france5.fr
   FORUM Silence ca pousse » Rosiers »

liste rosiers jamais malades

 

5 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4
Page Précédente
Auteur Sujet :

liste rosiers jamais malades

n°6
Phyllos
Posté le 28-01-2006 à 00:09:35  profil
 

Bonjour à tous
Je mène un inventaire des rosiers les plus résistants aux maladies. Les informations trouvées sur le sujet émanent souvent de références professionnelles et sont de ce fait déformées car les professionnels font pousser les rosiers dans de bonnes conditions de culture, ce qui n’est pas le cas de la plupart des jardiniers amateurs, du moins, sur le long terme. Car au début, on soigne la plantation et après, la plante se débrouille, et plus un rosier est soigné, moins il est malade. Le contraire est encore plus vrai et malgré les milliers de variétés actuelles, rares sont celles qui restent en toutes conditions insensibles à la « maladie des tâches noires » (marsonia) ou à l’oïdium, pour ne citer que les deux plus célèbres maladies qui les touchent.
 
Voici une liste de rosiers particulièrement sains, testés en terrain quelconque, sans apport particulier en fertilisant, sans arrosage, bref, en laissant faire, et cela, en Haute-Savoie, un département à l’hygrométrie assez forte pour favoriser la présence des maladies des rosiers :

‘Emera’, ‘Iceberg’, ‘The Fairy’, ‘Robin Hood’, Ghislaine de Féligonde’, Toby Tristan’, rosa glauca, ‘Canary Bird’, ‘Lucia’, ‘Mirato’

J’attends encore confirmation avec :
‘Francis E.Lester’, ‘Buff Beauty’, ‘Cuisse de Nymphe’, ‘Marjory’, les hybrides des rugosa comme la série des ‘Grootendorst’

J’ai été déçu par ces rosiers que l’on m’avait pourtant certifiés comme étant sains :
‘New Dawn’, ‘Mozart’, ‘La Sévillana’, ‘Fantin Latour’

Si quelqu’un peut donner un avis ou ajouter d’autres rosiers, même des espèces sauvages (rosiers botaniques), un grand merci pour l’environnement qui recevra un peu moins de pesticides et un grand merci pour ceux qui veulent de belles fleurs sans corvées.

n°7
Perrine81
Posté le 02-02-2006 à 21:31:35  profil
 

Avez-vous esssayé "Pierre de Ronsard" ?
Dans ma région du Val de Loire, il pousse comme du chiendent !
Son défaut : les roses sont si lourdes que les tiges cassent parfois. Il est très connu, et très beau. Le risque est peut-être que trop connu, la variété se dégrade à force d'être trop multipliée ?

n°8
Phyllos
Posté le 02-02-2006 à 21:46:36  profil
 

Je connais mais ne l'ai pas testé. Son feuillage est vraiment toujours sain?
Des remarques sur les rosiers que je cite?

n°9
MAGDA76
Invité
Posté le 03-02-2006 à 02:44:16  
 

J'ai également un Pierre de Ronsard, et il est exact que c'est un superbe rosier, résistant, avec de superbes roses. Ceuillez les pour en profiter un peu en vase sinon parfois le seul reproche xc'est qu'elle brunissent avant d'éclater tout à fait leur beauté.
MAGDA

n°10
jardinblan​c
Invité
Posté le 03-02-2006 à 08:34:55  
 

Colette et Cornélia sont également bien résistants; mais chez moi, en Val d'Oise, Ghislaine de Féligonde n'échappe pas à l'oïdium et Iceberg au marsonia malgré une situation bien aérée !

n°11
Phyllos
Posté le 03-02-2006 à 22:14:51  profil
 

Merci merci!! Décidément, cela ne va pas être simple de trouver des rosiers qui feront l'unanimité (sur le plan résistance aux maladies j'entends).
'Colette', je ne connais pas, je vais voir...
'Cornelia' est souvent cité mais il a chez moi des tâches noires. Je vais me renseigner d'avantage. Je suis très déçu d'apprendre que 'G. de Féligonde' et 'Iceberg' sont touchés chez vous, mais l'information est bonne à prendre.
Merci pour la confirmation sur 'Pierre de Ronsard',

n°12
Awekening
Invité
Posté le 05-02-2006 à 20:54:35  
 

Bonjour Phyllos,

Voici la liste des rosiers les plus résistants de mon jardin, c'est-à-dire, ceux pour lesquels je ne dispense aucun soin particulier :

Pour les remontants : "Stanwell Perpetual" - "Indigo" - "Jacques Cartier"  - "La Rose de Portland" - sont vraiment indemnes de maladies.

Pour les non-remontants : "Chloris" - "La Neige" - "Ypsilanti" - "Celsiana" - "La Gloire des Jardins" et "Thalie la Gentille" poussent sans traitements.

Je confirme la fragilité de "Fantin Latour" qui chez moi présentait de vilaines crevasses au niveau des tiges (Chancre des tiges ?). Je cultive "Cuisse de Nymphe" : il est très sain. Mais beaucoup de boutons avortent ou bien les fleurs sont souvent mal formées. Mais l'arbuste est très beau et le parfum excellent.
Mon "Francis Lester" est planté dans une grande colonne au milieu de la pelouse. Il pousse comme un fou. Un peu trop à mon goût d'ailleurs ... La floraison est superbe mais il peut subir des petites attaques de marsonia. Celà dit, il n'a jamais été "déplumé" par cette maladie. Les fruits à l'automne sont assez beau et comestibles sauf qu'il rougissent assez tard : fin septembre.

