas hyperactif) , il n'ecoute pas , n'obei pas.. le "pire" c'est que ce n'est pas pour s'affirmer et embeter les autres.. c'est qu'il en est pas capable ... il le dis lui même "je ne fais pas exprès"... je travail avec les maitresses sussesives etroitement pour aider mon fils à s'apanouir en classe.. et a rester soclarisé dans un milieur "normalisé" mais il est tj à l'ecart malgrès ces connaissances (test de QI très bon ) . (non il n'est pas non plus surdouer)

je pense que meme si on peut compatir ..et mon entourage est là ,  je souhaiterais avoir ici des mamans ou papa, qui sont vraiment dans mon cas de figure.. car je n'en trouve pas...

j'ai pourtant fais plusieurs forums et associations et rien qui ne correspond à ma situation (ou de loin... ) des enfants à pb il y en a partout.. mais je sens bien que mon enfant est VRAIMENT DIFFERENT. et j'ai bcp de mal à le soutenir .

Inutile de vous dire que mon fils et moi meme nous avons vu plusieurs, psy , qu'en matière d'education et de soutien pour ces enfants j'ai quasiment tout lu .. mais rien qui ne puisse reelement m'aider.. je suis persuader que le gros pb est d'accepter son enfant avec sa différence.. mais comment le faire "accepter" dans la société dans laquel on vit.. c'est quasiement impossible ...

alors effectivement depuis qu'il est suivi , de l'age de 2 ans 1/2 , à ce jour (5 ans !!!!!!!) il a fait bcp de progrès.. mais il est constament en decallage et en grande difficultés sociales, scolaire, relationnel avec les autres et moi même.

Bien sur , je connais à 90% les raisons pour lequels mon fils est comme ça, mais cela n'aide pas ni les psy ni moi même a l'en sortir..

des solutions je ne vais pas en trouver ici, je ne vous en demande pas .. juste qq1 qui vit la même chose... c'est ça dont j'ai besoin

alors si vous elevez un enfant avec des troubles de comportement , si vous etes confronté à ce pb, aidons nous à nous soutenir et a echanger histoire de ce dire.. je ne suis pas seule dans ce cas..

Merci de m'avoir lu , d'avoir ecrit m'a deja "fait du bien"
merci d'avance à ceux qui repondront.



n°3419
assmatamou​r
Posté le 07-06-2007 à 22:59:16  profil
 

tres touché mais pas concerné je t'embrasse et bon courage !!!!!!!!!


---------------
Maelle 10 ans, Noah 6 ans, Nathan 3 ans
n°3420
Profil sup​primé
Posté le 07-06-2007 à 23:15:27  
 

merci bcp pour ton message

n°3422
assmatamou​r
Posté le 08-06-2007 à 09:17:10  profil
 

meme si je ne peux pas t'aider je peux au moins t'ecouter enfin te lire, mais dis moi si vous connaissez la raison de son comportement les medecins ils disent quoi ????


---------------
Maelle 10 ans, Noah 6 ans, Nathan 3 ans
n°3423
Profil sup​primé
Posté le 08-06-2007 à 14:25:10  
 

MERCI c'est gentil, pour l'ecoute je suis entourée et on m'ecoute..  

oui comme je le precisais je pense savoir d'où viennent ces frustations intérieur.. manque de repère paternel, moi sa mère qui a eu du mal a trouver ma place .. (son pére et moi somme séparé alors qu'il avait à peine 3 ans) bref tout cela est bien complèxe pour s'exprimer et expliquer en quelques ligne ici.. et puis je n'ai pas trop envie de developper tout cela..

mon but 1er est de trouver d'autres personnes  a qui ca arrive... pour voir si les raisons sont semblable, savoir comment ils le vivent, quelques solutions ont ils trouver ... berf partager une expérience..

je voulais preciser aussi.. qu'en me relisant j'ai vraiment l'impression que mon mail est un veritable SOS.
Or , je n'ai jamais regretter d'avoir mon fils ou la vie que j'ai , et je l'aime de tout mon coeur, je suis heureuse de l'avoir .. même tel qu'il est et il m'apporte bcp de bonheur aussi..

merci d'avoir prie le temps
Marie

n°3426
assmatamou​r
Posté le 08-06-2007 à 20:38:01  profil
 

moi je n'ai pas du tout ressenti de regret en te lisant je te trouve super courageuse et realiste c tres bien, j'espere vraiment que tu vas trouver du monde içi je t'embrasse bye


---------------
Maelle 10 ans, Noah 6 ans, Nathan 3 ans
n°3439
mimimazal
Posté le 12-06-2007 à 09:39:17  profil
 

Bonjour,

En lisant ton temoignage, j'ai l'impression de retrouver beaucoup de similitude avec ce que je vis actuellement avec ma fille.

Depuis, le debut de l'année scolaire en classe de CP, j'ai tout entendu,
on a voulu la declarer Handicapée, la mettre en Cliss, et aujourdh'ui, l'école a reussi un coup de fumant.

Je me vais me retrouver avec une mesure educative devant un juge pour defaut de soins.

Ma fille est suivi, par une pedo psychiatre, un psychologue, orthophoniste, mais apparament, je fais un defauts de soins.

il y a un reunion pedagogique, ou je n'étais pas conviée et des personnes qui ne connaissent même pas mon enfant sont venus parler d'elle et preconiser des soins pour son avenir: 2 jours école et 2 jours hopital psychiatrique; et je dois accepter cette decision sans broncher.

Je suis révoltée

J'ai trouver une école a très petit effectifs, a un coût exorbitant,(4000 euros/an) relativement loin de chez moi  (2 heures par jours dans les transports)

Pour l'instant je n'ai pris que des contacts car il faut que je trouve le financement.

l'éducation national de ne sait pas gerer les enfants différents, soit on les catalogue handicapés et on s'en débarrasse en Cliss, endroit qui ne sont pas adaptés aux enfants différrents ayant des capacités intellectuelle dites normales.
soit on les mets en hopital psychiatiques et l'on dit qu'ils sont fous, schyso, ou que sais encore....