Cette année j'ai planté "Belle Herminie" - "François de Salignac" - "Lustre d'Eglise" - "Turenne" et "Pompon Spong". A suivre.

n°13
Phyllos
Posté le 07-02-2006 à 10:06:10  profil
 

Bravo et un grand grand merci!
Combien de rosiers avez-vous et sous quel climat? y a-t-il d'autres variétés de rosiers sains que vous envisageriez d'acquérir?
David Austin fait l'éloge de 'The Mayflower'.
Avez-vous une adresse, un site, une revue ou un livre qui pourraient m'aider dans mes recherches, quelque chose d'assez pertinent, au-delà des habituels discours (néanmoins tout à fait exact)qui prône de bonnes conditions pour l'obtention de beaux rosiers? J'ai cherché mais les avis divergent souvent ou les comparaisons sont absentes du fait d'un manque de recule dans le temps ou d'observations sur le sujet.
 

n°14
Awekening
Invité
Posté le 07-02-2006 à 16:50:03  
 

Hello Phyllos,

Je cultive pour le moment 45 variétés de rosiers, dont une très grande majorité de non-remontants.

8 seulement sont remontants (dont un qui n’a jamais vraiment remonté : "Pergolèse", mais qui est magnifique), c’est dire le choix que j’ai fait, et je ne le regrette pas.

Les variétés non-remontantes sont les plus faciles à cultiver et aussi les plus belles à mes yeux. Elle me permettent de m’absenter de mon jardin sans crainte de négligence car elles peuvent être oubliées pendant quelques temps sans problème étant donné leur très grande résistance. ("Marie-Louise", "Rosa Gallica officinalis", "Violacée", entre autres, ne me réclament ainsi aucun soins particuliers et sont d’une grande beauté).
A celà s’ajoute une charge historique très forte et une originalité (rareté dans les jardins contemporains) qui en font des variétés extrêmement attachantes.

Je les cultive dans l’Oise et, depuis peu, aussi dans le Gard. Dans ce jardin du Midi, les variétés que j’ai commencé à installer sont plutôt à l’essai car le climat n’est pas du tout comparable. Je doit me méfier de la sécheresse estivale très forte qui m’a obligé à les planter à mi-ombre tout en installant un système de goutte à goutte (finalement assez économique). Pour l’instant tout se passe plutôt bien malgré une année 2005 épouvantable au niveau climatique dans cette région : à la fois venteuse et très sèche …

- D’autres variétés que j’ai repérées sont effectivement sur une liste car je ne peux pas tout planter d’un coup, et je me demande d’ailleurs, quand je consulte d’autres forums, comment certains internautes font pour se targuer d’une liste impressionnante de rosiers en commande. La plantation d’un rosier demande du temps et de la préparation, pas du travail à la chaîne … "Soleil Brillant", "Comtesse de Lacépède", "Marie de Saint Jean", "Minerve", "Belle Pourpre Violette" et "Mécène" sont ceux qui, pour l’instant, ont retenu mon attention.

- Les roses d’Austin, vous vous en doutez, ne sont pas ma tasse de thé. Plusieurs pépiniéristes (mais pas tous) partagent ce point de vu. Malgré leur beauté, personne ne peut le nier, ce sont des plantes très exigentes et souvent malades. Elles n’ont aucun aspect historique (sauf les toutes premières) et sont le reflet d’une véritable politique de marketing. Austin a vu les graves défaut de ses variétés des années 1990 et a corrigé le tir : un réel effort de produire (je n’emploie pas le terme créer !) des variétés plus résistantes se manifeste clairement dans les nouveaux choix qu’il propose désormais, et cet aspect est naturellement bien mis en avant dans le descriptif de ses catalogues.
Des roses anglaises que j’ai cultivées, "The Pilgrim" est la seule à s’être détaché du lot.
Elles ne font plus parti de mon jardin et ne me manquent pas.

- Dand le bulletins n° 57, octobre 2004 de l’association des Amis de la roseraie du Val de Marne, Jean-Claude Nicolas proposait un article vraiment intéressant sur les roses de cimetière, celles qui, complètement abandonnées à elles-mêmes sur les tombes ardennaises, ont survécues, malgré le temps, les maladies et les hommes. Ces roses, aux yeux de l’auteur, sont les plus résistantes qui soit. Je cite J.C. Nicolas à ce sujet : "Les rosiers nantis du label "rosiers de cimetière" sont les modèles les plus accomplis de la sélection naturelle".

Parmi celles-ci, des variétés bien connues peuvent se trouver facilement dans le commerce spécialisé : "Rose de Resht", "Marie Pavie", "Hermosa", "Rosa Centifolia", "Rosa Alba semi plena", "Rosa Alba Maxima", etc. D’autres, et c’est ce qui fait tout l’intérêt de cet article, sont difficilement identifiables, voire inconnues, et pourtant, elles présentent une qualité végétative et florale exceptionnelle.
Ces variétés extraordinaires ont été sauvées in-extremis et conservées dans deux petites roseraies des Ardennes.

Au public que nous sommes de modifier notre comportement en ayant moins d’exigences sur la capacité à refleurir de nos rosiers afin de privilégier des variétés non-remontantes lors de nos achats, et découvrir ainsi des fleurs qui ne sont pas forcément le résultat d’une optique commerciale mais avant tout le fruit d’un vrai travail patient de sélection des générations précédentes.

Les livres de F. Joyaux, P. Beales, E. Cruse et  Jacob – Grimm – Müller sont parfaits.

n°15
Phyllos
Posté le 08-02-2006 à 01:20:13  profil
 

Eh ben!!!
La rose ne semble pas être une récente aventure pour vous!
J'ai presque quelques scrupules à recevoir autant d'informations. Cela prend du temps à écrire mais ce n'est rien à coté du temps qu'il a fallu pour établir l'expérience. Mais bon, que cela motive les troupes!
Un très grand merci! Je vais éplucher tout cela!
Mais je reste toujours aux aguets de nouvelles infos!

n°18
mimesis
Invité
Posté le 14-02-2006 à 18:36:57  
 

Perrine81 a écrit :

Avez-vous esssayé "Pierre de Ronsard" ?
Dans ma région du Val de Loire, il pousse comme du chiendent !
Son défaut : les roses sont si lourdes que les tiges cassent parfois. Il est très connu, et très beau. Le risque est peut-être que trop connu, la variété se dégrade à force d'être trop multipliée ?


c'est un super rosier sans maladie et portant tjs beaucoup de magnifiques fleurs roses pâles

n°19
Phyllos
Posté le 14-02-2006 à 22:04:19  profil
 

Merci mimesis,
Cela fait 3 avis favorables pour 'Pierre de Ronsard'.
Il était cité aussi dans un article de l'Ami des Jardins... d'octobre 97, sur les rosiers les plus sains. On pouvait lire aussi: 'Max Graff', 'Polka', 'Rosa rubrifolia', 'Mozart', 'Opalia', 'Pink Panoramic' et 'Bonica' (bien qu'un auteur d'encyclopédie sur les roses lui reproche d'être sujet aux tâches noires.

n°32
Profil sup​primé
Posté le 09-04-2006 à 14:14:15  
 

Bonjour,
Comme vous Phyllos, je suis a la recherche de rosiers sains naturellement qui ne necessiteraient pas de traitement s'il en existe. J'ai la fibre bio, et je prefere remiser mon pulverisateur a propiconazole et bifenthrine...

Cela doit bien exister ! Sinon quel interet ?

J'ai craque sur les roses anglaises de David Austin que j'ai decouvertes voici 2 ou 3 ans. J'ai eu le coup de foudre notamment pour Teasing Georgia (1998). Fleurs superbes, parfums delicieux... Je ne pense pas que le travail d'Austin ait ete -du moins dans les annees 60- effectue dans le but de produire des effets marketing. Il a eu finalement une idee geniale (expliquee dans son livre "les Roses anglaises", Bordas, 1995) : combiner la beaute et la forme des fleurs des rosiers anciens et le caractere remontant des rosiers modernes, et creer par exemple des roses de type ancien dans les tons jaunes, ce qui n'existait pas auparavant (a part Gloire de Dijon) !

Mais il s'avere que la ou je suis (Nord de la France), j'ai du me separer de quelques pieds : The Alexandra Rose, Winchester Cathedral, Helena (Poulsen), Chapeau de Napoleon (centifolia mousseux non remontant), tous atteints severement de taches noires...

Aujourd'hui je cultive les roses anglaises suivantes, que j'ai simplement traite a la bouillie bordelaise apres la taille ce mois-ci : Heritage (nouveau venu dans mon jardin, frele, a etudier), Pat Austin (orange), Golden celebration (jaune), Leonard Braithwaite (rouge), Eglantyne (rose), Teasing Georgia (jaune).
Je cultive egalement les hybrides de the Louis de Funes (Meilland, orange), Ingrid Bergman (Poulsen, rouge) et le gallique Charles de Mills (2e annee, pourpre), seul non remontant.
Mis a part Charles de Mills justement, tous ces rosiers ont souffert les annees precedentes de taches noires ou meme de rouille (Pat Austin).
Mais aucun d'entre-eux ne fut defeuille completement, juste un peu moins beaux que ce que l'on pourrait souhaiter...
Pourtant ils sont nourris au Secret vert, et sont exposes le long d'un mur, S-O !

Bref, je pense les conserver quand meme (car encore une fois, fleurs et parfums sont une vraie joie de juin a novembre), mais j'aimerais savoir si les nouvelles varietes d'Austin sont reellement exemptes de maladies : William Shakespeare 2000, Mortimer Sackler, The Generous Gardener, The Mayflower ?

Par ailleurs le Portland Jacques Cartier est-il vraiment sain ? Et son frere Comte de Chambord ? Et le Bourbon Baron J. Gonella ?

Merci d'avance de votre experience !

n°45
let
Invité
Posté le 15-05-2006 à 22:35:53  
 

Mutabilis chinensis,
rugosa
 
Mais le principal c'est les paramètres de culture : terre, orientation, eau.
 