Et cela ne pas va pas aller en s'améliorant, aux yeux de l'éducation national ma fille est une délinquante en puissance parce qu'elle ne tient pas en place et ne se sent pas bien dans une classe de + de 30 eleves.

Je suis désemparer devant cette machine implaquable qu'est l'éducation national, ils sont en train de boussiller l'avenir d'une petit fille et detruire le peu de famille qui lui reste.

Que faire?

Mimimazal

n°3444
Nanou3767
Posté le 13-06-2007 à 12:11:10  profil
 

Bonjour,

Je me retrouve dans ton témoignage parce que j'ai un fils qui vient d'avoir 9 ans et qui a des troubles du comportement.
Le truc c'est que ça fait des années que je me bat pour qu'il soit pris en charge pour un établissement qui lui soit adapté mais l'école ne bouge pas beaucoup.

Dernièrement j'ai tapé du poing sur la table parce que rien ne se met en place, je ne sais plus quoi faire avec mon fils.
Rectification nous ne savons plus quoi faire avec mon mari, rien n'y fait...punitions, fessées, réprimandes, dialogue.
Il recommence à chaque fois les mêmes bêtises, il ment,dit des gros mots, vole, se sauve en vélo ou à pieds dés qu'on a le dos tourné....bref la liste s'allonge au fur à mesure qu'il grandit.

L'école maintenant commence à se trouver dans le même cas que nous, ils ne savent plus quoi faire et moi qui leur répète que ça fait des années que ça se passe comme ça chez moi grrrrrrr
Alors de nouveau réunir une équipe éducative...ça fait 3 ans que ça dure et là on me parle de SESSAD forcement ils viennent de se rendre compte que rien  ne fonctionne avec lui.

Il a été suivi en psychomotricité et maintenant voit une psychologue du CMP mais j'ai l'impression que ça tourne en rond!!!
Je suis en colère et aussi découragée parce que je constate qu'il n'y a pas grand chose dans le système scolaire qui aboutisse réellement.
Forcement il est très souvent puni à la maison comme à l'école, on a l'impression qu'on ne sert à rien avec des enfants comme ça c'est difficile à gérer.

Il y a toujours des gens pour nous dire, "donne moi le 2 semaines chez moi ton fils et tu vas voir avec moi ça ne se passerai pas comme ça"
Comme si ils allaient faire mieux que nous, une façon aussi de nous dire tu ne sais pas l'élever etc....
Ouais et bien j'ai 3 enfants et lui c'est le dernier alors l'éducation je connais et nous l'élevons de la même façon que les 2 premiers mais avec lui ça ne marche pas.
Il est en échec scolaire alors qu'il a de grosses capacités et nous avons des problèmes avec tous nos voisins qui forcement ne comprennent pas qu'il puisse faire autant de bêtises.


Tout cela est très difficile et je ne sais plus quoi faire et c'est justement parce que j'aime mon fils que je suis dans cet état, je me fais du souci pour son avenir.

n°3480
sevgris1
Posté le 21-06-2007 à 14:29:08  profil
 

Bonjour,

Après lecture de tout ce qui a été dit je peux vous dire que moi aussi je souffre terriblement de la situation que je mène avec mon fils de 9 ans.
Depuis l'age de 2 ans il est un enfant terrible, je suis appelée quasiment toutes les semaines par l'instit et ce depuis qu'il va à l'école. Il est très violent (verbalement et physiquement) avec tout le monde , n'obéit à aucune règle, il ne tient pas plus de 5 minutes en place et pour ne pas te décourager je tiens à te dire qu'avec l'age ça ne va pas en s'améliorant. J'ai 2 autres enfants plus jeunes et rien avoir avec lui. Je vais de psychologue en pedopsychiatre en passant par les neurologues et ortophoniste et rien ne fait. Je ne l'ai jamais laissé tomber car c'est mon fils et je l'aime de tout mon coeur mais là je suis désespérée et chaque jour qui passe j'espère que tout s'arrangera. Il est exclus fréquement par ses copains à cause de sa violence sans parler du regard des parents qui croivent que c'est une question d'education et qui n'y connaisse rien. Les psy essayent d'aider nos enfants mais nous parents personne ne conseille sur la façon d'agir et aucun ne voyent dans quelle détresse nous sommes. Je suis contente de voir que je suis pas seule et souhaite à tous ces enfants "différents" de réussir dans la vie pour mettre un pied de nez à tous ces gens qui n'y comprennent rien.Courage

n°3482
flo761
Posté le 22-06-2007 à 12:49:07  profil
 

bonjour
moi aussi mon fils avais les meme troubles de comportement .je ne savais plus quoi faire a part pleurer.il a ete suivi par un psy pendant une annee qui l'a orienté vers un centre educatif ou il a fait sa scolarité .cela a ete tres difficile pour nous tous car on ne l'avais que le week-end et la moitié des vacances .mais je negrette pas et lui non plus parce qu'aujourd'huis a 22 ans il a obtenu 2 c.a.p et il travail et c'est un garçon formidable et très sociable alors ne vous decourager pas , a tout probleme il y a des solutions .