Je m'inspire de ce que plante la dde sur le bord des routes

n°52
jardipassi​on
Posté le 01-06-2006 à 10:02:36  profil
 

bonjour Phyllos,
j'habite dans le Midi où les rosiers souffrent un peu de trop de soleil et de chaleur, mais je réussis bien ALBERTINE SARRAZIN rosier liane qui peut dépasser les 10 m, fleurs rose saumonées nombreuses malheureusement non remontant. Je l'ai bouturé pour en offrir à mes voisines car il est très spectaculaire au moment de la floraison. Et puis CHARLES DE GAULLE rosier buissont remontant aux grosses fleurs odorantes de couleur parme avec un feuillage vert foncé, beaucoup de charme ! J'ai planté à l'automne dernier ZEPHIRINE DROUIN réputé robuste... nous verrons. Je suis plutôt vivace mais les rosiers commencent à me brancher !

n°55
coeur de m​arie
Invité
Posté le 26-06-2006 à 10:35:25  
 

c'est intéressant d'avoir l'avis d'amateur sans une arrière pensée commerciale, moi j'habite en savoie à 600 m avec un climat pas normand du tout très gélé l'hiver et tres sec l'été sans compte les orages, dans mon hit parade des non malades Abraham Austin, Winchester Cathédrale, roseraie de l hay, mozart, fairy, pierre de ronsard (aucun parfum !), iceberg, Bonicatache noire, pind cloud un peu de taches noires à la fin. un mot tout de meme sur les rosiers du catalogue Willemse j'en ai 3 : blandine choupette, blue river, shalom et bien malgré le manque de parfum, ils n'ont pas de maladie et fleurissent honorablement.

n°57
Profil sup​primé
Posté le 03-07-2006 à 14:57:27  
 

Bonjour, je visite ce forum depuis quelques temps en "invité", je viens de franchir le cap en m'inscrivant.

Quelques rosiers qui chez moi ne sont jamais malade ( ni  tâche noire,ni feuille en dentelle ni oïdium , ni...) Honoré de Balzac, Graham Thomas, Colette.

Parfois attaqués mais néanmoins de plus en plus beaux et gros d'une année sur l'autre : Rose de Rescht, Scentimental, Héritage, Mary rose, Mme Isaac-Perèire, New Dawn, Canicule, Super-star, Gréta, Louis de Funes

Fragile : La France, Rabelais, Yves Piaget, Mme A Meilland, Raymond Koppa, Picadily,

Très fragile : Toulouse Lautrec, Virgo, Double Delight,
Cordialement.

Phyllos a écrit :

Bonjour à tous
Je mène un inventaire des rosiers les plus résistants aux maladies. .../...rares sont celles qui restent en toutes conditions insensibles à la « maladie des tâches noires » (marsonia) ou à l’oïdium, pour ne citer que les deux plus célèbres maladies qui les touchent.
 
Voici une liste de rosiers particulièrement sains, testés en terrain quelconque, sans apport particulier en fertilisant, sans arrosage, bref, en laissant faire, et cela, en Haute-Savoie, un département à l’hygrométrie assez forte pour favoriser la présence des maladies des rosiers :

‘Emera’, ‘Iceberg’, ‘The Fairy’, ‘Robin Hood’, Ghislaine de Féligonde’, Toby Tristan’, rosa glauca, ‘Canary Bird’, ‘Lucia’, ‘Mirato’

J’attends encore confirmation avec :
‘Francis E.Lester’, ‘Buff Beauty’, ‘Cuisse de Nymphe’, ‘Marjory’, les hybrides des rugosa comme la série des ‘Grootendorst’

J’ai été déçu par ces rosiers que l’on m’avait pourtant certifiés comme étant sains :
‘New Dawn’, ‘Mozart’, ‘La Sévillana’, ‘Fantin Latour’

Si quelqu’un peut donner un avis ou ajouter d’autres rosiers, même des espèces sauvages (rosiers botaniques), un grand merci pour l’environnement qui recevra un peu moins de pesticides et un grand merci pour ceux qui veulent de belles fleurs sans corvées.


n°73
Profil sup​primé
Posté le 17-07-2006 à 15:16:02  
 

bonjour à tous,
je cultive une centaine de rosiers et le premier critère de choix est : le rosier doit se débrouiller presque seul, sans traitements.
Désolé, mais 'Pierre de Ronsard' ne fera jamais partie de ce critère. Il est toujours malade dans les jardins autour de chez moi, les fleurs pourissent avant de s'ouvrir. Je l'ai vu entièrement déplumé, une horreur.
par contre, j'ai beaucoup de rosiers sans souci : New Dawn, 15 mètres de haut ; La Belle Sultane ; les Grootendorst ; Robin Hood ; Maria Lisa ; Laure Davoust ; La Belle Epoque ; Albertine ; American Pillar ; Apple Blossom, immense ; Ariele Domsbale ; Canary Bird ; Centenaire de Lourdes ; Complicata ; Excelsa ; Dorothy Perkins ; Veilchenblau ; Rosier Evêque ; Emera ; Maeva ; Sourire d'Orchidée ; Flammentanz ; The Fairy ; Guirlande Fleurie ; Golden Wings ; Guirlande d'Amour ; Gros Provins Panaché ; Jacques Cartier ; Lavender Dream ; Léonard de Vinci ; Comtesse du Barry ; Lucia ; La Fraîcheur ; Macha Merril ; Mary Rose ; moyesii Géranium ; Mme Isaac Pereire ; Narrow Water ; Pink Cloud ; New Face ; Nozomi ; Neige d'Avril ; Opalia ; Pénélope ; Paul's Scarlet Climber ; la plupart des rugosa ; Raubritter ; Sharifa Asma ; Seven Sisters ; Jour de Mariage ; Westerland.
j'arrête mais j'en ai sûrement oublié
Kénavo

n°76
fleurdavri​l59
le paradis sur terre !
Posté le 12-08-2006 à 16:11:49  profil
 

bonjour à tous,

voilà, pour ma part, les rosiers qui dans mon Nord natal, s'en tirent bien face aux maladies, avec en plus une forte remontance :

Molineux (David Austin), jaune,parfumé et continuellement fleuri
Berleburg (poulsen), rose vif, très florifère
Indigo (portland), pourpre violacé, bien remontant
Golden Célébration(David Austin) jaune, somptueux, très remontant
Cottage Rose (David Austin) rose doux, très remontant
Westerland, orange vif, gigantesque pour un arbuste (2m)
Amber queen, jaune doré
Grace (d.Austin), abricot clair,
Compassion, rose pêche, grimpant.

Après avoir essayé de les cultiver sans trop de produits chimiques, je dois avouer que je les traite quand même, mais peu :
bouillie bordelaise au moment de la taille
Secret Vert en Mars
Engrais granulés en Mai et mi-juin.

Et cela leur suffit. Leur floraison est une merveille, ils sont tous très généreux toute la saison, sans aucune maladie !

Par contre, les fragiles existent :
Pierre de Ronsart : doit être bichonné, alors qu'il bénéficie d'un très bon emplacement, et de soins attentifs
Golden shower, idem
Great news, décevant
Cocktail, couvert de chlorose, même avec des engrais spéciaux
Dioressence, que j'ai fini par arracher...

Je recherche des rosiers arbustes ou buisson à floraison continue et résistants aux maladies, dans les coloris abricot clair, pêche ou orangé...
merci de vos conseils ! le "vécu" est le meilleur des conseils !


n°79
jocaju
Invité
Posté le 23-08-2006 à 19:43:42  
 

Bonjour,
nous sommes néophytes dans l'art du rosier et demandons conseil à des passionnés quant à l'acquisition de telle ou telle variété.
Actuellement nous recherchons un rosier grimpant ( env 2/3m ) à l'entretien aisé, résistant aux maladies et qui sera exposé à mi-ombre.

Merci de vos conseils avisés !

PS: avec floraison abondante, parfumé et magnifique !!!

comment ça exigeants ...???

n°80
Yoon
Invité
Posté le 28-08-2006 à 12:09:07  
 

Par choix, je ne traite aucun des rosiers de mon jardin.
Je recherche des rosiers extrêment florifères, remontants et sains.
J'ai ainsi planté une vingtaine de variétés différentes et les évalue sur 3, 4 ans.
En grimpant ( 2- 3 m ), j'ai planté Polka ( rosier Meilland à fleur orange de type pivoine légèrement parfumée ) dans une terre de remblais devant un mur blanc et à mi-ombre.
J'habite dans le centre de la Belgique ( conditions météo du Nord de la France )
Je n'ai qu'à m'en féliciter car avec un seul apport d'engrais 2 à fois par an, il est extrêmement sain.
Je vous le conseille sans hésiter.
En petit arbustif dans les tons roses orangés - abricots, je recommande sans hésiter Marie curie à fleur doubles ( rosier meilland ) qui fleurit tout l'été. Il est planté en massif de rosiers avec colette et christine.
Continuellement fleuri, indemne de maladie et légèrement parfumé, un véritable must à mes yeux.

n°82
Minimoonet​te
Posté le 06-09-2006 à 18:17:53  profil
 

chez moi Iceberg est atteint de marsonia mais dans les grimpants je suis enchantée par "sourire d'orchidée" absolument sans traitement depuis 5 ans et qui m'éblouit toujours autant.

n°85
La dauphin​oise
Invité
Posté le 27-09-2006 à 12:12:02  
 

Pouvez vous me donner des précisions sur le rosier grimpant "sourire d'orchidée" Est- ce une production Meilland, est-il remontant?

n°86
seblejardi​nier
Invité
Posté le 27-09-2006 à 22:50:18  
 

Vous pouvez ajouter James Galway de David Austin qui est très sain.
J'ai aussi Eric Tabarly et Pierre de Ronsard, ce dernier à encore des feuilles de l'année dernière ! Cependant, je lui trouve un aspect trop commercial mais c'est un autre sujet.
Martine Guillot est aussi intéressant.
Violon d'Ingres est un rosier vigoureux et sain.
Blanc double de Coubert et Roseraie de l'häy sont idéaux pour constituer une belle haie fleurie et sans entretien.
Ena Harkness climbing est un super rosier sarmenteux, il résiste bien au Marsonia même s'il en est atteint !!!

D'autres comme jardins de bagatelle, premiel bal, mme a. Meilland, Iceberg ont quelques problèmes avec les tâches noirs.

Il existe un rosier très connu du nom de "Chrysler Imperial", il est absolument magnifique avec un parfum à couper le souffle mais c'est le champion des maladies, il les cumul toutes.