n°3580
jovahine
Posté le 09-08-2007 à 07:34:40  profil
 

:( bonjour

qu'il est doux de savoir que l'on n'est pas seul a vivre cette galere!! mon fils à 6 ans c'est mon 4e garçons et il nous fait vivre la même comedie ,il a ete suivi, par plusieur psy qui nous ont donné des tuyaus pour le  canaliser cela marche un temps mais son caractere reprends le dessus et nous sommes epuises mon mari et moi de le gronder , le punir car sans cesse il faut tergiverser  il nous fait vivre dans le stress et souffre lui aussi de ne pouvoir se contenir à l'ecole comme à la maison en societe il est mal.
notre sante en a pris un coup car nous vivons sur les nerfs je pense à toute ces maman qui sont dans mon cas et j'ai mal pour elles car c'est tres dur de faire face. mes fils ainés sont grand et ne vivent plus à la maison, ils ne comprennent pas notre dernier né et le rejette un peu ce qui n'arrange pas les choses,y auras t'il un jour une structure qui pourras accueillir les parents d'enfants survoltés, afin qu'ils se resourcent et puissent aborder avec un peu plus de serenite les problemes de ces enfants qui pour l'instant paraissent insolubles

n°3594
cleo830
Posté le 19-08-2007 à 20:21:00  profil
 

météorite ce que tu décris ressemble beaucoup au syndrome d asperger renseignes toi

n°3737
Profil sup​primé
Posté le 28-09-2007 à 16:14:54  
 

bonjour à tous et merci pour tout vos mails.. je n'etais pas venu sur le site depuis longtemps et j'ai été tres surprise de voir qu'il y avait des commentaires qui m'ont touché et qui me font sentir moins seule...

je vois que nous avons tous des parcours differents , mais les mêmes difficultés nous rassembles.
Je me sens quelques part moins coupable de mon etat de famille monoparentale, car je vois que chez des familles plus classique (papa ET maman, freres et soeurs) cela peu ce passer aussi ... car combien de fois j'ai culpabilisé et mis ca sur le dos de ma situation...

Jérémy va avoir 9 ans dans deux mois, il redouble son CE2  cette année, est tj suivi par une equipe educative en RASED à l'ecole, le SESSAD 2 fois par semaine, une thérapie familliale au CMP  et tout nouveau cette année.... une thérapie individuelle en plus du reste tj au CMP  avec une autre psy..

tout ca vous le savez c bcp d'energie, du temps... et de patience... moi j'en manque et je n'ai plus aucune reponse a apporter à mon enfant que je culpabilisé et a qui je fini par dire des choses horrible (vraiment horrible)  tellement je suis exasperer... puis une fois qu'il est couché , c moi qui culpabilise de tout ce que j'ai pu lui dire , car c moi l'adulte !!  et de n'avoir pas trouver la force de l'epauler ... il est même arriver que ca soit mon fils qui me soutienne en me voyant fondre en larme face a tant de desaroi ..

Toutes ces structures mise à disposition pour nos enfants font leur travail et c bien qu'elle existent... elle permettent de s'exprimer aussi , meme si elles n'apportent pas toutes les reponses, merci d'etre là !

ma difficulté est multuplier par le fait que depuis 5 ans je suis seule à elever mon fils (on va dire que son pere s'en occupe un peu...) et que ma vie sentimentale s'en recent... face a ces crises.. je n'ai personne pour m'epauler à la maison et me dire "laisse je vais m'en occuper" ... et puis il est difficile d'entamer une relation avec un homme (dans mon cas) en sachant comment ca va ce passer à la maison .. (je vous le dis en toute en connaissance de cause)

Le pire c que mon fils m'a avouer que l'un de ces reves serait de créer une famille... dur dur pour la femme que je suis ..



bref les messages long etant parfois trop barbant .. je ne voudrais pas vous ennuyer...

je suis qq1 de tres dynamique et qui aime faire la fete (difficile a croire..?) la plupart des gens que je cotoi n'imagine pas mon desaroi ..

je vous embrasse fort  et tenez bon!!!

ps : et s'il y a des femme (ou homme) qui ce retrouve dans ma situation et qui aimerais echanger en dehors du site c avec plaisir, laisser moi vos mails !!  

n°3738
Profil sup​primé
Posté le 28-09-2007 à 16:16:46  
 

message pour cleo830

Je ne pense pas qu'il s'agisse du syndrome d'asperger, car avec tout les specialiste qu'il a vu et tout les test qu'il a passer je pense que qq1 m'en m'aurait parler.. mais je te remercie pour ton message vais poser la quetion à la psy à la prochaine rencontre.. merci à toi

bisous

n°4031
carine311
Posté le 11-12-2007 à 09:30:51  profil
 

je me retrouve bien ton histoire,mon fils a 8 ans avec les meme similitudes
cmpp,sessad,.....
sur conseil de la directrice du centre aere,j ai emmene mon fils voir un chiropractheur,elle a agis en particulier sur ses muscles du cou,car elle disait kil etait particulierement noue,d apres elle suite au forcep a la naissance.
en 2 seances,miracle,matthew mon fils a evacue tout ce stress,et ses tension nerveuses kil l emprisonné
ca nous a tous beaucoup soulage surtout lui,il y a encore beaucoup de travail a faire,mais il est deja enormement moins dans l agressivite,et le stress
bon courage il ne faut pas lachee,de toute on n a pas le choix

n°4034
titia19692​0
Posté le 12-12-2007 à 14:13:13  profil
 

Bonjour Meteorite,

Je sais totalement ce que tu endure, et encore moi je ne suis pas seule, j'ai mon mari et comme je l'ai expliqué longuement sur ce forum au titre " je suis désespérée" nous galérons depuis la halte garderie avec mon fils qui a 9 ans. Le fait d'être séparé, de vivre seule, n'a rien à voir je pense, pourquoi certains enfants naissent t-ils comme ça, il n'y a aucune réponse et depuis son entrée en maternelle où nous avons vécu les mêmes choses que toi : convocations régulières chez le directeur, l'instit, être "alpagué" par les parents à la sortie, les suivis dans les CMP, Croix Rouge. Je me suis posée des milliers de questions, culpabilisais à mort en me disant que je n'avais pas fait ce qu'il fallait, mais maintenant je suis persuadée que l'enfant nait déjà avec UN caractère et que C'EST COMME CA !!
Je te souhaite du courage et le conseil que je pourrais te donner par contre c'est si tu peux, demande pour la rentrée prochaine que ton fils ait un instituteur, le fait d'avoir un homme au quotidien pourrait peut être "compenser" l'absence du père en sachant qu'un enfant idéalise en général beaucoup sa maitresse ou son maître.
Mon fils a eu un instituteur en CP je c'est la seule année où nous avons soufflé un peu, pourtant il a son père à la maison même s'il est vrai que mon mari est loin d'être démonstratif dans son affection (de par l'enfance très difficile qu'il a eu lui même, mais c'est une autre histoire).
J'ai demandé en arrivant à Aix en Provence qu'il soit dans sa nouvelle école avec un maître, ils n'ont pas voulu en tenir compte !!
Moi aussi j'ai dit des choses horribles à mon fils plus d'une fois et même dans mes gestes, j'ai parfois cru que j'allais le tuer, c'est légitime étant donné la pression  et le stress que ça engendre.
Je te souhaite bcp de courage