On peut tout à fait composer un jardin avec des plantes saines. Il faut juste bien se renseigner avant l'achat et ne pas se contenter de la mention "résistant aux maladies".

n°87
Profil sup​primé
Posté le 28-09-2006 à 14:13:02  
 

Bonjour,
J'ai découvert le jardinage il y a peu, et me découvre une véritable passion pour les rosiers. J'ai un jardin non clos d'un côté ( plein soleil ) , et je voudrais y installer une haie haute de rosiers. J'ai déjà vu des haies ou rosiers isolés qui montaient assez hauts et qui croulaient littéralement sous les fleurs. Mes critères seraient donc :
1- rosiers qui forment une "boule" de fleurs
2- hauteur : entre 1m50 et 2m
3- entretien et surtout taille modérés.
4- remontants
5- couleur des fleurs sans grande importance
6- parfum un plus, mais pas critère prioritaire.

Les 2 points primordiaux à mes yeux sont donc, vous l'aurez compris : un "volume" assez important pour créer une véritable "barrière haute", et une floraison abondante et remontante ( à defaut de remontance, fruits décoratifs en automne ! ).

Merci pour vos conseils avisés et vos expériences.

PS : j'habite dans le sud-ouest, en Lot-et-Garonne ( le climat a sûrement son importance d'après ce que j'ai compris ).

n°88
seblejardi​nier
Invité
Posté le 28-09-2006 à 23:09:08  
 

Pour faire une belle haie fleurie, Blanc double de Coubert et Roseraie de l'Häy sont idéaux. Ils créent une véritable barrière infranchissable de part leurs redoutables épines. Ils nécessitent d'être rabattu de moitié à la fin de l'hiver et d'être rajeunis tous les 3 à 4 ans.

n°91
Profil sup​primé
Posté le 01-10-2006 à 23:06:45  
 

Merci Seb, mais vous me citez deux rosiers à but "défensif", porteurs de grosses épines, non ? Le but de la haie que je souhaite est avant tout décoratif, et mon principal objectif est d'avoir une haie formant une véritable montagne, non pas d'épines, mais de fleurs, et que la remontée soit réelle et généreuse. Bien sûr, en tant que haie de séparation, elle ne doit pas être inférieure à 1,50 m. D'autres propositions de Seb ou d'autres e-jardiniers ? Des photos de résultats éxistants peut-être ? J'ai cherché sous Google, sans résultats convenables. Merci à tous.
Fallon64

n°92
Profil sup​primé
Posté le 01-10-2006 à 23:12:51  
 

Ha oui, j'avais quand même fait une petite recherche et m'étais arrêté sur 4 rosiers :
- La Sevillana
- Ghislaine de Féligonde, qui, en tant que grimpant, peut paraît-il aussi formé simplement un buisson large et assez haut.
- Rambling Rector
- The Fairy ( peut-être un peu petit en hauteur ?  ).
Merci encore pour vos avis et conseils.
Fallon64

n°97
jacarnda
Posté le 19-10-2006 à 09:47:33  profil
 

j'ai reçu deux rosiers Laure Davoust et Fantin Latour et avant le les planter j'aimerais avoir quelques conseils pour éviter les maladies dont vous parlez sur ce forum
j'habite la côte d'azur, donc climat chaud et humide
dois-je les mettre à l'ombre ; mon jardin est exposé est - Sud-est

j'ai eu The Fairy en région parisienne : jamais malade et maintenant je l'ai bouturé dans mon jardin du sud, il a bien repris

n°98
chant1983
Invité
Posté le 01-11-2006 à 15:08:37  
 

bonjour, passionnant ,tout ce que vous dites sur les rosiers, j'habite le sud de la france, je suis passionnée par les rosiers, et malgré quelques soucis au debut , pucerons,chlorose, mes rosiers vont bien,ils ont mis certes entre 2 et 3 ans avant de s'installer mais maintenant ,ils poussent trés bien, et sont relativements sains, maintenant à part,un bon apport de fumier et de compost au printemps et de la bouillie bordelaise,je ne fais rien d'autres, une taille adaptée à chacun, et aucunes pour les fairys pourtant plantés dans du remblais.ils résistent bien à la secheresse, j'ai constaté que si je les arrosent l'été ,ils sont malades taches noires, maintenant ,ils se débrouillent, et ont tous une floraison magnifiques, je vais faire la liste de mes rosiers et je vous la donne

n°99
cecidit
Posté le 04-11-2006 à 18:55:46  profil
 

Un des seuls rosiers qui n'a jamais été malade (j'habite près de Nantes) est le Westerland, magnifique arbuste de 2 m de haut avec des roses oranges très remontant... En ce concerne les autres, la plupart présente des tâches noires !
Comment faire pour les soigner efficacement ?
Je crois me rappeler un remède de Grand-mère consistant à passer un fil de cuivre dans la tige. Est-ce que ça marche ?
Merci pour toute réponse
Philippe

n°109
Rhinau
Posté le 29-11-2006 à 17:34:19  profil
 

Je sors de chez un pépiniériste qui "bonne réputation" en Gironde: il me recommande les Sevillana; selon lui il est inutile de les traiter, facile d'entretien, donne de belles fleurs, très bien pour faire un haie fournie (1,20m environ).

n°114
ionone
Invité
Posté le 01-01-2007 à 15:11:59  
 

Pour ma part en Haute Savoie à 1400m altitude Charles de Mills est un merveilleux rosier Gallique indemne de maladie et très vigoureux, florifère et parfumé (rose grosse pourpre)
En Région parisienne, pas de maladies sur Sombreuil (blanc), Zephirine Drouin, Reine de Violettes, Nevada, Graham Thomas (rosier Austin magnifique indemne de maladie, très florifère), Ghislaine de Féligonde, Fritz Nobis, Variegata di Bologna
Plus difficiles : Mm Isaac pereire (oidium), Veichenblau (oidium), Guinée (oidium, taches brunes).
Merci de me conseiller des rosiers résistants en altitude en Haute Savoie, arbustes ou grimpants

n°120
Profil sup​primé
Posté le 27-01-2007 à 23:56:50  
 

J'ai entendu parler du fil de cuivre planté dans la tige des pieds de tomate pour éviter le mildiou, mais jamais dans le cas des rosiers.

n°121
mona
Invité
Posté le 01-02-2007 à 16:52:24  
 

Allez voir sur le site du rosiériste allemand Kordes.
Il veuille à obtenir des rosiers particulièrement sains, catalogués ADR.
J'en ai plusieurs dans les Ardennes belges. Ils sont parfaits.
J'ai par contre beaucoup de mal avec les rosiers de David Austin.

n°122
webplanteu​r
Posté le 07-02-2007 à 08:44:53  profil
 

bonjour!
Voici deux rosiers que je vous recommandes : Louis de funes de chez meilland et Broceliande de chez NIRP
tous deux possedent _un feuillage vernissé qui empêche " l'accroche " des maladie car c'est un des critère de sélection relativement fiable pour choisir un rosier.
vous trouverez sur mon site d'autres infos sur http://www.normandiejardins.co [...] ossier.php et sur http://www.normandiejardins.com/fiche.php

n°128
La Varenne​ 71
Invité
Posté le 28-02-2007 à 22:24:45  
 

Je découvre ce forum sur les rosiers et leur résistance aux maladies, par hasard et j'ose participer à un forum pour la première fois.
J'ai lu:Jardipassion qui a posté un message le 01 / 06 / 2006 avec entre autre : " J'ai planté Zéphirine Drouhin "
A titre documentaire: ce rosier a été crée en 1868 par Bizot, c'est un rosier grimpant de variété Bourbon rose vif et sans épine. Il est légèrement parfumé et un peu sensible à l'oïdium.
Je ne l'ai jamais acheté car nous nous le transmettons dans la famille de génération en génération depuis la fin du 19 ième siècle car il se bouture très bien. Il est assez vigoureux et préfère une exposition à l'est

n°165
NELLIA45
Posté le 23-05-2007 à 16:24:59  profil
 

Phyllos a écrit :

Bonjour à tous
Je mène un inventaire des rosiers les plus résistants aux maladies. Les informations trouvées sur le sujet émanent souvent de références professionnelles et sont de ce fait déformées car les professionnels font pousser les rosiers dans de bonnes conditions de culture, ce qui n’est pas le cas de la plupart des jardiniers amateurs, du moins, sur le long terme. Car au début, on soigne la plantation et après, la plante se débrouille, et plus un rosier est soigné, moins il est malade. Le contraire est encore plus vrai et malgré les milliers de variétés actuelles, rares sont celles qui restent en toutes conditions insensibles à la « maladie des tâches noires » (marsonia) ou à l’oïdium, pour ne citer que les deux plus célèbres maladies qui les touchent.
 
Voici une liste de rosiers particulièrement sains, testés en terrain quelconque, sans apport particulier en fertilisant, sans arrosage, bref, en laissant faire, et cela, en Haute-Savoie, un département à l’hygrométrie assez forte pour favoriser la présence des maladies des rosiers :

‘Emera’, ‘Iceberg’, ‘The Fairy’, ‘Robin Hood’, Ghislaine de Féligonde’, Toby Tristan’, rosa glauca, ‘Canary Bird’, ‘Lucia’, ‘Mirato’

J’attends encore confirmation avec :
‘Francis E.Lester’, ‘Buff Beauty’, ‘Cuisse de Nymphe’, ‘Marjory’, les hybrides des rugosa comme la série des ‘Grootendorst’

J’ai été déçu par ces rosiers que l’on m’avait pourtant certifiés comme étant sains :
‘New Dawn’, ‘Mozart’, ‘La Sévillana’, ‘Fantin Latour’

Si quelqu’un peut donner un avis ou ajouter d’autres rosiers, même des espèces sauvages (rosiers botaniques), un grand merci pour l’environnement qui recevra un peu moins de pesticides et un grand merci pour ceux qui veulent de belles fleurs sans corvées.




Bonjour,
Je suis nouvelle sur le forum,
Dans la série des jamais malades : Pink grootendorst et les autres, Roseraie de l'Haye, Thérèse Bugnet,  tous sont des hybrides de Rugosa. Ils sont dans mon jardin sans soins particuliers hormis l'apport printannier, le binage et un peu d'arrosage lorsqu'il fait sec.
Dans la série bonne résistance : The Fairy, Ghyslaine de Féligonde, Dinky (Louis lens), Robin wood, martin Frobisher, Sibellius s'il est aéré, Vivaldi (idem), sourire d'orchidée, Cerise Bouquet, Albertine, Albéric Barbier.
Je teste : Aimée Vibert, Bouqet Parfait (Louis Lens), Chevy Chase et d'autres petites merveilles.
Ne m'ayant pas donné satisfaction au point de vue de la résistance : ICEBERG très décue, Pierre de Ronsard, il a d'ailleurs fini par mourir, Léonard de Vinci idem,
Etant satisfaisant à condition d'intervenir si pb : Phillis Bide, les anglais, Quenn Elisabeth.
Je recherche un petit grimpant ou arbuste coloris pas de blanc, pas de rouge. Pouvant se mettre en pot sur un balcon. Indemne de maladie et très remontant ou floraison continuelle. Merci.