n°4043
moona33
Posté le 17-12-2007 à 13:41:53  profil
 

Bonjour,
Je te comprend trés bien car ce que tu raconte est l'histoire de mon fils qui a 7 ans et qui est trés mal à l'école.Il vit (et nous vivons avec lui au cotidien) les rapports des maitresse les parents qui se plaigne de lui, la difference est que en plus nous avons déménagé ce qui n'arrange pas les choses bien au contraire.
Quoi te dire de plus que ce que tu a fait pour lui est impressionnant ; moi, je suis sur le point de l'envoyer vers une école spécialisé l'école n'en veut plus et moi je n'en peut plus.
si tu veut en parler je suis là.

n°4044
moona33
Posté le 17-12-2007 à 18:49:24  profil
 

Pour finir mon mail,

 chère météorite cela fait 2 mois q tu n'est venue sur le site , mais un jour dans le désaroit le plus totale tu lira peut être c quelques lignes,

Mon fils a ce problème de respects des règles, de concentration, de violence, mais aujourdhui le pire est qu'il ce fait du mal à lui même avec la nourriture : je m'explique, dés la maternelle vers 2 ans et demi, il a commencé par vouloir manger beaucoup plus, et plus encore, mais aujourdhui cela va plus loin , car en plus de son gouter (s'il n'en a pas deux dans son cartable) il a plusieurs fois fouillé les poubelles de l'école  .
Plutot mal à l'aise avec la maitresse et l'ecole qui me regarde en mauvaise mére depuis.

Enfin, je te dirai juste une chose, notre société a tendance à être trop sur le coté psy et compagnie , et nous nous subissons cela comme une mauvaise  éducation , alors on punie, on donne la fessée on crie, on dit et redit la même chose on essaie de montrer le bon chemin et les choses à ne pas faire, mais on oublie souvent une chose trés importante : c'est la tendresse d'une maman et l'amour qui lui apporte un reconfort et qui lui permet de ce sentir en confiance.
C'est enfants qui sont nombreux à être dans se mal être, il sont souvent stigmatisé et seul.
MOI, je pense que nous devrions essayer autant faire ce peux, de laisser de côté et les aimer tout simplement.
A bientôt si d'autres parents on des suggestions à ce sujet qu'elle m'écrive je serai tout ouïe.
Mon fils lui se porte mieux dés que j'arrete de lui demander le poukoi du comment de son comportement !!!!!!!!!!!!
Kan il frappe ou insulte , je lui dit k'il ne dois pas le faire car c mon rôle de maman ; mais aujourd'hui, je me réautorise des calins à mon fils des plaisirs pour lui est il ce sent mieux.
Ce problème ne dois pas empécher ton fils d'être un enfant et de vivre sa vie d'enfant.

n°4045
carine311
Posté le 18-12-2007 à 08:58:02  profil
 

moona,ca fait mal au coeur ce ke dit,il y a des periodes ou je delaisse mon fils d amour,et ca me dechire,or je sais ke tu as raison kil en a besoin,il faut leur en donner ,tu as raison.

n°4055
coco 259
Posté le 28-12-2007 à 09:19:08  profil
 

bonjour meteorite j ai le meme probleme avec mon fils qui a 10et demi il a un trouble du comportement depuis 5ans.mais j ai eu la chance quand grande section il avait une bonne maitresse qui le soutenait ainsi que moi ensemble on a chercher des solution avec l aide d une maman on a trouver un institut super bien da vid il es depuis c est 6ans et demi il a fait de gros probleme il a beaucoup changer il ne fait plus de crises d angoise .mais il faut toujours le soutenir l aider a  avancer.mais il a toujouds c est moments de violences envers lui ses soeurset les autre
il a beaucoup de mal a se contenir .tout comme toi je vis seule avec mes enfnts il a pas de repere parternel.se qui es dure c est quand on vient se plainte qu il a frapper taper la seule reponse est je sait  quoi dire d autre .en 4 ans david a avancer il a fait un super travail sur lui mais il aurais pas put le faire si moi j en aurais pas fait un aussi  si j aurais pas ete a son ecoute  j en rencontre recgulierement le pedo spyschiatre le spy ses educateur ensemble on avancepour  l aider .david es un super pt homme adorable malgree ses problemes.je me bat durant des annees pour lui et je continurai .chaque jour ses un combat.david a toujours ete scolarisee grace a l institut des perrines.meteorite garde courage meme si c est dure meme si tu en a marre  meme si tu pense que rien avance  courage je suis passer par la et aujourd hui encore j y passe mais les fasse de decouragement ne dure pas longtemps on peut pas abondonner fut les soutenir .avec david j ai eu ses nuits d angoises durant 3ans il se reveillait en pleine nuit .durant se 3ans je dormait entre 2h et 3h par nuit.et le lendemain fallait gerer sa violence.allez courage ne baisse j amais les bras

n°4063
moona33
Posté le 05-01-2008 à 12:10:30  profil
 

enfin un message d'espoir.merci à coco

n°4075
ninalex690
Posté le 11-01-2008 à 10:04:06  profil
 

je reconnais bcp mon fils aussi il a maintenant 9 et a d parents separes et g pendant londtps culpabiliser et puis la je ME prends en main et du coup mon fils avec changement d'ecole pr aller en prive, orthophoniste, bientot psy bref tu connais et c sur ke d fois j'aimerai tant kil soit "normal"!!! et la g decider kil etait normal et tout je l'encourage malgres son comportement parfois, et il commence a se stabiliser, im manque encore enormement confiance en lui ms le comportement va mieux (merci a l'ecole privée qd meme!!). j'y crois je me bats pr lui pour son bonheur kil grandisse le mieux du monde et j'essaie d'etre le plus heureuse possible pr kil le sente le voit et kil y croit lui meme!!!!!!!!!!