n°174
bastiancon​trari
Posté le 07-06-2007 à 18:22:29  profil
 



bonjour,
je confirme pour "Ghislaine de Féligonde" qui est dans mon jardin depuis une dizaine d'années; il forme un massif de 3 mètres de large sur 2.50 de haut et il est couvert de fleurs pendant tout le printemps et l'été. Il est parfumé et les fleurs éclosent en abricot pour aller vers un rose tendre.
Il n'est jamais malade, je le taille à l'automne pour le maintenir dans un espace raisonnable.
Je te conseille également "Thérèse Bugnet", qui est très résistant au froid, avec des roses presque simples, rose foncé, au parfum particulier de clou de girofle, très peu épineux qui forme une boule de 2.50 de haut et autant de large ; il a tendance à s'étendre et tu peux prélever des repousses pour les placer ailleurs. Il n'est jamais malade.
J'ai déplacé "Madame Isaac Péreire", dans un lieu plus ensoleillé (un arbre lui faisait de l'ombre) : il est devenu superbe : haut d'environ 2 mètres sur 2, un parfum sublime, j'adore mais attention à ses épines...
Roseraie de "l'Haÿ" est aussi très beau et très parfumé mais il est épineux.
Très proche de lui et un peu plus petit, environ 1.2 de haut et 2 mètres de large, "Hansa" aux fleurs plus pleines et délicieusement parfumées (c'est aussi un rugosa).
"Cuisse de nymphe" est un rosier que j'ai découvert il y a deux ans. Il mesure 1.80 de haut et autant de large ; ses fleurs sont aussi délicieusement parfumées mais il n'est pas remontant.
"Reine Elisabeth", rosier moderne est très sain mais sans parfum et je le trouve un peu rigide mais il ne pose aucun problème de santé.
Enfin je conseille "rose de Rescht" délicieusement et fortement parfumé mais il est très épineux et ne dépasse pas 1.20 de haut et de large.
J'ai aussi trois pieds de "La Sevillanna" qui poussent sans souci et sans entretien.
J'ai aussi planté "New Dawn" contre le grillage de cloture, il y a trois ans et il mesure maintenant près de 5 mètres de large sur 3 mètres de haut : il est sans problème.
Je ne traite aucun de mes rosiers.
Ceux qui se plaisent dans mon jardin y restent, les autres sont arrachés et offerts au bout de deux ans s'ils ne donnent rien dans ma terre.
j'habite les Alpes du Sud à  600 mètres d'altitude où il fait très chaud l'été (40° souvent) et très froid l'hiver (régulièrement -10 à - 15° pendant plusieurs jours d'affilée) avec des périodes de grand vent d'ouest et mon jardin est plein sud.  Ma terre est noire et alluviale donc riche mais manquant de texture (j'ajoute du paillis de lin et de l'or brun à la plantation).
En fait je suis très attachée aux rosiers anciens parfumés et remontants.
J'espère que j'ai pu t'aider à faire un premier choix.
Bonne journée et bon jardinage.

n°176
mutabilis
Posté le 10-06-2007 à 11:36:39  profil
 

Bonjour
Moi aussi nouvelle sur ce forum, voici mes préférés dans les rosiers que j'ai plantés dans le Val d'oise (terrain lourd, nappe phréatique à 30-40 cm) :
Rosa chinensis mutabilis (magnifiques fleurs simples de couleur changeante, mais il faut lui prévoir de la place), Gruss an Aachen, Buff beauty (très joli, couleur abricot), Blush noisette, Little white pet, Auberge de l'Ill (supporte l'ombre partielle).
Je viens d'acheter Chevy Chase, joli grimpant à fleurs rouges en pompon non remontantes, supposé possible à l'ombre : si quelqu'un en a l'expérience, je suis intéressée !
Contente aussi de Pink Cloud (un peu de marsonnia mais rien de méchant) et Rose de Rescht, jamais de problème avec les Rugosa, mais déçue par Zéphirine Drouin qui ne "démarre" pas depuis 3 ans (je vais essayer de le replanter ailleurs), Grootendoorst de couleur rose foncé (chlorose ?), Nahema (les fleurs tombent avant d'éclore), Grand Siècle (marsonnia + dessèchement subit d'une tige, et allure trop raide) et Papy Delbard.
J'ai aussi Clos Fleuri blanc qui est beau mais un peu trop sensible à mon goût - je n'utilise aucun produit de traitement (pucerons : à la main en début de saison en attendant l'intervention des coccinelles et chrysopes).
Je mets juste un peu de compost ou d'engrais rosier en granulés au printemps (et encore, pas toujours).

Depuis 2 ans environ, je vois des petites mouches blanches sur certains rosiers, provoquant de petites taches sur les feuilles (différentes du marsonnia) qui finissent par se dessécher. Je ne suis pas sûre que ce soit des aleurodes, je me demande s'il ne s'agit pas des petits papillons qui attaquent les marronniers un peu partout. Est-ce que quelqu'un a des idées là-dessus ? Merci d'avance !

 Page :   1  2  3  4
Page Précédente

Aller à :
   FORUM Silence ca pousse » Rosiers »

liste rosiers jamais malades