n°4076
ninalex690
Posté le 11-01-2008 à 10:09:53  profil
 

a mimimazal, je suis completement outree com toi et vraiment je trouve alarmant kon se "debarasse" d enfants qui ns gene com cela!!!! il fo absolument que tu trouve qqun qui soit de ton cote ms une personne qui 1 minimum d'autorité a agir. j'aurai tellement de chose a dire plus des coups de gueules d'ailleurs, que vraiment je sais pas comment dire. j'espere vraiment que tu auras les moyens de ne pas te laisser faire et surtout ne baisse pas les bras.

n°4114
elisa324
Posté le 13-02-2008 à 09:34:10  profil
 

je suis une maman et un papa qui vivont tout a fait votre situation mon fils vient d'avoir 7ans et il a beaucoup de violence comme vous dites l'education national ne font rien pour ces enfants a part de les enlever de leur scolarité moi aussi je dit des choses a mon fils pas trés gentil mais cela et normal la fatigue etc on les aiment c'est le plus important j'ai 2 filles mais rien a signaler il et suivi 2 fois par semaines au centre chartea j'ai souvent l'école qui me contacte je dit comme vous je sais comment il ai et ne peut rien faire des professionnel essaye de l'aider mais voila je peux pas faire mieux je suit tout coeur avec vous bon courage baisser pas les bras

n°4187
jessyca1
Posté le 01-04-2008 à 14:51:25  profil
 

bonjour a tous et toute voila je suis a la recherche d une association qui regrouperai des parents vivant la meme situation avec leur enfant j ai egalement un fils qui a 8 ans et qui depuis l age de 2 ans  acommencé a refuser toute autorité toute apprentissage scolaire et  il aimes joué seul il s isole  une demande d itep a été demander pour 2008 car en classe de cliss je ne voyais aucun progrés bien au contraire c est un enfant tres inteligent comme la plupart des enfant qui souffre de trouble du comportement il est sous ritaline ce qui ameliore un peu la vie a lui et ses soeurs  je ne sais pas si une association existe mais je penses que se serais bien.car  j ai l impression de fatigué ma famille ainsi que mes amis au bout de  tand d années voila j espere a bientot   mais je penses qu il faut toujours garder espoir malgré la galere au quotidien  que nous vivons  et souvent par l incomprehension des gens qui nous entourent  a bientot  jessyca1 ange:{}

n°4203
jeteduque
Posté le 14-04-2008 à 22:04:25  profil
 

bonjour à tous.

à la plupart des parents de cette discussion je leur dirais simplement de se renseigner sur le syndrome d'asperger !

 ma fille a ce syndrome , il est peu connu et il y a des solutions pratique a mettre en oeuvre sur le quotidien.

pour celle que cela interesse...

vous pouvez m'ecrire en privé

je m'occupe d'une association et je gere également un forum de discussion ( acces gratuit bien sur )


Message édité par jeteduque le 14-04-2008 à 22:05:16
n°4238
parentna
Posté le 30-05-2008 à 21:55:25  profil
 

bonjour à tous,
je suis la maman d'une petite fille âgée de 12 ans.
le diagnostic du trouble du comportement a été diagnostiqué vers l'âge de 2 ans 1/2 . j'ai beaucoup souffert de son trouble parce que j'étais seule à gérer cette maladie :  les spécialistes ne m'aidaient absolument pas, ils disaient n'avoir aucune solution de placement, je ne connaissait aucune association et surtout personne dans mon cas. j'avais l'impression qu'on découvrait cette maladie pour la 1 ère fois, peut être est ce le cas ! car heureusement depuis que je me bats (déjà 10 ans) et suite à l'handicap de ma fille, une structure a vu le jour  dans mon quartier . OUF. mais malheuresement ma fille devenait très vieille pour pouvoir bénéficier de cette nouvelle structure (elle avait seulement 4 ans 1/2 environ).
1) l'école ne me l'acceptait qu'à mi temps car elle demandait beaucoup d'attention
2) après de nombreuses recherches, plusieurs espoirs (faux espoirs que me donnait le pédopsychiatre, quelle honte) une personne m'a communiqué une adresse d'IME, ce qui a débloqué mes recherches d'établisement.
en effet j'ai chercher durant plus de 2 ans toutes les structures qui pouvaient et voulaient bien accueillir ma fille en HDJ, IME... .
ma fille avais comme thérapie : 2 séances de psychologie, 1 séance d'orthophonie et 1 HDJ de 2 heures et ce toutes les semaines durant très longtemps.
quelle course je faisait entre le travail, mon 80 % que je m'étais à disposition  pour les thérapies de ma fille.
ce trouble est très complexe, je pense (comme on me l'a conseillé) qu'il ne faut pas chercher la cause psychologique de ce trouble sinon on peut s'en vouloir et cela ne résoudra rien.
en tout cas je tiens à dire que l'IME qui a accepté ma fille dans leur établissement durant 4 ans m'a beaucoup soulagé, tant au niveau des thérapies qui se déroulaient à l'IME qu'au niveau psychologique. pour une fois je pouvais me reposer sur leurs épaules.
depuis 4 ans ma fille a intégrer une classe CLISS qui a bien voulu dans un premier temps faire un temps d'adaption puis une intégration totale.
VRAIMENT j'ai eu beaucoup de chance de trouver par la suite des personnes compétentes (celle de l'IME et de la CLISS).
mais j'avoue que j'ai tapé à toutes les portes et ce dans plusieurs villes et département tant au niveau préfecture, mission handicaps, maire, CMPP...
je peux peut être vous apporté une aide de soutien, expérience.
je pense qu'il est toujours utile de connaitre diverses adresses d'aide alors communiquer les dès que vous en connaissez une.
merci pour tous les parents qui connaissent ces difficultées

n°4273
perecastor​31
Posté le 19-06-2008 à 13:30:51  profil
 

Je suis d'accord avec la préseomption de syndrome d'Asperger. J'ai un petit garçon autiste peut-être de cette variante.

Renseignez vous sur www.autismefrance.fr, contactez votre Centre Ressource Autisme pour un vrai diagnostic. Les CMP sont incompétents en général. Ils vous parlent de thérapie psychanalytique pour un problème neurologique, ça ne marche pas voire ça fait plus de mal que de bien.

n°4313
Kati01
Posté le 12-08-2008 à 18:28:48  profil
 

Je suis sidérée par ce que je lis. La réponse est si simple et si banale. Votre cas n'est pas unique, et ces enfants sont aujourd'hui super bien traités.
Mon fils a été dans le cas du votre. J'étais déséspérée. Une thérapie de 3 ans d

n°4314
Kati01
Posté le 12-08-2008 à 18:39:52  profil
 

Bonjour,
je suis étonnée et triste de lire votre message. Votre problème est très bien connu maintenant en France et si facil à résoudre que je suis furieuse que personne ne vous aide, c'est honteux.
Mon fils était dans le cas du votre. J'étais déséspérée. 3 ans de thérapie en centre spécialisée avec une psy qui me disait que j'étais la responsable de tout et que je devais sévir (et qui demandait au père de lui donner de bonnes fessées pour le remettre sur le droit chemin) a fini de me déséspérer complétement. Un jour je lis le livre d'un psychiatre de l'hopital Rober debré spécialisé dans l'hyper activité. Il nous a sauvé, oui, sauvé. J'ai enfin laissé tombé les psy qui n'y connaissent rien en hyperactivité et qui haissent les étas-unis (car c'est aux états unis qu'ils ont trouvé le moyens de stqbiliser ces enfants), je suis allez faire faire des tests à mon enfant à l'hopital Robert Debré à Paris. Il n'a aucun troubles psychologique. Pas besoin de psy (vous le croyez ça !! ) par contre il lui a prescrit de la ritaline. Mon fils est sauvé. Il est drole, intelligent, il construit plein de trucs, il fait des poteries remarquables, il c'est super bien inséré en 6 eme, il est heureux… enfin !!!!!! faites comme moi, essayez de le tester à Robert Debré, c'est un mircle. Sans son médicament , il serait enfermé, ou enfermé tellement il est agité et agressif. Avec il vit normalement, se développe comme tous les enfants de son age. Merci aussi au site des hyper actifs. Courage à toutes les mamans. Ayez confiance, votre enfant peut devenir "normal" car il est normal, c'est juste un petit truc chimique dans le cervaux qui fonctionne mal : la dopamine.

n°4315
Kati01
Posté le 12-08-2008 à 18:43:01  profil
 

Par pitié pour votre enfant, allez consulter à Robert debré les spécialistes de l'hyperactivité et vos problèmes seront résolus. Et arretez de demander conseil à des psy qui ne connaissent pas ce probleme.

n°4456
etoile171
Posté le 06-11-2008 à 10:16:47  profil
 

Bonjour à toutes,
Je suis maman d'un garçon de 7ans1/2, et croyez-moi je ne trouve plus de solutions à mon problème.
Je me suis séparée de son papa ( violent) alors qu'il n'avait à peine 3 ans. Je l'ai fait suivre chez un peudo-psychiatre chez qui il allait 1 fois par semaine car il faisait des cauchemars , il était violent, même les assistantes maternelles n'en voulaient pas car il leur griffé le visage, arrachait leurs lunettes etc... Son père qui savait ou je me trouvais continuait malgré tout à me menacer devant son fils. J'ai dû déménager à 400km de lui pour mon fils et moi-même.
Celà n'a pas été facile,car mon fils m'en faisait voir de toutes les couleurs, dans les magasins(qui m'est impossible de faire),dans la rue etc...
Il y a 2 ans 1/2 j'ai rencontré mon nouveau compagnon( qui a également un petit garçon de 6 ans mais dont il n'a pas la garde), au début l'entente s'est trés bien passée, mais depuis que nous vivons sous le même toit c'est de pire en pire. Il n'écoute rien, il répond,il m'a pris de l'argent qui se trouvait sur mon meuble, il ment sans arrêt(on ne sait même plus le vrai du faux), lorsqu'on le gronde il se met à rigoler, il cherche tout et n'importe quoi pour me mener à bout , c'est de la pure provocation.Juste avant les vacances sa maîtresse m'apprend qu'à l'école ça se passe mal,ainsi qu'à la cantine, il embête les autres et se plaint qu'ensuite qu'il n'a pas de copains, il est toujours puni, il dit des gros mots,il casse les jeux des autres, il a toujours ce besoin de se faire remarquer , tous ce qui est interdit il le fait, et celà fait mal lorsqu'on entend dire "au moins lorsqu'il n'est pas là ça se ressent". J'ai donc demandé à la maîtresse quelle solution trouver? Elle m'a demandé s'il était suivi par un peudo-psychiatre, je lui ai répondu qu'il allait au CAMP une fois /semaine, mais ce suivi ou il va depuis que je suis dans la région n'apporte rien de mieux par rapport à son comportement qui est devenu invivable, d'autant plus que son suivi va s'arrêter s'achant que cette personne part en congés maternité et qu'elle m'a dit que ce n'était pas la peine qu'il voit sa remplaçante pandant ce temps là.
Au mois de septembre j'avais été voir une peudo-psychiatre qui n'a pas voulu le prendre sachant qu'il était suivi au CAMP.
Je suis actuellement enceinte, et croyez-moi il est fier d'être le futur grand-frère, mais au Camp on me dit que s'il est comme ceci c'est aussi du fait que ma grossesse ne se passe pas trés bien (malade, nausées, vertiges etc...) mais comment peut elle dire ceci sachant qu'il a toujours été ainsi? Pour elle il va bien. Parfois je voudrais le filmer et lui faire voir ce que je vis tous les jours.Même ma mère ne le garde plus car il lui en fait voir également.
Que faire ? Je n'ai plus de solution, je suis épuisée, j'ai l'impression qu'il ne veut pas se sentir aimé des autres. Tous les jours il a besoin de me répéter qu'il m'aime comme s'il qu'il avait peur que je ne l'aime plus.
Avez-vous le sentiment que votre enfant est comme le mien ?
Si oui qu'avez-vous fait ?
Merci de m'apporter des solutions, car dans ces moments là on a le sentiment d'être unique à vivre ceci.

n°4457
perecastor​31
Posté le 06-11-2008 à 12:46:25  profil
 

A part trouver un pédopsychiatre compétent je ne vois hélas pas quoi vous conseiller.
Si au CAMP ils vous sortent n'importe quoi, laissez les tomber, et trouvez un bon pésopsy pour l'aider, c'est ce que je peux vous suggérer de mieux. Faites marcher le bouche à oreille pour trouver un bon professionnel, tous ne se valent pas loin de là.
Et méfiez vous des discours psychanalytique (du genre ce qu'on vous sort sur votre grossesse, au Camp). Il existe heureusement de bons pédopsy pas trop pollués par ce type de discours qui souvent culpabilise les gens à tort et n'aide pas beaucoup.

n°4467
aloa40
Posté le 17-11-2008 à 19:06:15  profil
 


  hello:{}
je suis ravie de vous rejoindre,avant tout courage parce qu'il en faut .
Je suis manman de plusieurs enfants qui souffrent de trouble du comportement,il sont un peu plus agées que les votres et le cheminement de leur parcours à étè et reste trés difficile,un combat contre tout  non stop,alors si je peu vous aider j'en serais heureuse. A bientôt

n°4468
dusty73
Posté le 17-11-2008 à 21:21:30  profil
 

Hello les mams ! ben voilà, moi en suisse c'est pareil ! Mon fils de 9 ans est insuportaaaaaaaaaable....... Décidément, personne n'a fait un mode d'emploi pour ces enfants. Que faire et comment réagir face à ces troubles, pas facile. Je cherche des témoignages sur le web. Courage a nous toutes, on y arrivera.

n°4487
etoile171
Posté le 19-11-2008 à 18:06:47  profil
 

Bonjours à tous et toutes!!!

Je voulais savoir si quelqu'un aurait entendu parlé de la  "Kinésiologie", on me l'a conseillé pour mon fils de 7 ans qui est inssuportable.
Si le votre à déjà eu des séances, avez vous ressenti un mieux vis à vis de son comportement?

Merci de vos réponses.

n°4491
korokara
Posté le 20-11-2008 à 01:19:56  profil
 

Bonjour à toutes et à tous ici sur ce forum où je m'inscris ce soir car j'ai aussi besoin de parler de ce problème appelé trouble du comportement qui se manifeste chez ma petite fille de 6 ans. Déjà, qu'est-ce qu'un trouble du comportement? Et quelles représentations se fait-on des enfants catégorisés comme tels? Tous les enfants ont leur propre comportement et se construisent en fonction de ce qui leur est transmis; nous, parents, nous sommes avant tout humains et il arrive bien entendu qu'on laisse passer des choses plus marquantes que d'autres, des mots de trop, des meaux de trop, des gestes parfois, des erreurs, mais pour ainsi dire nous aussi nous vivons! il est si difficile aussi de dire halte à la culpabilité tant la société dans laquelle nous évoluons nous conditionne et surtout normatise tout! Donc ces troubles du comportement sont-ils comparables à ceux d'autres enfants qui eux ne seraient pas troublés?
Et oui ce soir je me pose des questions... Mais déroulons un peu le fil de mon histoire... Bien sûr, beaucoup de vos témoignages font écho à celui que je m'apprête à vous faire et je remercie d'avance quiconque souhaitant en discuter d'avantage, peut-être d'une autre manière que par le biais de nos écrans quoique ce n'est déjà pas si mal...
Je suis donc mère isolée d'une merveilleuse petite fripouille, issue de mon amour pour un pays d'Afrique dans lequel elle a été conçue. Je suis isolée depuis son premier anniversaire et divorcée dans les faits depuis seulement quelques mois, et oui, cela a été très long, et difficile aussi de garder la tête au dehors de l'eau afin de concilier vie familiale,affective, intellectuelle et professionnelle. Bien qu'épaulée par ma famille et éducatrice de formation, il n'est que plus difficile pour moi de constater que ce qu'on dit sur les cordonniers mal chaussés s'avère défendable!
Difficile de se sentir efficace pour les enfants des autres et si peu pour le sien, difficile d'être obligé de se rendre face à la pression des institutions qui ne savent décidément pas conjuguer avec la différence! Fatigant également d'avoir le sentiment d'entendre des disques rayés sans que personne n'arrive à les arrêter! Moi aussi le sentiment d'être la pire des mamans  a pu m'effleurer l'esprit et me faire plonger dans une culpabilité sans fond! Là non plus, il n'est pas bon de s'aventurer!
Les psys quant à eux pourraient aussi bien faire l'objet d'une étude psycho-sociologique face aux troubles du comportement qu'ils rencontrent et diagnostiquent chez nos enfants: force et de constater que toutes les thérapies ne se valent pas et qu'il est une fois de plus si usant de chercher, on perd du temps, de la patience à essayer de trouver la bonne personne et en attendant, les troubles continuent de se manifester! Vers l'âge de 4 ans, alors qu'elle est scolarisée depuis un an dans un jardin d'enfant pratiquant la pédagogie Montessori(petit effectif, individualisation de la relation, matériel pédagogique adapté au rythme de chacun), ma fille commence à supporter avec beaucoup de difficultés tout type de frustration, toute limite, toute autorité, elle se met à pleurer pour rien et pour tout, se désintéresse des autres enfants avec lesquels elle adopte un comportement souvent très agressif(uniquement verbalement), elle se créée un monde et peut y séjourner des heures, côtoie des personnages imaginaires pendant plusieurs mois! Elle n'écoute absolument rien de ce qu'on lui demande mais dit toujours oui pour qu'il n'y ait pas de discussion, elle dévie les regards et répond comme une adulte, avec des mots très recherchés pour se mettre à la hauteur de celui en face qui ne se met donc pas toujours à la sienne! Elle fait exploser toutes les personnes qui tentent de lui faire comprendre avec chacun leurs procédés qu'elle doit rester une enfant. Enfin elle gigote aussi beaucoup... Bref, trèves de complaintes, elle peut aussi etre formidablement douée et concentrée dans un domaine particulier, la musique et l'expression théatrale, elle a une volonté d'acier quand il s'agit de faire quelque chose qui lui plait et une concentration au top(mais ses centres d'interets sont moindres donc...) ce qui me fait écarter le fait qu'elle puisse etre hyperactive. Les adultes en face de moi se sentent démunis face à mon enfant, la pédagogie montessori ne parait pas lui etre adptée, la pédagogie classique non plus, la collectivité l'angoisse et la fait réagir très brusquement, elle ne va pas bien et je m'inquiète à m'en ronger les sangs. Elle aussi a vu une pédopsy, moi des psychologues. Personnellement je suis contre certains traitements médicamenteux mais comment rompre avec ce handicap qui empêche ma fille de se développer harmonieusement avec ses propres compétences, avec son etre à elle? Comment sortir de l'isolement quand on a  à peine le temps de dire ouf qu'une journée métro boulot miam miam reboulot et conflits vient de s'achever et que les week ends laissent place à une évacuation de tout ce stress en dormant ou en consultant?
Merci de m'avoir lue. Oui il faut garder la tete haute, il faut lutter aux côtés de nos enfants car cela ne doit vraiment pas etre simple en premier lieu pour eux et il faut le leur dire. Ouf! Elle vient de se réveiller d'un cauchemar, on continue...
Au revoir.

n°4492
perecastor​31
Posté le 20-11-2008 à 09:14:47  profil
 

Bonjour korokara

Est-ce que vous avez pensé que votre fille pourrait être intellectuellement précoce ? Son comportement peut y faire penser: désintéret pour les enfants de son âge, répond comme une adulte, volonté, concentration...

Rares sont les pédopsys qui penseront à cette piste. Vous pourriez chercher un psychologue formé au test de QI (WISC-4) et le lui faire passer pour savoir ce qu'il en est. Ensuite selon les résultats vous sauriez quoi faire notamment sur le plan scolaire (saut de classe ? changement d'école ?), grâce aux conseil du psychologue ou encore d'une association de parents d'enfants précoces par exemple.

n°6666
DD2412
Posté le 08-06-2010 à 22:35:51  profil
 

Bonjour à tous, ce forum, même s'il date, est toujours d'actualité ! Depuis 2007, qui pourrait revenir sur le sujet et dire si il y a du mieux pour leurs enfants. Mon fils a 8 ans et possède les mêmes caractéristiques: il ment, il agresse gratuitement d'autres enfants, il se concentre que sur les matières qui lui plaisent (musique, poésie, dessin), il ne supporte pas les critiques des autres, n'accepte pas les règles en groupe (ex : le sport), il manipule les adultes pour en tirer le meilleur profit (obtenir un cadeau, qu'on lui achète quelque chose), il aime raconter des histoires seul dans son coin, ... MON BUT EST DE RELANCER LE DIALOGUE sur ce forum, c'est important de lire qu'on est pas seul à vivre ces difficultés du quotidien ! Autre chose, la plupart des intervenants sont des mamans moi je suis un papa. Comparons nos difficultés.

n°6668
sylviejane​17
Posté le 15-06-2010 à 19:15:58  profil
 

Bonjour,
Eh bien oui, ce sujet est toujours d'actualité, surtout en cette fin d'année scolaire, ou les maitres et maitresses ont des comptes a rendre.
Toute l'année "on" m'a dit votre fille ne se concentre pas et n'ecoute pas (6 ans CP), un echange conflictuel avec sa maitresse s'est installé,qui pour repondre à son indiscipline la punie sans cesse ( lignes, privée de récréation;;;;;) sur le principe je ne suis pas contre il faut savoir dire stop aux enfants, mais là c'est devenu une façon d'enseigner.
Résultat de cette discipline, ma fille en fin de cp ne sait pas lire du tout.
Depuis le debut de l'année , elle ne veut pas lire, pourquoi? je ne sais pas.
Aprés un bilan ortho., son niveau est "CP noel".
A la decharge de son instit, ma fille n'ecoute pas, provoque, refuse toute autorité, ne se concentre pas plus de 10mm sur 1 heure de cours.Aprés un test scolaire effectué par un prof RASED, ma fille doit avoir un suivi psychologique.
La maitresse a eu le culot de me dire que l'ecole ne pouvait pas tout faire et qu'à la maison "cela devait suivre",comme si je ne faisais rien!!! un peu  vexant tout de même, surtout lorsque l'on sait le sentiment de culpabilté que l'on peut avoir face aux comportements de son enfant. I l arrive un moment oû l'on ne sait plus trop quoi faire. medecin, psy, ortho, cours particuliers, osthéopathie .... que faire de plus...
Voilà oû j'en suis avec ma fille.....

 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente

Aller à :
   FORUM Les Maternelles » Psychologie et comportement »

TROUBLE DU COMPORTEMENT ENFANT 8 ANS